Aimer ou être amoureux ?

aimer ou etre amoureux

Pensez-vous aimer ou être amoureux de votre partenaire ?

 

Aimer ou être amoureux :de nombreux auteurs et professionnels ont fait cette distinction et se sont penchés sur cette différence  fondamentale, me semble-t-il, car elle à l’origine de très nombreuses séparations.

Aujourd’hui, en effet, de plus en plus de couples éclatent car ils ont confondu les deux, aimer et être amoureux, et  ceci est  renforcé par les nouvelles normes véhiculées dans la société par les médias, qui induisent également cette confusion. La séparation est presque devenue « normale », tout au moins courante,  voire inévitable, en particulier en région parisienne où l’on dénombre un divorce sur deux (1/3 en province).

 

J’ai mis quelques uns de mes conseils en vidéo, qu’en pensez-vous ?

 

Pourquoi tant de divorces ?

 

Dans les premières années qui suivent le début de la relation, les couples vont petit à petit se rendre compte que tout n’est plus aussi « rose » qu’au début, que les conflits se multiplient, les défauts s’amplifient, les tensions deviennent plus fréquentes  et ils vont en venir à penser qu’ils ne sont plus amoureux .Progressivement, l’idée d’une séparation commence à germer ce qui va, dans bien des cas, devenir effectif. Il y aura de la souffrance bien sûr mais cela vaudra toujours mieux que de continuer la vie à deux puisque l’on n’ est plus amoureux…

Le couple va alors se séparer sans avoir compris ce qui s’est réellement passé, sans avoir pris le temps de chercher à analyser ce qui a pu manquer dans la relation et conduire à l’échec. Il y a alors risque de rentrer dans une spirale illusoire, on va « chercher mieux ailleurs », probablement retomber amoureux et repartir dans cette spirale où tout ira bien au début et puis de nouveau, avec le temps, la relation va s’étioler et on se -séparera encore une fois… C’est ainsi que l’on peut rencontrer des personnes qui en sont à leur 2ème, 3ème, ou 4ème divorce , simplement peut-être , parce qu’elles ne se sont pas posées les bonnes questions au bon moment, qu’elles n’ont pas pu ou pas su qu’elles pouvaient dépasser ce stade critique en se faisant aider, de façon à construire une relation durable. Et pourtant, c’est possible !

 

aimer ou être amoureux

La différence entre aimer ou être amoureux

 

QUE VEUT DIRE ETRE AMOUREUX ?

 

Être amoureux, c’est RESSENTIR.

Ressentir induit une émotion , et , comme pour toutes les émotions, cela va d’abord passer par le corps. En présence de l’être aimé  ( ou même en pensée…); de nombreuses manifestations vont apparaître dans notre corps, des sensations qui sont de véritables indicateurs. On ressentira par exemple, de l’attirance, du désir, une boule dans notre ventre ou des petits papillons qui volettent partout, on aura envie de sourire, de rire, on ressentira de la chaleur et notre rythme cardiaque s’accélérera…Tout cela passe par le corps et c’est très puissant ! On se sent alors vivant, heureux, débordant d’énergie, tout nous parait possible : la vie est belle !

Être amoureux est donc une émotion que l’on ressent d’abord dans son corps. Comme pour toutes les émotions, c’est un état que l’on ne choisit pas, on le subit. C’est comme çà ! Parmi toutes les femmes (hommes) qui existent, la magie va opérer avec celle-là (celui-là) uniquement et pas une autre, et c’est notre corps qui va nous avertir. On ne choisit pas d’être amoureux, cela nous envahit, nous submerge, malgré nous et c’est un état merveilleux !

Malheureusement, comme pour toutes les émotions, cet état est fluctuant et ne va pas durer. Petit à petit, le ciel bleu et dégagé du début va devenir beaucoup plus nuageux, voire gris  et sombre. C’est inévitable. Un jour, on se rendra compte que notre partenaire n’est pas aussi parfait qu’on l’avait cru, qu’il ne comble plus toutes nos attentes, .qu’il a même de vrais défauts parfois insupportables et que la vie commune est devenue routinière. C’est à ce moment que tout va se jouer car le risque est fort de croire que l’on s’est trompé, que l’on ne s’aime plus et que c’est un échec. Et pourtant, c’est justement lorsque l’on arrive à cette étape que le verbe Aimer va prendre tout son sens.

 

QUE VEUT DIRE AIMER ?

 

Aimer, c’est DÉCIDER.

 

Ce n’est plus le cœur mais le cerveau, la tête, qui va prendre le relais car aimer ne va pas de soi. Comme le disait Christiane Singer, « Le couple, c’est la grande chance du TRAVAIL ! ».Et oui !  Contrairement à nos idées reçues et à nos rêves aussi, aimer est un travail. Et là, cela va dépendre de chacun des deux jardiniers du couple.

Chacun va devoir choisir, soit la facilité en changeant de partenaire en pensant que l’herbe est plus verte ailleurs, soit en faisant preuve de responsabilité et de volonté pour insuffler au couple ce qui lui manque. Ce sera à chacun de prendre le temps de discerner, de faire des efforts pour alimenter la relation et la rendre de nouveau vivante avec l’intention de construire dans la durée. Je ne suis plus avec mon conjoint pour remplir mon besoin d’être aimé(e)mais parce que je le choisis pour ce qu’il est et que je veux son bonheur. C’est très exigeant mais c’est là que la grande Aventure commence réellement ! Rien n’est jamais acquis, c’est à nous  de cultiver la relation en décidant de prendre les moyens d’aimer vraiment. Aimer est un acte de volonté libre et cela va prendre du temps mais  « Rien de grand ne se fait sans prendre du temps ».

Pour avoir une définition encore plus complète et détaillée, je vous encourage à lire cet article : Qu’est-ce que l’amour ?

aimer ou etre amoureux

 

 

Alors, que choisissez-vous ?

Aimer ou être amoureux. Allez-vous renoncer à aimer en restant dans la spirale illusoire de la facilité ou allez-vous prendre les moyens avec votre partenaire de cultiver votre jardin en le désherbant régulièrement, en lui apportant engrais, attentions et amour régulièrement pour qu’il embellisse et fleurisse chaque année davantage ?

Aimer est notre plus beau défi, c’est une grâce et ça s’apprend !

Si vous avez des questions sur la différence entre aimer ou être amoureux, n’hésitez pas à me les poser dans les commentaires.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

301 Responses

  1. Bonjour ,
    Je suis avec ma femme depuis 21ans nous somme marieé depuis 15ans nous avons un petit garçon de 7anS
    Tous se passez bien sauf une routine pesante mais nous ne nous disputions jamais.
    Mais l’année dernière j’ai fait la rencontre d’une jeune femme de 12 de moins que moi elle avait 26ans et j’en suis tomber très amoureux puis j’ai tous avouer à ma femme ce fut le séisme mais elle n’a jamais voulu me quitter après 3 rupture ma maîtresse et 6 mois de relation intense je n’imaginais pas ma femme dans les bras d’un autre homme j’ai décidé d’arrêter cette relation qui me detruisé moi et ma femme
    Mais voilà ça fait 2 mois que je l’ai quitter et je pense toujours à elle du coup je n’arrive pas à revenir vers ma femme pourtant je le souhaite du fond du coeur il m’arrive de pleurer en me demandant si un jour je serais heureux et si j’arrivais à reaimer ma femme
    Si quelqu’un a une solution ou un retour d’expérience
    N’hésitez pas

    1. Bonjour,
      Vous êtes tous deux dans la souffrance et c’est normal. Pourtant si vous le souhaitez vraiment tous les deux, il est tout à fait possible de reconstruire et de donner un nouvel élan à votre couple. Faites un travail ensemble qui vous permettra de comprendre ce qui a manqué pour qu’une troisième personne investisse votre espace intime de couple. Je vous encourage à consulter un conseiller conjugal qui vous aidera dans ce chemin de reconquête et de reconstruction.
      Oui c’est possible ! Courage !

      1. Je pense le contraire, retournez vers votre maîtresse…nous promettons un mariage pour le meilleur et le pire et jusqu’à la mort…aujourd’hui ce n’est pus chose possible. Et si vos pensées sont vers votre maîtresse, franchiser le pas.

        1. Merci Isabelle pour votre partage et votre avis qui n’engagent que vous.
          De mon côté, je crois que ce n’est pas du tout une question d’époque mais de valeurs personnelles et partagées.
          Alors oui, je crois qu’il est toujors possible de vivre une vie entière à deux si on s’en donne les moyens sans démissionner.
          Aimer ça s’apprend et on peut se faire aider pour cela sans attendre que les conflits se cristallisent en crises irrémédiables.
          Aimer est une décision…

    2. Bonjour,
      je suis marié depuis 6 mois et en relation depuis 18 mois.
      Il y’a peu,ma femme m’a avoué qu’elle s’était mariée pour me faire plaisir,qu’elle n’était pas amoureuse de moi et qu’elle en souffrait bien sur.Pourtant,elle essaye de se rapprocher de moi,de créer cette complicité qui pourrait la rendre amoureuse.J’ai voulu la quitter et j’y ai renoncer quant elle m’a demander de rester car elle ne conçoit pas la vie sans moi.En gros,elle prétends m’aimer « bien » plutôt que que de m’aimer tout court.Y’a t il de l’espoir que nous soyons heureux ensemble ou vaut il mieux se quitter définitivement avant que nous ne souffrions d’avantage ?
      Merci a vous et bravo pour l’aide que vous apporter a tous ces couples en souffrance.
      Roger

      1. Bonjour Roger,
        Comme c’est triste de vouloir se séparer après 6 mois de mariage !
        Et si votre couple était juste en crise, en phase de désillusion (le prince charmant n’existe pas et l’herbe n’est pas plus verte ailleurs) et s’il confondait juste « aimer » qui est une décision et « être amoureux »qui est un ressenti émotionnel ?
        Il me semble qu’il y a beaucoup de confusions entre vous :
        Elle dit s’être mariée pur vous faire plaisir et en même temps elle ne conçoit pas la vie sans vous…
        Vous voulez la quitter mais vous restez car elle vous le demande…
        Et vous ? Que ressentez-vous ? L’aimez-vous ? Avez-vous pris en compte votre colère par exemple, votre tristesse ? Etes-vous prêt à lui pardonner ? A lui refaire confiance ?
        Pour panser toutes ces blessures et y voir plus clair, je vous encourage bien sûr à consulter. C’est le bon moment .

        1. Bonjour ,
          Je me suis séparée de mon mari en octobre 2015, divorcé en juin 2016.
          Suite à notre séparation 3 mois plus tard j’ai rencontré une personne avec qui j’ai habité au bout de 5 mois et très rapidement ça a été la désillusion je l’ai donc quitté 6 mois plus tard.
          Puis 3 mois plus tard je rencontre de nouveau quelqu’un , début mai j’ai perdu mon papa, mon ex mari s’est débrouillé pour venir aux obsèques, et là j’ai eu un déclic , je me suis dis c’est vraiment quelqu’un sur qui je peux compté et mes sentiments sont remontés à la surface alors que je ne m’y attendais pas.
          Je suis donc revenue vers lui la semaine qui a suivi les obsèques de mon père, pour voir si je ressentais toujours quelque chose pour lui, ce qui a été confirmé. Je l’ai donc contacté de nouveau dans le but de revenir avec lui cette fois-ci, seulement après avoir espéré un an et demi que je change d’avis il a pris les devants et a rencontré quelqu’un pour qui il a des sentiments mais qu’il n’aime pas comme il m’aime profondément, malgré tout nous avons refait l’amour et nous sommes retrouvés comme si nous n’avions pas été séparé, seulement aujourd’hui il est partagé entre deux : soit revenir avec moi et prendre le risque d’un nouvel échec soit tenter une nouvelle aventure avec une personne qui l’intéresse beaucoup.
          Tout ce que je peux dire c’est que je sais que je ne suis pas amoureuse mais qu’aujourd’hui je suis certaine de l’aimer, je voudrai tellement le rendre heureux mais il est peut-être trop tard…
          Ce que je sais c’est qu’avant de prendre une telle décision de quitter l’être aimé c’est qu’il vaut mieux faire un break même si cela prend des mois plutôt que de s’en mordre les doigts plus tard…
          J’espère en tout cas son retour…
          Merci de vos témoignages

          1. Bonjour,
            Rien n’est jamais trop tard et tout est toujours possible du moment qu’on le décide.
            Vous avez souffert tous les deux.
            Se séparer implique toujours un deuil à faire de l’autre et de la relation.
            En ce qui vous concerne vous n’avez pas pris ce temps, ni avec votre mari, ni avec les autres hommes que vous avez rencontrés, ni avec votre père.
            Du coup, vous avez répété les échecs et semé la confusion.
            Espérer son retour et faire un break ne sera pas suffisant. Vous avez besoin de faire un vrai travail sur vous en attendant. Votre mari devrait d’ailleurs lui aussi entreprendre un travail sur lui pour faire le point et clarifier les choses.
            Ensuite, si à la suite de ce travail individuel, votre motivation à tous les deux est encore présente, il faudra, pour éviter un nouvel échec et guérir les blessures de chacun et vous pardonner, consulter en couple. C’est ce travail ensemble, tous les deux qui vous donnera toutes les chances de construire sur de nouvelles bases.
            Tout est toujours possible mais il faut s’en donner les moyens

    3. Bonjour, je suis un peu abasourdi par les « conseils » prodigués ici… peut être qu’il manque une rubrique « désamour » à l’article ou tout simplement qu’elle est la différence entre l’amour et l’affection ? parce que sincèrement pour vouloir forcer à tout prix un couple qui ne fonctionne plus? on évolue dans la vie, et la sagesse c’est aussi de laisser mourir ce qui doit l’être plutôt que de s’y accrocher à tous prix pour les mauvaises raisons; car non, aimer n’est pas qu’une histoire de volonté loin de là. les sentiments ne se décident pas, de se forcent pas ! si l’amour véritable c’est en effet aimer l’autre pour ce qu’il est et vouloir son bonheur, ça n’est pas une question de volonté que de force de l’amour ressenti. toute la volonté du monde ne remplacera jamais l’amour

      1. Il me semble que vous confondez l’émotion, qu’on ne choisit pas et qui est une sensation ressentie dans le corps, avec le sentiment, qui lui, vient du mental, de la raison et sur lequel nous avons la maîtrise.
        Lorsqu’un couple ne fonctionne plus, c’est qu’il a trop attendu et que l’amour a fait place à la distance, la déception, au manque, à la souffrance. Cela arrive bien sûr et c’est parfois trop tard, vous avez raison. En revanche, quand les signaux s’allument, on peut tout à fait décider de réparer et d’alimenter l’amour. Je persiste; pour moi, il s’agit bien d’ une question de volonté.

    4. Tu sais je pense que tu devrais aller la voir pour lui parler et expliquer les sentiments du manque et de la pensée d’amour que tu as envers elle. Bon courage ..

  2. Bonjour,

    Une simple question: Est-il possible de ne pas passer par le stade amoureux et passer directement au stade « aimer »?

    1. Bonjour Michel,
      Oui c’est possible, tout est toujours possible mais c’est juste beaucoup moins fréquent.Parfois, une relation amicale évolue tout doucement vers une relation d’amour par exemple.Dans tous les cas, « aimer » demande de la maturité et donc du temps.

      1. Bonsoir, j’ai 22 ans. Je suis en couple depuis 7 ans et pacsée depuis 4 ans. Nous sommes sur le point de nous séparer. Il y a déjà 1 an et demi que je doute de mes sentiments. Je l’ai dis a mon conjoint il y quelque mois. Après ça j’ai appris a connaître une autre personne dont je suis tombée amoureuse. Ce garçon que je connaissais déjà avant me faisait rire et tout oublier. Je pense toujours a lui et je ne peux m’empêcher de sourir, j’ai le cœur qui bat et des bouffées de chaleur quand je le vois et quand j’étais avec lui je me sentais bien. Il me manque alors que mon conjoint ne ma jamais manqué. On s’est embrassée et je m’en veux car j’ai trompé mon conjoint qui lui m’aime comme au premier jour. Et il souffre de voir notre relation se terminer. Lui ne sait pas ce qu’il s’est passé mais ma mère la découvert et depuis plus rien ne va avec elle j’ai perdu sa confiance. J’ai tout arrêté avec ce garçon. Mais il me manque. Ce que je ressent pour lui je ne l’avais pas ressentit depuis des années au sein de mon couple. Ça n’a rien avoir avec un désir sexuel, tout a été dans les mots. Je ne pensais pas pouvoir tombée amoureuse aussi vite surtout d’un garçon comme lui, il est complètement différent de mon conjoint, et physiquement il ne m’attirait pas du tout avant que j’apprenne a le connaître. Il n’a rien du gendre idéal alors que mon conjoint lui est bien mais je ne l’aime plus depuis 1 an et demi… Je pensais que ce n’était qu’une petite passade mais mes sentiments ne reviennent pas pour lui j’ai simplement de l’affection.

        1. Bonjour Esther,
          Vous avez déjà l’expérience de 7 années en couple, ce qui est rare à votre âge et témoigne d’un vrai attachement. Que s’est-il passé ou que vous manque-t-il avec lui ? 7 ans est souvent considéré comme un moment critique pour le couple qui a pu s’installer dans une routine . Parfois l’infidélité vient juste acter cela et pointer une relation délaissée. Pourriez-vous envisager ce passage comme un tremplin qui pourrait vous donner l’occasion de redynamiser votre couple ? Votre décision est-elle prise ? Pouvez-vous encore vous projeter dans l ‘avenir avec lui ? Pour ne rien regretter, je vous encourage, avant de vous séparer, à faire un travail ensemble.

          1. Bonjour merci pour votre réponse. En effet, il est le premier homme de ma vie, et je suis la seule personne qu’il ait réellement aimé. Je suis consciente de la routine qui s’est installée. Ce qui me plaisait de lui à l’époque ne me suffit plus aujourd’hui. J’ai l’impression qu’il ne me correspond plus. Nous n’avons jamais eu de vrai conversation comme des adultes. Rien que le fait de parler d’actualités ou des choses de la vie ne ne l’avons jamais fait. Il ne s’intéresse pas a grand chose. Il ne me fait pas rire et ce sont ces deux choses la qui manque a mon couple pour une bonne harmonie. Je regrette de ne pas avoir dis plus tôt que je doutais. J’ai attendu 1 an et demi et maintenant je ne l’aime plus. Si j’avais dis plus tôt que je m’éloignais de lui nous aurions pu peut être arranger ça. Nous avons fait un break le mois dernier pendant 1 mois. Et il ne ma pas manqué. Je doute réellement que quelque chose est encore possible surtout que j’ai toujours l’autre personne dans la tête et lui me manque. Il a su combler ce qu’il me manquait, il ma fait rire, c’est une personne avec qui j’avais de réelle conversation et qui sinterressait a ce qui me plaisait. Mon conjoint lui , j’ai l’impression qu’il se contente de m’aimer, et au plus je m’éloignais de lui au plus lui se rapprochait et j’étouffe dans cette relation qui ne me correspond plus. Je sais que notre séparation sera difficile voire très difficile pour lui. Et pour ma famille qui l’apprécie énormément. Mais je ne pas rester pour faire plaisir a ma famille, et lui faire plaisir. C’est déjà ce qui ma empêché de le quitter plus tôt quand je doutais.

          2. Depuis ce break nous essayons de re vivre ensemble, de faire des sorties. Nous passons un bon moment mais les sentiments ne reviennent pas. Et lui continue de souffrir en attendant que quelque chose se passe mais toujours rien. Il a toujours voulu un bébé et je lui disais qu’avec mes études c’était compliqué. Mais au fond je savais que ne voulais pas d’enfant. Et avec du recul je me dis que c’est sûrement que je l’aimais déjà plus. Parce que je veux des enfants bien sur mais je n’arrive pas a m’imaginer fonder une famille avec lui. Alors qu’il mérite tout ce bonheur…

          3. Vous paraissez donc tout à fait lucide sur votre situation et donc votre décision. C’est important de s’écouter soi même et de se respecter. En ayant le courage de lui dire « non », c’est à vous que vous dîtes « oui » et c’est essentiel pour être bien avec soi même.L’important c’est vous….

        2. Bonjour
          Je me retrouve complètement dans votre commentaire, sauf que moi je suis mariée depuis huit ans (après cinq ans de relation) et j’ai deux enfants.
          Je vis exactement la même situation. J’ai connu un autre homme il y a cinq ans et aujourd’hui j’en suis toujours amoureuse. On a rêvé de vivre ensemble, on s’est projeté dans l’avenir. Mais lorsque que j’ai franchi le pas et dit à mon mari qu’il n’y avait plus de sentiments amoureux, j’ai eu ma famille à dos. Je pense aussi à mes enfants et me retrouve prisonnière d’une vie qui n’est plus la mienne.

      2. Je pense que l’on peut aimer sans être passé par l’étape « papillon dans le ventre « . Avec mon conjoint depuis 2 ans nous sommes une équipe de deux personnes qui nous nous soutenons mutuellement. Parfois il y a des  » conflits » ou divergence sur certains avis et en argumentant nous nous enrichissons l’un l’autre.
        Il me manque cruellement quand je ne le vois pas dans la journée, comme si il me manquait une partie de moi. Par contre je n’ai jamais ressenti de papillon ou excitation a son contact (autre que dans les moments coquins, ce qui est physiologique).
        Nous ne parlons du futur que de manière vague car tous deux aimons en quelquesorte l’aventure et les imprévus.
        Mais quand je pense au futur , il est là. Et il me dit que je fais partie de ses projets. Pour moi c’est ça l’amour. Quelquechose qui nous rend serein et fort l’un et l’autre avec les forces de l’autre et se multiplie !

        1. Bonjour,
          Oui, Vous avez tout à fait raison ! L’étape « papillons dans le ventre » n’est pas systématique. En revanche, avoir plaisir à retrouver son conjoint quand il rentre ou avoir plaisir à le regarder et le « ressentir » physiquement comme une sensation agréable à l’intérieur de notre corps, me parait un signe de bonne santé du couple.
          je suis également d’accord avec vous sur la notion « d’équipe » qui renvoie à la confiance et au fait qu’on est beaucoup plus forts et plus riches à deux quand on est des « alliés », capables d’amitié et de soutien.
          Vous parlez enfin des « projets communs » lesquels me paraissent également indispensables.
          En somme, nous sommes d’accord …!
          Votre amour est bâti sur 4 piliers fondamentaux que je décris dans mon article « Les 4 piliers du couple », que je vous invite à lire :
          Communication, amitié, sexualité, projets… Les cultiver sur la durée permet à l’amour de durer et de se renforcer.
          Merci pour votre témoignage et belle route tous les deux dans cet amour mature !

    2. Bonjour.Je pose une question via le commentaire de Michel car la mienne est similaire mais j aurai aimé un échange plus poussé: Je suis avec quelqu un depuis quelques mois. Ça a tout de suite été très fort entre nous. Une forte attirance, une connexion. Mais des le départ, mon partenaire à rapidement interprètété ca comme une très forte amitié. Pourtant, il cherchait toujours le contact physique ( nok sexuel). beaucoup de tendresse, bisous, câlins, le manque… Pr ma part, c etait de l amour j en etais sur. On s est finalement séparé car il m a dit en pleurant  » tu es parfaite pour moi. tu es celle qui me faudrait.je t aime mais je n arrive pas à tomber amoureux « . La séparation à durée 2 mois. pendant ces 2 mois nous n avons jamais pu cesser de se parler. Puis, il faisait des actes comme si nous étions ensemble: m appeler le soir de Noël, me demander de faire le jour de l an avec lui… ( à la base on ne se connaissait pas du tout. alors me présenter à des amis sans que nous soyons en couple me semblait bizarre. On aurait pu repartir chacun de notre côté. la relation n avait dure que 2 mois ). On s est finalement remis ensemble car il pensait toujours à moi et qu il ne pouvait jamais s empêcher, lorsqu on se voyaitel, de me prendre dans ses bras, de me faire des câlins, de vouloir mon bonheur… cela fait aujourd’hui 5 mois qu on est en couple. on passe de superstar moments. il est très câlin. très attentionné. j envisage vraiment l avenir avec cette personne. Et aujourd hui, après une conversation sur le fait de se projetter ensemble, de construire quelque chose de durable, il m avoue n être toujours pas amoureux. je re vis la même douleur qu il y a quelques mois. je m y attendais pas. je pensais que cette fois nous avancions. il dit ne pas vouloir me quitter, qu il est très bien avec moi mais qu il a du mal à tomber amoureux en général et pr moi c est pareil ça ne vient pas. je sens pourtant dans ces gestes, ses attentions, son investissement ( on habite à 2h et il vient pratiquement tous les week ), son regard qu il y a bien quelque chose. Alors, nous sommes perdus tous les 2. Qu en pensez vous? Il peut m aimer sans être amoureux? si c est le cas peut on construire quelque chose ensemble ? ou doit on arrêtée cette relation. rien que d y penser nous avons tous les 2 les larmes. aidez moi. je n y comprends rien je suis perdue !

      1. Bonjour,
        Il me semble que vous vous compliquez la vie et que vous vous posez beaucoup trop de questions ! J’ai envie de vous dire, allez y, vivez tous les deux cet amour qui se sent entre vous !
        Votre partenaire et vous aussi peut-être, êtes victime du modèle illusoire que propose les médias, à savoir, tomber amoureux de la princesse charmante ou du prince charmant…
        Non il n’est pas nécessaire de passer par cette étape indispensable car nous sommes tous différents et ne rentrons pas tous dans une norme réductrice qui nous conditionne.
        Oui on peut aimer sans avoir été amoureux.
        Certains tombent amoureux grâce à un coup de foudre et d’autres se laissent envahir tout doucement par l’amour, sans bruit.
        Lâchez ces modèles et ces attentes et donnez-vous la chance d’aimer
        Ce que vous décrivez : ‘il pensait toujours à moi, voulait mon bonheur, était câlin, attentionné, les supers moments à deux…Tout cela constitue les ingrédients de l’état amoureux
        Votre ami doit oser la confiance, en lui, en vous, en l’avenir et en l’amour.
        S’il fait un blocage qui se répète, il doit consulter pour travailler sur ses peurs et sur ses représentions du couple et de l’amour.
        Ce serait tellement dommage de détruire ce qui a fait votre histoire et de ne pas oser l’aventure de l’amour tous les deux, vous avez tout ce qu’il faut pour cela !

        1. Merci pour votre réponse. Et oui, j ai l impression qu il fait blocage. Comme l état amoureux « ne vient » pas, il pense à une forte amitié et doute souvent. Aussi, Le fait qu il ait des problèmes d ordre sexuel ( perte de sensation au niveau de son anatomie donc moins d envie) n a rien arrange et l a conforte dans l idée qu il n avait pas d attirance car amitié entre nous et rien de plus. Mais lors de notre courte séparation il a eu une relation sexuelle qui a donné la même chose. Aujourd’hui, il a toujours ce problème, donc même si l on sait que ça ne venait pas de moi ça n arrange pas la situation! Encore une fois, malgres tout cela, beaucoup de tendresse, d attention, des « mon amour « , … mais il n a pas l air de vouloir considéré comme de l amour. Il me dit ne pas penser à une séparation mais je me sens toujours en équilibre dans cette relation. comme si a tout moment il a me faire le même coup et le dire  » non mais vraiment c est de l amitié  » alors que tout prouve le contraire!! peut être une peur plus profonde… En tout cas, vous m avez conforte que je ne dois pas lâcher et trouver les mots pour le rassurer car il en vaut la peine. Se plaire cérébralement et physiquement à ce point est assez rare. Merci !

    3. Bonjour,
      Cela fait presque 3 ans maintenant que je suis avec mon copain. On a habiter très vite ensemble même si nous sommes jeunes (24 ans). Cela s’est fait naturellement. On est très complice et passionné par les mêmes choses. On s’aime vraiment. Par contre il dit ne jamais avoir été amoureux et ne pas me désirer ou rarement. Il dit ne pas imaginer sa vie sans moi et m’aimer profondément. Malgré tout renoncer à sa vie de jeune célibataire n’est pas toujours simple. Dans sa famille le sexe est tabou et le couple très important. Je suis la première fille avec qui il a accepter d’officialiser et ça n’a pas été simple. Il a parfois embrasser d’autres filles mais j’ai l’impression que c’est un réel besoin de plaire et de voir qu’il peut interresser d’autres filles. Je commence à m’en poser des questions. Le manque de désire me pèse et me fait du mal. J’ai besoin de me sentir aimée et belle dans les yeux d’en mon homme. Mais ce n’est pas le cas. Que faire?

  3. Bonjour j ai un conjoint depuis 10 ans et il m a dit dernièrement que pour lui notre relation était confortable.Tres rarement de rapprochements sexuels. Et quand il y en a c est son bien être en premier. Ce qui me melange c est qu il dit qu il m aime. Qu en pensez vous?

    1. Bonjour Murielle,
      Il vous aime probablement et s’est installé dans une routine confortable qui lui convient.
      Et vous ? L’important c’est vous…
      Vous sentez-vous aimée de cette façon ? L’aimez-vous ? Tenez-vous compte de vos besoins dans cette relation avec lui ? Les exprimez-vous ?

      1. Bien pour moi la lassitude s est installée je lui ai déjà formulée mes besoins affectifs et il me dit que j ai une grosse libido compare à lui Rien ne change vraiment et je ne me sens pas désirée ça commence à jouer sur mon estime. Je pense vraiment à le quitter. Sans me vanter je suis une très belle femme c est la première fois que je vis Ca en relation. Il se dit même des fois trop fatigué pour me coller

        1. Bonjour Murielle,
          Je comprends votre lassitude et votre frustration. C’est bien d’avoir exprimé vos besoins physiques et affectifs. Malheureusement l’autre n’est pas toujours capable de les entendre ni de les satisfaire, surtout s’il interprète cela comme une exigence ou un échec, c’est là tout le chemin à vivre pour s’ajuster ensemble. C ‘est par ailleurs nouveau pour vous donc déroutant mais c’est peut être une voie d’ouverture ? Comment pourriez-vous prendre davantage en main vos besoins physiques sans attendre que votre partenaire les satisfasse ? Votre relation affective est-elle par ailleurs satisfaisante ? L’aimez-vous pour autre chose que l’aspect « sexuel » ? Je vous encourage à y réfléchir et à développer par ailleurs votre estime de vous sans que celle ci ne soit conditionnée par la reconnaissance de l’autre.

          1. Merci pour votre réponse qui demande effectivement réflexion. Oui la tendresse est présente mais c est important pour moi d avoir une intimité qui me fait être plus vivante. Je vais suivre vos bons conseils. Mais j ai toujours ressentie qh il n était pas amoureux de moi

  4. Bonjour , j’ai vécu une relation de 2 ans avec un mec qui du jour au lendemain m’a quitté parcequil n’a jamais été amoureux de moi ,pourtant il m’a tout le temps rassurer , présenté à sa famille ..on avait prévu faire un voyage pour voir ma famille et brutalement il me quitte .c un mec un peu compliqué (il parle rarement de ses sentiment, êt tres égoïste ) malgré cela jsuis resté avec lui au début il me disait qu’il ne voulait pas s’engager mais finalement sans que je lui demande il m’a présenté à ses parents et ma donné une confiance infini en son amour ..aujourd’hui je suis détruite car moi je l’aime si fort ..je ne sais pas quoi faire ..

    1. Bonjour Nawelle,
      Vous n’aviez sans doute pas engagé la même chose dans la relation malgré les apparences. De votre côté vous étiez amoureuse et vous vous étiez projetée sur la durée pour construire à deux. La séparation a été un choc pour vous d’autant qu’elle s’est faite brutalement. Il donc bien normal que vous souffriez, c’est un véritable deuil que vous allez devoir faire et cela prend du temps. Je vous encourage à lire mon article, « Commente se remettre d’une rupture amoureuse » publié en avril dernier et à prendre soin de vous dans cette épreuve douloureuse que vous traversez.

      1. Merci à vous pour votre réponse ..oui je souffre énormément , j’ai l’impression que je ne m’en remettrai jamais pourtant ce n’est pas ma première déception ..merci à vous .

  5. Bonjour, alors moi j’étais avec une personne qui n’est jamais tomber amoureux de moi.. Mais j’ai l’impression que moi je le suis.. Je pense souvent à lui et quand c’est le cas j’ai le cœur qui palpite.. Vous pensez que c’est ca ? Et si c’est le cas comment faire pour l’oublier car il n’y aura jamais de suite.. Merci..

