La révélation de l’infidélité représente une véritable bombe dans la relation, c’est un choc. Rien ne sera plus jamais comme avant. Les fondements du couple sont attaqués, voire détruits, ce qui génère une énorme perte de repères, un débordement intense d’émotions et une immense souffrance. Pour faire face à ce véritable séisme affectif, voici les 10 conseils à suivre :

#1 – Ne prenez pas de décisions « à chaud »

 

N’agissez pas dans l’urgence. N’adoptez pas une attitude radicale. Ne prenez pas de décisions hâtives.

En découvrant ou en apprenant la révélation de l’infidélité, vous venez de subir un traumatisme. Tous vos régulateurs internes habituels sont au rouge et vous risquez de réagir de façon totalement irrationnelle et impulsive, ce qui est naturel et légitime mais malheureusement aussi très dangereux pour la suite et l’avenir de la relation.

Pour éviter de regretter par la suite, même si la colère est incontournable et saine, ne prenez aucune décision majeure tant que votre état ne s’est pas apaisé. ( ne décidez pas de rompre, ne le (la) mettez pas dehors, ne faites pas vos bagages sur le champ ….)

 

Sous l’effet de la colère, de votre égo piqué à vif, et surtout de la douleur, vous risquez de basculer dans l’impulsivité. Tous vos gestes ou vos paroles pourraient s’avérer inappropriés, disproportionnés et aller bien au-delà de ce que vous souhaitez vraiment. Ce serait vraiment dommage d’aller trop loin, de regretter et de ne plus pouvoir revenir en arrière.

Bien sûr, c’est difficile de se contrôler quand on est sous l’effet de la surprise ou de la colère et il est tentant de réagir par la violence quand nous même venons d’en être victime, par cette révélation qui vient tout faire basculer ; mais autant que faire se peut, pour éviter d’en arriver là, il est indispensable de prendre du recul, partez prendre l’air, faites une pause.

Il faudra beaucoup de temps pour digérer, donnez-vous en à tous les deux, donnez-vous de l’espace aussi pour penser, cela vient juste de commencer…

 

infidélité rebondir colère

#2 – Calmez le jeu. Évitez les remarques destructrices

 

Vous êtes dans un état de confusion émotionnelle intense, vous souffrez et en voulez « à mort » à votre conjoint de vous infliger une telle épreuve, surtout si vous n’avez rien vu venir.

Vous rêvez de le faire souffrir à son tour, de lui faire du mal, de le faire payer pour ce qu’il vous fait subir. Il n’est pas rare de ressentir des envies de violence et de vengeance. Si la tristesse a laissé la place à l’égo, vous allez vouloir reprendre un peu de contrôle et lui rendre la vie impossible, en le méprisant, le jugeant, le rabaissant, voire en l’humiliant de vos remarques négatives.

Entendre des reproches et des accusations est normal au début mais cela ne doit pas s’installer dans la durée.

Tout cela est « poison » pour la suite. Ce n’est pas une bonne solution, même si cela soulage au début. Car en faisant cela vous augmentez la culpabilité de votre partenaire et son ressentiment à votre égard et surtout vous renforcez la distance entre vous.

Vous risquez ainsi de lui fournir de bonnes raisons de ne rien regretter et d’envisager la séparation.

Mais est-ce bien ce que vous souhaitez ? Ce sont souvent la fierté et la jalousie qui nous poussent ainsi vers l’irréparable et nous risquons d’obtenir exactement l’inverse de ce que nous souhaitons, car bien souvent, nous l’aimons encore et malgré tout.

Il vaut mieux œuvrer pour le couple que contre lui, arrêtez les remarques

#3 – Renoncez à tout savoir

 

Beaucoup de personnes trompées éprouvent le besoin de connaitre des détails sur la relation extra conjugale et passent leur temps à harceler leur partenaire. Cela peut être rassurant dans un premier temps mais si cela devient insistant, et permanent, ce n’est pas une bonne idée.

En procédant de la sorte, vous cultivez la souffrance et la jalousie car vous empêchez le temps de faire son œuvre, vous réactivez ce qui vous fait du mal et vous fragilisez votre estime de vous-même. En effet, vous projetez et imaginez tout un monde fait de suppositions, d’interprétations qui vous mettent en position d’infériorité, tendant à prouver, que cet autre était sans doute mieux que vous ne l’êtes dans tel ou tel domaine. C’est enfermant et « mortifère ». Cela parle d’une vraie blessure ancienne qui s’est réveillée et qui est à soigner. Vouloir des détails est, au final, destructeur pour le couple qui essaie de cicatriser la plaie et qui, du coup, ne peut refermer la page.

