L’Amour ! Ah l’amour… !

Depuis la nuit des temps, la quête de l’amour est le principal moteur des actions humaines.

Qui n’a pas rêvé du prince charmant, d’un amour authentique, fort, partagé, qui s’inscrive dans la durée et résiste à toutes les tempêtes ?

Qui n’a pas rêvé de devenir le centre du monde pour l’autre et d’être choisi, préféré, choyé, reconnu et aimé pour qui nous sommes profondément dans notre singularité et notre unicité ?

L’amour, nous l’espérons tous, nous l’attendons tous et lorsqu’enfin il se présente et nous enflamme grâce au sentiment amoureux, nous voulons tous y croire et nous y croyons. Nous nous engageons alors dans la relation et l’aventure commence sur cette illusion de joie, de désir et de passion ! (voir article sur les 4 étapes de la relation amoureuse)

Or l’amour se construit. Il n’est pas inné, ni garanti et nous manquons souvent de mode d’emploi pour le faire durer en surmontant les difficultés, les doutes, les interrogations et les conflits, incontournables pourtant dans la vie de couple. Faute de savoir prendre en compte ces signaux d’alerte en travaillant sur la relation, le couple risque de se distancier et de s’épuiser. A la magie de la rencontre et de l’amour succèdent alors la déconvenue, la déception, l’incompréhension ou la douleur. Vous croyez ne plus aimer la femme ou l’homme de votre vie et la rupture survient !

Les ruptures et les divorces sont en augmentation dans notre société qui les banalisent de plus en plus et cela entraine beaucoup de souffrances dont on parle peu.

Comment faire face à l’annonce de la rupture amoureuse ?

La rupture amoureuse fait souvent l’effet d’une « bombe ». Elle est vécue comme un échec et va plonger les partenaires dans un bain d’émotions contradictoires, très difficiles à vivre et à gérer. Leur intensité variera selon la personnalité de chacun des membres du couple, selon la façon dont s’est faite l’annonce de la rupture et selon l’histoire du couple :

Qui souhaite la séparation ? l’homme ? la femme ? Les deux ? Etait-ce prévisible ? Est-ce définitif ? Quel est l’élément déclencheur ? Est-ce lié à une infidélité ? Quelle raison est évoquée ? Depuis combien d’années le couple est-il formé ? Y-at-il des enfants ? Qui en aura la garde ? Les deux partenaires sont-ils autonomes financièrement ? etc.  Autant de questions qui font irruption avec force et violence dans la réalité du quotidien et surtout dans l’équilibre psychique de chacun.

Pour certaines personnes, cela donnera lieu, en effet, à un véritable effondrement. Une profonde blessure narcissique peut s’ouvrir, remettant en cause notre valeur et ré ouvrant les blessures et les fragilités du passé, telles que nos peurs, nos carences affectives ou nos dépendances.

couple qui se sépare comment se remettre d'une rupture amoureuse

Si vous êtes sous le choc de l’annonce de la rupture

Accueillez et identifiez vos émotions

S’il n’y a plus rien à tenter et que la rupture est définitive, vous allez être envahi(e) par des émotions que vous allez subir. Toutes les émotions sont positives et légitimes car elles viennent toutes tirer sur un signal d’alarme. Les ressentir, les identifier, vous permettra de tenir compte de vos besoins et d’aller mieux.

S’agit-il de colère ? Eprouvez-vous de la fureur, de la haine, de la révolte, du ressentiment, de la rancœur ? Avez-vous envie de hurler, de frapper de vous venger? …. Nommez pour vous cette sensation de colère qui va se manifester aussi dans votre corps (accélération du cœur, crispation des mâchoires, chaleur…) et accueillez-la. Accordez-vous le droit de ressentir et de vivre cette colère.

S’agit-il de peur ? Eprouvez-vous de l’angoisse, de la terreur, de la panique, de l’appréhension ? …Nommez pour vous cette émotion de peur et ressentez comment elle se manifeste dans votre corps (sensation de froid, tremblement boule au ventre…) puis accueillez-la.

S’agit-il de tristesse ? Eprouvez-vous de la peine, du chagrin, du regret ? …Nommez pour vous cette émotion de tristesse et ressentez comment elle se manifeste dans votre corps (sensation de lourdeur, repli sur soi, larmes…) et laissez-la vous traverser, accueillez-la.

Tenez compte de votre besoin

Toutes ces émotions sont normales et importantes car elles vous signalent un besoin à satisfaire. Si vous ressentez de la colère, vous aurez besoin d’être respecté(e) et entendu(e). Vous aurez besoin d’exprimer votre ressenti. Autorisez-vous à en parler.