    1. Bonjour Coralie,
      Le cœur qui palpite est une réaction du corps qui donne un signal, ce signal vient vous dire que vous ressentez quelque chose de fort pour cette personne. Vous êtes peut-être amoureuse, en effet. Est-ce de l’attirance physique, du désir ( donc au niveau du corps) ? Ou est-ce un intérêt plus global, pour sa personne entière avec ses qualités et ses défauts (donc au niveau du cœur) ? Toutes les relations sont des expériences qui nous permettent de mieux nous connaître mais elles ne sont pas toutes faites pour durer et construire. Le temps effacera votre manque mais vous ne l’oublierez pas car cette personne fait désormais partie de votre histoire…

  6. Bjr. Moi je suis en couple depuis 6ans avec un homme de 17ans mon ainé. Nous avons fait les choses très rapidement. Après 6mois emménagement. 5mois après fiançailles. 1an après le bb. Ai début tout allé pour le mieux. Mais depuis pas mal de temps je fuis ces rapprochement physique bien qu’il soit un amant exceptionnel. Je pensait tout simplement ne pas être très porté sur la chose comme ma mère!! Mais il y a 2mois un homme de 3ans mon cadet a réussi a franchir la barrière que j’avais mise entre moi et les autres. Je me suis laissé séduire sans et entraîné dans un jeu de séduction qui nous a amené a un pseudo baiser! Le problème c’est que mon corps qui jusqu’à lors été endormi s’est brutalement réveillé seulement en sa présence. Depuis je vis avec un mélange de sentiments qui au final m’embrouille les esprits. Culpabilité, désir, peur, joie et tristesse. Tout ca m’amméne a avoir de sérieux doute sur mon couple.

    1. Bonjour Laetitia,
      Votre en couple est effectivement en danger.
      Plusieurs choses m’interpellent dans ce que vous décrivez.
      Pourquoi avoir fait les choses si vite ? Pourquoi avoir choisi un homme beaucoup plus âgé que vous ? Pourquoi vous comparez-vous à votre mère ? Depuis combien de temps la sexualité pose’t-elle problème pour vous ?
      Peut-être n’avez vous pas eu le temps de vous construire dans ce couple et de construire la relation ?
      La relation sexuelle est un peu un « baromètre », elle vient parler de la relation que vous vivez ensemble.Vous sentez-vous entendue ? Comprise ? Respectée ? Aimée par cet homme ?
      Les émotions que vous décrivez sont normales quand on entre dans « l’infidélité ».Que vous a-t-il manqué pour que vous soyez sensible à un autre homme et que vous lui fassiez une place dans votre vie ? Aimez-vous toujours le père de votre enfant ? Répondre à ces questions devrait vous aider à faire le point et des choix.

  7. Bonjour.

    Je suis avec mon fiancé depuis 3ans seulement. Je pense qu’il tiens a moi et moi aussi. Cependant, il y’a quelque mois j’ai revu mon ex et c’est repartir entre nous. Cette fois ci on se voit plus souvent et je pense que je suis tombé amoureuse de lui. A chaque fois qu’on se voit, on est tenté de faire l’amour et on le fait plus souvent. Je rappele qu’il est marié et moi fiancée (on devrait pas) mais… J’aime mon fiancé, je veux pas le perdre, mais il ne me comprends toujours pas au plan sexuel,sa me fatigue beaucoup mais en même temps j’essaie de « l’apprendre un peu plus » et il sen fiche souvent. Pas pour me justifier, mais jai toujours hâte de rencontré l’autre (ex) pour sa. Maintenant, il m’arrive de pensé a l’autre pendant que nous fesions l’amour. Que faire? Lui dire la vérité, il vas me détesté. Je suis confuses. Et j’ai du mal a arrêté avec l’autre, c’est plutôt intense entre nous.

    1. Bonsoir Nelly,
      Tout parait confus pour vous. Que vient vous dire cette infidélité par rapport à votre relation ? Le sexe n’est pas l’amour… et trois ans, c’est déjà beaucoup… Vous pensez qu’il tient à vous, et vous a lui, ou vous en êtes- sûre ?
      Ce qui est sur, c’est que vous avez pris un gros risque, celui de le perdre s’il apprend votre infidélité. Si vous tenez vraiment à votre fiancé au point de vous projeter avec lui sur la durée et de vous engager, cessez définitivement avec votre ex. Misez sur la relation et la communication pour que votre sexualité évolue avec votre fiancé. Vous devez faire un choix sur ce qui est le plus important pour vous. Dans tous les cas, il y aura souffrance. Il faut trancher rapidement par respect pour vous quatre.

  8. Bonjour
    En couple depuis mes 17 ans (j’en ai 37 ) 3 enfants, j’ai fait la rencontre d’un homme divorcé. J’ai trompé mon conjoint pdt 6 mois et decidé de tt plaqué pour cet homme ou mes sentiments grandissaient. Nous avons vécu ensemble avec mes enfants,mais ayant bcp de culpabilité et de doute je suis retournée a 3 reprises dans mon ancienne vie…mais repartie a chaque fois car le manque se faisait et j’avais du mal a reprendre une vie de femme. Depuis je n’avance pas et cela fait 4 ans que je n’arrive pas à me positionner…me projeter…j’aimais mon ancienne vie…mais j’ai trouvé quelqu’un de trés attentionné et aimant qui me donne des ailes. Comment faire ? quelle direction..? je ne pouvais pas m’impliquer ds une relation d’un coté comme de l’autre en étant à 3.
    Le pardon de mon conjoint ma fait freiner ma nouvelle relation et mis des doutes. je suis perdue.

    1. Bonsoir Claire,
      Votre situation est douloureuse et votre confusion légitime. Vingt ans ensemble ce n’est pas rien et vous semblez encore attachée à votre mari et touchée par son pardon. D’un autre côté, vous parlez de quelqu’un d’attentionné et aimant, ce qui est toujours plus facile quand on tombe amoureux au début de la relation … Est-ce-que cela sous entend que vous ne vous sentiez pas suffisamment aimée ou reconnue par votre mari ? Les choses ont-elles pu évoluer et se parler entre vous à chacun de vos « retours » ? Avez-vous le sentiment de vous être engagée trop jeune et du coup aspirez-vous à autre chose avant qu’il ne soit trop tard ? Avez-vous privilégié « la mère » et « l’épouse » en oubliant « la femme »en vous ? je vous conseille de consulter pour répondre à ces questions et y voir plus clair pour trouver votre juste place.

  9. Bonjour,
    Merci pour le temps que vous accordez.
    Je suis complètement perdue ces derniers temps. J’ai un ami avec qui on se dit tout. Et ça fait peu que je ressent de l’attirance pour lui, j’ai envie de lui parler, de l’entendre. Et lui je pense que c’est pareil. Je me demande si c’est de l’amour ou c’est juste une confusion sur lamitié. Je me suis jurée de ne jamais sortir avec lui. Qu’en pensez vous? Du coup je ne sais pas où j’en suis.

    1. Bonjour Diallo,

      Depuis combien de temps connaissez-vous cet ami ?
      L’amitié c’est précieux…Parfois l ‘amitié évolue et peut se transformer en relation amoureuse mais il faut bien réfléchir car cela ne sera plus jamais pareil ensuite et on risque de regretter.
      je vous conseille de prendre votre temps pour vérifier ce qui se passe en vous et ce que vous souhaitez privilégier. Si l ‘attirance physique se confirme parlez-en à votre ami. Sa réaction vous guidera.

      1. Bonsoir
        Merci de votre réponse
        Cela fait 5ans qu’on se connaît. Je n’ai jamais rien ressenti pour lui à part comme un ami. C’est ressent et je ne comprend pas. Lui aussi je pense.

  10. Bonjour, cela faisait 2 ans que j’étais avec mon compagnons mais notre couple ne tenait plus parce que nous étions trop différent, nos disputes étaient fréquentes parce qu’il m’en demandait trop sachant que nous avions seulement 18 ans. Pourtant encore aujourdhui apres presque 3 mois de séparation je ressent une tendresse infini envers lui. Je ne sais pas si c’est parce que c’était mon premier amour mais je me pose la question de : Ai-je pris la bonne décision sachant que lui m’aime encore passionnément ? D’ici un an il part à l’armée et il voudrait profiter de cette année restante avec moi à ses côtés mais ne vais je pas droit au mur ? Je n’ai jamais connu d’autres relations et ma famille souhaiterai que je trouve quelqu’un qui me correspond vraiment mais je ressent vraiment un manque. Que faire ?

    1. Bonjour,
      Vous venez de vivre votre première séparation amoureuse, cette rupture est un deuil à faire et à vivre. Il est naturel que vous ressentiez le manque et le doute. Pourtant si vous avez eu le courage de rompre c’est que vous ressentiez que quelque chose ne fonctionnait pas pour vous. Bravo d’avoir pris du recul et d’avoir eu ce courage. L’important c’est vous, vos sentiments à vous, car c’est bien cela qui est en jeu avant tout dans une relation. Il est plus important à mon avis, de choisir que d’être choisie, d’aimer que d’être aimée, si on veut faire le pari de la durée. Cette relation est-elle constructive pour vous? Bénéfique ? Fiez-vous à votre intuition profonde et gardez votre cap.

  11. J’ai 23 et 8mois lui en a 27 et 9 mois le 14 juillet sa feras 9 ans qu’on est ensemble on a une fille de 16 mois. Mais il y’a un 1 ans notre relation c’est dégrader j’aitais malheureuse en partie à cause de sa mère j’avais beau lui dire il prenait jamais Ma Défense malgré tout je suis rester avec lui pour notre enfant mais en mai 2016 blocage je n’ai plus envie De lui il part au boulot à 6h reviens à 18h et je suis pas presser à chaque fois qu’il rentre le soir dans le lit je m’isole sur mon téléphone et il cherche pas à savoir quoi ce soit le 15 juin sa fait plus d’un mois qu’on a pas fait l’amour . Je c’est plus quoi faire …

    1. Bonjour Ingrid,

      9 ans que vous êtes ensemble , vous aviez donc 14 ans et lui 18 ? C’est bien jeune pour démarrer une relation avec une personne majeure qui a plus de maturité donc plus d’influence…La Loi parle même de détournement de mineure dans ce cas…
      Aujourd’hui vous voila enfermée dans un mal être et un isolement dont vous souffrez de plus en plus. Votre couple est en crise et en danger. Il est urgent de communiquer ensemble et de faire le point. Dans ce contexte il n’est pas surprenant que vous ayez une baisse de désir. Cela parle bien sûr de votre relation mais aussi de la place qu’il semble accorder à sa mère au détrimentt de la votre. Je vous encourage à communiquer pour rompre le silence et l’éloignement qui s’installent et à consulter pour vous aider à y voir plus clair.

  12. Bonjour! Je m’appelle Selena j’ai 16 ans et j’ai un meilleur ami. Je ne sais pas si je l’aime car il a ÉNORMÉMENT fait pour moi du coup je ne sais pas si je l’aime en amour ou bien comme un frère. On est pareils, on a une multitude de points communs et on s’est enguirlander seulement 2 fois et ça à durer deux heures. Je n’arrive pas à arrêter de penser à lui, il est toute ma vie. Je suis attirée par lui physiquement et surtout intérieurement. Je lui trouve beaucoup de qualités et seulement que quelques défauts (j’ai fait une liste). Je ne sais pas ce que je ressens pour lui et ça prend toute ma tete. Pourrez-vous m’aider?

    1. Bonjour Selena,
      Avez-vous lu l’article « Aimer ou être amoureux » ?
      A 16 ans, c’est normal d’avoir du désir et d’avoir envie de vivre des expériences. Vous avez construit par ailleurs une relation de confiance et d’amitié avec lui. Depuis combien de temps ? Qu’en est-il de son côté ? Sentez-vous que la relation évolue aussi pour lui ? Je vous encourage à en parler avec lui tout en prenant votre temps pour basculer dans la sexualité. Plus vous prendrez votre temps, plus clair vous y verrez et plus vous saurez si cela est constructif et bénéfique pour vous. Prenez le temps d’être prête…

  13. Bonjour,
    Je suis en couple depuis 5 ans et demi et marié depuis 4 ans et demi, je suis dans le doute depuis le début de ma relation mais je me suis dit que j’allais me lancer et tenter cette relation. Pourquoi? Car c’est un homme avec qui j’ai tout de suite accroché, je me suis toujours très bien entendu avec lui et il y a toujours plus une attirance. J’ai eu envie de tenter et j’ai décider d’apprendre à aimer mais je ne suis jamais tomber amoureuse. Aujourd’hui, je suis dans un moment où je n’arrive pas à faire des projets avec lui, que ça soit achat d’une maison, avoir des enfants ou même partir en vacances rien que tous les deux m’est difficile. Je ne peux pas le quitter, j’ai envie d’apprendre à l’aimer car c’est une personne que j’apprécie beaucoup. Je ne sais pas quoi faire pour apprendre à l’aimer, ou bien peut-être devrais-je le quitter…Qu’en pensez-vous?

    1. Bonjour Mimi,
      J’ai 37 ans. Je vis la même chose avec mon copain. Ca va faire bientôt 4 ans qu’on est ensemble. J’ai commencé a le fréquenter après qu’un homme m’ait rejeté. Mon copain était la pour panser ma blessure. Il en a fait beaucoup pour moi et je me sentais importante a ses yeux. Physiquement, il ne m’a jamais attiré. Je n’ai jamais eu de papillons dans le ventre ou des palpitations en sa présence. Je lui ai même déjà avoué qu’il n’est pas dans ma palette et ca lui a fait de la peine. Je n’ai jamais été capable de lui dire qu’il est beau. J’ai toujours eu des doutes sur mon amour pour lui. N’étant pas attirée physiquement, je me demandais si je l’aimais pour vrai. J’ai toujours cru que si on aimait vraiment quelqu’un, on arrive a voir sa beauté intérieure et non se concentrer sur les défauts physiques. Étant toujours en doute, je n’ai jamais pu m’investir a 100% dans mon couple. J’ai un blocage lorsqu’il est question d’achat de maison, de mariage et d’enfant. Ce n’est pas juste le physique qui pose problème. Nous sommes tres différents niveau mode de vie. Lui est sportif, actif et aventurier. Moi je suis passive, inactive et peureuse. Ça crée beaucoup de tension, car il a l’impression qu’on n’avance pas en meme temps, qu’on ne forme pas une équipe solide. Nous sommes tous les deux forts de caractère. Nous avons tous les deux une tête de cochon. A chaque dispute, on se met sur la défensive. Malgré tout ca, j’ai de la difficulté a le laisser. Je tiens a lui, mais est-ce juste de l’attachement? Lorsque je le regarde dans les yeux, je ressens quelque chose de profond et quand on fait l’amour, j’aime ca, car il y a beaucoup de sensualité et je me sens femme. Mais ce n’est jamais moi qui veut faire l’amour a chaque fois. Il a besoin de me séduire pour qu’on passe a l’acte. Est-ce la peur de vivre seule? Est-ce la peur de s’engager, car engagement signifie sacrifices et compromis? Depuis quelques temps, je vis des crises d’angoisse. J’ai de la difficulté a dormir, à manger et à travailler, car je vis sans cesse dans le doute. Depuis votre message, qu’avez-vous pris comme décision?

  14. Bonjour,
    J’ai 30 ans et je suis en couple depuis 5 ans et marié depuis 4 ans. Je n’ai jamais réussi à tomber amoureuse mais j’apprécie beaucoup cet homme. C’est dure de faire des projets avec lui. J’ai envie de reussir à apprendre à aimer et c’est pas facile. Avez vous des conseils à me donner? Merci beaucoup

    1. Bonjour Elodie,
      On peut aimer sans tomber amoureux. Il faut le décider en conscience et y mettre toute son énergie pour enrichir la relation et la cultiver.
      Que vous manque-t-il dans cette relation que vous avez construite à deux depuis 5 ans pour que vous imaginiez l’interrompre ? Quels sont les « freins » ou les peurs qui vous empêchent de faire des projets ? En avez-vous parler ensemble ?

      1. C’est rassurant de se dire que l’on peut aimer sans tomber amoureux. Je comprends que c’est un vrai travail en profondeur, c’est ce que je fais depuis 5 ans mais c’est pas évident. Ce qu’il me manque? C’est juste le fait de me sentir amoureuse, vibrer, passionnée, avoir envie, être heureuse ce qui me permettrait d’être, je pense plus apaisée et sereine pour le présent et l’avenir. J’ai peur de me tromper de personne, peut de regretter. Et oui, nous en avons beaucoup parlé; maintenant, je ne peux plus car il finirait par me quitter, ce que je comprends. Donc, j’essaie de respecter ma décision : Apprendre à l’aimer même si ça n’est pas évident car ça n’est pas toujours naturel. Merci pour votre aide. Marion.

    2. Bonjour Marion,
      Êtes-vous toujours avec votre mari? Vous décriviez ce que je vis en ce moment avec mon copain. Quels sont vos outils? Merci

  15. bonjour mon mari m a annoncé il y a un an qu’il m’aimait mais n’était plus amoureux de moi après 20 ans de vie commune cela a créer un séisme dans notre couple. Un an après il me dit de n’avoir que de l’affection et plus de désir pour moi, pourtant hormis notre intimité il n’a pas changé à mon égard toujours aussi agréable et gentil mais il ne porte plus son alliance aujourd’hui je suis perdue j’aime encore mon mari mais refuse d’après son amie j’ai envie de sauver notre couple mais lui garde ses distances je sais qu’il n’y a personne d’autre je lui ai proposé de consulter ensemble il refuse je ne vois qu’un divorce comme solution mais je n’arrive pas à passer le pas. merci pour votre aide

    1. Bonjour Rebecca,
      Vos interrogations et votre confusion sont légitimes.Votre mari n ‘est pas cohérent. Il vous aime mais ne porte plus son alliance…Il vous aime mais ne tient pas compte de votre souffrance et ne veut pas consulter…La sexualité est un pilier du couple. Elle peut avoir des hauts et des bas ce qui est normal mais la supprimer est dangereux et pas souhaitable. Le désir se cultive, le doute se discute, la relation se dynamise. Tout cela est possible mais c’est une décision à prendre à deux. Comment voit-il l’avenir ? Avec ou sans vous ? Tient-il à vous ou est-il prêt à vous perdre ? Le divorce me parait tout à fait prématuré dans votre cas puisque vous l’aimez toujours et lui aussi d’après ce qu’il dit. Vous êtes en crise depuis un an, votre mari doit se positionner et consulter absolument, au moins par respect pour vous. Vous avez construit ensemble pendant 20 ans, ça vaut la peine de comprendre ce qui se passe dans votre relation et de vous donner les moyens d’avancer.

      1. Bonjour merci pour votre réponse mon mari ne souhaite pas consulter malheureusement étant lui même psychologue il s y refuse pour répondre à vos questions je pense qu il est prêt à me perdre plutôt que de se positionner il n’a plus que de l affection pour moi maintenant je resterais toujours quelque un de spécial pour lui voilà les derniers mots et même si je l aime encore je ne peux continuer comme cette année donc pour moi le divorce est inevitable

  16. Bonjour,
    J’ai été en couple pendant 6 ans avec un homme que j’aimais, mais dont je n’ai jamais été amoureuse. Nous avions une grande complicité, des valeurs et intérêts communs, nous parlions bcp… Lui était très amoureux, mais me voyant constamment douter de mes sentiments (je l’aimais, j’en suis sûre, mais il ne me manquait pas, je n’avais jamais le cœur qui palpitait, et un désir très restreint), il a décidé de me quitter. Avant lui, j’ai été folle amoureuse d’un homme pas vraiment présent, compliqué, qui ne savait pas ce qu’il voulait. Nous n’avons pas été un couple à proprement parler, mais des émotions là j’en avais. Du coup, j’ai cette image duelle de l’amour : soit c’est chouette, équilibré, sain, affectueux, mais il n’y a aucun ressenti ni passion. Soit c’est vibrant, fort, intense, passionnel, mais la relation n’avance pas ou est destructrice. Est-ce qu’un bon compromis existe ou est-ce un leurre ? Peut-on aimer et être amoureux à la fois ?

    1. Vivre c’est expérimenter. Chaque expérience est unique et nous enrichit sur le chemin de notre évolution. Chaque expérience relationnelle participe à la guérison de nos blessures profondes et nous aide à mieux nous connaître et à avancer. Ces deux expériences vous montrent deux facettes de l’amour et de vous même. Chacune est un enseignement. Que vous ont-elles appris sur vous même ? Que souhaitez-vous vraiment vivre dans vos relations futures et que souhaiterez-vous engager forte de ces expériences ? Oui tout est possible, on peut tout à fait aimer et être amoureux avec conscience et lucidité.

  17. Bonjours à tous! Dans quelque semaines cela fera 3 ans que je suis avec mon copain et c’est mon premier amour. Nous avons eu des haut et des bas mais nous avons surmonter ça, nous nous aimons tout les deux mais on ma toujours dis que notre couple était copain/copine ou papa/maman. Je n’est jamais donner assez d’affection à mon copain et je le traiter comme si jetait dans ma famille. Je suis une personne caprisieuse qui veut vouloir si et ça pour embêter une personne, j’ai un très fort caractère mais j’ai toujours été la pour mon copain le r’habiller et faire des courses pour lui car ça mère ne faisais quedal. Elle partais pendant plusieurs jour en laissant le frigo vite et lui sortait des cour. Ca mere et lui ne ce supporte pas. A l’époque il avait 17 ans et demi. Il est venu habiter 13 mois chez mes parents car sa mere n’en voulais plus et ensuite il est partie habiter pendant plus de 2 mois chez ça mère à 1h d’ici. Cela a été très dur pour moi car c’était trop loins donc tout les week-end j’allais las-bas car il me manquis c’était dur sans lui. Maintenant il travail et a un appartement. L’année dernière, j’ai fais une dépression assez grave, car il y avait un mec plutôt charment qui me draguer et si je n’était pas en couple j’aurais tanter une experience. Il m’est arrive de me demander qu’est-ce que je faisais en couple? Mon collegue et moi on ce tourner au tour mais il ne c’était rien passer car je suis revenu à la raison. C’était en couple et bien avec mon copain. Oui j’ai eu un coup de coeur pour ce garçons mais ça s’arrêter la. Cela ma permis de me mettre a l’epreuve, je savais ce que je voulais. Et puis j’ai arrêter de travailler las-bas j’avais la tête du min collègues dans ma tête pendant plusieurs jour cela ma insuporter car j’arrivais plus a penser. J’en est parler a ma mère et elle ma confier :tu t’en fou de lui fais le dégager de ta tête : et c’est partie de ma tête mais ensuite j’ai commencer a ruminer sur plein d’idée noir.. C’a n’allais plus du tout. J’ai été sous traitement pendant 3 mois, mon copain ne supportais pas mon état car je restais coucher toute la journée sans vouloir sortir dehort etc.. Tout les soirs je parlais avec ma mere et lui avait fais part si j’aurais encore amoureuse de mon copain ou si j’avais encore des sentiment mais cette penser est vite partie. Je me suis remise de ta depression. Quelque mois après mon copain en ménage dans sont appartements nous avons eu une discusion sur mon comportement car notre couple ce réfère a sois papa/maman ou copain/copine, que je lui parle souvent mal mais dans ma famille nous sommes comme ça on ce parle mal mais pas méchamment et que je n’était pas assez affectueuse avec lui, le faite que nous somme devenu un vieux couple (plus de boites, plus de sortie entre amis, on voi souvent les même personnes, plus d’activité, et restons dans la même ville etc..) c’est une belle routine enfaite.. Et il ma demander de venir sois de venir habiter avec lui ou rester chez mes parent te venir le voir de temps en temps sachant que je l’aime jais voulu lui prouver que je pouvais quitter le comcombe familiale mais je suis encore accrocher à ma mère et je suis encore gamine mais mature. Des amis à mon copain lui on demander s’il était vraiment heureux avec moi avec ma manière de me comporter avec lui car il disait qu’on était un vieux couple et pas assez de tendresse mes parent et sa mamie on penser pareille. Le soir je suis aller chercher mes affaires et ma mère savais que je serais revenu a la maison très bientôt. Elle à eu raison. Le premier soir dans notre appartement nous nous somme coucher tranquillement et je me suis poser cette question : est-ce que je l’aime?: je me suis dis c’est bête car je sais que je l’aime et puis ça a commencer a cogiter dans ma tête en y pensant sans arrêts :suis-je vraiment amoureuse de lui?: ai-je vraiment des sentiment pour lui?; et j’ai commencer a aller sur des furum pour comprendrenma situation.
    Je l’aime mais je pense à ca? Je ne comprend pas ce qui m’arrive_ j’ai commencer a angoisser ne plus manger, ne plus sortie alors quand.mon copain arriver je stressait de voir comment ça allais ce passer et quand il était la c’était rassure et puis min état à empire et les penser aussi.
    J’en est parler a mon mec car je suis est écrit une page entièrement sur l’ordinateur pour qu’il puisse comprendre mon état il a dis que si n’était heureuse je n’avais pas a penser a ça et le soir il rentrais énerver. Moi je pleurais sans arret et j’ai préfère rentre chez moi, 1 semaine que j’ai habiter avec mon copain.
    Nous avons voulu faire une pause de 15 jour pour soufller un peut et essayer d’arranger notre situation nous sommes partie en bon terme avec les même accord. C’était très dur mes penser on été plus forte :ça ce peut sue je ne l’aime plus: :peut être qu’on est pas fais pour être ensemble?: :si je le tromper? (Chose que je n’est jamais faite): :si on ce quitter: :je pense qu’on est juste des amis:) bref mes penser sont aller très moins car je suis de nature très anxiése et le faite d’aller sur des furum m’enbrouiller la tête. D’une toute petite chose je peut en faire une grande et de min imaginaire je veut en faire une realiter. C’est très compliquer chez moi.. Deux jour après j’ai revu mon copain et nous avons eu une discutions très serieuse, c’est revenu dans l’ordre et on ma dis que mes penser c’était du au doute de notre couple car nous fausont plus rien, comme un couple mort et qu’on devais renouier ce lien entre nous. On est revu et c’était bien mais, mais penser était la :je pensenque je ne l’aime plus et qu’on est juste amis et que je vais le tromper (mais jamais je feraient une telle chose) qu’est-ce qui m’arrive? Est-il normal d’avoir des idée paraille ou pas? J’ai besoin de vos avis ainsi que vos conseille pour mieux me comprendre s’il nous plait.

    Je vous remercié de l’intérêt que vous portèrer au texte que j’ai ecrit.

    1. Bonjour Jennifer,
      la longueur de votre message m’impressionne !
      Vous semblez être en grand désarroi et dans la confusion.Vous avez un grand besoin de parler, d’être écoutée et comprise tout en accordant beaucoup d’importance à ce que les autres pensent (« On m’a toujours dit que.. », forums…). Est-ce en raison de votre jeunesse ? De votre histoire ? Ce qui compte c’est ce que vous pensez vous même. On peut très bien vivre une relation où chacun tient un rôle qui pourra évoluer : copain/copine, papa/maman, frère/sœur…Pourquoi pas du moment que cela est constructif et satisfaisant pour tous les deux. Est-ce le cas ?
      Vous constatez que vous lui parlez mal, c’est important d’en prendre conscience car c’est un véritable poison dans les relations, c’est de la violence verbale. J’entends que c’est habituel dans votre famille mais cela peut changer si vous le décidez ce qui aura un impact positif sur vous même et sur toutes vos relations.
      Une relation cela se nourrit. Pourquoi parler de couple mort ou de vieux couple ? A vous de mettre les bons ingrédients pour garder votre couple vivant. ce n’est pas une fatalité, c’est votre responsabilité à tous les deux. C’est votre premier amour, c’est donc aussi votre première expérience. En cela elle est précieuse car elle vous apprend les erreurs à ne plus commettre.
      La relation avec votre maman m’interroge aussi, comme si vous manquiez d’autonomie ou d’espace.
      Je vous sens fragile avec un grand manque d’estime de vous même que vous tentez de combler avec le besoin de relation à tous prix. Avez-vous tenté de vivre seule, en autonomie avec vous même, ou de vivre sans copain ? Je vous encourage à vivre cette expérience pour prendre du recul et apprendre à vous connaître. Je vous encourage aussi à consulter ( Etes-vous suivie par un thérapeute depuis votre dépression ?) pour vous faire aider sur ce chemin de consolidation et d’estime de soi.

  18. Bonjour Ghislaine,
    j’ai 44 ans, je suis avec mon compagnon depuis 15 ans, il a 48 ans. Il m’a trompée récemment avec une très belle jeune fille de 19 ans.Nous en avons parlé, j’ai accepté car je suis consciente que ce genre de chose peut arriver dans une vie de couple. Elle m’a harcelée par sms faisant tout ce qu’elle pouvait pour que je le laisse tomber, elle a tenté de me mettre plus bas que terre, essayant de me prouver à quel point j’étais moche et nulle,cela a été très dur. Je suis forte mais cela a ébranlé ma confiance en moi, je ne me vois plus de la même façon face au miroir, je me sens vieille et laide, je me regarde sous toutes les coutures. Notre couple tient bon et votre article me conforte dans l’idée que nous ne sommes plus amoureux mais que nous nous aimons. Nous ne sommes pas sorti d’affaire.Votre façon de voir les choses m’a fait beaucoup de bien mais ce combat est ô combien difficile…….Merci

    1. Bonjour Gaëlle,
      Merci pour votre partage. Ce que vous vivez est très douloureux et il est normal dans votre situation de vivre une période de doute et de questionnements fragilisant votre estime de vous même. Je vous conseille la bienveillance pour vous même et la vigilance pour votre couple. Parfois ce « coup de scalpel » dans le contrat peut être l’occasion de rebondir sur de belles choses. Conjugalement,n’hésitez pas à consulter et individuellement à prendre soin de vous.

  19. Bonjour
    Cela fait 8 mois que je suis avec mon copain, j’ai toujours été folle amoureuse de lui.
    Mais depuis 1 semaine je ne ressens plus ce sentiment amoureux, cela est apparu du jour au lendemain sans aucune raison, aucune dispute ni rien…après un voyage de 15 jours sans lui.
    Je me suis toujours projeté avec lui sur le long terme.
    Mais depuis ce jour je me sens mal, plus amoureuse mais je l’aime.
    Je ne comprends pas et lui non plus ce qui a pour effet de le vexer.
    De plus je me sens extrêmement triste, je le trouve parfait comme d’habitude. Je sais que lui il est amoureux et la seule chose que je veux c’est retrouver mon sentiment amoureux qui me comble habituellement.
    Peut on arrêter d’être amoureux du jour au lendemain? Pouvons nous arrêter d’aimer sans raison?
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour Pauline,
      Peut-être confondez-vous tout simplement ce que vous appelez « être follement amoureuse » et le « désir »? Il est normal d’avoir des passages à vide de temps en temps, des hauts et des bas, sans que cela ne soit préjudiciable à la relation. Si aucun élément extérieur ne s’est passé et si vous l’aimez, comme vous le dites, restez confiante et trouvez des idées pour vous faire plaisir ensemble sans dramatiser, votre bel élan commun devrait revenir. Aimer est une décision…

  20. Bonjour.
    Y a 6 ans j’ai perdu ma moitié brutalement ds un accident de moto et ça été faisait infiniment douloureux…4 ans qu’on se fréquentait.
    Nous étions une famille recomposée au total 5 enfants.
    J’ai vu 1 psy et j’ai du faire 10 séances qui m’a bcp aidé mais la douleur est omniprésent.
    L’année d’après j’ai rencontré qq1 sur mon lieu de travail très gentil et doux..
    Il savait ce que j’endurai.On à commencer par sortir le soir ciné resto mais pas plus car il voulait pas me bousculer et moi ça me convenait bien…
    Bref au final aujourd’hui ça fait 5 ans qu’on est ensemble.
    Il y a eu pleins de conflits entre nous concernant son ex à l’époque et cause de tous ces soucis il a fait un « burn out », il est parti 15j sans nvlle a qui que soit…il est revenu et je lai accepté sur malgré le mal qu’il m’a fait car je l’ai vécu comme encore un abandon. Qd on vit en couple tout est partagé tâches factures etc… c’est pas le cas ici.et nos conflits sont essentielle sur ça… qd on a qq1 en face qui ne se confie pas qui propose rien, à chaque question il vous dit  » je ne sais pas » pas d’ambition, et bien on péte les plomb. Les mots despasse ma pensée je devientméchante en paroles mais en face il ne réagit pas. Septembre 2015 il m’a quitté une semaine… pour moi c’était pas possible car vraiment cet homme je l’aime infiniment mais je pense qu’il ne sait pas ce que veut dire « Aimer ». Je l’ai supplié de revenir c’était dur mais il a fait…Mais malheureusement je ai pas réussi à prendre sur moi sa fugué de 15j. Les histoires du début de notre histoire…je fais des remarques et des reflexions.. je suis une pour 6 à la maison..
    Et à l’heure où j’écris ce long texte et je suis désolée qu’il soit long, depuis le 30 août il m’a qitté.il est tjrs à la maison en attendant de trouvé un appartement.je le vois triste distant je lui ai dit que je netais pas d’accord avec sa décision que je l’aime profondement que je suis extrement désolée de l’avoir fait du mal ds mes paroles que c’était forcèmement pour qu’il prenne conscient que moi mm je n’en peut plus de tout assumer tte seule et que tous il n’avait qu’à mettre les pieds sous la table.
    Je devrais me rejouir qu’il parte c’est ce que je lui disais à chaque conflit « que si t’es pas content la porte est ouverte » mais il ne repondait jamais rien pas un mot plus haut que l’autre mais moi je voulais une reaction sa part style, quil trouve sa place en tant que beau pere , un homme qui prend des decision qui sait ou il va!car moi je le fais chaque jour mon role de belle- mere pour son enfant. Meme si on m’a dit que je serai une mauvaise belle-mère. AU bout de 5 ans de vie commune seulement quil me dit qu’il ne trouve pas sa place or c’était moi qui lui disait ça pour que justement il s’impose ds la vie de notre famille recomposée.
    Je suis infiniment triste car je ne me vois pas sans lui à mes côté, je l’aime et j’y suis très attaché et je suis persuadé que ça peut marcher s’il parvient et veut bien faires des efforts.
    Mais il n’est pas capable de faire ces efforts que je lui demande alors je pense que la séparation sera inévitable mais comme je dis je ne suis pas d’accord avec cette rupture car je trouve trop facile de quitter l’autre sous prétexte de remarque et réflexion.alors qu’il faut juste un effort de sa part..
    Je suis qq1 d’entier, je suis gentille serviable aimante je fait tout pour quil soit bien je sais tout faire pas besoin de maider pour une ampoule évier bouché etc. Mais y a des limites quoi..j’assume ttes les charges seul et j’ai des enfants à assumés aussi..je lui ai proposé qu’on aille voir un conseillé conjugale il m’a dit « ouai »
    C’est dur la vie à 2 mais y a des concessions à faire.. 1ère fois qu’il m’a quitté javais promis de ne plus revenir sur le pas et lui promis de faire des effort ni l’un ni l’autre n’a su le faire et lui se permet de partir parce qu’il me dit que ça marche pas entre nous et ça sans aucun effort….
    Bon j’arrête je suis en colère…
    Je me pose la question est ce quil vaut la peine de le reconquérir? Mais ce sentiment d’Amour et profond que j’ai envers lui me pousse à croire qu’il en vaut la peine et aussi parce qu’il m’aime aussi très fort après ces dires.
    Merci de votre patience et d’avoir lu mon histoire.
    Ps: je ne souhaite pas refaire ma vie avec qq1 d’autre c’est clair ds ma tête les enfants on assez souffert.

