L’infidélité est un drame amoureux et une blessure de l’âme. Elle peut provoquer un tsunami, une bombe, dans la relation conjugale, et notamment une jalousie explosive et inattendue.

Nous allons essayer de comprendre comment se protéger de la jalousie post infidélité. Mais pour cela il faut déjà comprendre

Pourquoi sommes nous jaloux après une tromperie? Pourquoi cette jalousie peut être dévastatrice? Et enfin comment s’en protéger?

 

 

Comment la jalousie se déclenche-t-elle ?

 

 

La personne qui pressent ou découvre une infidélité a, le plus souvent, un énorme choc émotionnel de l’ordre du traumatisme. Elle peut réagir à cette souffrance de bien des façons, parfois totalement imprévisibles au point de ne plus se reconnaître elle-même. La jalousie en est une des formes. La jalousie peut s’immiscer dans la personne, jusqu’à l’envahir totalement, quand, autrefois, tout était simple, naturel et ne prêtait à aucune suspicion.

D’un seul coup, le mental de la personne jalouse est complètement envahi par son imagination. Le coup de canif dans la relation a provoqué une blessure profonde et narcissique qui la déstabilise et la confronte au doute d’elle-même, à son impression de ne pas être digne de l’autre et à son complexe d’infériorité, qui jusque-là était en veille, abrité par la sécurité du couple ou son équilibre.

Tout s’écroule. Ce qui était auparavant gérable et acceptable ne l’est plus, laissant la place à l’irrationnel et l’amour propre va se défendre vigoureusement devant cette attaque non prévue. C’est là que la jalousie fait son entrée. La jalousie fait une entrée dangereuse car elle risque de provoquer exactement le contraire de ce qu’espère la personne trompée : récupérer l’être aimé et reformer un couple uni.

 

« Elle arrêta toute relation, mais il ne se calma pas. Le doute était en lui comme un poison violent. Autant il avait fermé les yeux, autant maintenant il traquait impitoyablement ses faits et gestes, ceux du passé comme du présent. Sa jalousie ne connaissait pas d’apaisement. C’était comme une folie qu’il ne pouvait contrôler. Il promettait un retour à la vie normale, il se montrait charmant, plein d’attentions, et, deux jours plus tard, il la réveillait en pleine nuit pour lui soutirer des aveux des détails sur sa liaison. Cette situation épuisante dura des mois. » Paule Salomon

 

Lorsque l’adultère surgit au grand jour, que l’infidélité est avérée, que le voile du secret a été levé, que la vérité éclate, la jalousie peut devenir dévastatrice. C’est également et malheureusement possible même en cas de suspicion seulement…

 

infidélité explique jalousie

 

Pourquoi la jalousie, provoquée par la relation extra-conjugale, ravage-t-elle le couple ?

 

Dans un couple, l’irruption de la jalousie peut faire plus de dégâts que l’infidélité réelle ou présumée.

La jalousie reste en sommeil quand nous basons notre couple sur la confiance réciproque et sur la fidélité. La jalousie est donc normale entre deux êtres qui s’aiment, s’il y a menace au niveau de cette confiance fondatrice. La plupart du temps, tant que cela ne concerne que des moments ponctuels et des faits épisodiques, nous savons gérer cette forme de jalousie. Mais, quand la liaison adultère survient, elle fait exploser littéralement toutes nos soupapes de sécurité et la jalousie déborde, ouvrant sur une nouvelle forme de jalousie qui parfois nous dépasse.

Au-delà du choc de l’annonce de l’infidélité, si vous aimez encore et vraiment votre partenaire, ne le harcelez pas, laissez-vous du temps à tous les deux pour accuser ce choc et vous remettre de ce cataclysme émotionnel.