Si vous ressentez de la peur, vous aurez besoin d’être rassuré(e) et d’oser poser vos questions et demander ce qu’il faut dans ce sens. Cela peut concerner les enfants, la pension alimentaire, l’organisation, le déménagement…Prenez le temps de réfléchir et de vous faire conseiller par vos proches et des professionnels.

Si vous ressentez de la tristesse, faites-vous consoler. Ne restez pas seul(e), confiez-vous à ceux que vous aimez, recherchez leurs marques d’affection, faites-vous chouchouter.

Laissez passer l’orage

Si la séparation n’a pas du tout été anticipée pour vous, vous risquez de ressentir un véritable choc et de vous laisser emporter dans des réactions imprévisibles voire disproportionnées. Vous pourrez par exemple, réagir avec violence dans vos gestes ou dans vos mots, prononcer des menaces et regretter par la suite. Vous pourrez aussi vous sentir accablé(e) au point de penser au suicide.

On ne peut pas prévoir nos réactions mais dès que vous le pourrez, stoppez l’escalade, dites « stop ». Changez de pièce, isolez-vous, prenez l’air à la fenêtre et respirez. Faites de grandes inspirations et expirations (voir article sur la cohérence cardiaque) Laissez passer l’orage, donnez-vous un peu de temps et laissez-vous traverser par vos émotions. Quand les émotions premières liées au choc de l’annonce de la rupture seront passées, vous y verrez plus clair même si vous allez devoir faire face aux nouvelles épreuves infligées.

comment surmonter une rupture amoureuse

Comment faire le deuil de la relation ?

Toute rupture est une séparation. Toute rupture occasionne un avant et un après, une fin et un nouveau départ. Une page va se tourner.et une autre va s’ouvrir. Toute rupture est donc un deuil à vivre et à traverser. C’est un processus et un travail qui passe par des étapes incontournables et des épreuves. Les connaître peut vous apporter une aide précieuse pour faire face à ce changement douloureux qui vous est imposé, sans vous perdre dans la douleur. Savoir que ce que l’on ressent est normal est rassurant.

Les 6 étapes du deuil :

  1. Le choc : Nous sommes sidérés, l’annonce de la rupture est insupportable, nous sommes anéantis.
  2. Le déni : On refuse de croire ce qu’on nous annonce, c’est impossible. On se réfugie dans la fuite, on continue comme avant.
  3. La colère : On trouve ce qui nous arrive injuste et on réagit souvent avec colère et violence, envers l’autre et envers soi. On essaie de négocier. Nos émotions peuvent être contradictoires, on veut le ou la supplier de rester ou on veut se venger en remettant la faute sur l’autre.
  4. La tristesse : Nous sombrons dans le chagrin et la désespérance. Nous subissons la douleur de la perte, de l’idéal de couple que nous nous étions construit, nous subissons également le regard et le jugement des autres et ressentons souvent de la honte doublée d’un sentiment d’abandon qui peut faire ressurgir nos blessures d’enfant. On fait l’expérience douloureuse de la solitude
  5. La résignation : On abandonne la lutte de tenter un retour en arrière. On vit au jour le jour, au gré des circonstances, incapable de se projeter dans l’avenir. On fait l’expérience douloureuse de la solitude. On accepte de passer à autre chose. Les émotions s’apaisent.
  6. La reconstruction : On reconstruit progressivement en soi et dans sa vie. On est amené à mieux se connaître soi-même et à découvrir nos ressources personnelles. Le sentiment de vulnérabilité fait place à une nouvelle énergie qui peut restaurer notre estime de nous-mêmes et notre confiance.

Tous les deuils passent par ces différentes étapes progressives et régulières. C’est un vrai travail psychique d’intégration et de transformation qui opère à l’intérieur de soi. Il faudra beaucoup de temps pour cicatriser et renaître à soi-même et à la vie. Les enfants passeront exactement par ces mêmes étapes, les nommer pour eux, les autoriser à les vivre, à les exprimer et les accompagner sur ce chemin, sera bien sûr très aidant, d’où l’importance de les connaître.

comment se remettre d une rupture

Comment reconstruire après une rupture amoureuse ?