    1. Bonsoir,
      Votre long témoigne de vos multiples émotions bien légitimes. Il est normal que vous soyez triste et en colère face à une situation d’abandon qui se répète et quelqu’un qui fuit apparemment ses responsabilités …
      Vous avez subi de nombreuses séparations qui ont généré chagrin et souffrance. Il s’agit de deuils successifs qui se répètent avec la même sensation « d’abandon » comme vous en faites mention avec lucidité.
      Aviez-vous le temps de faire le deuil de « votre moitié » avant de construire cette nouvelle relation ?
      Il semble que votre partenaire se cherche depuis longtemps tout en souffrant lui aussi, a-t-il fait un travail sur lui même?
      je comprends votre désarroi, si vous l’aimez « infiniment », « profondément » et si lui vous aime « très fort », cela vaudrait vraiment la peine d’aller voir un conseiller conjugal qui pourrait vous aider à faire le point en vue soit d’une séparation mais accompagnée, soit d’une reconstruction accompagnée elle aussi.
      Vous êtes courageuse et battante, c’est aussi à lui de se positionner, de faire des choix et de vous reconquérir… Je vous encourage vivement à consulter en couple pour ne rien regretter, ou seule s’il refuse, pour prendre soin de vous et mettre en mots tout ce qui vous submerge.

  21. Je suis remariée depuis 7 ans. J’ai 2 enfants de mon premier mariage et 2 enfants avec mon mari actuel. Depuis 1 an et demi j’ai un amant qui est marié lui aussi. Seulement il y a quelques jours mon amant m’a dit qu’il m’aimait. Je n’ai pas apprécié cet instant car cela m’a rendu très malheureuse. J’aime aussi mon amant et je suis prête à quitter mon mari car nous sommes d’accord pour dire tous les deux que nous cohabitons pour les enfants et qu’il n’y a plus d’amour ni de relations sexuelles entre nous. Le problème c’est que mon amant ne sait pas me dire s’il quittera sa femme un jour. Ses enfants sont sa priorité et il a très peur de ne plus les voir. J’ai donc l’impression de passer à côté de ma vie. Je souffre énormément jusqu’à m’en rendre malade. Je ne suis plus présente avec ma famille car obsédée par l’attente de mon amant qui ne sera peut-être jamais libre mais qui m’aime ! J’ai besoin d’aide. Merci

    1. Bonjour Clara,
      Parfois l’infidélité vient combler un vide, répondre à un manque, une souffrance, l’infidélité est alors un signal d’alarme pour signaler un problème dans le couple et servir de tremplin pour faire bouger les choses et créer un nouveau couple. Il faut pour cela que les deux conjoints soient d’accord.
      Parfois, l’infidélité est un « moyen » détourné pour arrêter la relation insatisfaisante et vient signer la séparation et la mort du couple.
      Dans lequel de ces deux cas vous reconnaissez-vous ?
      Avez-vous le désir ou non de continuer de vivre avec votre mari ?
      Je vais vous poser une dernière question : Si votre amant n’avait pas exprimé son amour pour vous, auriez-vous envisagé de quitter votre mari?
      Votre réponse est importante car vous prenez le risque en vous séparant, comme vous le dites, que votre amant ne quitte jamais sa femme et de vous retrouver alors, seule avec vos quatre enfants…Vous sentez-vous assez solide et prête pour cela ?
      Ce qui me frappe, c’est que vous êtes prête à vous engager dans une troisième relation. Les séparations se répètent dans votre histoire, c’est peut-être le moment pour vous d’en comprendre la raison, l’origine, comprendre ce qui se joue pour vous afin de mettre fin à vos souffrances.
      Je vous encourage vivement à consulter pour qu’une conseillère conjugale ou un thérapeute vous aide à y voir plus clair.

  22. Dans votre article, je trouve que vous réduisez la réflexion à « Être amoureux, c’est RESSENTIR » et « Aimer, c’est DÉCIDER ».

    Pour moi la différence tient aussi à une question de maturité dans le rapport et le lien à l’autre.

    Je suis d’accord que l’état amoureux se caractérise par l’émotion, les sentiments etc. Mais il entraine aussi un état « phantasmatique ». On s’oublie, on aime à l’état pur, on rêve à réaliser tous ses désirs, on se plait à croire que l’autre répondra à toutes nos attentes. On refuse par là la réalité de soi et de l’autre.

    L’amour est plus qu’une décision ou qu’un choix, c’est aussi un ensemble d’émotion mais dans le cadre d’un regard et d’un état lucide.

    Ainsi on pourrait déclarer à l’être aimé : » Je t’aime comme tu es et pour ce que tu es vraiment. Je te connais, je sais tes qualité comme tes défauts. Je sais que je ne peux pas tout attendre de toi mais je te respecte et d’apprécie. Ce que tu me donnes, ce que nous partageons ensemble est déjà simplement formidable. Et c’est ça qui est important, tout ce positif que nous construisons, ressentons et vivons ensemble… »

    Qu’en pensez-vous ?

    1. Bonjour Michel,
      Quel beau témoignage et quelle belle déclaration d’Amour également ! Merci !
      Oui Michel, vous avez raison, c’est un peu réducteur en ce sens que l’amour est bel et bien la somme de toutes les émotions.
      Ces deux verbes, ressentir/décider ne s’opposent pas totalement mais ils ont le mérite selon moi de mettre en évidence deux comportements très différents et d’éviter la confusion entre aimer et être amoureux.
      Si être amoureux ne demande, en effet, aucun effort puisque cela nous envahit sans dépendre de nous, nous ne choisissons pas d’être amoureux…, aimer en revanche suppose un acte volontaire, un choix lucide (comme vous le dites) et conscient, d’où ces deux verbes pour illustrer mon propos.
      Etre amoureux relève du rêve et de l’idéalisation, aimer s’ancre dans la réalité.
      Aimer va plus loin, plus profondément, on ne « consomme » plus pour nous même en nous « remplissant » grâce à l’autre, mais on donne en connaissance de cause, malgré les défauts de l’autre et ses ombres. C’est donc une vraie décision.
      Aimer suppose aussi un engagement sur la durée pour nourrir, cultiver, construire la relation, contrairement au fait d’être amoureux qui est fugitif et qui agit comme un « appas » pour nous attirer dans la merveilleuse aventure de l’amour véritable ! Mais tout le monde ne joue pas le jeu ! Certains vont s’arrêter à la première partie faute d’en avoir compris le mode d’emploi…

  23. bonjour,madame jai été avec quelqu’un durant 1 ans demi et on se frequente toujours depuis 2 ans et demis . mais il ne veux pas de couple officiel il me dit qui ne veux pas d’engagement et avoir les responsabiltés l’autre jours il ma dit qu’il avais des sentiment et il disais qu’ont étais pas pareille sur le plan sexuel . il ma dit qu’ils voulais du temps , je ne sais pas comment savoir si il voudras etre un jours avec moi .

    1. Bonjour Lydia,
      L’important c’est vous…L’aimez-vous vraiment ? Est-ce avec lui que vous voulez construire votre vie ? Et surtout êtes-vous prête à l’attendre et jusqu’à quand?
      Pouvez-vous vous engager pleinement avec quelqu’un qui ne joue pas le jeu ? Cela fait presque que 4 ans que vous êtes tous les deux en relation,il a donc eu du temps pour réfléchir…
      Reprenez les cartes en main, ne lui laissez pas le pouvoir de décider de votre vie, à vous de choisir et de décider

  24. Bonjour,
    Cela fait 3 ans que je suis avec mon amie. Notre histoire se passe bien, nous avons eu , en revanche, un passage de quelques mois très difficiles (beaucoup de disputes pour des jalousies,(les miennes) manque d attention..) ou nous étions à 800km de distance pendant une année pour les études. ce qui me fait douter est le fait que mon amie va partir pour 6mois à l étranger, probablement en Australie l année prochaine. Il lui restera encore 2ans d études, moi j aurai terminé cette année (j ai 27ans, elle 22)j ai peur qu’on. Ne tienne pas cette distance et que cette fois-ci cela vienne mettre fin à notre relation… je ne veux pas revivre ces mois que j ai très mal vécu.. il y a autre chose,nous n avons pas les mêmes projets pour le moment. J aimerais m installer etc. Elle, ne peut pas savoir pour le moment où elle souhaite travailler ni même si elle travaillera en France, est ce que je ne suis pas en train de m enliser dans une relation qui ne m apportera pas ce que je recherche ?

    1. Bonsoir,
      Que recherchez-vous exactement ? Quelles sont vos attentes ?
      Votre situation n’est pas facile car votre amie a besoin de finir ses études alors que vous semblez prêt à vous investir davantage, ce qui est tout naturel avec votre décalage d’âge.
      Etes-vous prêt à l’attendre et lui faire confiance ? Quelle liberté pouvez-vous lui accorder ? De son côté veut-elle vraiment construire avec vous ?
      Vous avez souffert déjà de la distance, avez-vous pu ensemble proposer des alternatives et des compromis pour qu’elle se sente libre et attendue de son côté et pour que vous soyez rassuré du vôtre ?
      Il me semble que l’important serait que vous puissiez exprimer chacun vos besoins et vos peurs respectives.
      plus vous parlerez ensemble plus les choses s’éclaireront.

  25. Bonjour, j’ai 44 ans et j’ai commencé il y’a 6 mois une relation à distance avec Jérémy, 12 ans de moins que moi. A 800 km l’un de l’autre. Nous nous voyons toutes les 3 semaines environ. Je suis totalement folle de lui ! On s’étend très bien, on est très complice. Au lit c’est parfait. J’ai connu beaucoup d’hommes, j’ai vécu en couple, mais lui est vraiment différent, et me comble, même si la distance est pesante. De son coté, il me dit qu’il tient à moi, mais qu’il n’est pas amoureux. J’ai du mal à le comprendre… On passe des moments inoubliables ensemble, mais j’ai besoin de le savoir « amoureux » et je voudrais qu’on trouve une solution pour se voir plus souvent. De son côté, la situation semble lui convenir. Je le vis de plus en plus mal, et j’ai peur de le perdre en lui demandant plus ! Mais aussi peur de perdre mon temps avec un homme « pas amoureux »…

    1. Bonsoir,
      Vous semblez très amoureuse de votre côté et comblée par cet homme plus jeune que vous.
      De son côté, la situation « semble lui convenir »..; J’ai l’impression qu’il y a un décalage entre ce que vous engagez tous les deux dans cette relation où le désir est entretenu par la distance et l’attente.
      Il me semble important que vous vérifiez un peu tout cela en disant non à vos peurs et oui à vous même. Je vous encourage donc à communiquer ensemble pour que vous lui posiez les bonnes questions, celles qui vous donneront des réponses à vos interrogations :
      Que veut-il dire exactement quand il dit qu’il n’est pas amoureux ? Quelles différences fait-il entre le fait de tenir à quelqu’un et le fait d’être amoureux ? Quels sont ses projets vous concernant tous les deux ? Quels sont les vôtres ? etc…
      La personne la plus importante c’est vous… Ecoutez vos besoins, vous avez le droit de savoir pour vous positionner en vérité dans la relation.

      1. Bonsoir, de mon côté je suis prête à demander ma mutation pour aller habiter avec lui, c’est très simple ! Moi je veux être avec lui, tous les jours. Je veux une vie de couple. Pour lui, il veut continuer cette relation à distance, se voir pour des bons moments. Il me dit que je suis parfaite pour lui, qu’il me désire, que je lui manque, qu’il tient à moi,mais qu’il n’a pas pour moi cette petite « étincelle », qui pour lui,fait qu’il est amoureux. On passe pourtant plusieurs heures au téléphone chaque jour, échangeons des dizaines de sms quotidiennement.Mais il ne veut rien changer, cette situation ne me convient pas, et c’est source de discorde entre nous. Cette distance semble plus difficile à vivre pour moi que pour lui. et ça me désole!!

  26. Bonjour,
    J’etais dans cette situation avec un homme qui j’ai découvert était en couple depuis presque 10ans. C’était un ami depuis 3ans. Nous étions depuis ces années dans une jeu de séduction constante. Il était toujours très disponible, s’assurant que j’étais heureuse et lorsque je passais par des moments difficiles il faisait en sorte que je me sente aimée et spéciale. Il m’avait déjà avoué m’apprecier plus que raison. Lorsque j’étais en couple il ne cachait pas sa jalousie et son souhait que ma relation ne fonctionne pas.
    Mes sentiments étant de plus en plus fort j’ai souhaité démarrer une relation sérieuse. Une fois ensemble j’ai découvert par le biais d’amis qu’il était en couple, ce qu’il m’a lui MM avoué et m’a demandé pardon. Mes copines se sont trop investis en me voyant souffrir et ont trouvé la femme pour tt lui avouer (nous avons des amis communs). Ils ont donc rompus. MM après cela il m’a avoué avoir été amoureux et continuer de penser à moi. A qqes jour d’intervalles seuldment son attitude vis à vis de moi À changé. Il dit ne pas se voir de nouveau avec moi pas me faire confiance et ne pouvoir évoluer ds le MM environnement que mes dites amies. J’ai l’impression qu’il me tient responsable de tt cela, et qu’il n’a plus de sentiments pour moi alors que je reste malgré tout amoureuse ? Il veut qu’on évolue chacun de notre côté, je me pose ses questions sur ses sentiments depuis le début.

    1. Bonjour Lisa,
      Si j’ai bien compris, vous avez engagé une relation où vous vous sentiez « aimée » et « spéciale » mais tout cela s’est effondré pour vous quand vous vous êtes rendu compte que votre partenaire vous avait menti puisqu’il y avait une autre femme dans sa vie. La situation s’est ensuite envenimée car vos copines s’en sont mêlées et ce fut le tour de votre ami de se sentir « trahi » ce qui a changé ses sentiments envers vous. Il a ensuite retourné le problème contre vous en vous faisant porter la responsabilité et en vous culpabilisant.Est-ce bien cela ?
      Pas facile d’engager une relation sur le mensonge, comment construire sans la confiance ?
      Avez-vous sérieusement parlé de tout cela ensemble ? De nombreuses émotions émergent de votre récit : le sentiment d’être amoureux a laissé la place à la déception, la tristesse, la colère…Tout cela mérite d’être parlé.
      Que souhaitez-vous faire ?

  27. Bonsoir,

    J’ai 22 ans et ai quitter mon compagnon avec qui j’étais depuis près de 3 ans et demi, car j’étais en plein questionnement sur justement cette distinction.

    Ma question est : Dans votre schéma de l’amour, comment peut-on arriver à une séparation, si finalement quand on est plus amoureux, on continue d’aimer profondément la personne ?

    J’aime énormément mon compagnon, mais je ne ressens plus tous les « symptomes » de l’amour, et ses défauts me paraissent immenses. Je commence à me dire que d’autres hommes existent qui me conviendraient mieux. Mais a quoi bon si au final je me retrouverai dans cette situation à chaque fois ?
    Tout ce que je souhaite c’est retrouver l’état amoureux que j’éprouvais pour lui, et le ressentir uniquement pour lui, car nous étions très complices et j’aimais notre quotidien..

    J’ai l’impression de faire une bétise, mais en meme temps j’ai déja rompu brievement 2 fois avec lui et a chaque fois je ressentais la même impression de simple affection quand je revenais.
    Et j’avais peur de finalement tomber amoureuse de quelqun dautre en restant avec lui, ce qui lui aurait fait trop de mal

    Merci pour le temps que vous m’accorderez

    1. Bonjour Alex,
      Vous êtes encore très jeune et c’est peut-être difficile pour vous de faire la part des choses car vous avez besoin de vivre des expériences ?
      L’état amoureux, je vous le rappelle, ne dure pas.
      L’état amoureux c’est l’appât qui nous attire dans les filets de l’amour mais c’est un état provisoire et illusoire car de façon inévitable, il va laisser la place à la réalité et comme vous le dites les défauts vont se manifester. C’est ce qui se passe pour vous en ce moment.
      Quand on arrive à ce stade où l’on ne sent plus amoureux, nous avons une décision à prendre.
      Deux options s’offrent à nous, soit on se sépare sans laisser à la relation une chance de s’épanouir et en risquant du coup de passer de relation en relation sans jamais construire, soit on décide d’engager sa volonté pour que la relation dure, car malgré les défauts, on aime l’autre pour ce qu’il est.
      Il est important de se projeter dans l’avenir. Les défauts »immenses » dont vous parlez sont-ils acceptables ? Supportables ? y a-t-il souffrance ?Qu’êtes-vous capable de lâcher dans vos exigences et vos attentes pour donner une chance de construction à votre couple ? Vous imaginez-vous passer le reste de votre vie avec cette personne ? Etes-vous prête à le perdre?
      Vous ne retrouverez pas l’état amoureux du départ. C ‘est juste la première étape de l’amour, lequel évolue en permanence tout au long de la relation de couple.
      Et votre compagnon, que pense-t-il de tout cela ? Qu’est-il capable de vous donner ? Etes-vous capables d’efforts l’un pour l’autre ? Faites le point ensemble. On est toujours deux dans la relation…

  28. Bonjour, J’ai 37 ans et mon conjoint 39 ans, avec deux enfants, cela fait presque 11 ans que nous sommes ensemble, nous avons eu beaucoup de mauvais moments, depuis quelques temps déjà j’ai constaté que je ne l’aimais plus, que je ressentais de l’affection pour lui, comme un ami et y a presque 1 mois j’ai eu un voyage d’affaire de 6 jours, et j’ai rencontré quelqu’un, je l’ai trompée avec, malheureusement je ne le regrette pas, j’en avais besoin, nous n’avons presque plus de rapport avec mon conjoint, et je n’en ai plus envie également. Je suis perdue. L’autre personne est aussi en couple avec enfant, c’était la 1ère fois pour tous les deux. Aujourd’hui nous sommes toujours en contact, bien que plusieurs centaines de kilomètres nous séparent. Je ne sais plus où en j’en suis.

    1. Bonsoir Lorelye,
      L’infidélité est un drame amoureux et une blessure de l’âme mais parfois il faut en passer par là pour aller vers du mieux. Ce coup de scalpel dans la relation vient témoigner d’une souffrance non prise en compte suffisamment tôt, pour les deux protagonistes du couple. En ce sens, l’infidélité peut aussi être la chance du couple et permettre oxygène et changement . Il est tout à fait possible de voir l’infidélité comme un tremplin qui redynamisera la relation. l’important c’est de faire le point d’abord avec vous même. que voulez-vous vraiment ? Vous devez vous poser cette question fondamentale : Avez-vous le désir et la volonté de continuer de vivre avec votre mari ?
      Si vous êtes dans la confusion, faites-vous aider pour y voir plus clair et ne rien regretter.Les conseillers conjugaux sont là pour ça et je peux moi même vous recevoir si vous le souhaitez.
      Bon courage Lorelye

  29. Bonjour, moi et ma copine sommes ensemble depuis un et quelques mois maintenant! À la base notre relation était amicale et j’avais des sentiments pour une autre mais de fil en aiguille notre relation à fibibpar prendre plus d’importance! On a fini par se rapprochées un soir, et s’embrasser.. pendant quelques mois ca a été compliqué, moi ayant un peu la tête ailleurs et les cesses entre deux feux. Elle m’a couru après pendant trois mois… on passait de plus en plus de temps ensemble et un jour j’ai décidé de laisse mon passé et de courir après des chimères pour vraiment m’agager avec elle ! Pendant presque un an c’etait parfait un bonheur sans faille. Mais depuis quelque mois c’est devenue difficile ! Elle est étudiantes et moi déjà dans la vie active et elle ne sait plus comment jongler sur tout ses tableaux! Famille amis, copine, cours! Je pense qu’elle s’est vraisemblablement laissée dépassé par les événements .. et aussi du boulot qu’implique ses cours. Aujourd’hui elle ne se dit plus amoureuse ou le terme « c’est plus comme avant pour moi.. mais je t’aime je tiens à toi et je ne peux pas être sans toi et ne veux pas.. je veux pas partir je veux retrouver ce qu’on avait!  »
    C’est la première fois qu’elle tiens une relation d’habitude elle préfère fuire.. cela me laisse penser qu’elle a encore de profonds sentiments pour moi. Mais je ne sais plus comment raviver cette flamme chez elle qui la rendait heureuse. On est un peu dans la tourmente et j’ai du mal à voir le bout du tunnel

    1. Bonsoir,
      Vous vivez une « crise » de couple, ce qui arrive à tous les couples, c’est normal et inévitable et surtout cela peut être une source de changement et d’amélioration.
      Votre décalage de situation contribue à votre difficulté actuelle.Votre amie a peut-être besoin d’un temps pour réfléchir un peu à ce qu’elle veut vraiment. Elle ne retrouvera pas ce que vous viviez avant car l’amour évolue sans cesse et vous semblez arriver à la phase plus réaliste où l’on se rend compte que tout n’est pas rose, ce qui va engendrer des choix. Elle semble tenir beaucoup à vous cependant.
      Et vous ? Est-elle suffisamment importante pour vous ? Est-ce avec elle que vous voulez construire ? Les efforts pour raviver la flamme comme vous dites sont à faire par tous les deux…Pas uniquement par vous… C’est en dialoguant en vérité tous les deux que vous pourrez faire le point sur les besoins de chacun et prendre les moyens ensemble de les satisfaire;
      Bon courage

  30. Bonjour, merci pour votre article qui me donne déjà beaucoup de réponses.
    J’ai 23 ans et je suis en couple avec un homme de 27 ans depuis 3 ans. Nous habitons ensemble depuis un an .
    Tout se passait bien jusqu’à il y a un mois, date à laquelle j ai appris un divorce dans ma famille.
    Étant dans une famille assez « conservatrice » alors que ce n est pas le cas de mon copain, je me suis posée énormément de questions quand aux sentiments que je ressentait pour lui. Est ce que je l aime vraiement ? Est ce que c est vraiemnt l homme fe ma vie? Nous sommes différents par notre éducation, et il a des défauts qui m’agacent . Nous avions des projets (mariage notamment), mais à présent j’ai peur de me tromper. Je sais que de son cote il m’aime énormément car me rassure face à ces doutes.

    1. Bonsoir,
      vous avez pris peur et c’est normal. Un divorce proche fait toujours réfléchir et c’est utile. A l’inverse avez-vous autour de vous des couples stables ou des ami(e)s qui s’engagent ?
      Vous êtes très jeune par ailleurs et il est normal que vous vous posiez de questions. Ses défauts sont-ils supportables ? Avez-vous des valeurs communes?
      Cette étape peut être l’occasion pour vous d’ approfondir votre relation. Si tout se passait bien avant, que vous aviez fait des projets ensemble et que votre compagnon vous rassure sur ses sentiments, pourquoi ne feriez-vous pas tous les deux une session de couple, ou de fiancés ou une préparation au mariage, ce qui ne vous engagerait à rien mais vous permettrait d’être guidés pour vous poser les bonnes questions et y réfléchir à deux pour y voir plus clair ? Je vous encourage vivement dans cette voie qui saura vous éclairer

  31. Bonjour,

    Je suis mariée depuis 32 ans. En 98 nous avons fait une séparation car mon mari me trompait. Nous avons vendu maison et avons repris chacun un appartement. J ai retrouvé un travail pour élever mes 2 filles sans demander aucun centime à mon mari. Un jeu de séduction est réapparu et un jour il est revenu. Nous nous sommes promis de bien faire attention à notre couple. Nous avons refait un 3e enfant pour notre plus grand bonheur. Reconstruit une maison.Il y a 4 ans l attention entre nous c est raréfie , je venais de perdre mon frère, après avoir déjà perdu maman, je n ai pas ressenti de soutien de sa part, lui il a ses parents et tous ses frères et soeurs. En août 2015 j ai découvert qu il me trompait. J avais des soupçons mais aucune preuve. Les preuves sont arrivées le jour de mes 51 ans que nous fetions. J ai fais une crise. Il ne s’ expliquait pas. Ç est moi qui est du contacter sa maitresse pour avoir des explications. Ça faisait plus d un an qu il avait des relations avec elle. Il lui a beaucoup menti sur moi et m a sali et mis plus bas que terre auprès d elle. Malgré tout ça, j ai pardonné et me suis sentie un peu coupable du fait qu on s etait un peu éloigné. En décembre, donc 4 mois après, avant Noël je re-découvre la même chose. Ça faisait 2 mois qu il avait repris avec elle. Je veux qu il parte. Il me jure me fait une longue lettre, s excuse. Il m aime. Je repardonne avec difficultés . En juin de cette année je re-découvre la même chose. Il l a recontacté encore 2 mois après, donc depuis fevrier. Je veux qu il parte définitivement mais me rembobine..,et moi comme je l aime toujours j ai du mal à me séparer de lui. Je précise qu après avoir pardonne la 1ere fois en aout 2015 nous avions des rapports et très heureux. La depuis juin 2016 j ai beaucoup de mal. Il me dit qu il a besoin de se sentir aimer par beaucoup . Mon amour ne doit pas lui suffire apparemment. Je précise aussi que son père tres malade en ce moment à fait le même parcours. Il y à des dizaine d annees , il disait de son pere, oh c est un kador d avoir imposé ca a ma mere. Je ne comprend pas qu il reproduis le même schéma. Il y a 2 jours il m à dit lors de mes questionnement, non je ne suis pas amoureux de toi, mais je t aime bien…..ses mots raisonnement dans ma tête. Je ne me sens pas aimé. Je m en veux d être si faible. Je n en peux plus, je pars vers la dépression. Mes grandes filles me disent de partir qu il ne changera jamais…..Je suis perdue. En plus ma santé me joue des tours et je suis une femme avec les emotions constantes. Je ne travaille pas. Il est artisan et moi sa conjointe collaboratrice, donc sans salaire, et je pense que c est ça qui me fait peur d avancer….
    Il se trouve normal. La il me dit qu il ne me trompe plus depuis la dernière découverte de juin. Que j ai plus besoin d y penser.
    Pour lui, ça paraît oublier. Moi je ne peux plus oublier.
    Excusez moi pour la longueur du message.
    Merci de m éclairer.
    Cordialement.

    1. Bonjour lydie,
      Je suis touchée par votre message et votre souffrance.
      l’infidélité est un drame amoureux et une blessure de l’âme. Elle est aussi un symptôme qui parle du couple et de chacun de vous.
      Pourquoi et comment est-elle arrivée ? Pourquoi cette répétition ? Pourquoi pardonner à chaque fois ? Pourquoi malgré tout êtes-vous toujours ensemble ? Il y aurait des tas de questions à poser et à vous poser tous les deux …
      Avez-vous dans ce parcours douloureux pris soin d’aller voir un thérapeute pour vous aider ?
      L’infidélité est toujours un coup de scalpel dans la relation, elle révèle un « symptôme », un manque, des insatisfactions le plus souvent et c’est alors le signal pour réagir et repartir sur du neuf, un nouveau contrat, dès lors que les deux membres du couple ouvrent le dialogue, veulent « réparer » et décident de faire les efforts nécessaires pour combler ces manques.
      Il y a plusieurs formes d’infidélité, celle de votre mari est « compulsive » et se répète. Elle ne parle donc pas forcément d’un problème de couple mais plutôt d’un problème qui appartient à votre mari.L’infidélité parle de lui, de son histoire et de son père…Ce serait à lui de régler ce problème.
      En ce qui vous concerne, je vous encourage vraiment à consulter et à prendre soin de vous.
      Vous avez épuisé vos réserves de tolérance et d’amour ainsi que vos réserves physiques d’énergie.Consulter vous aidera à vous reconstruire et à y voir plus clair.
      Pourquoi avoir toujours pardonné ? Que privilégiez-vous? Vos valeurs ? votre mari ? Votre amour ? Qu’est-ce qui vous retient vraiment ?
      Il y 1001 infidélités et 1001 façons de former un couple; Il y a juste des choses à comprendre et à lâcher..
      Amour et infidélité ne sont pas incompatibles. Si votre mari est toujours revenu vers vous c ‘est que vous êtes importante pour lui et que le lien d’attachement qu’il a avec vous est plus fort que tout le reste.
      Pourquoi ne pas envisager de faire « avec » et de lâcher la culpabilité ? Tout est possible mais l’important aujourd’hui, c’es vous.
      Je vous encourage vraiment à consulter en couple et/ou pour vous seule. N’hésitez pas à venir me voir.

      1. Merci pour votre réponse Ghislaine.

        Excusez moi de ne pas avoir répondu de suite.

        Entre temps, j’ai découvert que mon mari a recontacté cette femme pour la 4e fois.
        Il m’a dit ne pas savoir pourquoi, qu il lui a juste demandé comment ça va,qu’il n’est pas allé chez elle , pas de rapport mais sur les notifications de message dans la boite mail, j ‘ai pu lire qu’elle lui a envoyé, des emoticones de levres rouges , bisous partout partout partout….
        Pour moi on envoi pas ça à une simple connaissance….

        Je ne l’ai pas laissé rentrer dans la maison et je lui est dit de partir immédiatement la rejoindre, que je l’avais bien prévenu qu’il ne fallait pas qu’il y ai une nouvelle fois et que je voulais absolument en finir et divorcer.
        Il est resté des heures dans son véhicule dans notre cour, à me faire des messages , à m appeler.
        Il était en détresse totale et m’a dit, c’est con, c’est à ce moment là que je m’aperçois comme je t’aime, comme tu es essentielle à ma vie.
        Qu’il ne recommencerai jamais, qu’il n’aime pas cette femme.
        Il me dit que ce n’est même pas sexuel car elle est nulle elle ne sait rien faire, que c’est plutôt un sentiment de plaire à une autre en plus de sa femme.

        Je ne comprends pas pourquoi j’aime cet homme qui me fait pourtant si mal.

        je lui ai dit de partir, même si je l’aime et que ça me fait mal, que je comprends que s’il est amoureux d’une autre, il faut qu’il aille avec elle que de me détruire comme ça, que même an bout du rouleau , j’ arriverai à me reconstruire, mais lui me crie qu’il ne l’aime pas , c’est moi qu’il aime.