De la même façon, si la jalousie et la souffrance vous transforment en détective, faites-vous aider, sinon vous vous rendrez malade et rajouterez une nouvelle problématique au couple. Cela renforcera la méfiance en faisant régner un climat de suspicion très lourd.

La distance risque de se creuser par ailleurs de plus en plus entre vous deux et amenuise les possibilités d’une reconstruction. Pour avoir une chance d’être de nouveau heureux, il est important que chacun conserve un minimum de liberté, de mystère et retrouve un jardin secret privé à respecter.

 

#4 – Confiez-vous aux bonnes personnes

 

Que ce soit la personne trompée ou la personne qui a été infidèle, le besoin de parler et de se confier se fera automatiquement sentir. C’est une bonne chose car nous sommes des êtres de parole et nous avons besoin pour clarifier une situation, prendre des décisions, se désencombrer, de mettre des mots sur ce qui nous bouleverse

Parler oui, Mais à qui ?

Si vous parlez « à n’importe qui », vous risquez d’être dans la confusion, ne sachant plus qui écouter de ces personnes autour de vous qui vous veulent du bien et vous conseillent de tout et son contraire.

  • Quitte-le
  • Mets le dehors
  • Pardonne-lui
  • C’est irréparable
  • Ce n’est pas si grave
  • Oublie ça
  • Ça arrive à tout le monde
  • N’en fais pas un drame
  • C’est l’occasion d’un nouveau départ
  • Tout peut s’arranger
  • C’est sans doute de ta faute
  • ….

Ces personnes risquent aussi de répandre des rumeurs ou de faire des remarques qui pourraient être pénalisantes pour chacune des deux personnes du couple déjà particulièrement meurtries

Parler à vos parents ou à vos proches, n’est pas non plus toujours une bonne idée. Vous pourrez le regretter car ils prendront sans doute position pour vous et contre l’autre, et si le couple se donne une nouvelle chance , son image sera ternie et déformée, rendant les choses encore plus difficiles. Leur réaction n’est pas neutre et cela peut être parasitant à l’avenir.

Pour les amis du couple, c’est la même chose. Ils peuvent être soutenants mais les confidences intimes risquent de les mettre dans l’embarras de prendre parti contre quelqu’un qu’ils appréciaient aussi jusque-là , les entrainant dans un véritable conflit de loyauté. Certains sont gênés au point que parfois, ils préféreront s’éloigner du couple en crise.

Faire de son conjoint un confesseur n’est pas non plus juste car les deux membres du couple sont trop liés affectivement.

Les choses doivent pourtant impérativement être dites et clarifiées pour avoir une chance de rebondir et de passer à autre chose. La meilleure solution est donc de faire appel à un tiers, un professionnel. C’est le cas de la Conseillère Conjugale qui saura , de façon neutre, vous aider à faire le bilan du couple, à veiller à ce que chacun puisse exprimer sa souffrance afin qu’elle soit reconnue par l’autre, à donner du sens à l’épisode douloureux de l’infidélité et à trouver les bonnes pistes avec vous pour reconstruire ou vous séparer.

Le conseiller conjugal veillera aussi à faire circuler la parole de façon non violente et constructive, ce qui est parfois impossible à deux quand la tension et la souffrance sont aussi fortes.

 

#5 – Prenez soin de vous

 

La révélation de la relation extra conjugale vous plonge dans un état émotionnel intense, les émotions débordent dans tous les sens, accueillez-les, exprimez les, car même si cela provoque un état de fatigue très important, c’est nécessaire. Vous êtes épuisé à la fois physiquement, affectivement et mentalement. Vous êtes perdu et fragilisé.

Dans cette tourmente évidente, il est très important de prendre soin de vous. Donnez-vous du temps pour accueillir ces émotions qui vous dévastent : colère, peurs, honte, chagrin, larmes, doute, incertitude, parlez avec les bonnes personnes, épurez votre agenda, reposez-vous, essayez de dormir, faites du vide et prenez en compte vos besoins.