La bombe a explosé, vous êtes passé(e) par toutes les étapes du deuil dues à cette rupture amoureuse et vous voilà arrivé(e) enfin à la phase de reconstruction. Vous allez pouvoir vous occuper de vous et transformer cette épreuve en expérience en vous appuyant sur elle pour vous sentir plus fort, plus riche. Cette reconstruction va aussi passer par des étapes, je vous en propose 7.

  • 7 Étapes pour se reconstruire après une rupture amoureuse :
  1. Ne pas se précipiter dans une nouvelle relation
  2. Prendre ses responsabilités
  3. Identifier les bénéfices reçus
  4. Prendre soin de soi
  5. Restaurer l’estime de soi
  6. Pardonner
  7. Inventer un rituel

 

Ne pas se précipiter dans une nouvelle relation

Lorsqu’on vient de subir une rupture amoureuse et tous les chocs émotionnels qui l’accompagne, nous sommes aux prises avec nos souffrances, nos peurs et notre solitude. Il est donc très tentant de vouloir remplir le vide à nouveau et de combler le manque « Tant que nous ne sommes pas plein de nous-même, on attend que quelqu’un d’autre nous remplisse ». C’est un leurre auquel il faudrait pouvoir résister. Le risque, en effet, est de retomber dans les mêmes scénarios affectifs qui se termineront du coup, de la même façon, par un échec et une séparation.

Pour éviter cette répétition d’échec amoureux, il faut au contraire, tirer parti de l’expérience en essayant de comprendre les raisons de cet échec. Que s’est-il passé ? Comment a-t-on pu en arriver là ?

Pour cela, il faut laisser passer du temps. Laisser du temps au temps. La blessure a besoin de cicatriser. Si vous ne nettoyez pas la plaie en profondeur, elle se ré ouvrira…Seul le temps et le recul vous permettront de comprendre et d’analyser ce qui s’est joué.

 

Prendre ses responsabilités

Prendre ses responsabilités, c’est accepter de se remettre en cause, de se remettre en question. C’est ne pas tout mettre sur la faute de l’autre mais au contraire prendre sa part. « Qu’est-ce qui a manqué dans notre relation ? », « Qu’est-ce que je n’ai pas fait pour la cultiver et que j’aurais dû faire ? », « Qu’aurais-je pu faire pour que mon compagnon ou ma compagne se sente davantage aimé(e) ? », « Pourquoi ça n’a pas marché ? ».

Pour se reconstruire, il faut également comprendre ce qui nous en a empêché. Cela suppose d’accepter de faire un retour en arrière sur notre histoire personnelle et nos blessures d’enfant. Ce sont elles qui, pour chacun, nous empêchent d’être nous-mêmes. Il faut donc apprendre à se connaître. Cela demande du courage et beaucoup d’honnêteté., c’est pour cela qu’il ne faut pas hésiter à se faire aider par un conseiller conjugal ou tout autre professionnel qui vous accompagnera pour grandir sur un chemin de guérison. Vous éviterez ainsi de retomber dans les mêmes pièges relationnels et cela vous permettra ensuite de reconstruire sur de nouvelles bases, saines et plus matures.

Identifier les bénéfices reçus

Se remettre en cause et faire la part des choses peut vous amener à voir les évènements d’une façon constructive. « La vie, c’est expérimenter… » Plutôt que de rester sur une vision pesante et négative, changez votre regard et focalisez-vous sur ce que cette expérience relationnelle en couple vous a permis.

Posez d’abord votre regard sur vous-même. « Que s’est-il passé pour moi dans cette relation » ? « Étais-je moi- même » ? « Étais-je la même personne au début de la relation et à la fin » ? « Qu’est-ce que j’ai appris sur moi » ? Tout cela est source d’évolution positive.

Mettez ensuite de côté, bien à l’abri, tout ce qui a été beau et heureux entre vous. Préservez les beaux moments que vous avez vécus ensemble, ce que j’appelle « les perles de la relation ». Vous avez forcément des souvenirs heureux, des mots, des gestes, des codes, des habitudes, qui n’appartenaient qu’à vous deux et qui vous ont fait du bien. L’autre avait forcément des qualités qui vous touchaient, que vous admiriez et dont vous avez bénéficié. Préservez tout cela intact dans votre cœur et soyez rempli(e) de gratitude pour tout cela. Dites-vous merci à vous même et quand viendra le moment pour vous, dites merci, pour tout cela, à cette personne qui a partagé un chapitre de votre vie.