        Cette femme que j’avais contacté les 2 premières fois, m ‘avait dit qu’il n’a même pas les coui–es de me quitter et c’est ce qu’elle lui avait écrit sur des sms quand il lui avait dit qu’il arrêtait avec elle.
        Elle lui avait écrit que des mots orduriers mais à chaque fois ils recommencent tous les 2.

        Depuis je l’ai laissé rentrer à la maison, je lui ai dit que je réfléchis à notre avenir.
        Il se comporte en mari idéal, comme à chaque fois en faite…

        Pardonner, alors que je sais qu’il recommencera encore et encore et que je sais que cette femme l’attend encore surement.

        je lui ai parlé de faire une thérapie, seul ou en couple mais lui ne veut pas. Il dit qu’il n’en a pas besoin.

        Voilà la vie qu’il m’inflige et que je m’inflige….

        1. Vous avez la « faiblesse » de céder à chaque fois, et il en joue. Cela parle de vous…
          De son côté il a la faiblesse de succomber à « son infidélité compulsive », cela parle de lui…
          Il risque de vous perdre un jour ou vous risquez de le perdre.
          Qu’est-ce qui est le plus douloureux pour vous ?
          Cependant il a de nombreuses dettes à votre égard, car c’est lui qui a « failli » au contrat initial. Il me paraîtrait légitime qu’il paye ses dettes en acceptant un travail de couple avec vous. Il vous doit bien cela.
          s’il refuse, faites le pas pour vous même, venez me voir en entretien.

  32. Bonjour,

    Pour ma part je suis avec ma copine depuis environ 1 an et demi, j’ai ressenti la passion très brièvement au début, mais la routine sest installer assez vite. Je suis tres bien avec elle, je me vois à long terme avec elle, on s’entend très bien, avons les même buts, les même interet. La seule chose, je ne me sens pas « amoureuse » comme je l’ai déjà ete dans une relation précédente qui a durer 5 ans. Par contre, il est arrivé la même chose dans mon ancienne relation, manque de passion, doute et on a finit par se quitter. C’est peut être simplement le fait que lorsque la passion s’en va je crois ne plus être amoureuse et j’ai de la misère a vivre avec sa? Je sais que j’aime ma copine peut être duune manière simplement différente? J’ai besoin d’un peu d’éclaircit ..!

    1. Bonjour,
      Vous êtes exactement au carrefour des deux étapes mentionnées dans l’article.
      la période amoureuse où nous vibrons avec excitation et joie envers l’autre, où tout coule de source, s’achève pour laisser la place au quotidien qui nous parait beaucoup plus fade. Ce qu’il faut comprendre c’est que c’est inévitable, c’est le déroulement normal des choses donc cela arrivera à chaque nouvelle relation. Le comprendre vous permettra d’aller au delà, de tenter l’étape suivante et donc d’avoir une chance de construire une relation solide et de plus en plus riche, en vous appuyant sur votre amour, devenu plus conscient, plus mature.
      Vous avez donc ce choix à faire, choisir la facilité et arrêter pour vibrer ailleurs, ce qui se répétera inlassablement ou faire le choix de faire avec ce qui est et de faire du quotidien un allié, un espace de confort et de sécurité qui approfondira votre amour.
      Donc oui, vous n’êtes plus amoureuse mais vous avez maintenant la chance de pouvoir aimer vraiment, avec responsabilité, en décidant de le faire et de donner à l’autre pour l’autre et non plus pour vous même; ce qui est un beau chemin de croissance. Vous avez tous les ingrédients pour réussir le challenge !

  33. Bonjour,
    J’ai 34 ans et je suis en couple depuis 17ans avec l’homme qui a été mon premier amour. Nous avons 2 enfants, une belle maison, la santé, pas de problèmes financiers…. Sur le papier ça fait rêver, mais je crois que je ne l’aime plus et je suis très malheureuse….
    Il est assez casanier, ça a toujours été, moi j’aime bouger, faire des choses… J’ai fini par accepter ça….
    Il y a 2ans, j’ai été au plus mal, un mélange de burn-out maternel, professionnel, un mal-être profond, je suis souvent seule, lui ne fait pas attention à notre couple, à moi, une routine morose, tout est acquis !
    Je me suis inscrite sur un site afin de discuter avec des hommes, savoir comment ça se passe dans leur couple, comment ils prennent soin de leur femme, et j’ai rencontré un homme…. On a beaucoup échangé par mail, on s’est plu, et 1 mois plus tard on s’est rencontré et là, le coup de foudre ! On a énormément de points communs, un vécu dans l’enfance en commun, des dates d’événements en commun, bref comme une évidence….. On a entamé une relation adultère…. Je n’ai même pas culpabilisé envers mon compagnon… Mais c’est la raison qui dominait, et j’ai essayé de rompre plusieurs fois… A chaque fois, on re-succombe l’un comme l’autre, et ça va bientôt faire 2ans….
    Mon amant ne veut pas quitter sa femme car elle retournerait dans sa région natale avec leurs 2 enfants, il a grandi sans son père et ne veut pas que ses enfants connaissent ça….
    Je lui ai dit que je ne voulais pas d’une double vie….
    C’est dur ! Je suis complétement perdue.
    Mon compagnon s’est repris en main, a compris qu’il était sur le point de me perdre, il a énormément changé, il a compris que l’on devait partager plus de choses ensemble, les 2, en famille… Il me soutient car il voit que je vais mal, fait tout pour me rendre heureuse, mais les sentiments pour lui ne sont plus là… Du moins c’est ce que je pense. Je n’ai plus aucun désir pour lui, plus envie de prendre soin de lui, de le rendre heureux, c’est mon ami je crois et plus rien d’autre…
    Alors que mon amant, c’est complétement différent… J’aime lui faire plaisir, il me donne le sourire, on partage plein de choses…
    Mais voilà, je crois que c’est sans issue, pourtant il m’aime aussi énormément mais il se sacrifie pour ses enfants comme il me dit…
    J’aimerai être sûre de ne plus rien ressentir pour mon compagnon, comment faire ? J’ai peur de me tromper… Je suis perdue et au final toujours malheureuse…. Merci de m’avoir lue.

    1. Bonsoir,
      Choisir l’infidélité a été votre réponse à une situation conjugale qui vous dévitalisait. Vous avez choisi la vie et cassé la routine qui vous enfermait, ce qui a réveillé votre partenaire et vous a montré qu’il tenait à vous.
      Vous voici donc à la croisée des chemins et c’est à vous de faire le choix entre ces deux hommes. Ce n’est pas un choix facile, mais si vous ne voulez pas de double vie, vous devez renoncer à l’un ou à l’autre…C’est une décision qui demande de la volonté et peut être du soutien.
      la question à vous poser est : Est-ce que je suis prête à redonner une chance à notre couple en y engageant toute ma volonté ?
      Si vous adhérez en conscience à ce projet, alors oui, il est possible de rebondir et de créer un nouveau contrat entre vous…
      Si vous n’arrivez pas à faire votre choix et donc à renoncer, faites-vous aider. Consultez en couple et s’il refuse, consultez-seule pour y voir plus clair et ne rien regretter. Venez me voir…

  34. Bonjour,
    Je suis un peu perdue. Voilà un an et demi que j’ai rencontré mon conjoint, suite à mon divorce. Nous avons commencé notre relation sous les tensions assez compliquées avec nos ex-conjoints respectifs.
    J’ai fait connaissance de sa famille et me suis aperçue que j’étais amoureuse de son frère.
    Je ressens de l’amour pour mon conjoint, et une réelle attirance pour mon beau frere. J’ai mal de devoir vivre avec mes émotions. J’en souffre énormément.
    Mon beau frere me manque, Je vis aux côtés de mon conjoint, attristée, … ; peut-on aimer deux personnes en même temps? comment réagir par rapport à ça?
    Merci à cordialement
    Anaïs

    1. Bonjour Anaïs,
      Vous avez choisi la complication…Je pense que dans certains cas, il est possible d’aimer deux personnes en même temps, cependant vous ne paraissez pas être dans ce cas.
      Vous ressentez de l’amour pour votre conjoint, amour fortifié par vos expériences mutuelles passées et renforcé par le lien d’attachement qui s’est créée entre vous. Il s’agit bien du verbe aimer.
      En revanche, ce que vous ressentez pour votre beau-frère, ce n’est pas de l’amour, c’est, me semble-t-il, une attirance physique, du désir et cela se passe avant tout dans votre corps. Il s’agit d’être amoureux, c’est juste une sensation.
      Chaque personne est susceptible de ressentir ce genre d’attirance dans sa vie, pour une personne croisée, autre que son conjoint. Chaque personne doit alors écouter non plus son corps, ou son cœur (émotions/sentiments) mais sa Tête…et faire le choix de privilégier ce qui a été construit puisqu’amour il y a et que cet amour est précieux. Aimer est un privilège…
      Faire le choix de succomber à la tentation alors que l’on aime, c’est faire le choix de la souffrance pour chacun des 3 protagonistes…C ‘est un vrai risque. Vaut -il la peine ?

      1. Merci infiniment pour votre commentaire. Il m’eclaircit et me permet de réfléchir sans culpabiliser de cette situation délicate où l’on me donne le mauvais rôle. J’essaie de m’apaiser mais l’esprit est empreint du passé. Il n’est pas évident d’avoir une distance quand on est impliqué et concerné.
        Bonnes fêtes à vous et encore mille mercis.
        Anaïs

  35. bonsoir ghislaine

    j’ai 51 ans mariée depuis un an et demi, apres 4 annees de celibatet apres un precedent mariage qui a duré 3 mois, ma vie a eté un echec total au niveau sentimental, beaucoup de deceptions amoureuses, et pourtant je suis une personne tres gentille et attentionnée. aujourd hui je pense aimer mon mari mais je me suis installlee dans une routine qui me mine car je ne travaille pas, et ma libido s’est affaibli, je ne sais pas si c’est du a mon age ou au fait que mon mari est trop porté sur le sexe ce qui m a par la suite un peu ecoeuré …du coup je fais mon devoir conjugal sans plaisir et je ne desire plus mon maricar depuis le debut de notre union il ya un decalage dans ce domaine, lui est plutot hard au lit, et moi je suis plus romantique, , donc ca cree des conflits entre nous dans ce domaine, et une certaine distance de ma part
    j’essaie de faire des efforts pour avoir du desir mais je ressens un blocage alors que pour le reste je fais des concessions, lui est du genre a ne pas trop parler et moi j’aime qu on me fasse rire, donc j’ai sacrifié ce coté la et je prend sur moi, mais c’est un homme qui a des qualités; il est genereux et fidele, et responsable dans le foyer, de ce coté la je ne m inquiete pas.
    j’ai quitté ma region du sud et ma famille pour le rejoindre, dans une region que je n’aime pas vraiment car j’ai tjrs eté habituée au soleil et a la verdure, bref voila j’ai fait beaucoup de sacrfice mais je ne me sens pas epanouie, et je ne veux pas divorcer non plus, je ne sais pas quoi faire
    merci pour votre conseil

    1. Bonjour Amina,
      Quelle tristesse Amina dans votre message ! Ce qui me frappe c’est effectivement cet échec que vous nommez au niveau sentimental. Il me semble que vous devriez faire un travail sur vous pour comprendre ce qui se passe pour vous au niveau des relations. Faire des concessions c’est important dans un couple, à condition d’être deux et d’être comprise.
      Parvenez-vous à parler avec votre mari , Comprend-t-il votre désarroi ?
      Au niveau de la sexualité, vous avez raison, c’est un piller important du couple. On peut tout à fait passer par des hauts et des bas mais cela suppose de se respecter soi même et d’oser exprimer ses attentes, ses blocages, ses besoins…Pour qu’elle évolue à deux. Était-elle satisfaisante au début de votre relation ?
      La libido est une énergie qui n’est pas que sexuelle, c’est une énergie de vie, elle va bien quand nous avons des envies au sens large et que nous sommes « en vie »!
      Quelles sont vos envies dans cette nouvelle vie ? Vous parlez plutôt de « routine » de « décalage » « d’écoeurement » de « sacrifice »…..Ce sont des mots forts. Pourquoi ne pas retravailler ou trouver de « l’air frais » à l’extérieur de chez vous ?
      il me semble que vous vous oubliez vous même…Reprenez confiance avant tout en vous et consultez si besoin car les choses ne vont pas s’arranger pour vous deux et pour vous si vous ne les prenez pas en main.
      Courage !

  36. bonsoir ghislaine et merci pour votre reponse

    en fait j ai pris rendez vous seulement pour mon soucis de libido avec mon medecin et voir si le probleme est de l ordre de la menopause ou si c’est dans la tete que ca se passe….

    en fait depuis quelques temps je ressasse le passé avec des remords …en me disant que je n’ai jamais fait les bons choix dans ma vie et que les bons parti je les ai laissé filer…., si bien que j ‘en oublie de vivre mon present aujourd hui…et malgré un physique avantageux et un caractere bon vivant, je pense que vous avez raison, je me suis souvent oubliée et pensé plus aux autres qu a moi, et je ne parle pas que des hommes…

    vous comprenez si bien et arrivez a analyser facilement la situation et je vous en remercie.

    je vais faire un travail sur moi afin d essayer de changer certaines choses pour mon bien

    cordialement

    amina

  37. Bonsoir,
    En couple depuis 20ans. Mi-quarantaine, 2 enfants. Il y a 2 ans mon conjoint a eu une liaison de quelques mois avec une collègue . Des le début j’ai douté , questionné … Il a toujours formellement nié.

    J’ai commencé à fouiller et j’ai trouvé des preuves bétons et seulement il a avoué.

    Depuis nous avons fait une thérapie de couple. Après quelques mois de thérapie il a enfin compris que je n’étais pas la seule responsable des malheurs du couple . Selon sa théorie je critiquais trop et il avait besoin de quelqu’un qu’il l’admire . Quand je critiquais il foutait le quand ou faisait le sourd…

    Donc me tromper pour lui c’était à cause de mon comportement.

    Bon donc au début il était motivé à travailler pour le couple mais depuis … Ça fait deux ans il est très peu démonstratif et impliqué dans la relation.

    Je trouve ça difficile d’avoir traversé tout ce chemin et de ne pas me sentir aimé … Je croyais qu’on relancerais la relation , mais j’ai l’impression que mon conjoint s’est endormi en chemin. J’ai donc décidé de ralentir mes petits gestes, attentions etc c’est difficile quand ça vient juste de l’un des deux .

    Pour lui tout va bien pas de problème et surtout il ne veut aucun commentaire sur le passé. Il est toujours en mode défensif avec moi. Il est aussi très axé sur ses besoins depuis la crise du couple .Je me demande s’il m’aime ou s’il reste pour tout le reste. De mon côté j’ai plus ou moins confiance en lui, j’ai beaucoup de difficulté à oublier tous ses mensonges, et j’ai du mal à l’aimer car je ne sens pas son amour.

    Est ce le temps de sortir de cette relation, je ne sais plus ???

    1. Bonjour Roxane,
      Vous avez eu la bonne réaction en choisissant de faire une thérapie de couple.L’infidélité est toujours une réponse à un symptôme ou à une souffrance et les décrypter permet de préserver la relation tout en lui redonnant vie.
      Votre mari a accepté ce chemin avec vous car il tenait à vous et c’était peut-être aussi pour lui un moyen de réparer ses torts et de se déculpabiliser.
      Il est donc passé à autre chose, ce qui n’est pas votre cas. Vous restez blessée et pleine d’attentes sans qu’il en ait pris la mesure et le quotidien a repris le pas sur l’essentiel… Vous et votre relation.
      Je vous recommande de ne pas attendre. Vous allez mal dans votre couple alors consultez de nouveau.Les thérapeutes et les conseillers conjugaux en particulier sont des « médecins de la relation », il suffit peut être juste d’un petit remède ou fortifiant à prendre tous les deux ! Je pense en particulier qu’il faudrait écrire à deux un nouveau contrat où les besoins de chacun seront pris en compte. Ce serait dommage de capituler après tout ce que vous avez traversé et surtout construit ! Consultez de nouveau même pour quelques séances.Je suis à votre écoute, venez me voir…

  38. Bonsoir, j’ai vraiment besoin de votre aide. J’ai été en couple pendant 9 mois avec mon ex, quand j’étais avec lui il m’arrivait de me demander si je l’aimais vraiment, or, il s’avère qu’il m’a quitté pour d’autre raison. J’ai failli tomber en dépression suite à notre rupture. J’ai compris là que je l’aimais vraiment. Quelques mois après j’ai rencontré un autre garçon. Au départ je ne voulais pas m’engager avec lui puis je lui ai dis « on essaie » il s’avère encore une fois que je lui ai dis que je l’aimais, or des doutes reviennent de plus en plus fort comme avec mon ex. J’essaie de me rassurer, de me dire que oui je l’aime, que non ce n’est pas que de l’amitié, que je ne reste pas avec lui que par pitié ou parce que « c’est comme ça ». Je peux pleurer pendant des heures car cela me fait vraiment du mal. C’est comme ci « j’avais peur de ne pas l’aimer et de lui faire du mal »
    Je sais que si je rencontre quelqu’un d’autre cela me fera la même chose au final, (à pars si je rencontre vraiment l’amour comme dans les films mais cela n’est pas la réalité).
    Voilà, j’aimerais entendre vos conseils par rapport à cela car j’en peux plus de tout remettre en doute. Dès que je pense à quelque chose de positif, le négatif vient prendre le dessus en me disant « Non tu ne l’aimes pas, tu le considères juste comme un pote peut-être? » C’est horrible vraiment… je vous passe pleins de choses qui seraient beaucoup trop long à expliquer mais c’est un enfer
    Merci d’avance! Vous me sauvez déjà !

    1. Bonjour Marion,
      Vous semblez beaucoup souffrir et c’est un signal qui vous indique que vous n’êtes pas dans l’amour véritable…Si vous souffrez, cela indique que vous ne vous respectez pas.
      Il me semble que vous cherchez avant tout quelqu’un qui vous aime plutôt que quelqu’un que vous, vous aimeriez vraiment. Pourquoi dire « je t’aime à quelqu’un si vous n’en êtes pas sure ? Vous semblez avoir peur d’aimer…alors je me pose la question : Vous aimez-vous vous-même ?
      Vous dites ; « J’aurais peur de ne pas l’aimer ou de lui faire du mal », il est temps de penser d’abord à vous et non à lui. Lui est assez grand pour gérer la part qui le concerne.
      Tout remettre en doute ne signifie-t-il pas que vous doutez avant tout de vous-même ?
      Venez faire un travail avec moi sur vous-même pour mieux comprendre vos réactions et restaurer votre estime de vous.

  39. Bonjour Ghislaine,

    J’ai lu avec beaucoup d’interêt les mots et vos commentaires sur cet état amoureux et le fait d’aimer. J’ai 52 ans, j’ai retrouvé il y a un peu plus d’un an mon premier amour, qui m’avait demandé en mariage il y a 30 ans et auquel j’avais dit non, pas prête, trop tôt. Nos chemins se sont séparés.
    Mais chacun est resté dans un coin de tête de l’autre ..
    Notre relation a repris comme une évidence. Moi séparée après 15 ans, lui marié depuis plus de 20 ans. Ce qui était censé être une parenthèse s’est mué en quelque chose d’autre. J’ai déménagé avec mes enfants ne supportant plus d’être à 500 km de lui, il a quitté le domicile conjugal il y a 4 mois et a annoncé il y a un mois à sa femme qu’il ne reviendrait pas.
    Il a dit qu’il partait parce qu’il n’était plus heureux et ne l’aimait plus mais n’a pas parlé de notre relation car elle me connait d’il y a 30 ans et il pense que ce serait ajouter de la douleur à la douleur.
    Il y a quelques jours j’ai lu un mot qu’il a écrit sur un carnet où il écrit ses pensées sur conseil de sa thérapeute (il a commencé une thérapie au printemps dernier) : « Je ne suis pas sûr d’être amoureux » Un cataclysme pour moi. Je lui en ai parlé. J’étais mal d’avoir regardé quelque chose de privé, mais le sentiment de trouver des réponses qu’il ne donnait pas l’a emporté.
    Il me dit qu’il m’aime mais n’arrive pas à ressentir cette émotion que j’ai toujours depuis que nous sommes retrouvés. Il dit « je suis bien avec toi ». Nous avons une relation de connivence, il me dit « je t’aime » (même si ce sont des mots avec lesquels il a du mal), nous sommes comme des ados sur le plan sexuel et c’était pour moi une évidence qu’il était amoureux comme je le suis moi même.
    A la lecture de vos commentaires, et de celui de Michel un peu plus haut je me dis que nous vivons nos émotions différemment probablement parce que les cerveaux masculins et féminins sont construits différemment.
    Il es possible que nous soyons trop nourris de films et livres qui nous montrent cet état d’embrasement qui dure dans le temps alors que c’est peut-être une utopie. Utopie à laquelle je crois toujours 🙂
    Je me demande si le fait d’être encore dans sa relation précédente, la séparation étant effective mais le divorce non encore acté ne l’empêche pas de ressentir cette émotion. Il me dit qu’il avait « des papillons dans l’estomac » à l’idée de me voir à la reprise de notre relation. Mais il ne les a plus, il me dit avoir besoin de temps pour se reconstruire, il veut qu’on avance tranquillement, mais a du mal à se projeter, il vient de prendre un appartement après avoir été plusieurs mois dans une chambre de bonne.
    Peut-on aimer profondément quelqu’un (to love et pas to like) sans être amoureux ?
    A l’approche de la saint valentin qui est la fête des amoureux, ne devrait-on pas dire la saint valentin, la fête de ceux qui s’aiment ?
    Ce débat est sans doute un de ceux qui ne cessera jamais d’être alimenté.
    Merci de votre attention et tous mes voeux pour une année heureuse.. et amoureuse (?)
    nathalie

    1. Bonjour Nathalie,
      Merci pour votre partage et votre réflexion.
      Ce que vous dites me donne envie de rebondir sur différents points …
      Oui les femmes et les hommes vivent leurs émotions différemment….
      Oui les femmes ont une plus grande facilité à les identifier et les exprimer…
      Oui nous sommes conditionné(e)s pour cultiver dès le plus jeune âge l’illusion du prince du prince charmant, d’un amour sans nuage ou « Ils vécurent heureux et eurent beaucoup d’enfants… »et de l’embrasement qui dure…C’est tellement plus simple et séduisant de nous accrocher à une illusion ! mais attention, tellement plus dangereux aussi car plus il y a d’attentes, plus il y a de déceptions…!
      Oui on peut aimer profondément quelqu’un sans en être amoureux car l’amour a de multiples formes et fluctue aussi énormément à l’intérieur d’un même couple
      Oui la Saint Valentin est la fête des amoureux et oui comme vous le dites, elle devrait plus largement concerner tous ceux qui s’aiment et qui veulent cultiver leur relation
      Pour tout cela je suis d’accord avec vous
      En ce qui concerne votre histoire aujourd’hui, voici d’autres pistes de réflexion :
      « Les papillons dans l’estomac »décrivent un bel élan vital et une belle émotion mais attention à ne pas confondre le désir sexuel et le sentiment amoureux.La nouveauté est toujours excitante et va dans le sens du désir.
      Respectez le rythme de votre compagnon. Vous n’êtes pas à « égalité » dans la relation, vous étiez disponible, lui non…Il lui faut sans doute du temps pour ne pas se sentir « piégé ». Il lui aurait sans doute fallu du temps, un sas, pour qu’il se donne rendez-vous avec lui même au lieu de passer directement d’une relation à une autre…
      Tous mes vœux également pour une bonne Saint Valentin et une relation aimante qui vous fasse « grandir » l’un et l’autre.

      1. Merci Ghislaine, il est parfois important de lire des mots qui ont l’acuité et la justesse des vôtres. Je continue de grandir grâce à vous.
        Nathalie

  40. Bonjour,

    J’ai 20 ans, je suis avec mon copain depuis bientôt 1 an officiellement. Officieusement on se tourne autour depuis 3 ans mais on n’a jamais rien eu de sérieux, j’ai eu des copains entre.
    Il y a 1 an je suis partie 4 mois à l’étranger et avant mon départ on était hyper proche, une fois partie, on s’est rendu compte qu’on se manquait beaucoup trop et qu’on développait de plus en plus de sentiments. On a réussi à se voir 2 fois sur les 4 mois. C’était cool, lorsque je suis rentrée en France, j’étais en stage, lui avait son taf donc nous étions très occupé, je faisais beaucoup de sport à compétition, j’avais beaucoup d’occupations et c’est que j’aimais, et ce qui me rendait encore plus amoureuse car je ne le voyais pas quand je le souhaitais. Nous sommes partis une semaine en vacance dans un endroit paradisiaque c’était génial. Dès septembre, retour en cours, j’ai arrêté mon sport, je n’avais plus grandes occupations a part les cours, mes potes, mon copain et ma famille, où tout allait très bien. Mais depuis fin décembre, je me tue le cerveau, je me pose beaucoup trop de question sur ma relation, je me demande si je l’aime réellement, si mes sentiments sont réels. Pourtant il n’y a pas de raison, je suis juste trop bien avec lui, j’aime partager des moments avec lui, il me comble de partout, mais j’ai l’impression de ressentir un manque d’amour, parfois un manque d’attirance.
    Je ne suis pas du tout bien depuis 1 mois et demi, je ne sais plus quoi faire. Je ne lui en ai pas parlé, tous les jours il me prouve que c’est lui. Je le trouve parfait: intelligent, drôle, passionné, mignon, totalement à mon goût. J’ai en fait envie de l’aimer encore plus, (lui m’aime beaucoup). Je suis bien avec mais j’ai vraiment l’impression de manquer quelque chose, je ne sais pas ce que ça veut dire ? je suis peut-être dans une routine qui me déplait car je n’aime pas rien faire.
    Il y a des jours où je me dis que je suis totalement folle de lui qu’il est parfait et le lendemain tout peut être remis en question. J’en ai marre de vivre avec ça, je veux juste être heureuse, l’aimer toute ma vie, mais j’ai peur de ne plus l’aimer.
    Je ne sais pas quoi faire? je me demande si prendre un peu de recul me ferait pas du bien, mais j’ai envie d’être sûre de moi. Je voudrais pourtant être folllllle de lui mais j’ai l’impression que ma tête me dit l’inverse, ça me rend hyper triste et je ne sais pas quoi faire..
    Merci pour votre aide..

    1. Bonjour,
      L’amour est à la fois toujours un risque et une décision.
      L’éloignement est un ingrédient facile pour l’état amoureux mais il n’est pas réaliste. La réalité suppose des hauts et des bas à gérer. C’est incontournable. Il me semble donc que vous confondez le désir, l’état amoureux et l’amour véritable
      Vous êtes jeune, vous testez et faites des expériences à la recherche d’un amour à la hauteur de vos rêves, parfait, comblant…Or cet amour là n’existe pas. Quelque soit la relation, vous passerez par des moments d’excitation, de désir, de bonheur et de plénitude qui alterneront avec des moments plus réalistes où vous serez confrontée à vos manques, à vos doutes et à vos insatisfactions.
      Vous semblez pourtant détenir tous les ingrédients pour former un couple heureux. Il faut juste que vous décidiez de renoncer à l’idée du prince charmant et choisir d’aimer votre compagnon avec votre volonté, ce qui sous entend efforts et attentions, générosité et vigilance…
      Tout est dans la tête…Ce sont vos pensées qui créent votre réalité… Alors quelles pensées allez-vous choisir, celles qui vont vers l’amour ou celles qui vont vers d’autres expériences à la recherche d’un amour parfait mais illusoire ?
      Peut-être n’êtes-vous pas encore prête pour l ‘amour mature ? Tout est une question de choix, de chemin et de rythme…

  41. Bonjour, j’ai 28 ans, un passif amoureux plus que douteux (plusieurs relations à sens unique) mais en 2016, j’ai fait la connaissance d’une jeune femme de 20/21ans.

    Elle habite à 500km de chez moi mais après plusieurs semaines/mois de discussions, nous nous sommes rapprochés et mis en couple.

    Chaque fois avant de la voir j’étais très impatient, j’avais l’impression d’être fou amoureux mais après chaque week end passé ensemble, je me détachais d’elle et devenait très/trop distant, avec l’impression de ne pas vraiment être amoureux/aimant…

    C’est arrivé plusieurs fois et chaque fois, après quelques semaines elle me manque à nouveau, des sentiments reviennent, l’envie de la voir, la sentir, l’étreindre…

    Mais à force, l’impression de jouer avec elle m’a poussé à vraiment rompre.

    Cependant depuis quelque jours, tout recommence, je me remets donc énormément en question et souhaite comprendre pourquoi j’agis comme ça avec elle.

    Suis je vraiment amoureux? Peut on parler d’amour ou « d’aimer »? Mes sentiments sont ils faux et juste lié à un manque d’affection que j’essaye de combler ou ai je peur de m’engager, de la distance…?

    Je me demande si voir un psy pourrait être bénéfique, je suis de nature (très) solitaire et suis du genre à ne pas donner ou prendre de nouvelle des gens pendant une longue période (info pas forcément utile mais je suis réaliste).

    Peut être ne sommes nous simplement pas fait pour être ensemble et je lui cours après car je ne peux pas l’avoir, mais dans ce cas pourquoi je pense autant à elle, avec ce manque et le reste?

    Merci d’avance pour votre réponse! (Si ce commentaire existe déjà vous pouvez supprimer l’un ou l’autre car j’ai essayé de l’envoyer depuis mon smartphone mais je ne sais pas si ça a fonctionné).

    Bonne continuation.

    Morgan

    1. Bonsoir Morgan,
      Vous vous posez des questions, vous prenez du recul et êtes lucide sur vos réactions.C’est une très bonne chose et c’est un grand pas pour comprendre ce qui se joue pour vous dans les relations amoureuses car tout commence avec une prise de conscience.
      Vous avez du désir et cherchez à combler des manques. les identifier vous permettra de mieux vous connaître, de répondre à vos besoins et sans doute de guérir certaines blessures.
      Oui je vous conseille de voir un professionnel qui vous aidera à identifier vos peurs relationnelles tout en vous donnant des codes pour mieux communiquer, d’abord avec vous même puis avec les autres. Tout cela en voyageant dans votre passé qui a conditionné tout cela.Offrez- vous ce voyage vers vous même.

      1. Me voilà de retour, j’ai réfléchi/pensé/parlé de « moi » et ma relation avec des amis, un peu ma famille…

        Je pense être phobique de l’engagement, est ce possible selon vous?
        Le divorce de mes parents et mes relations merdique passé pourrait en être la cause et expliquerait le fait que je fuis après l’avoir vu.

        Je n’ai pas encore pris rdv avec un psy mais je vais le faire bientôt (demain sûrement).

        1. « Phobique » est un peu fort comme terme…En revanche vous avez des peurs conditionnées par votre histoire, vous avez raison.
          C’est sur cette base que vous pouvez commencer le travail sur vous même.
          la bonne nouvelle c’est que l’on peut guérir et se transformer. Rien n’est figé…!

      2. Bonsoir Morgan,
        Vous pouvez consulter une conseillère conjugale, un psychologue ou un psychothérapeute. Tous les trois sont des thérapeutes qui soignent les blessures et les souffrances de « l’âme » grâce à la parole et l’écoute. Les Trois vous feront avancer. l’important c’est de faire le pas !
        Ensuite, l’important c’est de faire confiance à votre intuition. Vous allez tout de suite sentir si le courant passe avec cette personne. S’il ne passe pas, changez, tout simplement. C’est fondamental pour bien travailler ensemble sur une base de confiance.
        Vous n’avez pas besoin d’un psychiatre qui lui, travaille sur les maladies mentales et les « pathologies » psychiques plus profondes qui nécessitent la prise de médicaments. Le psychiatre est donc médecin.
        Dans tous les cas, ces professionnels sauront vous orienter s’ils sentent qu’ils ne peuvent pas vous suivre ou qu’ils ne sont pas compétents pour répondre à votre demande.
        Faites le pas !

  42. Bonjour, j’ai regardé votre vidéo que j’ai trouvé particulièrement intelligente.. Voici mon histoire..

    J’ai 27 ans et ça fait bientôt 9 ans que je suis avec mon compagnon.

    L’état « amoureux » a bien duré trois ans et depuis j’ai appris à « l’aimer » pour toutes ses qualités en laissant de côté ses défauts. C’est un homme en qui j’ai une confiance innebrenlable, qui a toujours été la pour moi et avec lequel je me sent en sécurité. La perfection vous vous direz.. mais voici mon problème!