 

Si, en dépit de vos efforts pour ne pas prendre le risque d’une séparation, votre conjoint vous annonce ou vous répond qu’il ne veut pas arrêter sa liaison, à vous de vous positionner. Vous avez le choix de rompre, de partir, ou, si vous tenez malgré tout très fort à lui ou à elle, de lui donner du temps pour qu’il ou elle se rende vraiment compte si ce qu’il vit dans l’adultère n’est qu’une passade ou une illusion ou si, au contraire, il s’agit d’une véritable histoire d’amour.

Vous pouvez choisir ainsi de « l’attendre » un peu, ce qui lui donnera la possibilité de revenir vers vous le cas échéant. Plus vous vous serez « effacé(e) » plus ce sera possible. A l’inverse, plus vous l’aurez harcelé(e) ou culpabilisé(e), plus au contraire, vous renforcerez son choix en lui donnant raison de vous quitter. Car souvenez-vous que ce qui n’est pas autorisé est toujours plus excitant que ce qui l’est…Bien sûr, ce sera douloureux et difficile, mais vous vous serez respecté(e) et c’est important. Et puis, qui sait, il se peut aussi que ce temps de « répit supplémentaire » vous fasse découvrir que c’est vous qui n’avez plus besoin de lui ou d’elle et que vous ne l’aimez plus ou que vous ne l’aimiez pas vraiment. Car souvent, c’est notre besoin de sécurité ou nos habitudes qui nous font croire que nous sommes amoureux…

 

Dans tous les cas, si la jalousie devient excessive, allumez votre signal d’alarme !

 

Vous risquez, en effet, de ne pas pouvoir la gérer et cela peut devenir dangereux. Cela peut aller jusqu’à la violence et même jusqu’au meurtre, comme en témoignent les crimes passionnels, qui font encore aujourd’hui la une des grands titres des journaux ou le thème de certains livres ou films. Car oui, poussée à l’extrême, la jalousie peut emporter une personne vers la tragédie et tout détruire sur son passage. Il ne faut donc jamais prendre ce problème à la légère car le « jaloux pathologique » préfèrera tuer son amour plutôt que de le voir partir avec un ou une autre.

La jalousie traduit toujours une estime de soi fragile ou très basse et une blessure très profonde qui vient d’être réactivée par le comportement de notre partenaire infidèle. Je vous invite d’ailleurs, pour cheminer dans votre réflexion, à vous référer également à l’article « La jalousie dans le couple » que j’ai écrit sur mon site en cliquant sur le lien ci-dessous :

Que faire si la jalousie devient excessive?

 

Prendre conscience du problème et essayer de comprendre.

 

Pour comprendre, Il faut donc bien garder présent à l’esprit que l’infidélité ravive alors une blessure d’amour initiale vécue avec l’un ou l’autre parent, parfois les deux. Mais, cet énorme cri, cette réponse qui se manifeste dans la jalousie excessive, n’est pas appropriée et risque donc de conduire à la séparation alors même qu’elle voulait l’éviter !

Pour éviter cela, refusez de vous transformer en détective, sinon, vous trouverez des indices (des soi-disant preuves…) pour la nourrir. Quand on veut trouver, on trouve toujours et cela nous fait rentrer dans un cercle vicieux destructeur. C’est plus fort que nous, comme une addiction. On n’est plus soi-même.

Cette attitude est intrusive et non respectueuse du « jardin secret » de notre partenaire, or, nous en avons tous besoin et cela risque donc de devenir très vite inacceptable, étouffant et insupportable, une énorme source de conflits et de souffrances.

Cela développe, par ailleurs, notre imaginaire qui se met à galoper dans tous les sens détruisant ainsi la confiance pour laisser la place au doute et à la haine.