Prenez conscience maintenant de tout ce que cette rupture amoureuse vous a permis ou peut vous permettre. Vous avez su traverser vos nombreuses peurs petit à petit et faire face à vous-même et à la situation. Vous avez trouvé l’énergie pour travailler sur vous, vous faire aider et rebondir. Vous avez trouvé les ressources pour vous réorganiser, devenir plus autonome et grandir. Vous êtes devenu(e) plus fort(e), plus riche, plus authentique. Vous vous connaissez davantage et vous vous respectez sans doute davantage. Vous ne serez plus jamais la même personne. Faites la liste de toutes ces transformations qui n’auraient pas été possibles sans cette séparation.

prendre son de soi pour se reconstruire après une rupture

Prendre soin de soi

La rupture amoureuse, la séparation, le divorce, sont considérés comme des traumatismes qui génèrent un haut niveau de stress et d’inquiétude. Il va donc être important de prendre soin de vous pour surmonter tout cela.

Activez votre réseau de soutien : Nous sommes des êtres de relation, nous avons besoin des autres surtout dans les passages difficiles et douloureux de notre vie. Ne restez pas seul(e). Faites appel à ceux que vous aimez et en qui vous avez confiance : vos proches, vos amis, toutes les personnes positives et soutenantes que vous connaissez. Appelez-les quand ça ne va pas. Osez leur demander de l’aide, des services, de la compagnie, un câlin.

Tenez compte de vos besoins : Soyez bienveillant(e) avec vous-même, écoutez ce que dit votre corps, votre tête et votre cœur. Vous avez le droit d’être triste, de pleurer, d’être fatigué(e). Faites des siestes, couchez-vous plus tôt, prenez des bains, faites-vous toucher, masser. Mangez correctement, prenez des vitamines, demandez un arrêt de travail si besoin.

Sortez : Ne vous enfermez pas, aérez-vous, courez, pratiquez un sport qui vous fait du bien. Choisissez de marcher chaque jour, cinq minutes au début et augmentez progressivement. Reprenez une activité que vous aimez : chanter, écrire, lire (vous pouvez vous distraire ou vous documenter), danser…Retrouvez des amis, sortez, changez-vous les idées !

Restaurer l’Estime de Soi

Subir le choc de la séparation puis ses conséquences ouvre souvent des blessures narcissiques qui nous font douter de nous-mêmes entraînant une chute de notre estime et de notre confiance en nous. La séparation et le deuil qui en découle peut alors être l’occasion de restaurer cette estime de soi fragilisée. C’est cette baisse d’estime de soi que je retrouve le plus souvent chez les personnes que j’accompagne après une, ou plusieurs séparations.

Il est intéressant de noter que ce manque d’estime de soi est également, bien souvent, à l’origine de ce qui a fait défaut dans la relation ; car comment aimer vraiment l’autre si je ne m’aime pas moi-même ? Pour mieux accompagner les personnes dans cette restauration de l’amour d’elle-même, j’ai mis en place un parcours spécial dans ma pratique.

Comment la restaurer ?

Osez rentrer dans vos peurs : Pour restaurer l’estime de soi, il faut passer à l’action et oser rentrer dans ses peurs. Elles sont très nombreuses après une rupture amoureuse et peuvent aller de l’appréhension jusqu’à la panique ou même la terreur. Dans la mesure où, comme nous l’avons vu, nous les subissons, elles sont tout à fait légitimes et il va falloir faire avec. Les plus fortes et les plus fréquentes sont la peur de l’inconnu, la peur de ne pas pouvoir faire face, la peur financière et la peur de la solitude. Là encore, il pourra être très soutenant d’être guidé(e) et soutenu(e) par un professionnel.

Faites des petits pas : Pour faire face à ses peurs, il faut y aller tout doucement. Fixez-vous des objectifs atteignables et pour cela, privilégiez les petits pas et les « micro-décisions ». Commencez par ce qui est le plus facile pour vous. Chaque pas va en entraîner un autre sur un chemin constructif de progrès et d’évolution.

Félicitez-vous : A chaque petit pas franchi, chaque objectif atteint, félicitez-vous ! Dites-vous « Bravo ! J’ai réussi cela ! » « Je peux être fier(e)de moi ! ». Faites-le ! C’est très important pour regonfler l’image que vous avez de vous et cela aura un impact positif de reprogrammation mentale.

Valorisez-vous : Pour ne pas risquer de vous dévaloriser, faites bien la distinction entre votre être et vos actes. Quelques soient vos actes, les faits, vos actions qui peuvent vous in satisfaire vous gardez votre valeur profonde et personnelle. Votre valeur en tant que personne humaine n’est pas en jeu. Vous êtes digne d’aimer et d’être aimé(e) malgré tout. Vous n’avez rien à prouver, juste à être.

