La pédagogie Montessori

La pédagogie Montessori a pour but de développer au maximum l’autonomie de l’enfant et sa confiance en lui, en lui permettant d’agir seul, « Aide-moi à faire seul », pour qu’il soit fier, heureux et épanoui, préparant ainsi l’adulte de demain.

Il s’agit d’une pédagogie évolutive et personnalisée qui tient compte de l’intérêt de l’enfant et de son rythme personnel d’acquisition.

En 1907, Maria Montessori fonde la première « Maison des Enfants ».

Elle passe ainsi de l’observation des enfants de l’hôpital psychiatrique qui lui avaient été confiés, à celle des enfants « normaux », auxquels elle propose le matériel qu’elle a créé et qui réussissait si bien aux enfants handicapés.

Quelles sont les caractéristiques de la pédagogie Montessori ?

Du matériel pour faire travailler les 5 sens 

Maria Montessori compare l’enfant à un « esprit absorbant » car dès sa naissance et même avant, il ne va cesser d’apprendre le monde et de le découvrir, comme une éponge qui absorbe tout. Cela va lui être possible grâce à ses 5 sens qui vont lui permettre de se construire et de mémoriser. Il sera alors important de développer ces sens, fondation première de tous les apprentissages et de son intelligence future.

Pour cela elle crée, pour chacun des 5 sens, un matériel qui va le stimuler, d’abord les yeux ouverts puis les yeux bandés : tissus aux différents touchers, lisses, rugueux… à ranger par paire, flacons à odeurs, couleurs à ranger en dégradés ou par paires, boîtes à sons, flacons à saveurs …

Chaque matériel a un but précis et un objectif défini à atteindre, par exemple, affiner la perception visuelle et enrichir le vocabulaire, affiner la coordination, acquérir la notion de vide ou de plein…

L’enfant va être amené à découvrir avec curiosité, à comparer, à voir ses erreurs par lui-même, à se corriger (autocorrection) et à travailler seul sans que l’adulte intervienne.

enfant pédagogie montessori couleur

Du matériel scolaire didactique pour développer l’intelligence

Perles pour l’apprentissage du calcul, lettres rugueuses sur fond lisse pour celui de l’écriture, lettres mobiles pour la lecture, blocs de cylindres pour celui des volumes (reconnaissance des trois dimensions) ….

Pour Maria Montessori, en effet, l’enfant ne peut comprendre qu’en bougeant et en manipulant concrètement. Pour elle, l’intelligence ne peut se développer sans l’aide de la main, qui est en quelque sorte le professeur principal de l’enfant.

Le matériel didactique et pédagogique permet à l’enfant d’acquérir par lui-même de manière très précise, à sa propre vitesse et plus tôt qu’on ne le permet habituellement dans les écoles ; l’écriture, la lecture, le calcul et bien d’autres enseignements.

Des exercices de vie pratique pour développer l’autonomie

Au côté du développement des sens, le second pilier central de la pédagogie Montessori repose sur les aspects de vie pratique. Il va s’agir pour l’enfant d’acquérir une véritable autonomie et liberté d’agir en s’exerçant aux gestes du quotidien : cirer, laver, transporter, transvaser, s’habiller…

Ces exercices se scindent en quatre groupes : prendre soin de soi et des autres, grâce et courtoisie, soin de l’environnement ainsi que des exercices de développement moteur. Très concrètement cela se traduit par le fait de prendre soin d’une petite plante personnelle, mettre un bouquet dans un vase, laver une table, une vitre, se coiffer, nouer des lacets, fermer des boutons, accueillir une personne qui rentre dans une pièce… Les enfants adorent !

Les petits, en effet, ont besoin au fond d’eux même d’agir, de répéter leurs gestes, de trouver et de mettre de l’ordre, d’être indépendants, « comme les grands » !

Un espace agencé pour faciliter les apprentissages

enfant pédagogie montessori enfant

Meubles à la taille des enfants pour travailler sans tension

Maria Montessori est la première à fabriquer des meubles à la taille de l’enfant, à se mettre à sa « hauteur » pour faciliter les apprentissages, ce qui sera suivi dans les écoles du monde entier.

Pas de bureau pour la maîtresse 

L’éducateur est discret, il ne s’impose pas, c’est l’enfant qui agit. La maîtresse est dans la classe et va vers celui qui a besoin d’aide.

L’enseignement est dispensé individuellement et non collectivement, quand l’enfant en a besoin. La maîtresse se met à la même hauteur que l’enfant et s’assoit sur les petites chaises.

L’ordre est privilégié pour organiser la pensée

Pour répondre à ce besoin de construction, l’espace est organisé en différents « coins », le coin sable, le coin eau, le coin vie pratique…Comme les étagères et le mobilier est à la taille de l’enfant, l’enfant pourra remettre sans difficultés le matériel qu’il a emprunté, à l’endroit où il l’a trouvé, dès que son travail sera achevé. Grâce à l’ordre qu’il trouve autour de lui et dans sa vie, le petit enfant construit également l’ordre dans son intelligence pour toute sa vie. En effet, il organise sa pensée, ses idées, sa possibilité de s’orienter, de choisir, de savoir ce qui a de la valeur pour lui.

enfant pédagogie montessori

Le respect de soi et de l’autre pour un « mieux vivre ensemble »

Pas de récompenses ni de punitions, l’enfant apprend pour lui même.

Vie sociale

Le plus fort de la classe ou le plus avancé aide le plus faible, chacun prend sa charge de nettoyage ou de service et se responsabilise. On attend pour prendre un objet qu’un autre ait fini de s’en servir.

L’enfant, est respecté en tant que personne 

L’adulte a le « sens de l’Enfant », il croit en lui et lui fait confiance dans toutes ses possibilités.

« Nous ne devons pas nous soucier de l’éducation, dit Maria Montessori, mais de l’enfant. »

Share This