J’ai déjà mentionné dans plusieurs articles, l’importance de cultiver la relation et de s’en donner les moyens. Un de ces moyens consiste à adopter une attitude positive par rapport à l’autre en lui donnant  ce que Carl Rogers a appelé des « signes de reconnaissance » ou « strokes » lesquels répondent au besoin que nous avons tous : le besoin d’ être reconnu.

Ces signes de reconnaissance peuvent être :

Positifs

:

  • Contact physique (regard, clin d’œil, sourire, caresse, geste tendre)
  • Validation verbale (« Je comprends», « J’ai bien entendu)
  • Compliment sincère (« Comme tu es bien coiffé! », « J’adore quand tu mets ce pull », « Ton rire est irrésistible »)
  • Dire bonjour, au revoir (la façon de le faire est importante)
  • Délicatesse (attentions, attitudes prévenantes)
  • Remerciements

Négatifs

:

  • Physiques (coups, regard noir, froncement des sourcils, haussement d’épaule, geste d’impatience)
  • Verbaux (jugements, reproches, critiques, remarques désobligeantes, humiliations)
  • Indifférence

Inconditionnels

Donnez-des-signes-de-reconnaissance-positifs-a votre-conjoint2

Portant sur la personne dans sa globalité (« Qu’est-ce que tu peux être bête ! », « Tu es vraiment adorable »)

Conditionnels :

Portant sur un comportement (« Encore au lit ?, quel paresseux ! », « Il en faut de la patience pour réparer ça ! »)

Selon qu’ils sont positifs, négatifs, inconditionnels, ou conditionnels, ces signes n’auront, bien sûr, pas le même impact.

Si mon signe de reconnaissance est positif et conditionnel = Félicitation : Je crédite de 10

Si mon signe de reconnaissance est négatif et conditionnel =Reproches : Je débite de 50

Si mon signe de reconnaissance est positif et inconditionnel = Confiance : Je crédite de 100

Si mon signe de reconnaissance est négatif et inconditionnel =Méfiance : Je débite de 1000

 

Conclusion

Nous possédons tous un « réservoir affectif »qui doit être rempli régulièrement.

Pour qu’un couple aille bien, chacun des deux partenaires doit veiller à alimenter, chaque jour, le réservoir affectif de l’autre en lui donnant des signes de reconnaissance positifs qui vont créditer son « compte affectif ».

  • Quel est le dernier compliment que vous avez fait à votre conjoint ? Quand ?
  • Aujourd’hui, avez-vous donné un signe de reconnaissance négatif à votre conjoint ? Lequel ? Plusieurs ? Soyez alors vigilant et prenez conscience du fort débit que cela a pu entraîner.
  • Quel signe de reconnaissance positif pouvez-vous lui donner dès aujourd’hui ?
  • Chacun a besoin de sa dose quotidienne de strokes pour se sentir aimé et avoir une bonne estime de soi. Savoir les gérer, c’est trouver l’équilibre entre : En donner, s’en donner, en recevoir, en refuser, en demander.
Share This