Arrêtez l’auto-jugement : Avez-vous déjà pris le temps d’écouter vos propres dialogues intérieurs ? Prenez-le ! Vous allez découvrir que nous passons notre temps à nous critiquer, nous blâmer et nous faire des reproches : « Tu n’aurais jamais dû dire ça » « Tu devrais… », « Je suis vraiment trop bête » … Pour restaurer cette estime de vous, vous devez arrêter de vous saboter et dire « stop » à tout auto jugement négatif que vous vous adressez.

 

Pardonner

Le pardon n’est pas un chemin d’oubli. C’est, au contraire, un chemin de libération. Si nous nous cramponnons à notre rage, notre haine, notre rancœur ou notre peine, nous bloquons notre énergie de vie, nous nous empêchons d’aller de l’avant. C’est notre mental qui résiste mais c’est à nous même que nous faisons du tort. En focalisant notre énergie sur l’autre et la douleur qu’il a provoquée, nous nous empêchons d’être nous-même.

Pardonner suppose donc de lâcher prise, lâcher, faire avec ce qui est. C’est rentrer dans une phase d’acceptation. Bien sûr, c’est difficile et cela prendra du temps, demandera des étapes car c’est un processus, mais c’est nécessaire si vous voulez vous reconstruire et ouvrir une nouvelle page de notre vie.

Pardonner, on pense qu’on le fait pour les autres, or, c’est avant tout une action que l’on fait pour soi, pour retrouver la paix intérieure et notre pleine capacité d’aimer. Pardonner est donc un acte de Foi en soi et en la vie.

Pardonner, cela s’apprend. Le pardon est accessible à tous indépendamment de la religion. On peut apprendre à demander pardon, seul, accompagné d’un professionnel ou même le faire en groupe. Il existe en effet des « cercles de pardon », c’est une expérience forte et thérapeutique qui impacte profondément.

« Pardonner, c’est choisir la guérison des blessures du cœur » O. CLER.

 

Inventer un rituel

Dans toutes les civilisations, et de tous temps, nous trouvons la pratique de rituels pour marquer les grandes étapes de notre vie et permettre le « passage » entre deux états. Ils marquent un « avant » et un « après ». Ils permettent donc d’acter la fin de quelque chose et en cela ils facilitent l’étape du deuil ; et d’acter le début de quelque chose d’autre, et en cela ils ouvrent sur des possibles. Nous les retrouvons par exemple, au moment de la naissance, des relevailles, à la puberté, au moment de la mort…

La rupture étant, comme nous l’avons vu, un deuil à faire et à vivre, il pourra être très soutenant de penser à marquer la fin de la relation par un rituel à votre convenance, que vous pourrez créer, seul(e), en couple ou en famille. Tout est possible, vous trouverez ce qui vous correspond et ce qui est important pour vous. Cela peut être, par exemple, une cérémonie où vous invitez vos proches et amis, un faire-part de séparation, une lettre…Quelque chose pour clore, mettre fin de façon officielle et symbolique et permettre alors un nouveau départ. Il faut fermer la porte si nous voulons avoir une chance de pouvoir en ouvrir une autre. C’est cela qui va nous rendre disponible pour reconstruire.

se reconstruire après une rupture amoureuse

 

La rupture est une étape souvent traumatisante et douloureuse à accepter, à vivre et à traverser. C’est un processus de deuil qui se met en route et nous fait passer par des émotions et des épreuves qui secouent nos fondations profondes et réveillent nos blessures. Il faudra beaucoup de temps pour cicatriser et cela passera par des étapes incontournables mais qui seront, en revanche, porteuses de transformation et de guérison.

Oui il est possible de reconstruire après une séparation ! Il faut pour cela, être patient, ne pas repartir dans une nouvelle aventure sans avoir compris pourquoi il y a eu rupture amoureuse, se faire accompagner par un thérapeute, prendre soin de soi, apprendre à mieux se connaitre, faire le bilan de la relation en prenant conscience de ce que cela a permis, pardonner, créer un rituel et surtout restaurer l’estime de soi.

L’enjeu, pour se reconstruire et construire de nouveau, est, en effet, de privilégier la relation à soi et de transformer la peur en amour…

 

 

 

 

 

Share This

Les 10 secrets  du Couple Heureux

Télécharger gratuitement notre dernier guide, en vous inscrivant ci-dessous.

Votre guide vous attend dans votre boite mail.