De quoi auriez-vous besoin ? Faites le point. Veillez à vous alimenter, à vous détendre, faites du sport, allez voir le médecin et n’hésitez pas à lui demander un arrêt de travail. Ce que vous avez subi est un traumatisme, accordez-vous du temps de « récupération » pour que petit à petit , vos idées soient plus claires et que les émotions s’apaisent. Vous pourrez alors faire les choix qui vous correspondent et vous respectent.

 

infidélité comment rebondir

 

#6 – Prenez votre décision : stop ou encore ?

 

Voici la question la plus importante de toutes. Allez-vous dire : « Stop » ou « Encore » à la relation et à cette personne qui vous a trahie et fait tant de mal ?

Cette question est fondamentale à se poser en conscience et en toute honnêteté de soi à soi. Faites votre bilan et soyez clair dans vos intentions.

Aimez-vous encore votre partenaire ? Oui ou non ? Etes-vous prêt à faire des efforts, à mettre les choses à plat pour lui donner une seconde chance ?Ce coup de scalpel signe-t-il au contraire la mort du couple ? Allez-vous privilégier la relation pour ne rien regretter ? ou cette crise prendra la forme d’un non-retour définitif ?

Ensuite, si vous êtes prêt à reconstruire et à vous en donner les moyens, il va falloir vous la poser à deux. Qu’en dit votre partenaire ? Est-il d’accord pour arrêter sa liaison ? Il faut être deux pour reconstruire, avec le même espoir et la même volonté, en conscience des efforts à fournir, sans garantie de réussite mais avec la conviction qu’il serait dommage de détruire ce que vous aviez construit et qui était unique ; qui n’appartenait qu’à vous.

La décision de l’autre ne nous appartient pas et votre réaction face à l’annonce de l’infidélité pèsera aussi son poids. Si vous souhaitez rebondir, faites-le savoir, mettez-y du vôtre aussi, que vous ayez la place de la victime ou celle du « coupable ».

Ne dramatisez-pas, laissez-vous du temps pour prendre une telle décision qui aura tant de conséquences pour vous, votre couple, vos enfants si vous en avez mais aussi votre famille, vos amis, votre vie. Quel que soit votre choix, une nouvelle vie démarre. Il y a toujours un avant et un après.

 

#7 – Partez du principe qu’il y a eu faute pour réparer

 

Pour qu’une reconstruction puisse être envisagée, il est beaucoup plus simple de considérer de la part des deux partenaires, qu’il y a eu faute et que l’infidélité n’aurait pas dû avoir lieu. C’est une infraction au contrat fondateur du couple.

Partez en effet du principe, que l’auteur de l’infidélité est le seul objectivement coupable (même si la victime porte une responsabilité en ce qui concerne la détérioration de la relation ou d’autres faits que la personne infidèle aurait du mal à digérer). Acceptez cette inculpation.

L’infidélité suppose en effet au minimum un mensonge et même si la victime ressent la responsabilité d’avoir offert à son conjoint des raisons de partir, cela n’incluait pas au programme le droit de vous tromper. Partir oui si l’insatisfaction était trop forte mais vous tromper non !

 

Acceptez cette inculpation de principe permet de soulager la victime qui se sent moins coupable de ce qui est arrivé et permettra aussi de soulager l’auteur qui, du coup, acquiert la possibilité de réparer sa faute. Cela donne plus de légèreté et va permettre de mieux panser la plaie, en s’engageant de façon plus saine vers une réparation .et non une expiation (tentation de faire payer l’autre, de se plaindre en permanence) qui serait anti productive pour le couple et son avenir.

Des actes réparateurs de la part du coupable vont donc être possibles et apporter des bénéfices partagés pour les deux partenaires, rendant ainsi possible la construction de nouveaux fondements à la relation.

Ces actes réparateurs porteront sur le couple, sur ce qui n’allait pas et sur ce que la personne aurait dû mettre au travail au lieu de choisir la fuite dans l’infidélité qui n’était pas la bonne réponse au problème du couple

 

#8 – Excusez-vous

 

Cela parait simple en soi, pas si simple à faire cependant mais en tous cas fondamental et indispensable pour envisager la suite, quelle qu’en soit l’issue.