    Je suis quelqu’ un qui aime la vie, faire des choses à deux se créer des souvenirs, se sentir vivant. Lui est plutôt à l’aise avec les habitudes, ses loisirs et moi auprès de lui. Quand je parle de loisirs, ce n’est pas un égoïste au quotidien mais arrivé le week-end ( le seul moment ou nous pouvons partager ) il fait passé ses plaisirs avant les miens. Il sait que je suis plus jeune ( 7ans de différence ) et connaît mes besoins mais n’arrive jamais à en tenir compte. Pour lui je suis là et ça suffit.

    Comme je communique beaucoup je lui exprime mon mécontentement en dialoguant. À ce moment là, il se réveille puis se rendors quelque temps plus tard. J’ai l’impression que ses efforts sont comme une courbe sinusoïdale et aujourd’hui j’arrive à un stade où j’ai du mal à en faire à mon tour.

    De plus le désir sexuel n’est plus là et j’ai de plus en plus de mal à me projeter dans l’avenir avec lui.. de peur de ne pas m’épanouir en tant que femme.

    Sachez que je suis aussi une personne très pudique, je ne parle pas de mes problèmes de couple à mes amis ou ma famille (sauf exception) car je suis persuadée que personne ne peut mieux savoir que moi ce qui se passe entre nous.

    En revanche votre expérience en tant que professionnelle et votre pertinence à travers cette vidéo m’ont donné envie de vous écrire..

    Bonne journée

    1. Merci Marine pour votre confiance.
      Vos doutes et vos aspirations sont légitimes.Vous êtes jeune, il est normal que vous vous posiez toutes ces questions et que vous vous projetiez dans l’avenir…Vous êtes en train de vivre une « crise conjugale ».
      Bravo d’avoir osé vous exprimer !
      Je vous encourage vivement à consulter une conseillère conjugale comme moi, pour vous aider à faire un bilan de couple. En effet, si votre compagnon ne prend pas en compte vos insatisfactions et vos besoins, il prend le risque de vous perdre un jour, ce qui serait dommage alors que vous avez construit ensemble une belle relation depuis 9 ans et que vous semblez vous aimer.
      Quelle est votre demande véritable ?

      1. Merci pour votre réponse. Je me demande si il est juste à mon âge d’insister dans une relation qui ne me fait plus vibrer ? Est il sain d’aimer quelqu’un pour le sentiment de sécurité qu’il nous procure sans pour autant le désirer comme avant ? Je ne sais plus à ce jour si tout ça est bon pour mon épanouissement personnel et honnête envers lui…

  43. Bonsoir,
    Votre inquiétude et le déséquilibre que vous ressentez et décrivez concernant la sexualité et la répartition des tâches au quotidien, me paraissent tout à fait légitimes. Ne pas en tenir compte et ne pas prendre le problème en main me parait « dangereux »pour la suite. Il est important que vous en parliez tous les deux, clairement, pour faire évoluer les choses et voir ce qui est possible pour vous deux.
    Vous semblez pouvoir communiquer par écrit, ce qui est déjà une bonne chose mais il est temps de communiquer en direct avec l’aide d’un tiers qui vous fera sortir du « jeu » des reproches mutuels en mobilisant les possibilités de chacun de vous.
    Vous semblez respectueux ( l’êtes-vous aussi envers vous même ?) et semblez tenir à elle malgré tout; qu’en pense-t-elle de son côté ? A-t-elle conscience de la gravité de la crise qui se joue ? Seriez-vous prêts à faire un travail ensemble pour faire évoluer votre sexualité par exemple et mettre ne place des changements concrets dans votre quotidien ?
    Il pourrait être bénéfique de faire aussi un travail de réflexion sur vos besoins, vos limites et vos valeurs…
    Dans tous les cas, il me parait prudent de différer la possibilité d’un enfant car cela ne règle jamais les problèmes, bien au contraire…
    Je vous encourage donc à régler tous ces problèmes avant et de consulter avec lucidité et courage …Ne laissez pas le quotidien prendre le pas sur l’essentiel…

  44. bibiche
    bonjour ça fait 13 ans que je suis en couple, depuis le début de notre mariage je n’ai jamais était attirer physiquement et sexuel c’est encore pire je n’ai jamais trouvé du plaisir,mais comme je le trouvais doux j’ai accepter de m’engager dans cette relation. pendant tout ce temps que nous sommes ensemble il m’à toujours rejeté, il n’aime pas dialoguer, à chaque fois que je m’approche de lui il a toujours une excuse, ce qui faisait je perdais l’envie alors je me voyais comme une prisonnière nous avons 2 enfants et il ne leurs donne pas d’affection . si il y a une dispute entre nous il s’éloigne aussi des enfants. il n’aime pas travailler ni faire des projets de couple, avec lui il faut tout forcer. pour le moment il vit au Cameroun et moi en suisse et pour appeler à ses enfants il faut lui rappeler . pour l’avancement de notre couple tout doit passer par moi il ne fait rien pour la situation change. il n’est pas transparent et defois je lui conseil comme ci j’étais sa soeur il ne veut pas changé. Nous avons des valeurs et une vision opposées. Mais je continue à vivre avec lui juste par compassion et aussi pour mes enfants, mais au fond de moi je perds le goût de la vie, car j’ai beaucoup donner et maintenant je me sens épuisée, je ne sais quoi faire. Nos amis me disent que le divorce est un péché et il voient comment je souffre. il a reçu les conseils des proches, des amis mais rien ne marche. Comment vivre avec un mari qui s’en fout de toi et un père qui fuit ses responsabilité pendant 13 ans de vie commune? et en plus il ne m’attire pas. je perds pour moi et pour mes enfants aidez moi svp

    1. Courage…Bougez, consultez. Soit il va comprendre qu’il risque de vous perdre et amorcer un changement de son côté, soit il ne fait rien et cela vous confirmera qu’il est temps de penser à vous.

  45. du point de vue sexualité ça n’a jamais marché. au début de la relation je lui disaitransmets mais il ne prenait pas en considération ,il me répondait toujours que la sexualité n’est pas le fondement du couple et ne voulait pas voir la réalité en face; tant qu’ il trouvait son plaisir cela lui etait suffisant . le pire c’est le problème n’est que s’agrandir aujourd’hui je n’arrive plus a l’embrasser par la bouche car la routine c’est installer . j’ai fait tout ce que je pouvais pour nous sortir de là  » envoyer les messages d’amour, lui offrir des cadeaux ,lui envoyer mes photos, provoquer de sortit mais il ne réagit pas, il vit dans son mondej’ai l’impression que nous sommes frère et soeur, mais pas un couple. je me sens mieux lorsque je suis seule mais des qu’il est avec moi, je ne supporte pas sachant qu’il voudrait qu’on face l’amour et je ne lui refuse pas mais faire l’amour plaisir c’est dur et j’en souffre. Malgré cela, j’ai décidé de me battre pour que notre couple aie de l’avant malheureusement rien ne va. il me dit que je lui met la pression , de mon côté je le trouve très lourd et cela m’empêche d’avancer. avant lui j’ai eu d’autres amours et je me sentais attirer et nous étions sur la même longueur d’ondes. j’ai proposé le divorce il ne veut pas, dernièrement j’ai rencontré mon ex , nous avons commencé à nous écrire et j’ai ressenti cette attirance et lui aussi mais nous sommes dit que c’est trop tard mais je me suis rendu compte que j’ai toujours de l’amour pour mon ex comme le premier jour et lui aussi m’à avouer la même chose. mais comme on y peut rien nous avons décidé de mettre fin à cette relation…..
    cette rencontre m’à permis de voir clair j’ai parlé à mon mari mais il ne veut pas de divorce. moi je me sens perdu j’ai l’impression de vivre dans l’hypocrisie,de vivre dans la peau
    d’une autre personne . aidez moi

    1. Bonjour,
      Votre message est un appel à l’aide pourtant vous semblez avoir tout compris….
      Votre mariage s’est construit sur une erreur de votre part. Vous n’aviez ni les mêmes valeurs, ni les mêmes visions. Vous ne le désiriez pas, il vous repoussait presque, ce qui n’a fait que s’aggraver. Tous ces éléments auraient du être un clignotant d’alarme pour vous et parle sans doute de vos fragilités ou de vos blessures du passé.
      Il vous rejette, se montre indifférent, reste insensible à toutes vos manifestations affectives, vos attentes, vos suggestions et vos efforts.
      Que donne -t-il depuis 13 ans ?
      Ce n’est pas étonnant que vous soyez épuisée et il est temps de prendre la décision qui correspond à votre intuition profonde.
      Faites-vous aider si besoin pour sortir de cette « prison » comme le nommez
      Il est temps de vous respecter et de vous retrouver, ce qui sera bénéfique pour tout le monde, y compris pour vos enfants qui souffrent probablement aussi.
      Vous êtes peut-être également prisonnière au niveau culturel et religieux ? Le divorce n’est pas un péché. Ce qui est un péché selon moi c’est de renoncer à la vie, à la joie et à l’amour et de participer de la sorte à un monde où tout est lourd et négatif. Consultez.
      Retrouvez votre élan vital, retrouvez votre goût à la vie, retrouvez-vous ! C’est là notre mission de vie …

  46. Bonjour, j’ai bientot 16ans et lui bientot 17, je suis avec mon copain depuis plus d’1 an maintenant, on a eu des période difficile, en ce moment depuis 3 mois tout se passait bien jusqu’au moment ou je l’ai senti distant je lui en ai donc parlé et il m’a dit que par moment il avait besoin de s’éloigner de moi pour se rendre compte qu’il m’aimait que quand tout allé bien entre nous il ressentait pas le besoin d’etre avec moi qu’il le ressentait que lorsque nous sommes distant, je ne sais absolument pas quoi faire ni comment je dois prendre se qu’il vient de me dire..mais ce que je comprend pas c’est que 2 jours plus tot il m’a dit qu’il m’aimait vraiment qu’il était bien avec moi et amoureux, c’est mon première amour et je suis également le sien , je suis totalement perdu..que faire?

    1. Rassurez-vous.
      Vous êtes très jeunes tous les deux et les filles ne fonctionnent pas comme les garçons…
      Les filles sont plus portées sur le ressenti, les sentiments, les émotions, le partage et le dialogue et elles ont envie d’être tout le temps avec leur compagnon. Est-ce bien votre cas ?
      les garçons en revanche, « cloisonnent » davantage, ils ont besoin de faire des expériences, « d’éprouver » ce qui ce passe dans leur corps et surtout ils ont besoin de plus d’indépendance et de liberté.Ils ne veulent pas se sentir enfermés.
      S’il est important pour vous, offrez_lui cette liberté, ne le « harcelez » pas et ne prenez pas son attitude contre vous. Il a sans doute juste besoin d’un peu de recul et d’un peu d’air ce qui ne vous remet pas en cause;
      Lâchez, ne vous prenez pas la tête..Patientez.
      Soit il vous aime bien et est amoureux et il se montrera présent, soit il s’éloignera de plus en plus, ce qui prouvera qu’il n’était pas vraiment amoureux ou pas encore très mature.

      1. Merci beaucoup, oui c’est effectivement mon cas je veux en permanence être avec lui.. je suis consiante que des fois je l’étouffe et qu’il faut que je lui laisse plus de liberté mais j’ai peur que si je lui en laisse trop il parte..

  47. Bonjour,

    Mon ex petite amie et moi étions ensemble depuis presque 11 mois. Nous nous aimions passionnément et étions très amoureux.

    Il y a de cela 3 semaines, j’ai invité chez moiune ex-petite amie (avec qui j’étais resté 2 ans) afin que je puisse m’expliquer avec elle sur les raisons de notre ancienne rupture et que je puisse définitivement faire le deuil de cette relation.

    Tout s’est bien passé, jusqu’au moment où celle-ci est partie. Nous nous sommes enlacés, et celle-ci a commencé à me déshabiller. Nous nous sommes arrêtés, sans même nous embrasser.

    Paniqué et mal, j’ai alors pris mon téléphone et ai contacté ma petite amie pour le lui dire. Sous la panique, je lui ai même dit m’être retrouvé « à moitié à poil », ce qui était en plus faux…
    Celle-ci est alors entrée dans une grande colère. Cette colère a durée des jours, après quoi nous nous sommes revus et avons passé du temps ensemble. Tout se passait bien, jusqu’à il y a deux semaines, alors que j’ai relancé le sujet, étant alors anxieux, alors que nous étions allés boire un verre.

    Mardi, elle m’a annoncé vouloir rompre, n’étant selon elle plus amoureuse de moi, et n’ayant pas envie de recoller les morceaux.
    Cependant, elle dit toujours m’aimer et ne pas vouloir que je sorte de sa vie. Depuis, nous discutons par messages et nous nous racontons nos journées…

    Elle ne refuse ni mes propositions, ni les hypothèses que la relation pourrait reprendre, même si elle dit ne pas y croire.

    J’ai donc accepté sa décision et la laisse respirer. Je lui ai aussi conseillé de lire votre article, ce qu’elle m’a dit qu’elle allait faire.

    Je pense qu’il est réellement possible que quelque chose reparte en elle. Je souhaite qu’elle comprenne que je suis toujours prêt à l’aimer, et que j’en suis encore, voire même plus, amoureux qu’avant…

    1. Bonjour Pierre,
      Vous avez provoqué la tempête…
      Vos réactions ne sont pas claires.
      Pourquoi avoir invité, chez vous, une ex alors que tout tout allait très bien avec votre petite amie actuelle ?
      Pourquoi avoir attendu 2 ans ?
      Pourquoi en avoir parlé à votre petite amie ? et avoir relancé le sujet 2 semaines après? Imaginez votre réaction si elle vous avait fait vivre la même chose.
      Que vous viviez des émotions c’est une chose, que vous en fassiez part à votre amie en est une autre. Il y a des choses personnelles qu’il vaut mieux ne pas partager. C’est à vous de gérer vos émotions et non de les projeter sur les autres. Pourquoi l’avoir parasitée en projetant sur elle votre propre charge émotionnelle ?
      Sa colère est légitime, c’est comme une trahison, et elle se double désormais de peur à votre égard car votre amie n’est plus sûre de pouvoir vous faire confiance.
      Pour qu’elle comprenne que vous l’aimez vraiment vous allez devoir la reconquérir et lui prouver à la fois votre amour (excuses, présence, disponibilité, attentions, messages…) et votre fiabilité pour qu’elle reprenne confiance.
      A vous de jouer !

  48. Bonjour,

    Voilà ma situation, j’ai 38 ans en couple depuis 19 ans, mariée depuis 15 ans, 4 enfants. C’est ma première relation, je n’ai rien à reprocher à mon mari qui est très présent pour les enfants et qui s’occupe bcp de la maison (j’ai un travail assez prenant). Je ne l’ai jamais trompé, mais on s’est installé dans une « cohabitation » car notre situation familliale est très lourde à gérer et depuis 3 mois je suis rentrée dans une relation épistolaire (sans passage à l’acte) avec un collègue et je suis tombée amoureuse de cet homme, mais notre relation s’est brutalement arrêtée car mon mari a découvert cette relation et m’a posé un ultimatum. On a bcp parlé comme à notre habitude mais je n’arrive pas à lutter contre mes sentiments et j’ai le sentiment d’avoir subie sa décision sans avoir pu faire le point sur ce que je ressentais vraiment pour l’un ou l’autre… je suis complètement perdue tout ayant l’impression de ne pas tellement avoir le choix en réalité..
    Merci pour vos conseils

    1. Bonjour Nathalie,
      Tout est allé trop vite pour vous ces trois derniers mois…
      Vous avez construit une belle famille et un couple solide. Vous avez su trouver l’équilibre entre la famille, les enfants et le travail. En revanche, vous avez négligé votre relation conjugale et votre relation à vous même ce qui s’est matérialisé par l’intrusion d’une tierce personne dans votre couple.
      Que s’est-il passé pour qu’il y ait eu cette troisième place à prendre ?
      Cette relation épistolaire est « idéalisée » car elle ne s’inscrit pas dans la réalité concrète du quotidien, alors prudence même si elle vient combler quelque chose en vous et c’est précisément sur cela que vous pourrez rebondir.
      Vous avez fait violence à votre mari qui réagit donc avec violence à son tour par cet « ultimatum ».
      Votre couple traverse une crise qui vient parler de vos manques et de vos besoins. Cette crise est aussi une chance à saisir si vous êtes d’accord tous les deux, pour faire le bilan et donner un nouvel élan à votre relation. Prenez ce temps. Il est nécessaire et vital pour la suite. Prenez aussi un temps pour vous même et faites le point pour ne plus avoir l’impression de subir et vous réapproprier votre choix.Dans tous les cas, vous aurez un deuil à faire…Faites vous aider si besoin pour donner sens à ce qui se passe pour vous tout en allant de l’avant.

  49. Bonsoir je suis en couple depuis 6ans et je n’enchaine que des trahisons je sais que mon petit ami maime beaucoup et moi aussie mais je ne comprend pas ce qui se passe . il passe son temps a me tromper mai a chaque fois il arret de lui meme me demande pardon et par amourjaccepte lui pardonné mais quelque mois apres il recommence et cest le meme scenarion il ma presenter a sa famille et bisarement meme ses maitresse me connaissent il m jure avoir pris conscience et ne plus recommencer mais je nai plus totalement confiance en lui ni en moi meme et ce soir il me dit quil maime beaucoup mais pas d’un amour fou donc il nest pas amoureux de moi je lui dit alor quon arret il ve pas il dit vouloir faire sa vie avec moi.je ny comprend absolum ent rien je ne sais ni quoi faire ni quoi pensee et moi malgre ses trahisin je suis toujours autant amoureuse de lui

    1. Bonjour,
      Je comprends votre confusion, votre incompréhension et votre impuissance face ces trahisons qui s’enchaînent.
      Il existe plusieurs formes d’infidélité. Votre petit ami vous trompe régulièrement comme si c’était plus fort que lui. Il a donc un problème. C’est une forme d’infidélité répétitive et compulsive. Cela parle de lui et de son histoire. Il est probable que cela ne changera pas sauf s’il va traiter cette problématique en thérapie.
      Vous n’avez plus confiance en lui malgré votre amour et c’est normal. Or, le couple se construit sur cette confiance de base.
      la balle est donc dans votre camp. Vous avez une décision à prendre. Je vous propose 3 pistes :
      Soit vous continuez avec lui en connaissance de cause, c’est à dire en sachant qu’il continuera à vous tromper et vous supportez et vous acceptez son fonctionnement infidèle ( jusqu’à quand ?)
      Soit vous faites ensemble une thérapie de couple ou lui proposez une thérapie individuelle.
      Soit vous arrêtez la relation avant de trop souffrir et de perdre votre confiance en vous même.
      L’important, c’est vous…

      1. Bonsoir, j’ai 22 ans et en couple avec ma chérie depuis 1 ans et demi, nous vivons ensemble depuis 1 an chez ses parents (studio à côté de la maison)
        Alors voilà pendant 10/11 mois c’était la passion, c’était exceptionnel, puis arrivé un jour, où je me suis mis à douter de mes sentiments envers elle, moins envie d’elle, moins envie de l’embrasser de la câliner la routine? Je ne sais pas mais chacun de son côté pendant 4/5 jours, beaucoup d’échanges et de discussions, un petit week-end et puis c’est repartie de plus belle !
        Le quotidien était bien mieux, j’avais retrouver l’amour et l’entrain et ceux jusqu’à il y a 2 semaines où du jour au lendemain j’ai eu moins envie de l’embrasser, de la câlinée et ceux jusqu’à present. Je comprend pas pourquoi, elle m’est parfaite, elle m’apporte tout ce dont j’ai besoin sur le plan relationnel, affectif, sexuel, elle est compréhensive, intelligente, elle fait tout pour me rendre heureux, je suis bien avec mais voilà pour la deuxième fois en trois mois je réagis comme ça, je comprend pas est ce que je l’aime moins, est ce que c pourquoi est ce que je ressens moins les choses, de l’étouffement je sais pas je n’ai rien à lui reprocher, je suis bien avec elle, les autres filles ne m’intéresse pas,j’ai confiance en elle… J’ai pas envie de la quitter mais je ne peux plus lui faire subir ces doutes constamment, à l’heure d’aujourd’hui elle m’a posée un ultimatum elle a besoin de certitude et même si j’ai vraiment l’envie de continuer, je ne peux lui garantir que cela puisse revenir, je comprend pas, je m’en rend malade, je suis perdu, je ne veux pas la perdre, mais je ne veux pas la faire souffrir de si tôt..

        1. Bonsoir « César »,
          Vous avez la chance d’avoir vécu la passion de « l’état amoureux ». C’est une illusion de croire que cet état peut durer en permanence, comme je le mentionne dans mon article. C’est impossible.Le quotidien est là et il ne faut pas en avoir peur.
          Ne confondez pas le désir et les sentiments. Le sentiment d’amour peut s’inscrire dans la durée alors que le désir fluctue et c’est très bien sinon on serait « épuisé » et « blasé », vous ne croyez pas ?
          Il faut juste être vigilant, comme vous l’avez très bien fait …(« Un p’tit we et puis c’est reparti ! »)
          Quand on a la chance de trouver quelqu’un de « parfait » qui vous comble sur tous les plans, comme ce serait dommage de ne pas en prendre soin comme d’un trésor et de croire que l’herbe est plus verte ailleurs…
          Je vous propose de lire l’article que je viens d’écrire, en ligne, pour le magazine « Zankyou » qui sort demain :
          « Est-ce normal d’avoir des doutes de dernière heure au moment de se marier? »
          Même si vous n’en êtes pas du tout à cette étape, cet article devrait vous éclairer et vous donner confiance en vous, en elle et en l’amour !

  50. Bonjour,

    J’ai 24 ans et je suis en couple depuis 6 ans. C’est un garçon adorable, prêt à tout pour rendre service (malgré quelques petits défauts, mais tout le monde en a) et vraiment aux petits soins.
    Malheureusement, je doute. Il faut savoir qu’il est dans ma nature de douter, puisque je suis une grande angoissée et ce, sur tous les plans : travail, vie privée, et bien entendu, la plupart du temps, je doute à propos de moi-même.
    Je suis en train de terminer ma vie étudiante et j’approche des 25 ans, mes amis se marient et ont des enfants et tout cela vient alimenter ma peur au point où je me mets à douter de mon amour pour lui. Ai-je vraiment envie de l’épouser, ai-je vraiment envie de me marier d’une manière générale ? Ai-je envie d’avoir des enfants ? Evidemment, cela vient se répercuter aussi sur ma libido. Je n’ai pas envie de lui, ni de personne d’autre d’ailleurs. Et il le vit mal. Je culpabilise d’autant plus car lui semble prêt à tout ça. Je m’interroge : ces doutes viennent-ils de mes angoisses vis-à-vis du futur ou bien sont-ils un signe de la fin de mon couple ?

    1. Bonjour Julie,
      6 ans, ce n’est pas rien. Vous avez déjà écrit à 2 une belle histoire.
      Si vous êtes aujourd’hui dans la confusion, c’est que vous traversez un passage, un moment charnière où vous devez faire des choix de vie et prendre des décisions importantes tant sur le plan professionnel, qu’affectif et personnel et cela vous déstabilise.
      Vous parlez avec lucidité de vos angoisses et tout cela parle de votre manque d’estime de vous et de votre manque de confiance, en vous, en votre compagnon et en la vie.
      Il est naturel de douter mais pas d’être paralysée. Les doutes parlent donc de votre histoire, de vos peurs, de vos besoins, de vos envies…donc beaucoup de champs à explorer…Ces doutes ne parlent pas de la fin de votre couple, ils parlent avant tout de vous !
      Ne ratez pas ce rendez-vous avec vous même. Je vous encourage vraiment à faire un petit travail sur vous pour comprendre l’origine de vos doutes et restaurer votre estime de vous même.
      Je peux vous proposer cet accompagnement, y compris en ligne, via Facebook, par exemple, ou par Skype.
      Prenez soin de vous en consultant pour ne rien regretter, comprendre ce qui se joue et éviter de vous faire rattraper par ces doutes et ces angoisses qui prennent beaucoup trop de place dans votre « jeune vie ».

  51. Bonjour
    Voilà cela fait deux ans que je suis avec mon conjoint et un an et demi que nous sous le même toit. Notre vie n’a pas été facile car je n’avais pas de emploi car je sortais de mes études j’ai quitté ma région mes amies et ma famille pr lui. Lui a quitté la mère de ses enfants pr moi.
    Depuis un an et demi nous faisons la garde alterne pr les petits et même si ça été dur pr eux car ils avaient 4 et 6 ans aujourd’hui ils vivent correctement la séparation.
    Mais mon ami à l’heure d aujourd’hui ne sait plus ce qu’il en est car il m’aime mais tous les jours et en ce moment peut être plus il souffre des souvenirs de famille qu’il partageait avec son ex et qu’aujourd’hui c’est différent car il estime que les enfants et lui et son ex seraient plus heureux si il retournait avec elle. Cela lui fait si mal qu’il se demande si il aime encore alors qu’il m’a toujours dit que c’était du passé qu’il ne l’aimait plus et qu’il ne se remettrait plus avec elle. Mais la il est perdu car de plus en plus il souffre de ses flash. Il pensait que ça s’estomperait avec le temps puisque ça fait 2 ans qui la quitte mais je lui fais comprendre que 8 ans de leur vie ne peut pas s’effacer si vite. Mais ai je raison ? Ou est il bel et bien encore amoureux d,elle ? D autant plus que depuis leur séparation elle nous a fait beaucoup de coup horrible mais il finit toujours pas lui trouver des excuses et la pardonner
    Que dois je lui dire ? Dois je partir ?

    1. Bonjour,
      Votre histoire de couple est à la fois belle et compliquée. Vous avez chacun fait des « sacrifices » et des efforts pour braver les difficultés ensemble et vous soutenir.
      Aujourd’hui la vie vous rattrape et vous êtes tous les deux perdus.
      Oui vous avez raison, on n’efface pas 8 ans de vie commune sans faire un vrai travail sur soi et donner sens à la séparation. Votre conjoint n’a visiblement pas fait le deuil de son ancienne relation et semble ressentir de la culpabilité par rapport à ses enfants. Il est tiraillé et a besoin de faire le point et de parler de son mal être, de ses émotions et de ses sentiments.Voici ce que je vous conseille de lui dire. C’est urgent pour vous deux et pour les enfants.
      Votre place n’est pas facile car le problème vient de lui.
      Vous n’avez pas à partir, si tel n’est pas votre désir, tant qu’il n’a pas fait la part des choses et fait un choix en conscience entre vous et son « ex ».
      Je l’encourage donc à consulter pour lui et en parallèle à consulter ensemble pour vous projeter dans l’avenir.

  52. Bonjour …
    Jai besoin de savoir quoi faire ..
    Je suis femme qui aime les femmes ..Jai rencontré mon amie ya 6 mois au travail .. mon cdd sest terminee .. et on sest rendue compte quon a une pote en commun quon connait depuis 20 ans .. en gros on aurait pu se connaitre ya bien longtemps .. elle est en couple avc une autre femme aussi depuis 3 ans .. et a 1 fils et son amie 1 fils aussi … on est tombee amoureuse l’une de l’autre ..elle a ete la premiere à venir vers moi .. me fait aucune promesse car est aussi amoureuse de sa copine .. jadore aussi son fils de 11 ans et c reciproque ..
    Il ne s’est encore rien passé entre nous sauf des gestes tendres .. calin .. se prendre la main .. ds mes bras .. elle est pudique et a besoin de temps et en plus on a eu que tres peu de moment juste nous 2 .. au debut on se voyait plus souvent jusqu’au moment ou sa copine a choper 2 ou 3 messages entre nous sms .. fb .. et pendant 1 mois et demi elle sest mise en retrait avc moi ms aussi avc elle .. ça m’a cassé en 2 puis elle est revenue comme ca …
    Aujourdhui ya moins de sms mm si quasi ts les jours et on se voit moins juste ns 2.. mais les sentiments n’ont pas changé au contraire .. sa copine me connait aussi ..
    A des moments elle est seule et jai pas plus de nouvelles que ça comme aujourdhui
    Du coup je la provoque avc les impressions ..je lui dit que son comportement est a lopposé de ce quelle dit et que me voir au travail lui suffit .. que le platonique me suffit pas .. elle me dit que c faux et que je ne suis ni ds sa tete ni ds son coeur et que elle non plus pour le platonique.. ms que c compliqué ..
    Je sais pas quoi faire ni comment me comporter .. je suis celle ki fait tjrs les premiers pas .. et je veux pas letouffer et jveux juste quelle soit heureuse ..
    Jpense vraiment quelle maime sinon elle aurait aucune raison de me mettre en danger son couple .
    Est ce quelqun a eu une histoire comme ca ?
    Vs auriez des conseils ?
    Jpense que je vais la perdre .. et jdevrais rebosser la bas dici peu . Mon amie est heureuse de ca mais moi jsais pas si c une bonne idee .. sachant que sa copine bosse a cote et que je la voit ts les jrs .. et je vois mon amie arrivée ts les matins avc et repartir le soir avc .. et c dure ..
    Si vs pouvez maider .. parce que je sais pas quoi faire

    1. Bonjour,
      Vous devez vous positionner.
      Nous sommes un tout, avec un Cerveau qui pense, un Corps qui agit avec des sensations et un Cœur qui ressent des émotions et des sentiments. Nous avons ces « 3C »à notre service.
      je vous propose de privilégier la partie « Tête » et non plus les deux autres parties car vos sentiments et votre désir brouillent les pistes.
      Qu’est ce qui serait constructif pour vous ? Avec qui souhaiteriez-vous construire sur la durée ? Que voulez-vous vraiment vivre ? Projetez-vous dans l’avenir et arrêtez votre choix sans confondre « aimer », décision sur la durée et « être amoureux », émotion passagère…
      Faites-vous aider pour faire le point et vous respecter tout en respectant les autres…

  53. Bonjour
    J’ai 30 ans je suis avec mon compagnon depuis 11ans maintenant comme beaucoup au début c’était merveilleux j’avais l’impression d’être tout pour lui je ressentais son amour puis au bout de 4ans de relation il a voulu travailler en rotation à l’étranger. Pour moi il était normal de le laisser réaliser cette opportunité mais aujourd’hui j’ai l’impression que la distance s’est installé comme un fossé et je ne ressens plus son amour j’envisage la séparation car je vois mon entourage qui se marie a des enfants nous n’avons rien de tout ça.. il ne me dit pas je t’aime.. il le montre bien sûr mais ne le dit pas.. ce n’est pas quelqu’un qui parle il me le dit bien souvent moi je suis quelqu’un d’angoissé avec beaucoup de responsabilités mes parents sont malades et j’ai l’impression de ne plus l’aimer il est beaucoup en demande… moi je n’en ai pas envie quand il est à l’étranger il m’envoie des photos suggestives de ce qu’il voudrait que je fasse la sodomie entre autre et il m’a déjà dit qu’il ne pouvait pas vivre sans… je ne vois aucun amour la dedans et je suis perdue… entre les conseils de mon entourage des amis qui me disent que s’il m’aimait il m’aurait déjà épouse ça me met encore plus de doute je lui en ai parlé et j’aurais certainement pas dû sachant que son premier amour avait exige les fiançailles maintenant il ne fera sans doute jamais sa demande et je ne pense même plus en avoir envie au bout de 11 ans…

    1. Bonjour Marie,
      Vous traversez une crise à la fois amoureuse et existentielle. Vous êtes remplie de doutes et c’est normal puisqu’il est loin, ne se positionne pas pour vous rassurer et ne sait pas nourrir votre demande affective. Il semble que vous n’ayez pas les bons langages de communication ensemble y compris dans le domaine de la sexualité. Il ne vous écoute pas…
      A 30 ans, vous avez besoin de construire et de vous projeter dans l’avenir. L’important c’est vous… S’il décidait de vous épouser, que lui répondriez-vous aujourd’hui ? Est-ce vraiment ce que vous voulez ?
      Il me parait important que vous preniez conscience l’un et l’autre de ce qui se joue pour vous deux et que vous consultiez pour faire le point et décider d’un avenir commun (et à quelle conditions) ou non …

      1. Merci beaucoup pour votre réponse Ghislaine c’est tout à fait ça.
        J’ai besoin d’être rassuré. En fait s’il me demandait en mariage aujourd’hui honnêtement je ne pense pas que ce soit le bon moment car justement j’ai des doutes il ya eu beaucoup de non dit pas beaucoup de communication qui s’explique par la distance instauré par ses déplacements je veux me marier mais pas actuellement je veux pour l’instant qu’on se retrouve.. il ya quelques jours j’ai décidé de lui parler de déballer mes doutes ce que je ressens que je ne veux plus qu’ils se déplace pour 1mois que je suis prête à faire un compromis car j’ai compris que travailler à l’étranger est ce qui l’épanoui et mon but nest pas de le rendre malheureux qu’il se deplace mais moins d’1mois 1semaine par exemple car au final j’en arrive à me sentir célibataire et je m’éloigne je suis en souffrance c’est mon caractère et j’avais vraiment peur de ne pas être écoute qu’il s’en foute et de me rendre compte qu’au final mes doutes sur ses sentiments etaient avérés mais non je me suis rendue compte que je souffrais qu’il ne me dise pas : tu me manques je t’aime et il m’a dit que moi non plus je ne lui disais pas et qu’il en souffrait et pensait lui aussi que je ne l’aimais plus et il m’a dit que oui je lui manque qu’il m’aime je lui ai dit à mon tour. j’ai l’impression qu’un gros abcès à été crevé mais qu’il faut continuer de parler qu’on ne se dit pas les choses je suis quelqu’un dintroverti j’ai tendance à garder les choses pour moi. Il revient dans quelques jours j’espère sincèrement que ça ira mieux maintenant

  54. Bonjour,

    J’ai 23 ans, je suis en couple depuis 6 ans avec un homme formidable, attentionné, gentil, aimant … sauf que sa fait presque un an que ça ne va plus (pas assez de relations sexuelles voir plus les derniers mois), manque de communication, je lui fais des réflexions pour rien parce que jai l’impression de tout le temps lui dire les mêmes choses …
    j’ai eu une conversation avec lui il y a 6 mois où j’ai mis carte sur table mais rien n’a changé, Pour lui l’essentiel est qu’on soit ensemble. Il a réalisé il y a 2 semaines de la situation, mais j’ai limpression que c’est trop tard, qu’il ne me correspond plus, que je n’ai plus envie de lui… et d’un autre côté j’ai réellement peur de le perdre et je pense l’aimer mais ce n’est pas ce que j’attendais de l’amour.
    Qu’en pensez vous ?