 

« Philippe en devient fou. Il mène son enquête. Il appelle tous leurs amis communs. Que savent-ils ? Que pensent-ils ? Tout le monde prend de la distance avec cette histoire. Philippe ne dort plus, ne mange plus. A tort ou à raison, il est persuadé que sa femme lui ment. Il est obsédé par des scénarios, des images. De victime d’une infidélité présumée, il passe au rôle de bourreau. Evelyne, qui , quoiqu’il en soi aime son mari et n’a aucune intention de le quitter est effondrée. La jalousie galopante de Philippe lui fait peur, elle a l’impression d’avoir à faire à un malade mental. Elle se sent surveillée jour et nuit. Ou qu’elle se trouve, il l’appelle, il vérifie ses emplois du temps, son portable. Prise dans la tourmente de cette jalousie, Evelyne ne ressent plus rien pour Philippe et se demande comment tenir. Il le sent, il le sait et devient méchant. Il est pris dans un engrenage malsain, un cercle vicieux. » Paule SALOMON

 

 

Bien sûr cela fait beaucoup de mal de savoir que notre partenaire a pu éprouver une attirance, voire même des sentiments, pour quelqu’un d’autre, mais cela ne veut pas forcément dire pour autant qu’il ne nous aime plus.

Voici, pour compléter mes propos, les conseils de Brigitte LAHAIE en matière d’infidélité avérée :

  • Ne laissez pas la place au doute ou à la haine
  • Ne confondez pas insatisfaction et trahison
  • Souvenez-vous que les sentiments sont fluctuants
  • Souvenez-vous que vous seul avez le contrôle de vos pensées , vous seul pouvez choisir d’alimenter les bonnes et de vous libérer ou les mauvaises et de souffrir

 

 

Mais, si en dépit de ces quelques conseils, la jalousie vous dévore et envahit votre couple de façon obsédante et obsessionnelle, c’est qu’elle devient « pathologique » et sera donc à traiter comme une maladie.

« Derrière les grands jaloux, il y a souvent des peurs, dont la plus importante est celle d’être abandonné ou de perdre son amour. »

Je vous conseille alors, d’en prendre conscience, de l’accepter et de vous faire aider par un thérapeute pour comprendre d’où vous vient ce sentiment parasite et douloureux. Quelle blessure d’enfant en est à l’origine ? Quelle faille s’est-elle réouverte avec l’infidélité et a ainsi déclenché la jalousie ? C’est la seule façon de vous transformer, d’évoluer et de vous libérer .

Dans tous les cas il vous faudra vous armer de patience, faire confiance au temps, avant de pouvoir refaire confiance à votre compagnon ou compagne et surtout apprendre à vous faire confiance à vous-même avant tout.

 

 

Si c’et impossible, si vous souffrez trop, si l’autre vous rend trop jaloux et malheureux, reprenez le contrôle. Consultez ou trouvez éventuellement le courage de le ou la quitter.

De même, si la liaison extra conjugale est avérée, que votre partenaire ne veut pas rompre et que vous souffrez trop de cette situation, partez.

jalousie couple

 

 

En conclusion

 

Comme nous venons de le voir, la jalousie, dans le cas d’une infidélité soupçonnée ou avérée, n’est pas une preuve d’amour. C’est, au contraire, une réaction émotionnelle et irrationnelle subjective qui parle davantage de soi que de l’autre, car, bien souvent, elle réactive une blessure ancienne.

Le fait que notre conjoint ait désiré quelqu’un d’autre, affectivement ou sexuellement, bouleverse notre équilibre psychique au point de déstabiliser notre confiance en nous et parfois de façon disproportionnée .

Lorsque l’on aime quelqu’un de façon possessive et exclusive, découvrir qu’il nous trompe ouvre une brèche insupportable, ce qui peut nous faire basculer dans une forme de pathologie qui nécessite des soins thérapeutiques.

 

Cette énorme crise conjugale et personnelle peut donc devenir une occasion d’évolution pour un rendez-vous avec soi même, une occasion de restaurer cette estime de soi qui est défaillante. C’est alors la manière dont cette opportunité sera saisie qui déterminera par la suite la manière dont la personne continuera de pouvoir ou non s’ouvrir à l’amour véritable. Car aimer commence par soi…

Pour conclure, je dirais que si l’infidélité représente toujours un risque et menace le couple, la jalousie le condamne presque toujours.

Alors si vous voulez sauver votre couple, il est vital de consulter.

 

Share This