Quand on a commis une erreur, une faute, on s’excuse. La personne qui a subi le préjudice peut alors se sentir respectée et validée dans le traumatisme qu’on lui a infligé.

Trouvez le courage et l’humilité de dire : «  Excuse-moi car je suis seul coupable de ce qui s’est passé » car ce qu’on reproche à son conjoint peut expliquer l’infidélité mais ne l’excuse pas .

Faites preuve d’empathie, réalisez l’ampleur de sa souffrance, reconnaissez le choc qu’elle a subi, son chagrin, son sentiment de trahison, sa déception profonde, sa souffrance. C’est à ce prix qu’elle pourra pardonner.

Elle pourra pardonner un jour peut être cette infidélité mais pardonnera beaucoup plus difficilement le fait que ses émotions, notamment durant la période de reconstruction, n’aient pas été reconnues. Les reconnaître c’est ouvrir le champ de l’apaisement et de la confiance au lieu d’ouvrir celui de l’amertume ou de la rancœur ou tout autre sentiment négatif improductif.

 

#9 – Communiquez

 

Attendez que l’orage soit passé. Au moins quelques heures ou jours pour éviter d’être dans la réactivité due aux débordements des émotions. Puis renouez le dialogue, communiquez. Evoquez ce qui s’est passé, parlez le plus possible car sombrer dans le silence est la plus mauvaise solution qui soit. C’est une impasse.

Exprimez chacun vos émotions, votre ressenti. Si la relation extra conjugale a eu lieu c’est qu’il y avait des insatisfactions. Les exprimer auraient sans doute permis de l’éviter. Aujourd’hui, une nouvelle chance s’offre à vous de les traiter, saisissez-la. Exprimez les problèmes chacun votre tour, crevez les abcès. Vos points de vue respectifs doivent être pleinement entendus et respectés au risque de la rupture.

Apprenez surtout à écouter l’autre, c’est-à-dire à vous taire lorsqu’il parle, à ne pas l’interrompre, à le laisser au contraire parler jusqu’au bout, sans réagir, sans jugements. Ne « braquez pas l’autre », essayez de calmer le jeu. Ne donnez pas de leçons. Parlez de vous, non de l’autre, dites « Je ». C’est difficile mais cela se prépare, se décide, s’apprend. Posez les questions importantes pour vous.

Communiquez sur ce qui s’est passé, le pourquoi, le pour quoi ?, C’est la seule façon possible de ne pas reproduire ce qui a manqué et de retomber dans une impasse. Si c’est trop douloureux, si vous êtes encore trop en colère et que vos propos ou vos échanges dégénèrent au risque de basculer dans la violence, faites-vous aider. Les Conseillers conjugaux sont là pour cela et vous le « valez bien ». Ils peuvent vous accompagner sur ces chemins douloureux et parfois chaotiques de la confiance et du pardon.

 

infidélité rebondir conseils

 

#10 – Armez-vous de patience

 

N’allez pas trop vite. Vous avez vécu chacun un vrai traumatisme, votre sécurité, votre intimité, votre confiance ont explosé en vol et les piliers du couple sont détruits. Il va falloir du temps et de la patience pour reconstruire tout cela.

Cela peut prendre un ou deux ans avec des moments de doute, d’ambivalence, de découragement et de retour en arrière mais aussi de vrais moments de profondeurs et de complicité porteurs d’espoir.

Il s’agit de prendre ce temps, d’avoir conscience que c’est un vrai travail et de trouver la motivation suffisante de s’engager dans la dynamique de reconstruction pour supporter et traverser.

Il va falloir y mettre du sien et envisager de faire un nouveau contrat, d’incorporer du neuf pour construire un nouveau couple, plus fort encore. Il va falloir travailler en profondeur et atteindre un autre niveau relationnel où vous pourrez décider de la façon de réinvestir le quotidien, de restaurer la confiance, la compréhension mutuelle, la sexualité aussi.

Prenez le temps aussi de penser à vous. Ce que vous traversez est certes douloureux mais il peut être précieux pour mieux vous connaître, vous comprendre, et grandir.

 

infidélité conseils rebondir

 

Si vous avez la moindre question n’hésitez pas à me contacter en cliquant ici, vous pouvez également vous abonner à ma chaîne Youtube. Vous pouvez partagez votre vécu pour aider ceux qui traversent cette passe difficile.

 

Share This