    Merci d’avance

    1. Bonjour,
      Vos signaux d’alerte n’ont pas suffi. Il n’a pas su tenir compte de votre ressenti ni de vos besoins et vous vous êtes sentie ni entendue ni comprise. Une distance s’est crée et creusée entre vous. Aujourd’hui, vous prenez peur car vous ne pouvez vous projeter dans l’avenir avec un homme qui ne prend pas en compte ce que vous lui dites.
      Vous avez sans doute trop attendu mais si vous pensez l’aimer, cela vaut la peine de vérifier s’il est capable de changer pour vous au risque de vous perdre. Allez_vous lui donner cette chance ?
      Vous êtes dans la deuxième étape de l’amour, dans la phase de désillusion… Oui l’amour passe par des crises, inévitablement…Il faut le comprendre pour passer à la troisième phase d’adaptation aux limites de l’autre et de construction à 2.Vous allez devoir apprendre à communiquer régulièrement pour vous ajuster l’un à l’autre, y compris dans le domaine de la sexualité qui est à la fois un pilier et un baromètre du couple.
      Vous êtes très jeune par ailleurs, le risque est donc grand d’aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs. Sans être une menace, c’est important qu’il le sache car la balle est essentiellement dans son camp maintenant. Il doit faire des efforts pour comprendre vos besoins et vous reconquérir…S’il est formidable, attentif et attentionné, cela devrait être possible… Si vous êtes l’un et l’autre dans cette volonté de rester ensemble et d’apprendre à mieux vous aimer, tout est encore possible.

  55. bonjour

    je viens de quitter mon conjoint!!cela faisait 4 ans que nous etions en couple et 1 ans que nous vivions que tous les deux ( nous habitions chez quelqu’un, pdt 1ans et demi ) .

    j’ai decider de mettre fin a la relation car nous etions sans arret en conflit, pdt ces 4 ans nous avons faillis nous separer deux fois !!

    ces reproches ne pas l’aider financierement pour le logement car j ‘ai un travail en mis temp et des charges qui ne me permette pas de l’aider comme il le voudrais.je fait des coursses en debut de mois et apres je ne peu plus .
    ayant des soucis de santé je ne peux pas travailler comme je le voudrais

    pour lui c’est la base de nos conflis l’argent .

    je suis partie car depuis notre installations il me repondais avec agressivite, ma rabaisser, ete tjr sur mon dos comme moi d’ailleur . il y a eu des echanges violent verbalement , des choses qui mon profondement blesser ..

    aujourd’hui il me manque ca fait deux jour que je suis partie , on ses revue ce matin par rapport a mes meubles… le probleme c’est que je pleurais comme une madeleine que lui m’aime encore moi aussi d’ailleurs mais le reste est tres dur a suporter au quotiidien .il es compliquer a suivre , mais on retombe tjr dans les bras de l’autre, ces bras me soulages, ses baisser aussi …mais la communication lui comme moi est tellement difficile quand on es enssemble et a cahque foi que je men vais nous arrivons a nous expliquer !je suis perdue , troublé !!et ne sais quoi faire quel question me poser !!

    je cherche un nouveau logement pour partir de chez ma mere qui ma recuiellis!!
    il a vue ma reaction de se matin et ma dit qu’il ferais tous pour pouvoir me récupéré et me seduire mais apres 4 ans est ce possible ??et surtout recommencer a zero chacun dans son coin !!

    merci

    1. Bonjour,
      Bravo d’avoir réagi et agi !
      « La souffrance n’est pas une étape, c’est le symptôme d’un malaise. Si nous n’arrivons pas à l’exprimer et à le résoudre , il faut se faire aider ou arrêter la relation », comme vous l’avez fait.
      Voici quelques pistes de réflexion :
      Avez-vous l’impression qu’il vous respecte ?
      Avez-vous l’impression que vous vous respectez vous même ?
      Avez-vous l’impression que la relation est égalitaire ou qu’il domine ?
      Avez-vous les mêmes valeurs?
      Avez-vous l’impression qu’il soit normal qu’il vous prenne en grande partie en charge financièrement ?
      avez-vous l’impression que cette relation est constructrice ou destructrice ?
      Aujourd’hui votre enjeu est de faire un choix en conscience et non plus de subir.
      Vous connaissez votre fonctionnement à tous les 2, la source de vos conflits principaux (l’argent), et le manque de communication qui engendre entre vous une violence verbale qui n’est pas acceptable puisqu’elle vous blesse.
      Vous avez donc 2 choix :
      Décider de changer tous les deux en vous faisant aider par un tiers pour éviter de retomber dans les conflits ou la violence et construire un vrai projet de couple.
      Vous séparer et faire alors un travail personnel pour comprendre vos propres blessures, source profonde de vos conflits, et les guérir tout en faisant le deuil de cette relation.

      1. bjr merci pour votre reponsse

        avec le recule cela fait 8 jour passer que je suis partie !!

        ce n’est pas la premiere foi que je part , et que je lui fait du mal car il m’aime vraiment et moi aussi .je part car je fuit .
        il ma reproche la violence de mes mots quand jesaie de communiquer et que c pour cela quil ne veux pas entendre ce que j’ai a dire.

        et donc limpression de me repeter .a chaque rupture les memes choses revienne. manque de comunication, trop sur le dos de l’autre ,pas asser de confiance.dans les deux sens .

        nous avons mis le doigt sur le fait que mon pere sois partie avant ma naissance que je ne les jamais connue et que ma mere ne me comunique pas les infos que je demande . j’ai aussi manquer daffection ds mon enfance !!

        je nest pas confiance en moi et donc ds notre relation cela ressort enormement …je l’etouffe, demande trop de choses alors quil a un metier fatiguant stressant ou il fait 50h par semaine…on se voie 1h par jour en semaines et as des activite le vend soir et le dimanche quil lui prenne pas mal de temp que je ne partage pas avec lui car je ne peux pas faire de danse a cause dennuie de sante et le foot je n’aime pas !!!!

        nous nous aimons mais ma demander du temp et que je regle cette boule que jai en moi qui empeche la bonne relation du couple !!ce que j’ai aussi constater depuis longtemp mais pas pris en main !!

        il s’est excuser de tous ce quil ma fait et dit ces derniers temp il ete fatiguer et ne se rendais pas compte quil mavais plusieurs foi blesser !!

        voila je ne sais pas si une relation peux se relever apres tous cela mais je ne perd pas espoir ..

        quand pensser vous merci

        1. Bien sûr qu’une relation peut se relever si les deux sont motivés d’une part et s’ils en prennent les moyens d’autre part car c’est la prise de conscience qui permet le changement.
          L’urgent est que vous preniez la décision de vous occuper de vous en consultant pour apprendre la confiance, la communication avec vous même et avec l’autre, gagner en autonomie, ce qui libérera aussi votre couple.
          Si vous êtes prête, je peux vous proposer un parcours estime de soi. Offrez-vous ce cadeau !

  56. Bonjour Ghislaine,
    Cela veut-il dire qu’il n’est pas nécessaire d’avoir « a priori » une attirance physique pour une personne dès lors qu’on décide de l’aimer?
    Cela signifie t-il aussi que la relation physique prendra forme lorsqu’on est décidé à aimer cette personne?

    1. Bonjour,
      La relation amoureuse et conjugale se fortifie avec la relation sexuelle qui est un pilier du couple car elle participe à « l’attachement » (voir l’article : « Les 4 piliers du couple ».
      Pour moi la sexualité allant de pair avec le couple, il est important de ressentir du désir pour l’autre dans la durée. Ce désir est présent à la fois quand on est amoureux et à la fois quand l’amour s’installe dans la décision d’aimer.
      Cela répond-t-il à votre question ?

      1. Bonjour Ghislaine,
        oui oui merci de votre réponse à ma question!
        Si je comprends bien, une fois la décision prise, l’amour s’installe et le désir peut alors s’installer. la tête guide donc le coeur et le corps?!

  57. Bonjour,

    J’ai 28 ans . Il y a 5ans J’ai rencontrer un garçon tout à fait charmant qui me respectais. Il étais fou amoureux de Moi donc trop jaloux et m’étouffer …
    J’ai décidé de le quitter. Je voulais vivre d’autre expérience j’etait persuadé de trouver mieux ailleurs.
    Durant cest 3ans J’ai enchaîné les déceptions amoureuses. j’ai aimé un pervers narcissique qui m’a détruit. Je suis tombé en dépression. J’ai décidé de ne plus me focalisé sur ma situation de « femme célibataire sans relation stable » et j’ai décidé de me consacrer à mes amies et à mon travail.
    3 ans plus tard, je revois mon ex… il a totalement changé, a appris de ces erreurs. Ces qualités sont toujours là mais ces défauts qui à mes yeux posé probleme ont disparu. Il est beau, gentil, nous avons une complicité indescriptible et il me fait rire. mais je n’ai toujours pas ce sentiment amoureux… nous nous revoyons régulièrement il est àu courant de mes sentiments et Veux biEn patienté le temps que je soit sûre de Moi. Finirais je par l’aimer ? Je ne veux pas le regretter. Il est le seul à m’avoir respecté, il me rends heureuse mais il ne me manque jamais… j’ai peur de ne jamais rencontrer quelqu’un comme lui!

    1. Bonjour,
      Ce que vous décrivez m’interpelle. Vous parlez de respect mais apparemment aucun des hommes que vous avez rencontrés ne vous a vraiment respectée, d’où la dépression car au bout du compte c’est peut être vous qui n’avez pas appris à vous respecter vous même. Vous parlez d’ailleurs de destruction, ce qui est fort. Trouvez-vous qu’étouffer quelqu’un et être trop jaloux est respectueux ?
      Par ailleurs, tomber sous les griffes d’un pervers narcissique ne traduirait-il pas une fragilité au niveau de votre estime de vous même ?
      Avez-vous aimé ces hommes ou aviez-vous l’impression de les aimer car ils étaient amoureux de vous ?
      Vous pouvez écouter votre intuition profonde, c’est souvent une alliée.
      Dans tous les cas, je vous encourage à faire un travail sur vous pour comprendre ce qui se joue dans vos relations et décider d’aimer en connaissance de cause.
      L’important, c’est vous …

  58. Bonsoir,
    Je suis en couple avec mon copain depuis un peu moins d’un an. C’est ma première relation et je suis un peu perdue. Il est gentil et adorable avec moi. J’aime quand il me tient la main, sentir sa peau, son odeur. Quand je suis avec lui, je suis juste contente/heureuse. Mais quand je suis dans mon coin seule, je commence à douter de mes sentiment pour lui. Je ne sais pas si ce que je ressens pour lui est de l’amour ou non. Je doute de moi et je ne sais pas quoi faire. Il m’aime énormément et surement beaucoup plus que je ne l’aime puisque je ne suis pas sure de mes propres sentiments. Et tout cela me fais peur, ces incertitudes en moi me terrifie. Je n’ai pas envie de lui faire du mal.
    J’ai toujours été une fille qui écoute plus sa raison que ses sentiments. Je ne sais pas quoi faire. Et tout cela est nouveau pour moi et je n’ai pas envie de le blesser étant donné que je suis aussi sa première relation.

    1. Bonjour,
      « Ces incertitudes en moi me terrifient »…Le doute et la peur font-ils partie de votre histoire et de votre vie ?
      Qu’attendez-vous de l’amour ? Qu’attendez-vous d’un homme ?
      Vos réponses à ces questions vous révèleront peut-être l’endroit où vous êtes blessée car souvent on aime comme on a été aimé enfant…
      Vous semblez être très préoccupée par la peur de lui faire du mal, vous a-t-on fait du mal à vous aussi pour être si sensible à la souffrance des autres ? Il est adulte, faites lui confiance, il saura prendre ses responsabilités si vous êtes honnête avec lui.
      Peut-être attendez-vous trop de l’amour ?
      Aimer c’est décider de rendre heureux quelqu’un qui nous rend heureux en retour malgré les défauts ou les manques.
      Vous semblez être jeunes tous les deux, alors laissez vous le temps de vivre et d’expérimenter l’amour sans vous projeter trop loin dans l’avenir. Vivre c’est expérimenter, savourez le présent.

      1. Bonjour, j’ai à peu près la même situation avec quelques différences. J’ai 24 ans et je suis en couple avec mon conjoint de 5 ans mon aîné. Nous avons emménagé ensemble depuis un an. J’ai l’impression depuis un certain temps maintenant (et de gros doutes ont surgi bien avant notre emménagement) que je ne suis plus amoureuse d’où ma curiosité sur votre article. Nous vivons au jour le jour, sans étincelle… Pourtant j’aimerai ressentir les fameux papillons dans le ventre, vibrer, me sentir vivante tout simplement. Mais il n’y plus entre nous de jeux de séduction, c’est comme si nous avions une relation complice mais sans plus, d’autant qu’il se comporte souvent comme un tue-l’amour avec son humour. Nous ne partageons pas grand chose en commun, je me pose donc de plus en plus de questions sur l’avenir de notre couple. Je n’arrive pas à me projeter alors que lui, si. Je ne me sens pas capable de lui apporter quoi que ce soit dans un futur proche ou lointain (achat d’une maison à deux, mariage, enfant) et cela me fait souffrir car je remets tout en question sans compter mes sentiments pour lui qui me paraissent absents. Il est naturel pour lui de se projeter d’autant qu’il approche de la trentaine. Mais j’ai peur de faire un mauvais choix et au final réaliser qu’il n’est pas l’homme de ma vie – et de lui faire perdre son temps par la même occasion. Je penserai que tout cela est en partie dû à la routine mais mon conjoint n’y prête pas attention, pour lui tout va bien, même s’il m’est arrivé plusieurs fois de lui dire que je n’étais plus amoureuse de lui. Cela l’a certainement fait souffrir mais il semble passer outre et faire comme si de rien n’était. J’étais très amoureuse de lui au début de notre relation mais il m’a très souvent déçue et frustrée et cela depuis le début. Il ne savait clairement pas s’y prendre avec moi, et n’avait pas l’air d’avoir une quelconque notion du couple en soit. Il m’a présentée à sa famille seulement au bout de 3 ans et jamais je n’ai rencontré son meilleur ami au jour d’aujourd’hui par exemple. Il ne m’écoute pas vraiment lorsque j’ai besoin d’une oreille attentive… Donc je me demande si par toutes ces accumulations, depuis que nous sommes ensemble, j’ai commencé à être lasse de tout ça et de sa personne. Le problème est que je sais que si l’on se sépare (chose qui s’est déjà produite plusieurs fois au cours de notre relation), je risque de regretter mon choix et de prendre conscience que je l’aime vraiment malgré le fait qu’il ne soit pas parfait. Mon esprit est parasité par toutes ces pensées et questions… Merci de m’avoir lue et pour vos éventuels conseils

      2. Merci pour votre réponse.

        J’ai envie de le rendre heureux et d’être heureuse avec lui, c’est vraiment une personne adorable.

        Je suis une fille qui réfléchit beaucoup et quand je ne sais pas où je vais exactement, je commence à beaucoup réfléchir et à avoir des doutes. J’essaie de me laisser aller mais parfois c’est difficile, je doute souvent de moi. Je me pose sûrement trop d’interrogations.

  59. Bonjour, je suis en couple depuis 13 ans, nous nous connaissions par amitié avant de nous mettre en couple, il etait celib moi aussi…nos débuts etaient difficiles, il m’a quitté car je ne m’investissait pas, j’ai cherché a le recuperer lorsque je l’ai vu dans les bras d’une autre…avant de le connaitre j’avais connu une seule histoire d’amour qui s’est finie quelques mois auparavant, mon premier amour.
    Sa famille ne m’a jamais accepté ni apprécié, lui ne s’est jamais vraiment beaucoup engagé avec moi…La construction de notre vie et de notre couple s’est faite lorsque monsieur etait pret ( achat maison, enfant, vacances…)
    Aujourd’hui ns avons une fille de 4 ans, nous ne sommes pas mariés, il le voudrait mais je ne veut plus c est trop tard.je ne suis plus attirée physiquement par lui (nos corps ont changé), nous n’avons plus grand chose a echanger que ce soit des echanges verbaux ou echanges physiques sexuellement je me force. Ns n avons pas d ‘activité en commun et notre lien qui reuni est notre fille. J e n’ai a mes yeux pas reussi a construire une famille ensemble.
    Pour moi tout est clair je ne l’aime plus comme une femme mais comme une amie, je tiens a lui mais je ne suis plus amoureuse. Je dois le quitter pour etre heureuse et reprendre ma vie ne main mais je n’arrive pas a partir. pe ton aimer sans etre amoureuse?
    mercid e votre aide je suis pommée

    1. Bonjour,
      Oui on peut aimer sans être amoureuse mais on ne peut pas aimer si on ne le veut pas, ce qui semble être votre cas.
      Vous avez accumulé des frustrations et des déceptions et beaucoup de colères, les avez-vous exprimées ? Communiquez-vous tous les deux ?
      Ces déceptions ont provoqué des blocages à votre désir et à votre élan amoureux, lesquels sont indispensables pour « durer » en couple.
      Vous formez un couple parental mais votre couple conjugal est totalement désinvesti.
      Que s’est-il passé pour vous ? Pourquoi ne vous investissez-vous pas ou plus dans votre relation ? Quelles sont vos blessures et vos peurs ?
      Votre décision semble prise de partir mais avant cela je vous encourage vivement à consulter pour vous même afin de faire le point en vous.
      Si, malgré tout vous êtes prête à donner une dernière chance à votre couple et à votre famille, consultez d’urgence à deux. Les conseillers conjugaux sont fait pour ça, pour aider les personnes et les couples qui rencontrent des difficultés relationnelles et émotionnelles. Faites le pas et n’hésitez pas à me contacter pour cela.

  60. Bonjour, j’ai 24 ans et je suis en couple avec mon conjoint de 5 ans mon aîné. Nous avons emménagé ensemble depuis un an. J’ai l’impression depuis un certain temps maintenant (et de gros doutes ont surgi bien avant notre emménagement) que je ne suis plus amoureuse d’où ma curiosité sur votre article. Nous vivons au jour le jour, sans étincelle… Pourtant j’aimerai ressentir les fameux papillons dans le ventre, vibrer, me sentir vivante tout simplement. Mais il n’y plus entre nous de jeux de séduction, c’est comme si nous avions une relation complice mais sans plus, d’autant qu’il se comporte souvent comme un tue-l’amour avec son humour. Nous ne partageons pas grand chose en commun, je me pose donc de plus en plus de questions sur l’avenir de notre couple. Je n’arrive pas à me projeter alors que lui, si. Je ne me sens pas capable de lui apporter quoi que ce soit dans un futur proche ou lointain (achat d’une maison à deux, mariage, enfant) et cela me fait souffrir car je remets tout en question sans compter mes sentiments pour lui qui me paraissent absents. Il est naturel pour lui de se projeter d’autant qu’il approche de la trentaine. Mais j’ai peur de faire un mauvais choix et au final réaliser qu’il n’est pas l’homme de ma vie – et de lui faire perdre son temps par la même occasion. Je penserai que tout cela est en partie dû à la routine mais mon conjoint n’y prête pas attention, pour lui tout va bien, même s’il m’est arrivé plusieurs fois de lui dire que je n’étais plus amoureuse de lui. Cela l’a certainement fait souffrir mais il semble passer outre et faire comme si de rien n’était. J’étais très amoureuse de lui au début de notre relation mais il m’a très souvent déçue et frustrée et cela depuis le début. Il ne savait clairement pas s’y prendre avec moi, et n’avait pas l’air d’avoir une quelconque notion du couple en soit. Il m’a présentée à sa famille seulement au bout de 3 ans et jamais je n’ai rencontré son meilleur ami au jour d’aujourd’hui par exemple. Il ne m’écoute pas vraiment lorsque j’ai besoin d’une oreille attentive… Donc je me demande si par toutes ces accumulations, depuis que nous sommes ensemble, j’ai commencé à être lasse de tout ça et de sa personne. Le problème est que je sais que si l’on se sépare (chose qui s’est déjà produite plusieurs fois au cours de notre relation), je risque de regretter mon choix et de prendre conscience que je l’aime vraiment malgré le fait qu’il ne soit pas parfait. Mon esprit est parasité par toutes ces pensées et questions… Merci de m’avoir lue et pour vos éventuels conseils

    1. Bonjour,
      Vous avez l’air d’un « vieux couple » résigné et désinvesti.
      C’est bien de vous interroger sur l’avenir de votre couple.C’est le moment.Votre partenaire semble satisfait alors que vous souffrez depuis longtemps.
      C’est vous qui êtes « au volant de votre vie », or la personne la plus importante de votre vie, c’est vous ! Alors, pensez à vous.
      Vous avez accumulé, depuis le début, déceptions, et frustrations.
      Plusieurs choses vous ont alertées, comme de vrais signaux d’alarme :
      « un humour « tue-l’amour » qui ressemble bien à ce que je nomme de la violence verbale, il ne vous présente pas son meilleur ami, met 3 ans pour vous présenter sa famille, ne vous écoute pas…
      Il est important d’écouter votre intuition qui vous dit apparemment que vous ne l’aimez plus.
      Vos peurs vous empêchent de faire le pas, peur de le perdre? Peur de la solitude ? Vous avez peur de regretter mais ne regretterez-vous pas à l’inverse d’avoir suivi votre intuition qui vous a déjà conduit plusieurs fois à vous séparer ?
      Vous êtes jeune, vous avez toute la vie devant vous. Faites le choix de vous respecter vous même et choisissez ce qui est constructif et bon pour vous.
      L’amour n’est pas fait pour souffrir, or vous souffrez.
      Si vous hésitez trop, consultez. Quand on a mal, on va chez le médecin, quand on est mal on devrait aller voir une conseillère conjugale…
      Prenez soin de vous, faites le pas . Contactez moi si besoin.

  61. J’ai 26ans, mon ex 24

    Nous nous étions rencontrés il y a 1an, et mis en couple en août 2017 après qu’elle ai mis un terme a son ancienne relation (4ans, son 1er amour)
    Nous étions heureux, complices. En janvier, elle se retrouvais sans emploi et depuis, notre relation se degradais (moins de sortie, de projets, de sexe… ) La semaine dernière, elle se rendit chez moi et m’annonca que ca faisait 1an que nous nous connaissons, mais qu’elle n’était toujours pas amoureuse alors que moi si. Donc elle préférais en rester la.
    Je lui ai demandé sur l’instant si elle pensait que ct définitif ou si ca pourrais se refaire, elle m’as répondu ne pas savoir.
    Je l’ai revu jeudi, nous avons discuté, elle m’as dit qu’elle avait des sentiments et qu’elle était bien avec moi. Je lui ai demandé de clarifier les choses savoir si je pouvais garder espoir ou si c’était definitif, elle m’as dit ne pas savoir, elle sait pas si elle tomberait amoureuse dans 2mois,1an 10ans… La relation avec son ex lui as fait perdre confiance et elle n’es pas prete a retomber amoureuse..
    Que doit je penser ? Y as t’il de l’espoir que nous nous remettions ensemble ?

    1. Bonsoir,
      Il y a toujours de l’espoir mais la balle est dans son camp…
      Je l’encourage à travailler sur elle en consultant.
      Pourquoi a-t-elle mis un terme à son ancienne relation ? Pourquoi a-t-elle enchaîné directement avec vous ? , Avait-elle fait le deuil de cette relation précédente ? le deuil de son emploi qui semble-t-il a été déclencheur ? Que s’est-il passé pour elle à ce moment là ?
      On ne décide pas de tomber amoureuse. Cela n’est pas en notre pouvoir. C’est un état émotionnel particulier qui nous envahit à notre insu. On le subit.C’est un état privilégié amis illusoire, qui ne peut perdurer dans le temps.
      Votre compagne doit se poser la question non plus de savoir si elle sera de nouveau amoureuse de vous, mais si elle est prête à décider de continuer de vous aimer, tel que vous êtes, aujourd’hui.
      Et vous, combien de temps êtes-vous prêt à l’attendre ? Qu’êtes-vous prêt à faire pour lui donner confiance et la reconquérir ?

  62. Bonjour,

    Alors je suis une fille, j’ai 18 ans et voilà « mon problème ». Cela fait 6 mois que je parle avec un garçon par message dont 3 mois qu’on se parle en vrai. On est très proches dans le sens on se parle beaucoup de nous, de nos familles, notre passer, nos rêves tout ça.. Il y a quelque temps, on s’est avoué qu’on se plaisait. Il m’a dit qu’il été effrayer par mes sentiments parce qu’il ne tomberais pas amoureux. Au début, j’ai reçu ça comme une douleur. Mais j’ai fait de recherches, pour savoir quelle était la différence entre « aimer » et « être amoureux » et j’ai compris alors que c’était une bonne chose et que cette situation me convient.

    Je crois qu’en fait, nous sommes passer à la deuxième étape c’est-à-dire « aimer » sans même passer par la première étape, c’est-à-dire « être amoureux ». Voilà comment je vois les choses. Etre amoureux, c’est ressentir un grand désir pour cette personne, c’est ressentir une grande passion brulante, presque obsessionnelle. Cet état n’est que passager selon moi, c’est à court terme, c’est facile d’être amoureux parce que c’est un désir qu’on ressent par le corps et ça on peut le ressentir avec presque n’importe qui, tant qu’il convient à nos envies et nos gouts. Alors qu’aimer, c’est beaucoup plus dur à obtenir. Aimer, c’est aimé être avec la personne, aimer lui parler, vouloir se rapprocher d’elle, mais pas que physiquemen,t mais aussi personnellement, donc parler de nos familles, de notre passé, nos blessures. J’aimerais lui faire comprendre qu’on s’aime mais que ça ne veut pas dire qu’on est amoureux. On peut aimer être avec quelqu’un sans être amoureux.Je crois que j’aime cette personne et qu’il m’aime aussi parce qu’on aime être ensemble, on se sent bien et on envie que ça continue.

    Voilà, après tout ça, j’aimerais avoir votre avis. J’aurais quelques questions pour terminer, les voici :- Est-ce possible d’avoir envie d’embrasser quelqu’un, de vouloir être proche d’elle, mais ne pas en être amoureux ?

    – Il me dit qu’il n’arrivera jamais à être amoureux, que ça soit avec moi ou n’importe qui. Pourtant, il me fait comprendre qu’il veut être avec moi, qu’il tient à moi, que je compte pour lui et qu’il ne veut pas de distance entre nous. Est-ce normal de vouloir de toutes ces choses et pourtant dire qu’il est certain de ne pas tomber amoureux ?

    – Avec le temps, quand on aura passé plus de temps ensemble et qu’on se sera rapproché physiquement (s’embrasser, se faire des calins..) pensez vous qu’il pourrait tomber amoureux ? Je ne veux pas l’obliger à l’être, non. C’est juste que j’ai peur pour lui, j’ai peur qu’il s’empeche d’être amoureux pour ne pas souffrir. Je veux qu’il accède au bonheur.

    1. Bonjour,
      Vous avez bien compris et analysé les choses, bravo !
      Attention à ne pas confondre le désir et l’état amoureux…
      Oui c’est possible d’avoir envie d’embrasser quelqu’un sans être amoureux, c’est physique…
      L’état amoureux peut advenir sans coup de foudre, petit à petit.
      Etre amoureux, ce n’est pas que ressentir dans son corps, c’est aussi ressentir dans sa tête : intérêt, curiosité, manque de l’autre… C’est avoir envie de partager des choses ensemble et mettre l’autre au centre de sa vie et se faire du bien mutuellement.
      Il me semble donc que la la communication écrite et orale entre vous témoigne du fait que vous entrez dans cet état amoureux progressivement.
      Se projeter dans l’avenir peut aussi être un bon indicateur, être amoureux c’est ressentir, donc vivre dans le présent.
      Aimer, au contraire c’est décider et s’engager sur l’avenir à tout faire pour le rendre heureux et construire à deux.
      Et lui ? De quoi a-t-il si peur ? A-t-il eu des expériences douloureuses ? Quelle est sa propre définition de l’état amoureux ?
      Ne faites-vous pas l’un et l’autre un blocage sur ce mot ?
      Vous êtes très jeunes, alors autorisez-vous à vivre, ressentir et vibrer votre plaisir ensemble

  63. Bonjour. Je me suis jetée dans les bras d’un homme sans avoir pris le temps de réfléchir et voilà, maintenant je regrette. Je me rend compte qu’il s’attendait à trouver en moi la femme parfaite pourtant j’ai des défauts qu’il refuse d’admettre. Les disputes ont commencées. Entre temps, je crois que je suis amoureuse d’un autre. Lui ça fait maintenant trois mois qu’on se côtoie et il est vraiment bien mais je ne compte pas en rester là. Je veux vraiment prendre mon temps afin de mieux le cerner. Actuellement, rien ne va plus entre moi et le 1er homme. Que dois-je faire?

    1. Bonjour,
      Il me semble qu’il serait temps de faire le point en vous accordant un petit break. Une période sans aucun homme.
      Juste vous et vous.
      Cela vous permettrait de tirer les leçons de vos erreurs car l’urgence, la rapidité, sont toujours mauvaises conseillères.
      Vous pourriez alors réfléchir, vous poser la question de savoir ce que vous recherchez dans une relation, de vous projeter aussi dans l’avenir pour savoir si vous voulez construire, ce que vous voulez construire, comment, et avec quel genre d’homme.
      Sinon, vous risquez d’enchaîner les relations sans jamais être satisfaite ni comprendre ce qui se joue.
      Pour construire avec un homme, il faut d’abord être disponible et prête. Pour être prête et disponible, il faut d’abord avoir fait le deuil du précédent, en prenant un temps de recul et de bilan.

  64. Bonjour,
    Je ne pensais pas un jour poster ici ni même ailleurs… mais je retrouve certains traits de mon couple dans ces posts… et j aurai besoin d un avis …
    Je suis en couple depuis 7 ans, pacsés ,un enfant de 4ans …
    J étais en couple avant d être avec ma conjointe, Nous Nous côtoyions au travail (collègues) … Ca n allait pas fort dans nos couples et Nous Nous sommes rapprochés…
    Au debut de notre relation , comme il est dit plus haut , amoureux , couple Super , moment Super, Avec notre ancienne relation de collègues , nous avions l air de nous connaître depuis toujours en plus …
    Il y a toujours eut en Moi cette sorte de « on est aux antipodes l un de l autre question caractère , philosophie de Vie … mais il y a à faire Avec elle , c est top » !
    Meme certains de mes amis me disaient (et encore maintenant) — je ne te vois pas Avec , vous êtes tellement différents …!
    C’est sans retenue mentale que je me suis pacsé , que nous avons fait un enfant et acheté une maison …
    J ai tendance à ne pas tellement m affirmer ou dire le fond de mes pensées … et pendant plusieurs années les manques se sont fait sentir … avoir quelqu’un de « câlin » , attentionné , tendre , et qui s’apprécie un minimum … hors ma conjointe se plains plus souvent qu’elle ne s émerveille, pas de câlins ou alors « fuyants » , intimité très espacée (treeees frustrant pour moi) , pense plus aux tâches quotidienne qu’à me montrer son Amour … etc .
    Je me lasse de notre relation alors que nous avons fondé une petite famille « modèle » mais cela ne me convient plus … je lui fait part de mes attentes mais les raisons diverses et renvoi sur Moi sont toujours la … je ne me sent plus faire d efforts … elle me parle de 2eme enfant et mariage mais je n’en ressent pas l envie et fuit comme je le peux à chaque discussion … aujourd’hui je me dis que c’est pour mon fils que je continue …
    Tres dur à dire …
    Et certaines rencontres féminines de ma Vie, sans tromperie , font douter encore plus (projections certainement … mais je m’y sent vivant…!) de mon couple et de moi même…
    Je n ai plus les papillons dans le ventre comme vous dite en regardant ma femme … l envie d elle (Avec un grand E) n’est plus vraiment la … et il m arrive d éprouver du désir pour d autres … et c est extrêmement dur pour moi quand j ai eut 1 fois une avance sur une femme qui avait des sentiments pour moi depuis longtemps et me l a dit (il faut dire que Moi aussi depuis des années …)
    Je suis un peu dans une impasse la …
    Je ne sais au final même plus si pour elle (autre que pour mon fils) je souhaite travailler au couple ….
    Je vous remercie vraiment pour votre lecture et vos avis … je peux préciser si besoin …
    Merci

    1. Bonjour,
      Vous revoici à la case départ…
      Tout est super grâce à la nouveauté, vous y croyez, vous lâchez la femme précédente, vous construisez, les doutes subviennent, l’insatisfaction arrive, vous vous lassez et vous rompez…
      Prenez bien conscience de ce scénario et de ce cycle qui va se répéter inévitablement et perpétuellement tant que vous confondrez « aimer » et « être amoureux ».
      C’est facile d’avoir du désir pour d’autres femmes, de plaire, de tomber amoureux, mais cela ne suffira jamais pour construire et cela peut se répéter à l’infini. la durée d’un couple n’est pas magique.Tout est une question de décision, de volonté, de vigilance, de valeurs.
      Il est urgent que vous fassiez votre bilan sur vous même et sur vos deux expériences de couple.
      Qu’est ce qui n’a pas marché ?
      Qu’est-ce qui a manqué ?
      Comment comprenez-vous ce qui s’est passé pour vous dans ces deux cas ?
      Vous en parlez un peu et ce sont de bonnes pistes de réflexion : Vos propres doutes, vos manques, vos insatisfactions, et surtout vos besoins inassouvis,lesquels parlent de vous.
      Il y a également deux domaines à explorer qui sont des piliers dans un couple (lire mon article « Les 4 piliers du couple »)et qui dysfonctionnent dans le vôtre, la communication et la sexualité qui sont tous deux des moyens d’exprimer son amour à l’autre.
      Avant de repartir dans un nouveau cycle « d’échec »et d’illusion, je vous encourage vivement à consulter. C’est maintenant…!

  65. Bonjour,

    J’ai pu lire qu’en moyenne deux mois et demi suffisent aux français pour dire je t’aime*. Par conséquent, après avoir lu et écouté votre définition d’aimer, j’ai l’impression que beaucoup utilisent cette expression sans en connaître réellement la signification.

    Pensez-vous que cette durée soit alors trop courte pour dire « je t’aime » lorsqu’on en connait la définition, celle que vous expliquez ?

    Merci pour votre site, pour ce que vous faites.

    * http://madame.lefigaro.fr/societe/les-francais-mettraient-deux-mois-et-demi-en-moyenne-a-dire-je-taime-091115-109562

    1. Merci Richard pour votre partage.
      Oui je suis d’accord avec vous !
      Dire « Je t’aime » n’est pas une banalité, c’est, bien au contraire, une expression qui a du sens et de la profondeur puisque « aimer » engage toute une personne dans sa globalité, voire deux et un avenir potentiel commun !
      la langue française est très belle mais elle manque cruellement de nuances pour le verbe aimer, que l’on utilise aussi bien pour « aimer une glace », le chocolat, un livre, un lieu, un père…que pour la personne avec laquelle on a choisi de vivre et de construire sa vie !
      Quel décalage entre une simple préférence et un amour qui engage sur la durée deux personnes sur ce serment …
      Je regrette donc qu’il n’y ait pas une palette plus nuancée et quantitative qui donnerait son sens profond et solennel au verbe aimer.
      Alors oui, pour moi, deux mois, cela me semble une durée trop courte pour dire un vrai « Je t’aime » et cela risque d’entretenir la confusion entre « aimer » et « être amoureux ».
      « j’aime ta compagnie » ou « J’aime en toi telle qualité » me paraitrait plus ajusté car il faut du temps pour apprendre à bien connaître l’autre, y compris dans ses défauts et ses fragilités et pouvoir ensuite, et seulement ensuite, dire un vrai « je t’aime ».
      Nous sommes tous faits pour aimer et être aimé(é); c’est un magnifique programme et ça s’apprend !
      Je vous souhaite un beau chemin vers l’amour vrai.

  66. Je suis avec un homme on se fréquente depuis 3 ans mais on s’est laissé 5-6 fois et on reprend et au bout de quelques mois le même pattern revient….Est ce normal

    1. « Est-ce normal ? »
      la « Norme » est quelque chose de très personnel et de subjectif.
      Pour vous, est-ce normal de le quitter systématiquement depuis 3 ans ? Et surtout, la question à vous poser est : Cela vous convient-il ?
      Vous sentez-vous respectée dans ce fonctionnement et le respectez-vous ?
      Est-ce que cela vous construit ou au contraire vous fait du mal ?
      Quel sens donnez-vous à ces multiples séparations et reprises ? Comment comprenez-vous cela ?
      Tout cela dépend aussi bien sûr de votre âge, de votre culture, de vos valeurs, de votre situation conjugale etc…
      Voilà déjà les questions qui me viennent spontanément en espérant qu’elle vous aideront à répondre à votre question initiale.
      Si cela vous convient à tous les deux, pourquoi pas…

  67. Bonjour Ghislaine,

    Je vous contacte car je suis perdue.

    En couple avec mon mari depuis 16 ans, 4 enfants, une belle entente et une famille heureuse. Je nous pensais solides mais mon mari m’a trompée il y a 4 ans, ce qui m’a dévastée. Je l’aimais tellement que ses doutes à ce moment-là ont été une souffrance atroce, et je n’arrivais pas à imaginer une séparation. Cette histoire lui a permis d’avoir une prise de conscience et il a choisi de rester avec moi, nous avons beaucoup parlé de notre relation et il est très aimant depuis. J’étais donc heureuse de ne pas l’avoir perdu, j’ai réussi à lui refaire confiance, mais avec du recul j’ai l’impression que je me suis progressivement détachée de lui. Comme si le coup avait été trop rude et que je préférais me protéger en ne me réengageant pas avec tout mon cœur.

    Bilan depuis 1 an c’est moi qui me pose des questions sur mes sentiments pour lui. Je ne le regarde plus comme avant, je ressens un besoin de liberté, je m’intéresse aux autres, j’envisage une vie sans lui. Je n’arrive pas à m’expliquer ce changement, j’essaie de me convaincre, voire de me forcer, je me dis que ça va revenir, mais c’est usant de juste « donner le change » quand on n’a plus d’élan sincère envers l’autre.

    Au milieu j’ai bien sûr rencontré quelqu’un, qui m’a surprise car il m’a apporté beaucoup alors que je ne m’y attendais pas. Nous avons vécu quelque chose de très fort, autant sur le plan émotionnel que sensuel, et lui est prêt à s’engager avec moi, mais je ne voulais pas quitter mon mari pour de mauvaises raisons. J’avoue que la réalité d’une séparation et de tout ce que cela implique me tétanise, surtout que je n’ai rien à lui reprocher et que nous menons une vie agréable.

    J’ai donc préféré arrêter cette relation malgré le manque, aussi car j’ai la sensation qu’elle ne pourrait pas fonctionner durablement (différence de niveau culturel/social). Mais c’est très difficile de faire du mal à quelqu’un avec qui on ressent une connexion profonde, et de renoncer à tout ce que j’ai aimé chez lui.

    Maintenant j’essaie de me rapprocher de mon mari à nouveau, sans vraiment réussir à oublier l’autre personne. Je sais que je devrais m’inspirer de ce qu’il m’a donné et qu’il me manquait dans ma relation, mais je doute que mon mari pourra changer pour m’apporter ces choses-là (douceur, sensibilité, humour, joie de vivre), ce n’est pas dans son caractère.

    En bref ma tête pense que nous pourrions être à nouveau heureux ensemble, mais je ne sais pas comment donner le déclic à mon cœur…sans parler de mon corps 🙁

    Est-ce trop tard ? La relation peut-elle encore être réparée ? Est-ce vraiment ce qu’il me faut ?

    Merci pour votre aide, car je me sens coincée dans une situation sans issue et il me tarde de me réveiller de ce cauchemar…

    1. Bonjour,
      Vos mots sont forts : « dévastée », « souffrance atroce », « cauchemar »…Il est clair que vous avez beaucoup souffert de ce coup de canif infidel qui est venu trancher à vif vos croyances, vos valeurs et vos repères sur lesquels vous aviez misés et construits, dans une relation fusionnelle.
      Votre mari a pris un gros risque car on ne peut jamais savoir comment l’autre va réagir à ce « tsunami » qui ouvre parfois des brèches très profondes, en particulier des blessures narcissiques.
      Sans ancrages, vous avez tenté de réparer la blessure avec un autre homme pour vous redonner valeur et estime de vous dans une relation souvent idéalisée. Vous êtes désormais dans la réalité.
      Il y a eu un Avant et vous êtes maintenant dans l’Après.
      je vous encourage fortement à consulter en couple pour écrire un nouveau contrat. Votre mari doit savoir que votre couple est de nouveau en péril et prendre sa part de responsabilité pour vous reconquérir. De votre côté, vous devez vous autorisez à vivre plus pleinement en vous donnant plus de liberté, de créativité et de joie. Donnez -vous cette dernière chance pour ne rien regretter.

  68. Bonsoir ,
    J’ai 27 ans et je suis en couple depuis 5 ans , pas d’enfant . Mon homme je l’aime énormément et plus le temps passe , plus j’apprends à l’aimer plus .
    Après les 6 mois premiers de notre relation le sentiment amoureux s’est estompé. Et depuis lors je ne le retrouve plus . je me demande si c’est parce que ds le début j’étais pas amoureuse?
    Mon homme a cherché a savoir à plus reprise ce qui se passais. Mais j’ai pas su le lui expliqué depuis lors. Il le ressens tous le temps et m’en parle . A la longue de son côté son sentiment aussi s’est estompé.On continue la relation tout de même .
    Je voulais savoir si on peut retomber amoureux de son homme. si Oui comment?et recréer tout cette sensation qu’il avait entre temps .
    Notre plus grande peur est que l’un ou l’autre tomber amoureux d’un autre individu.
    Merci .

    1. Bonjour,
      Vous parlez d’un « avant » (les 6 premiers mois) et d’un « après », c’est donc que vous faites bien la distinction et que les 6 premiers mois correspondaient à une période où vous étiez amoureuse? Qu’est-ce qui s’est estompé ? Il me semble que vous aimez votre partenaire de façon plus profonde et plus stable aujourd’hui et pourtant vous regrettez quelque chose, quoi ? Que vous manque-t-il ? Serait-ce du désir sexuel dont vous voulez parler ?
      Pour recréer la flamme et l’entretenir, il faut faire le point sur ce qui vous manque et le recréer dans votre vie. Des sorties ? Des compliments ? Des surprises ? De la tendresse ? A vous de voir et de communiquer ensemble pour remettre ces ingrédients dans votre vie.
      Concernant votre peur de retomber amoureux, c’est un risque qui peut arriver à tous moments puisqu’il nous « tombe dessus », en revanche, on a toujours le choix d’y répondre ou non, c’est cela la maturité, c’st cela aimer, c’est une décision…

  69. Merci beaucoup, vous avez bien ciblé la situation.
    La seule chose que je ne trouve pas tout à fait exacte est la question de la blessure narcissique (que je ne démens pas) à réparer auprès d’un autre…mon mari m’avait déjà « rassurée » à ce niveau, donc ce que j’ai cherché ailleurs c’est plutôt à ressentir les émotions, l’envie que je n’éprouvais plus pour lui, comme si avec un autre je pouvais me permettre à nouveau d’ouvrir mon cœur, d’éprouver des sentiments « sans crainte ». Avec mon mari je reçois mais je ne donne pas, et je me suis rendu compte que cela me manque terriblement, mais j’ai un blocage (sentimental et physique) que je n’arrive pas à dépasser malgré l’affection que je lui porte et toute ma bonne volonté « rationnelle ».

  70. Bonjour,

    J’ai 23 ans, et je suis extrêmement anxieuse et angoissée. Je doute de ce que je ressent constamment pour les autres, sois je me dit que c’est parce je n’arrive pas à ressentir, ou sois c’est parce que je n’arrive pas à m’écouter et à me laisser aller à cause de toutes ces angoisses. Je me perds facilement dans tous pleins de questionnements de ce type, qui me prennent la tête, et me rendent très très mal.
    Donc voilà, je n’ai pas l’impression d’être déjà tombé amoureuse, ce qui m’inquiète un peu, et j’ai l’impression aussi de n’avoir jamais eu d’attirance physique ou de désir, mais ça c’est peut-être encore moi qui me perds et qui a besoin d’être rassurée constamment.
    Voilà l’introduction, et en ce qui concerne concrètement mes relations, j’ai eu mon premier copain l’année dernière avec qui ça a duré 8 mois, et dés le début je doutais « est-ce que je l’aime, est-ce de l’amitié, … », je suis sur en tout cas n’avoir jamais eu d’attirance physique pour lui, mais j’avais envie de le protéger, je pense que mes câlins, et mes bisous allaient dans ce sens. (je me pose aussi la question qu’est-ce qui fait qu’on sent qu’on a envie d’embrasser quelqu’un). Je l’ai quitté car il me manquait le fait de pouvoir échanger avec lui sur diverses sujets. Le moment où je l’ai quitté, j’ai énormément pleuré, et je ne m’y attendais pas, (ça m’a entre autre rassuré de voir que je ressentais de la tristesse, car ça signifiait surement que j’étais attachée à lui, quoi que je remet en question ça aussi, car si ça se trouve c’est parce que j’était triste de ne pas avoir réussi à croire en cette histoire…).
    J’ai en plus de tous ces doutes, la difficulté à savoir si je suis plus attirée par les femmes ou par les hommes. En effet j’aime plus regarder le corps des femmes que celui des hommes, mais en revanche la séduction des hommes a plus d’impactes sur moi.
    Je voulais tester du coup, une relation avec une fille, et j’ai rencontré ma copine via un site internet et ça fait maintenant 3 mois que je suis avec elle. On s’entend super bien, je la trouve géniale (très drôle, touchante, adorable, très intelligente), on passe de très bons moments ensemble, mais depuis le début, je doute sans cesse, j’ai peur de ne pas ressentir le manque, l’amour, le désir. Je suis très mal à cause de ça, j’ai peur de jouer un rôle, de me tromper, et de ne pas être honnête avec elle. De surcroît, elle éprouve je pense des sentiments très forts pour moi depuis le début. On a déjà pas mal discuté de mes difficultés, mais malgré ça, et le fait qu’elle trouve les mots pour me rassurer à chaque fois, je suis constamment avec mes angoisses. Quand on s’embrasse, je me demande si je le fais parce que elle le fait avec moi, ou parce que j’en ai réellement envie, et pareil pour un peu tout ce qu’on échange ensemble j’ai tout le temps peur de me forcer ….

    Voilà, mon message est d’une longueur peut-être indigeste, mais je suis extrêmement perdue, et ça me fait du bien, de savoir que quelqu’un va surement me lire, et peut-être me comprendre.
    Merci en tout cas par avance de votre réponse.

    1. Alerte ! Il faut à tout prix dire stop à votre mental !
      Anxiété, angoisse, doute…Vous avez besoin d’être rassurée et de renforcer votre estime de vous, ce qui est un choix et un travail. Je peux vous accompagner dans ce sens.
      Pour l’heure, je vous invite à lâcher…à relativiser… Vous êtes jeune, vous avez plein d’expériences à vivre, alors concentrez-vous sur vous. Apprenez à vous connaître, à vous aimer et à cultiver ce qui vous met en joie.
      Ne vous posez plus de questions, faites taire votre « mental »et privilégiez les sensations. laissez-vous guider par elles et par votre intuition

  71. Bonjour,

    En couple depuis 11 ans, nous avons 2 enfants, 3,5ans et 9 mois.
    Il y a 4 mois, mon conjoint m’avoue n’être plus bien dans notre relation. Que cela fait un an que ça a vrillé et qu’il ne sait plus où il en est. Quelques jours plus tard, il reconnaît ne plus m’aimer. J’ai découvert qu’il a rencontré qq’un avec qui il m’a trompé…une conséquence, pas une cause selon lui.

    Un tsunami !!!! 1 an, je n’en croyais pas mes oreilles ! Comment s’est possible d’en être là !

    Depuis, je me retourne. Oui, prise dans le tumulte de 2 enfants en bas âges, un déménagement, des travaux, un nouveau boulot…
    Il m’a reproché ne plus être la même femme…sexuellement, en terme de centre d’intérêt, de bonne humeur. On ne faisait plus équipe.
    J’ai compris qu’il m’a donné un sentiment d’instabilité en me parlant de changer encore de boulot à un moment où j’étais en difficulté avec cette seconde naissance. Je me suis enfermée. Mais, j’avais choisi de l’aimer, et je faisais le dos rond vis-à-vis de ses ambitions pro et de son absence.
    Je me suis cependant pas rendue compte que j’en étais aigrie et qu’en fait, mon attitude fermée, « à faire la gueule », n’était qu’un reproche permanent.
    Aujourd’hui, je suis capable de reconnaître que j’ai été trop loin. Que j’ai manqué de communication. Mes premières actions, ça a été de refaire ce que j’aime, la danse !
    Mais c’est vrai que mes enfants on prit de la place. Et je veux leur en donner.

    2 mois après cette annonce, il a eu des regrets de se voir séparer de notre famille. Après des explications, des pardons, on se laisse du temps pour se « rechoisir » et continuer ensemble. Nous sommes en mode cohabitation familiale.
    Il a ré-investi le foyer, nous partageons à nouveau les tâches (depuis la naissance de ma petite, il rentrait le plus tard possible, ne supportant plus me voir), je revis. Je revois l’homme que j’ai aimé. Avec un grand vide ; il n’a plus de marque de tendresse pour moi. Il vit pour lui.

    Je n’y arrive pas. Pendant 2 mois, je me suis projetée seule. Horrible quand il s’agit de parler de garde partager, mais j’avançais…J’allais signer un bail pour un appart. Il le savait et a changé d’avis.
    J’étais heureuse quand il m’a dit qu’il arrêtait avec l’autre et qu’il voulait qu’on réfléchisse à une seconde chance. Mais, en fait, sa tête, son coeur sont ailleurs.
    L’impression d’être transparente. On a prévu des vacances rythmées : temps solo, temps famille à 4, temps avec amis et temps en couple pour visiter une capitale européenne…mais, je suis pleine de doute et de tristesse face à ce manque de retour, cette absence de signe affectueux. Tout juste de la bienveillance amicale.
    Pourquoi revenir avec moi ??? Je n’arrive pas à m’expliquer les choses.

    Au fond de moi, son attitude, d’être aller voir ailleurs, faire le choix de ne plus m’aimer…ça m’a détruite. J’ai besoin d’être reconquérie…trop peur de me livrer avec si peu de retour et cette claque.
    Du coup, on est à des années lumières l’un de l’autre…

    Je bloque. Comment rebondir et prendre à fond cette seconde chance.

    Un grand merci pour votre aide.

    1. Bonjour Camille,
      je comprends votre colère et votre déception après le tsunami que vous avez subi. Je comprends aussi votre tristesse et votre frustration.
      Tout semble s’être déclenché à l’arrivée de votre deuxième enfant …? peut-être vous êtes-vous trop éloignés l’un de l’autre en privilégiant le rôle parental alors que vous aviez vécu ensemble 7 années sans enfants ?
      Aujourd’hui vous avez chacun fait des efforts pour recoller les morceaux.
      L’amour, même s’il a pris une nouvelle forme, est donc toujours présent. Vous souffrez cependant d’un gros problème de communication. Je vous encourage à consulter comme vous auriez du le faire à l’époque, pour apprendre à exprimer chacun votre ressenti et surtout pour trouver un espace ou vous pourrez chacun exprimer vos manques, libérer vos souffrances respectives et trouver un chemin de paix et de pardon.

  72. Bonjour, peut-on aimer sans être amoureux?
    Info sur mon couple: 16 ans, relation à distance, communication fréquente par skype et snap

    1. laissez-vous le temps de faire la distinction … laissez vous le temps de vivre cette relation au jour le jour en la cultivant, en apprenant à vous connaître tous les deux, dans le plaisir de l’échange. Laissez vous le temps de vivre cette belle expérience, même à distance. Vous verrez bien comment tout cela évoluera, prenez le temps sans vous poser de questions …

  73. Bonjour. J’ai lu avec attention votre article. Merci encore. Pour ma cela fait 4 ans et demi que je suis avec mon copain ( moi: 23 ans, lui :21 ans ). Nous nous entendons à merveille, il y a des hauts et des bas, comme tout couple. Nous nous voyons uniquement les week end. Nous avons des projets en commun ( appartement, bébé.. ) pour plus tard. J’aime être avec lui, je me sens bien. Au début de notre relation, j’étais très dépendante de lui. Je pleurais lorsqu’il sortait entre ami. Je pleurais le dimanche soir. Mais aujourd’hui je suis plus forte , et je peux être heureuse sans lui. Et cela me fait peur. Je ne suis plus « jalouse maladive », je sais que je vais le revoir alors je profite de mes moments sans lui. Et cela me fait bizarre. J’ai peur d’avoir permis tout sentiment pour lui car les papillons dans le centre ont disparu, ou encore que je ne m’inquiète plus si il sort avec des ami (e)s. Et en même temps, je ne me vois pas sortir de sa vie. Nous avons construit tellement de chose ensemble. Au fond, je sais que je l’aime, mais différemment qu’au début. Cela me fait peur. Je ne veux pas « ne plus l’aimer ». Il m’est trop important.

    1. Bonjour Annaelle,
      Rassurez vous, c’est formidable au contraire de ne pas rester « fusionnels » et de respecter l’indépendance de chacun.C’est d’ailleurs tout l’enjeu du couple, rester chacun soi-même tout en étant 2 (voir l’article 1+1 = 3). Alterner des moments seuls, et des moments à deux, pour se retrouver de façon plus riche, en partageant. Garder un espace à soi, un « jardin secret » où l’on reste soi même sans l’imposer à l’autre.
      la jalousie, dont vous parlez, quand elle est maladive, est une prison et une anomalie qui fait beaucoup souffrir et sépare les couples.
      Votre amour devient plus ouvert et mature. C’est important et c’est riche.

  74. Bonjour,

    Alors voilà il y a mnt 2ans mon 1er amour (de 3ans) m’a quitté car il me trompait depuis 6mois,je n’ai jamais réellement su toute la vérité. Après qu’il soit parti un an a l’étranger on s’est beaucoup revu je l’aimais toujours. Pendant ce temps j’ai rencontré un garçon qui ma beaucoup aidé. On s’est donc mis ensemble pendant 10mois et puis du jour au lendemain j’ai commencé à douter de tout de mes sentiments ect tout allait bien jusqu’à ce que je me dise est ce vraiment lui ect… Je suis totalement perdue j’ai l’impression de me mettre en tête toute ses idées et en même temps j’ai l’impression de ne pas savoir avancer sans connaître la vérité avec mon ancien compagnon. Aujourd’hui nous ne sommes plus ensemble et je n’arrive pas à savoir si je dois le retrouver ou le laisser partir parce que je ne suis pas amoureuse en même temps il me manque

    1. Vous êtes dans la confusion car votre « ex », en revenant, a réouvert la faille en vous qui n’était pas cicatrisée. Vous n’aviez pas vraiment fait le deuil de la relation ni pu vous exprimer ensemble à cœur ouvert sur ce qui s’était vraiment passé ni pourquoi c’était arrivé. Il y a avait probablement des blessures ou des manques des 2 côtés qui n’ont pas pu être exprimés.Pour y voir plus clair et aller de l’avant, je vous conseille de consulter.

  75. bonjour bhe voilas moi ja i connus un garcons sur un site rencontre .celas fesais 3 ans que nous etions ensemble .lui habitais en bas la france et moi dans le nord .ils decider de tt quitter pour venir s installer avec moi.boulot famille amis.nous somment rester ensemble 3 ans .mais sur les 3 ans je peu dire que la dernieres annees ca na etais ca .plus de rapport dispute .et la fais 1 semainequ il est partis mais il est chez un amis pas tres loin de chez moi.donc je lui est dis que je ne voulais pas le perdre qu il refechis .mais la il m as annoncer quand fin compte bhe qu il repartais dans ca famille .voilas ma rupture ca fais mal .donc je voulais savoir que vous en pensiez

    1. Bonjour,
      Une relation c’est comme une voiture, il faut l’entretenir, la faire réviser régulièrement et la réparer en allant chez le garagiste si l’on n’y arrive pas tout seul.
      Cela fait un an que votre relation bat de l’aile et sans prendre les moyens de réparer, les problèmes ont empiré.
      Vous semblez tenir à lui malgré tout, pourquoi ne pas tenter le tout pour le tout et lui proposer de consulter en couple pour ne rien regretter ?
      Une rupture, c’est toujours douloureux, c’est la fin de quelque chose, une séparation, un deuil à traverser et à vivre.
      S’il ne vous laisse pas le choix, il va falloir vivre ce deuil et je vous conseille pour clore la relation et en faire le bilan, de vous faire accompagner par une conseillère conjugale pour cela.

      1. Je vous encourage aussi à lire l’article que j’ai écrit sur le sujet de la rupture amoureuse, dans la rubrique « Vie de couple » :
        « Comment se remettre d’une rupture amoureuse ? »

  76. Bonjour, je suis un garçon de 18 ans, je vis avec ma copine depuis l’âge de 14 ans… Votre vidéo sur la différence entre être amoureux et être aimer m’a fait beaucoup réfléchir même si j’avais déjà compris ce que vous expliquez. J’ai été dans ma phase passionnelle amoureuse durant la première année à ses côtés
    Je l’ai très mal vécu, j’ai vécu avec une peur de plus être amoureux mais j’ai toujours voulu l’aimer et j’en ai donc fait le choix, même si je sentais que je me forçais je l’ai décidé, comme vous le dites avec ma tête, et c’est comme si c’était revenu tout seul, et bientôt 3 ans après, je suis toujours la avec elle. Aujourd’hui, au bout de 4 ans je sens qu’il arrive pareil à cette fille, elle veut au fond d’elle qu’on reste deux personnes proches, mais sans aucune relation amoureuse. Je ne sais pas quoi faire, essayer de l’aider à se sortir de tout ça, car je la sens totalement perdue, la persuader que ce qui lui arrive est parfaitement normal et qu’elle s’en sortira si elle fait le choix de m’aimer. Je me souviens d’avoir presque été jusqu’à la quitter lorsque ça m’était arrivé
    Ça fait quelque mois qu’on est dans le flou, elle commence par ailleurs à me mentir, j’ai même appris qu’elle a fait une rencontre, elle pense avoir des sentiments amoureux pour cette personne, ce qui est possible… je sens que ça aurait pu m’arriver aussi cette année.. Je me suis donc fait trahir, et pour autant je ne lui en veux pas, c’est comme si le bonheur qu’elle m’a apporté pendant toutes ces années était plus fort que le malheur qu’elle me fait vivre depuis quelque temps
    Par ailleurs, on a tout les deux envie de prendre de la liberté, d’aller voir ailleurs pendant notre jeunesse, j’en ai eu personnellement envie durant l’année et je sens aujourd’hui, qu’elle serait prête à se débarrasser de moi, même si elle me répète que je suis la personne la plus importante pour elle quoique il arrive.
    Nous voulons donc tout les deux rester proche, avoir une relation plus forte que n’importe quelle autre qu’on peut avoir, mais j’ai besoin de sentir qu’on ressent pareil l’un pour l’autre. Au fond de moi je sens que c’est le cas et je me dis que on interprète pas de la même manière nos ressentis, je pense aussi que le fait qu’elle soit accompagnée lui facilite énormément la tâche pour tourner la page…
    Je perd totalement confiance en elle, le fait qu’elle ressente ça pour quelqu’un d’autre me détruit complètement, et je me rend compte que cette fille qui m’a accompagné pendant toute mon adolescence, m’est indispensable, je l’aime vraiment énormément et je sens que tourner la page est comme inhumain..
    Je sens que sans elle je vis plus, j’ai essayé de vivre une semaine sans aucune nouvelle d’elle, je ne mange plus, je dors plus, notre relation était la plus fusionnelle possible et au fil de la semaine j’ai ressenti aucune amélioration sur mon moral
    Que me conseillez donc de faire?
    merci infiniment de m’avoir lu, j’attend votre réponse avec impatience..

    1. Bonjour,
      je suis très touchée par votre témoignage et impressionnée par votre maturité. A 18 ans, c’est rare d’avoir un tel recul.
      Je comprends votre souffrance qui est un véritable chagrin d’amour et c’est très douloureux. C’est aussi une blessure qui vient fragiliser votre estime de vous. Mais si rupture il doit y avoir, cela parle davantage de votre amie que de vous puisque vous seriez prêt à continuer de votre côté.
      Aimer c’est aussi accepter parfois de laisser partir l’autre …
      Vous avez vécu une très belle relation et quoiqu’il advienne c’est une vraie richesse et une expérience précieuse à conserver comme telle. Préservez tout ce qui a été beau entre vous et faites en un souvenir fort et sacré.
      L’âge joue en votre défaveur, car il est tentant et naturel lorsqu’on est si jeunes, d’avoir envie de mettre à l’épreuve les sentiments et la relation en s’ouvrant à d’autres horizons et rencontres possibles, ce qui n’enlève rien à la qualité de ce vous avez vécu.
      Faites ce qui est en votre pouvoir si vous voulez tenter de sauver la relation, discutez-en ensemble, puis lâchez… ne soyez pas dans la résistance, vous risqueriez de souffrir encore plus.
      Si c’est trop douloureux, ne restez pas seul avec votre chagrin. Venez en parler.

      1. Merci énormément pour votre réponse… je reviens vers vous pour vous dire ce qu’il en est devenu, afin d’avoir votre avis..
        elle m’assure que sa vie n’est pas possible sans moi, elle reste cependant en couple avec sa nouvelle rencontre… elle m’assure aussi que ce dernier la rend actuellement heureuse, mais qu’elle pense que ce ne sera que de courte durée, malgrès que pour elle cette rencontre est peut être importante. Bien évidemment, je souffre..
        elle me répète cependant que je reste et je resterai le plus important pour elle, nous continuons de nous voir, nous nous désirons au quotidien, elle me dit que m’imaginer aller voir ailleurs la détruirait..
        j’insiste sur le fait que pendant ces 4 ans nous avons eu une relation extrêmement fusionnelle , nous avons tout découvert ensemble. Néanmoins, je sens que le type de relation dans lequel nous nous lançons, pas se raconter nos aventures et profiter entre nous, nous fait souffrir…..
        Je sens que au fond de moi elle décide de ne pas quitter son nouveau copain car elle sait que je continuerai éternellement à lui courir après.. la solution serait donc de couper tout les liens mais nous n’en sommes pas capables et nous ne voulons jamais passer par la.. nous nous voyons dans le futur l’un de l’autre. Selon vous que devons nous faire? Merci encore infiniment pour votre retour… nous avons besoin d’aide

        1. Vous avez toutes les réponses… A vous de vous positionner en vous respectant profondément pour qu’elle se positionne clairement de son côté et qu’elle vous respecte à son tour. Courage, vous méritez d’être respecté mais cela dépend de vous… Je vous encourage à consulter

  77. bonjour,
    J’ai eu un chum à temps partiel pendant 3 ans car je l’ai laissé à plusieurs reprises et quand il voyait que je m’enfuyais il me laissait plustôt que de me retenir …..il est vrai que quand je décidais de partir …. mais ce que j’aurais voulu à ce moment là c’est qu’il me retienne et me prenne dans ses bras et me rassure qu’il me dise qu’il m’aime et me comprenne ……que je sente quil me supporte et me comprenne …….nous ne sommes plus ensemble depuis 2 mois et lui des qu’il m’a laissé s’est jeté dans les bras d’une autre…… et il me contacte à l’occasion et moi aussi et lorsqu’il y a contact … la flamme s’allume instantanément …. comment savoir si je l’aime vraiment ou c’est seulement une attirance …. ou de la dépendance ……. merci de me répondre .. je suis perdue

    1. Bonjour Manon,
      Votre relation n’a pas été « comblante », vous aviez besoin d’être rassurée, de savoir que vous comptiez suffisamment pour lui et vous avez testé ses sentiments en vous éloignant à plusieurs reprises pour qu’il vous retienne.Bref, vous aviez besoin tout simplement de vous sentir importante, spéciale et aimée. Quoi de plus normal !
      Votre partenaire n’a pas pu tenir ce rôle et ne le joue toujours pas. Avez-vous pu communiquer tous les deux et lui avez-vous clairement exprimé votre demande et votre besoin ? C’est essentiel dans un couple.
      C’est à vous de vous positionner clairement. Pourquoi lui ouvrez-vous encore la porte alors qu’il vous a déçue à maintes reprises ? Sur le terrain de la sexualité, vous pouvez vous retrouver mais est-ce suffisant pour aimer vraiment et construire une histoire solide ? A vous de relever la barre. Vous sentez-vous respectée ? Vous respectez-vous vous même en revenant vers lui et en acceptant qu’il vous recontacte ? Il me semble que votre besoin d’être aimée est plus fort que celui d’être respectée et c’est un problème qui parle d’un manque de confiance et d’estime en vous même. Pour aimer vraiment sans prendre le risque d’être dépendante, comme vous le dites et de replonger dans une relation insatisfaisante, il faut d’abord s’aimer soi même. Cela se décide et s’apprend, c’est un beau chemin de construction sur lequel je serai heureuse de vous accompagner.

  78. Pour ma part, je suis avec une femme depuis plus de 11 ans, mais je ne suis jamais tombé amoureux d’elle (pas de manque), puis il y a eu des incidents et engueulades régulièrement…Je l’ai trompé par ennui . J ‘ai rencontré une femme qui m’a apporté de l’amour et elle semblait être amoureuse de moi ; mais le problème c ‘est qu’elle n’était pas informé de ma situation…
    Puis je lui avoué et cela a été apocalyptique… Elle m’a jamais pardonné, maintenant, je pense à elle tous les jours… J ‘aimerai pouvoir le reconquérir mais cela semble impossible.
    Je pense avoir perdu peut être la femme de vie.

    1. Bonjour,
      Je comprends votre souffrance et votre manque qui a augmenté avec votre rupture. Cependant, votre situation n’est vraiment pas claire et c’est sans doute le bon moment pour vous questionner et vous positionner par respect pour vous même et pour les deux femmes de votre vie. Votre relation extra conjugale parle de trois souffrances, la votre que vous n’avez pas prise en charge amis aussi celle que vous avez fait subir à vos deux compagnes. Pourquoi être allé voir ailleurs sans essayer de communiquer avec votre femme, de lui exprimer votre ennui, votre besoin et tenter de remettre de la vie et du plaisir entre vous ? En allant voir ailleurs vous vous êtes privé de tout cela et n’avez rien réglé. Cela pose aussi la question de la confiance et de la fidélité. Vous n’avez été honnête envers personne, ni envers vous, ni envers elles et c’est ce que cette femme n’a pas supporté.
      Aujourd’hui, vous avez à apprendre de vos expériences et à prendre du recul.
      Et votre femme dans tout ça ?
      Tout cela parle de vous et je vous encourage à consulter pour y voir plus clair, comprendre ce qui s’est joué pour vous pour pouvoir faire de vrais choix.

      1. Merci votre réponse, à vrai dire il y a une lassitude, une peur de la solitude sans doute…Je fais avec…, même si je suis loin d’être heureux.
        Finalement, je serais jamais si cela aurait pu fonctionner car il y a un fossé dans une vie de couple. De plus elle semblait agressive dans certain moment

  79. bonjour,
    J’ai eu un chum à temps partiel pendant 3 ans car je l’ai laissé à plusieurs reprises et quand il voyait que je m’enfuyais il me laissait plustôt que de me retenir …..il est vrai que quand je décidais de partir …. mais ce que j’aurais voulu à ce moment là c’est qu’il me retienne et me prenne dans ses bras et me rassure qu’il me dise qu’il m’aime et me comprenne ……que je sente quil me supporte et me comprenne …….nous ne sommes plus ensemble depuis 2 mois et lui des qu’il m’a laissé s’est jeté dans les bras d’une autre…… et il me contacte à l’occasion et moi aussi et lorsqu’il y a contact … la flamme s’allume instantanément …. comment savoir si je l’aime vraiment ou c’est seulement une attirance …. ou de la dépendance ……. merci de me répondre .. je suis perdue

  80. Généralement pour faire comprendre le concept de besoin, on fait appel à un parallèle entre les besoins physiques comme l’alimentation ou l’hydratation qui doivent être assouvis par l’environnement, et les besoins psychiques qui doivent être satisfaits de l’intérieur. Pourquoi alors lorsqu’on cherche à combler les besoins psychiques on conseille à les satisfaire par soi même et pas de l’extérieur. Ceci est d’autant vrai incitatif lorsqu’on est à la quête de l’amour. N’y a t’il pas là une contradiction? ou d’une autre manière n’est il pas impossible de satisfaire le besoin d’amour de l’intérieur et il ya alors nécessité de la présence de quelqu’un dans l’environnement?

    1. Bonjour,
      Je ne suis pas sûre de bien vous suivre dans votre réflexion mais voici ce que j’ai envie de vous dire avec ce qu’en j’en comprends.
      Nous avons tous des besoins « universels », besoin de survie, de sécurité, d’amour, d’intégrité, d’expression de soi, de spiritualité …Ces besoins sont pris en charge quand nous sommes petits par nos parents en grande partie, mais en grandissant c’est à nous de les combler et de les prendre en charge.
      En ce qui concerne le besoin d’aimer et d’être aimé, puisque c’est le sujet, cela nous appartient aussi. A nous de satisfaire ce besoin en apprenant d’abord à nous connaître et à nous aimer nous même. Il s’agit de consolider notre confiance en nous, notre estime de nous même, pour ensuite espérer aimer quelqu’un et nous laisser aimé. Aimer commence par soi et c’est une responsabilité et un apprentissage. Donc nous sommes seul pour satisfaire ce besoin.
      Toutefois, en tant qu’humain, notre plus grand besoin est celui de nous sentir relié, avoir le plaisir d’être en contact avec d’autres et de partager. On va donc avoir besoin de nous tourner vers l’extérieur, d’aller vers les autres pour être nourri par toute la palette des sentiments, dont l’amitié et l’amour. Chaque personne croisée a le pouvoir de nous enrichir différemment à des degrés différents;
      Donc, oui, nous avons à combler nos besoins intérieurs seul et c’est notre responsabilité, mais cela va passer obligatoirement par les autres.

  81. Bonjour,
    Voilà un article qui correspond tout à fait à ma problématique du moment et surtout à celle de mon ex-conjoint.
    Il m’a quitté il y a 15 mois pour une collègue du jour au lendemain alors qu’il l’avait à peine embrassé…ils ont vécu un amour passionné dans lequel ils ont trouvé bon d’inclure très tôt nos enfants (de 2 ans1/2 et 6 ans). Cela a été très difficile pour moi car même si j’avais conscience des difficultés de notre couple, je ne m’attendais pas à une décision aussi extrême aussi rapidement et sans aucune possibilité de pouvoir me « battre » pour sauver notre histoire.
    S’en est suivi une année où j’ai rebondi tant bien que mal et où j’avais plus ou moins l’impression de parvenir à accepter la situation et à passer à autre chose… Mais notre relation n’avait rien de trop normal pour des parents séparés : nous nous voyions beaucoup, discutions beaucoup et j’avais toujours ce sentiment d’inachevé… Lui avait une très forte culpabilité, un manque évident de notre famille qui a été à l’origine de nombreux conflits dans son couple.
    Cet été mon fils a eu un accident heureusement sans gravité mais qui aurait pu l’être. Nous nous sommes à ce moment là rapproché (physiquement aussi…) Et avons passé des vacances chacun de son côté…
    À la rentrée, je l’ai senti pas bien il a commencé à me dire que ça n’allait plus dans son couple parce qu’il pensait trop à moi, à nous… Il s’est séparé de l’autre… Et me disait vouloir reconstruire, repartir sur de bonnes bases même se faire aider pour cela… Moi je lui disais que c’était mon souhait d’essayer de rebâtir notre couple même s’il faudrait du temps et que ça ne serait pas si simple. Je ne voulais pas qu’il revienne trop vite à la maison pour préserver nos enfants.
    Bref nos discussions n’ont certainement pas été à la hauteur car aujourd’hui il me dit qu’il veut retourner avec elle parce qu’elle lui manque et que c’est avec elle qu’il veut être… Encore une fois je subis sa décision et lui ne prend aucun temps pour réfléchir…
    La question est la suivante: comment reconstruire qd on sait que la personne nous aime mais est amoureux d’un autre? Peut-on retrouver le sentiment amoureux le désir pour l’autre que moi-même je ne suis plus sûre d’avoir?

    1. Bonjour,
      J’entends votre souffrance Fanny. l’infidélité est un drame amoureux et un véritable choc affectif. Votre conjoint ne vous a laissé aucun choix et vous a mis dans l’impuissance deux fois de suite.
      Par respect pour vous, pour vos enfants, lui même et sa maîtresse, il doit impérativement se positionner pour mettre fin à la souffrance de tous.
      Voici ma réponse à vos questions :
      Pour reconstruire un couple, il faut être deux, donc la balle est dans son camp, il doit prendre les bons moyens pour cela et consulter d’urgence.
      S’il n’est pas prêt pour cela, à vous cette fois de vous positionner. Il ne peut pas vous faire attendre et espérer indéfiniment de la sorte. Vous méritez d’être respectée.
      Enfin, bien sûr que l’on peut raviver la flamme à tous moments, il suffit juste d’en avoir envie et d’en prendre les moyens.
      Pour y voir plus clair et surtout pour prendre soin de vous, je vous propose de consulter et de me contacter. Je reçois à mon cabinet mais aussi par Skype ou par téléphone via Facebook. Il est temps de penser à vous…

  82. Bonjour,

    Je suis concernée par le sujet. J’ai 26 ans, je suis avec mon ami depuis 4 ans. Je ne suis jamais tombé amoureuse de lui mais je l’aime, j’aime tous ce qu’il est: sa personnalité, sa manière d’être (aussi bien en publique qu’en privé), sa voix, son attitude…Il n’y a rien chez lui qui m’énerve….on se correspond beaucoup : même vision de la vie, du couple et de la famille, même valeur, centre d’intérêts/loisirs communs, … Et je ressens l’envie de tout partager avec lui, j’ai tout le temps envie de le prendre dans mes bras, de l’embrasser. Les périodes où on n’habitait pas ensemble, lorsqu’on se voyait je ne voulais pas que ça s’arrête, lorsqu’on se téléphonait je trouvais n’importe quoi à dire juste sous pretexte de rester en lien avec lui.

    Ce qui nous différencie c’est que lui préfère une relation amoureuse sécure, sereine, avec bcp de respect, de confiance, ce que l’on a car la passion est pour lui synonyme de souffrance et moi j’aurais aimé une relation amoureuse plus passionnelle qui pour moi est synonyme d’une grande joie, d’enthousiasme, de papillon dans le ventre (soit tombé amoureuse de lui).

    Je n’en peux plus de cette ambivalence, j’ai d’une part l’envie d’aller rencontrer quelqu’un d’autre en espérant tomber sur quelqu’un qui ressemble beaucoup à mon homme actuel (même si je suis pratiquement certaine que personne ne pourrais me correspondre autant que lui) mais avec qui je pourrais me sentir vibrer, de qui je pourrais tomber amoureuse. Je regrette même de ne pas avoir tenté de récupérer le numéro d’un garçon que je trouvais très beau que j’ai rencontré il y 3 ans. Le fait de regretter cela me fait souffrir.
    Et d’autre part, j’ai envie d’avoir un enfant avec mon copain actuel, de vivre cette expérience extraordinaire de la parentalité avec lui.

    J’ai deux envies qui s’opposent au fond de moi, qui me fond souffrir. Je n’en peux plus de cette situation, il me faut prendre une véritable décision : choisir de construire ma vie avec lui (avoir un enfant), soit me séparer.

    Pourriez-vous m’aider, je ne parviens pas à voir en moi quelle décision est la meilleure pour moi.

    Merci beaucoup par avance pour votre réponse.

    1. Bonsoir,
      Dans ce que vous décrivez au début de votre commentaire et au début de votre relation, il me semble bien que vous avez été amoureuse…
      Il me semble aussi que vous êtes « victime » de tout ce qui est véhiculé dans notre société, à savoir l’idéalisation de la relation amoureuse. Du coup, vous cultivez cet imaginaire qui consiste à croire que l’herbe est plus excitante et plus verte ailleurs, alors que vous avez la chance de bénéficier d’un jardin particulièrement construit et fleuri, et ça, c’est vraiment très précieux.
      Aller voir si l’herbe est plus verte ailleurs c’est prendre deux gros risques, celui d’être très déçue car une fois que la passion du début s’estompe, on retombe dans la réalité inévitablement et surtout, vous risquez de perdre celui qui semble vous apporter tout ce qu’il faut pour construire et aimer.
      Allez-vous laisser votre corps prendre les manettes ? Ou votre cerveau ?
      Vous obtiendrez ce que vous déciderez. A vous de décider si vous allez succomber à la tentation ou si vous vous investissez avec le meilleur de vous même dans la relation, dans la confiance, en honorant ce que votre compagnon vous offre.
      Dans le premier cas il s’agit d’un amour sans doute encore « immature » qui cherche le plaisir, la sensation immédiate, dans le second d’un amour plus « mature », lucide, qui cherche à construire dans la durée en s’engageant.
      Vous êtes responsable de vos choix et de vos actes, donc, si vous voulez une relation qui dure, traitez la avec respect et honorez la avec gratitude.
      Vous avez été claire, deux choix s’offrent en effet à vous, vous séparer mais quel est le sens d’une séparation quand tout nous correspond ? ou choisir de construire en vous en donnant les moyens : vous investir et renoncer aux plaisirs éphémères. Choisir, effectivement n’est pas facile car c’est renoncer…

  83. Et si jamais je décide rester avec lui:
    -> Comment faire pour ne pas me sentir frustrer tout au long de notre vie de couple ?
    -> Comment puis-je rester avec lui, alors qu’ à tout moment si je rencontre quelqu’un qui m’émue, qui ne me laisse pas insensible, je peux décider de le quitter (d’ailleurs je ressens la peur de tomber amoureuse de quelqu’un d’autre) ?
    -> Je ne peux pas rester avec lui, si je sais que dès qu’une opportunité de ressentir l’état amoureux avec quelqu’un d’autre, se présentera, je la saisirai?
    -> OU comment puis-je m’engager tout en me disant je vais pas rester toute ma vie (tout au plus 20 ans) avec lui car à un moment donné j’aurais besoin de partir pour me donner la chance de vivre une histoire passionnelle dans ma vie?

    1. Choisir c’est renoncer. Quand une décision est prise on avance sans regarder en arrière et on se donne les moyens de vivre avec nos convictions et nos valeurs.
      S’engager c’est vouloir le bonheur de l’autre et avoir la motivation de la durée, ce n’est pas un CDD mais un CDI…

  84. -> Comment accepter de simplement aimer ?
    -> Comment, en choisissant de m’engager avec lui, accepter de ne plus jamais vivre cette état d’euphorie amoureuse, cette douce drogue ?

    1. Bonjour, on ne peut avoir « l’argent et le beurre ». Beaucoup de personnes sont dans votre cas, moi en premier lieu… Bon courage EDon

  85. Bonjour,
    J’ai 24 ans et j’ai copain que je vis avec ça fait 1 an et 8 mois. Avant ça j’ai connue le cousin de mon amie qui est juste un ami pour moi, ça fait 7 ans et depuis je l’aime tellement jusqu’aujourd’hui, il a même voyagé et dans le pays où il est, il a déjà une copine. Celui que je suis en relation jusqu’à maintenant j’étais d’abord amoureuse de lui et je l’aimais mais maintenant non, il vient même de me demander en mariage mais je lui ai dit d’attendre que je réflechisse. J’aime toujours le cousin de mon amie, je lui (le cousin) ai parler de ce que je ressent pour lui. il me disait aussi qu’il m’aime mais comme son amie toujours. Et il y avait eu même une dispute entre nous et malgré qu’on a tout arrangé. j’ai continue toujours à l’aimer beaucoup.
    Merci pour votre aide

    1. Bonjour Paula,
      Quelle est votre véritable question ?
      Apparemment, la demande en mariage de votre ami actuel remet tout en question pour vous.
      Vous voilà amenée à faire le point sur vos sentiments. Qui choisir ? Votre ami ? le cousin de votre amie ? Aucun des deux ?
      Vous semblez prendre conscience que vous n’aimez pas véritablement votre ami ou que vous ne l’aimez plus, contrairement au cousin de votre amie.
      Lui, de son côté vous apprécie comme une amie mais pas comme une partenaire amoureuse possible. est-ce bien cela ?
      Prenez le temps de penser à vous et suivez votre intuition. Si vous sentez que votre ami n’est pas l’homme avec lequel vous voulez construire,soyez honnête avec vous même et avec lui, dites le lui et préparez-vous à la séparation. Si vous sentez que le cousin de votre amie ne ressent rien d’autre que de l’amitié pour vous, vous allez devoir accepter sa décision même si elle vous fait souffrir.
      Un engagement c’est important, vous êtes jeune, prenez le temps d’être prête, forte de votre expérience.

  86. Article interessant. Mais definir ‘aimer’ et ‘etre amoureux’ est toujours un exercice difficile. Pourtant, ce sont deux notions bien differentes. Ce n’est probablement qu’un point de vue d’homme mur, mais je pense que ‘etre amoureux’ est tres volatile. C’est en effet tres lie a l’emotion. On a le coeur qui bat rien qu’en regardant l’autre ou en pensant a l’autre. Il ou elle nous manque. On a envie de prendre l’autre dans ses bras, l’embrasser, avoir des contacts physiques, et plus si affinite, comme on dit. ‘aimer’…c’est tout ca ausi, mais beaucoup plus sous forme de sentiments que d’emotion. Ce n’est pas que dans la tete. Le coeur s’ouvre et le corps ressent aussi. Mais c’est plus libre, plus ouvert, plus relax. En fait, si vous AIMEZ la personne – disons plutot d’ailleurs ‘si vous avez de l’amour pour cette personne – vous l’aimez telle qu’elle est et cet amour ne sera pas affecte meme si…et c’est la grande difference…meme si cet personne aime quelqu’un d’autre ou vous quitte meme pour quelqu’un d’autre. Posez vous simplement la question: qu’est-ce que sentirai si elle ou il tombait amoureu(se) dun(e) autre et me quittait pour cette autre personne? QWu’es-ce quue je sentirais? De la rancoeur, une grande deception, de l’amertume, de la haine meme? Alors c’est simple, vous n’aimez pas cette personne. Vous etes amoureux; vous etes atache a cette personne; vous voulez peut-etre faire votre vie avec elle, mais vous n’avez pas reellement d’amour pour elle, comme une mere ou un pere a de l’amour pour son enfant; comme Dieu aime toutes les creatures (ca vous parle si vous avez des sentiments religieux); comme un maitre spirituel aime tous ceux qui viennent (ou ne viennent pas d’ailleurs) a lui (ca vous parle si vous etes sur un chemin spirituel). Aimer, c’est un sentiment libre de la possession. C’est un etat d’etre, libre de l’avoir. On ne cherche pas a posseder l’autre. On a juste de l’amour pour lui ou elle. Quio que cette personne fasse, dise ou ressente pour vous. L’amour n’a meme pas besoin de reciprocite. L’amour est un sentiment qui fait grandir. Etre amoureux est une emotion qui nous porte aux paradis mais qui peut tout aussi facilement et rapidement nous entrainer en enfer la seconde d’apres. Ce n’est pas mal en soi. Il faut juste savoir de quoi on parle. Ne pas mettre toute son esperance et sa confiance sur ce qui, par essence, ne dure pas et n’a pas d’assise.
    Je le repete, ce n’est que mon point de vue. Mais ce point de vue m’a bien aide dans ma vie.

    1. Bonjour Serge,
      Merci pour votre témoignage et votre point de vue que je partage.
      Oui, être amoureux est « volatile » et dure pas car c’est une émotion.
      Oui, aimer, c’est à la fois être amoureux mais avoir dépassé cet état en transformant l’émotion en sentiment durable, « tranquille », apaisé.
      Oui, avoir de l’amour pour une personne, l’aimer, c’est l’accepter en entier, malgré ses défauts et ses actes qui parfois nous font souffrir…
      Oui aimer est un acte bien plus grand qui nous élève mais je pense qu’il faut avoir une certaine expérience de la vie pour en convenir.
      Votre question est très intéressante :
      Jusqu’où aime-t-on ?
      Et qui aime-t-on au juste ? La personne ? au point de lui laisser sa liberté pour qu’elle soit heureuse ? Ou nous même qui avons besoin de l’autre pour renforcer notre manque d’estime de nous ou notre « ego »?
      Vous élevez le débat mais n’oublions pas que c’est « chacun sa route, chacun son chemin… » Il faut parfois beaucoup d’expérience, d’échecs, de désillusions, de souffrance, de maturité, d’éveil, de sagesse pour en arriver au véritable sens du mot AMOUR, tel que vous l’exprimez. Parfois, une vie entière et parfois une vie ne suffira pas..
      Cela rejoint la pensée bouddhiste, selon laquelle, Aimer l’autre, c’est l’aimer sans cage, avec la main ouverte, même s’il est libre de s’en aller…

  87. Bonjour,

    Je trouve votre article très intéressant.
    Je suis depuis 1 an 1/2 avec un homme que j’aime et dont je n’ai jamais pu dire être amoureuse (merci à votre article de m’avoir fait comprendre que ce n’était pas anormal).
    Nous sommes aujourd’hui dans une impasse car il se sent perdu. Il me dit que je corresponds en tout point à ce qu’il recherche, mais qu’il n’a pas l’impression d’être amoureux de moi. Et il craint de rencontrer un jour une autre femme et de craquer, parce que selon lui, il manque quelque chose avec moi. Il n’arrive cependant pas à mettre de mots sur ce qui manque…
    Il n’arrive pas non plus à me dire qu’il m’aime. Il ne sait plus où il en est.
    Comment pourrais-je l’aider (nous aider) à sortir de cette impasse ? J’ai peur de perdre mon temps avec un homme qui recherche juste une relation confortable.
    Merci par avance pour vos conseils…

    1. Bonjour,
      Vous semblez bien lucide et vos doutes sont légitimes. Malheureusement, « le problème est dans son camp », sa confusion parle de lui, de son histoire sans doute, de ses fragilités, de ses expériences amoureuses probablement aussi …
      Vous ne pouvez pas faire le travail pour lui ni le rassurer. Pour sortir de l’impasse, je l’ encourage vraiment à consulter en individuel et/ou, je vous encourage à consulter en couple pour faire le point sur l’avenir de la relation et identifier les blocages. Je suis disponible pour cela, y compris par Skype ou via Facebook, n’hésitez pas à prendre soin de vous

  88. Bonsoir !
    Ghislaine bravo c’est un très bon article !
    Si je peux me permettre de conseiller aux couples (et aux personnes seules) de lire le livre de Gary Chapman « Les langages de l’amour » (6€ à la Fnac). Il y évoque avec perfections ce sujet que vous avez abordé Ghislaine, et décrit la manière dont les individus peuvent chercher à s’aimer. Selon lui, toutes les difficultés viennent du fait que les individus ne parlent pas la même langue en amour. C’est à dire que l’amour n’est pas perçu/compris pareillement par tous. Il distingue 5 langages :
    – les cadeaux
    – les paroles valorisantes
    – les services reçus
    – les moments de qualité
    – le contact physique.
    En gros, chacun perçoit et s’exprime par un langage (on peut percevoir et s’exprimer dans un langage différent). Si dans un couple il y a un décalage entre langage perçu par l’individu et langage parlé par le conjoint : problème qui surgit lorsque disparaît le sentiment amoureux ! Il est donc selon lui tout à fait possible d’apprendre à s’aimer ! (ces langages de l’amour sont aussi valable en amitié et amour fraternel)
    Bonne chance à tous, je vous souhaite de savoir et pouvoir aimer.

    1. Merci Marie pour votre partage riche et complémentaire. Ce livre est un incontournable, en effet, en matière de relation et je prévois d’écrire un article sur ce beau sujet dès que possible ! Merci

  89. Bonjour,
    Je suis avec ma copine depuis 1 an et demi. Tout étais vraiment parfait jusqu’à maintenant mais avec ses études de médecine, elle con’ait Un moment de doute et envisage de peut être mettre fin à notre relation. Pourtant elle veut qu’on reste ami proche ce que je ne serai pas capable de lui offrir. Croyez moi, nous avons beau être jeune, nous avions déjà envisager de faire notre vie ensemble car nous trouvions chez l’autre des qualités, une personnalité et un état d’esprit qui nous convenaient à la perfection.
    Maintenant à cause de ses études, ma copine pense qu’en fait nous devrions juste rester ami pour le moment et pourquoi pas repartir vers une relation amoureuse ensuite. Je pense que cela serait plus que néfaste et donc non envisageable. Deux solutions selon moi :
    – se battre et décider de s’aimer, chose faisable compte tenu de nos attirances.
    – s’oublier et peut être plus tard dans 3,4 ans se retrouver et devenir ami.

    Pour ma part je suis prêt à faire tous les efforts possibles pour rendre notre relation plus facile pendant ses études, mais elle continue à douter et à se demander s’il ne vaut peut être passer mieux arrêter malgré tout ce qu’on ressent l’un pour l’autre.
    J’espere Que vous pourrez m’aider et me conseiller pour que je puisse l’aider à y voir plus clair.
    Pour moi on est au moment où il faut choisir entre aimer ou s’arreter Mais je n’arrive pas à trouver les mots justes pour lui faire comprendre cela.
    Merci d’avance pour votre aide.

    1. Bonjour Paul,
      « Aimer ou s’arrêter »…
      Montrez-lui la force de votre amour Paul !
      Je comprends votre souffrance, mais personne ne peut obliger quelqu’un à aimer contre son gré.
      Vous aimez profondément votre amie et vous ne voulez pas la perdre. Je vous conseille donc de l’attendre et de vous armer de patience.
      la période des études est une grosse épreuve à traverser pour les amoureux et les études de médecine sont particulièrement difficiles et exigeantes. Elles demandent donc une vigilance particulière aussi et une adaptation pour savoir prendre la juste distance et ne pas perturber le rythme intensif du travail. Il est indispensable qu’elle s’y consacre même si vous devez vous effacer pendant un certain temps.
      Assurez-vous que votre copine n’ait pas un autre homme dans sa vie et si ce n’est pas le cas, ne baissez pas les bras .
      Ne prenez pas le risque de reporter votre amour car plus tard, ce sera peut -être trop tard
      Puisque vous l’aimez profondément, prouvez le lui
      Dites-lui que vous êtes d’accord et que vous respectez son courage, ses études ainsi que ses intentions. Dites -lui que vous l’aimez et que vous saurez l’attendre et vous montrer discret. Envoyez-lui juste des messages réconfortants sans rien exiger en retour, voyez comment les choses évoluent et fixez-vous à vous même, une « dead line ». Courage !

  90. Bonsoir Ghislaine,
    Je me lance à mon tour. Je vis une histoire passionnelle avec un homme que j’ai connu alors que j’étais encore en couple. Je suis tombée folle amoureuse de lui, j’ai quitté le père de mes enfants, j’ai attendu 3 ans qu’il se sépare de sa femme, 5 qu’il soit divorcé… entre temps il est parti vivre à 10 000 km de moi et notre relation s’est poursuivi malgré quelques interruptions quand vraiment je souffrais trop de son manque d’amour, d’attention, de respect de mes besoins… Il y a un an j’ai découvert qu’en plus, il m’avait trompé pendant plusieurs mois. J’ai donc décidé immédiatement de le quitter, mais depuis lors, il se bat pour ne pas me perdre, comme jamais. Il a beaucoup travaillé sur lui avec des thérapeutes pour comprendre et essayer de cesser ses comportements destructeurs. Mais moi, avec tout ça je ne sais plus où j’en suis. Je suis terriblement attachée à lui, je n’arrive pas à envisager de le perdre, qu’il ne soit plus dans ma vie… On se parle tous les jours, on arrive à se voir régulièrement, mais je n’arrive plus à dire si je l’aime ou pas. Il ne me manque plus autant, je me suis habituée à son absence. Je continue à avoir du désir pour lui quand on est ensemble mais souvent, je suis en colère contre lui. Je n’arrive pas à être bienveillante, je suis en posture défensive tout le temps. Avec parfois, des bouffées d’amour quand on est ensemble. Je suis perdue. Arrêter parce que c’est cassé, ou continuer? Mais comment sortir de la situation qui nous rend malheureux tous les deux? On se dispute tout le temps, il dit qu’il m’aime, et le prouve plutôt plus qu’il ne le faisait, mais c’est moi qui ne sais plus où j’en suis… merci de votre aide

    1. Bonjour Muriel,
      Vous n’êtes plus amoureuse, vous n’avez plus confiance ni en vous, ni en lui, ni en la relation. Vous doutez.
      Vous en êtes au stade du choix d’aimer en connaissant ses travers mais vous avez peur de souffrir encore à cause de lui.
      Qu’êtes-vous prête à engager pour lui ? Et lui de son côté ?
      Avez-vous un vrai projet ensemble ? Projetez-vous de vivre ensemble ? On ne peut créer un attachement solide à distance trop longtemps, avez-vous fait l’expérience de vivre ensemble ?
      Quel est votre besoin et comment vous sentir respectée ?
      Il vous a fait beaucoup souffrir et vous lui en voulez, ce qui est compréhensible.On peut apprendre à aimer, à s’exprimer et communiquer sans violence.
      Pour sortir de votre confusion, je vous encourage à consulter seule dans un premier temps puis en couple, si vous êtes prête à aimer en vérité et en connaissance de cause.

  91. Bonsoir,
    J’ai depuis presqu’un an une relation avec un collègue, au départ, j’ai provoqué cette rencontre, il était séparé depuis quelques mois et moi quelques années. Pourquoi pas ? On s’est vus, on s’est plu ! Puis on s’est re vus… puis ça dure et dure on s’est toujours promis que rien de plus c’est bien comme ça. Je ne me sens pas capable de lui imposer ma vie avec des enfants qui ne sont pas les siens. On se dit toujours qu’on ne veut pas vivre ensemble, il ne sort jamais de ma tête, je l’ai dans la peau. Il en dit la même chose et on campe sur nos positions. On se dit qu’on a le temps de laisser venir mais on se manque tout le temps et c’est viscéralement difficile. Pour moi du moins. Nos histoires passées ont un poids mais je me demande si un jour on pourra les laisser derrière et avancer. Je pense qu’en se laissant du temps c’est ce qu’on fait mais nerveusement parlant, je fatigue.
    Merci

    1. Bonsoir Mary,
      Je comprends vos attentes, votre impatience (« je fatigue »…) et vos questionnements.
      De manière générale, les femmes sont beaucoup plus « pressées » et enclines pour engager une relation.Pour les hommes, c’est souvent plus long, ils ont besoin de plus de temps. Je vous encourage à lui laisser ce temps, sans lui mettre la pression qui risquerait de le faire fuir ou de provoquer méfiance et résistance, soit l’inverse de ce que vous souhaitez. Partagez le plus de choses ensemble et savourez ces instants précieux qui le prépare à la confiance.
      Il n’est pas sûr, par ailleurs, qu’il ait fait le deuil de sa relation précédente ni travailler dessus. Et vous même ?
      Pour vous alléger chacun du « poids » de vos histoires respectives et tourner la page en conscience, je vous encourage à consulter.
      Vous êtes amoureuse et cet état est amplifié par le manque de sa présence et vos manques affectifs.
      Si vous voulez que cette relation évolue et passe au second stade : « aimer », mettez vous à son rythme, laisser lui plus de temps et faites vous accompagner si vos attentes sont trop fortes

  92. Bonjour,
    voilà cela va faire bientôt 4 ans que je serai avec mon petit et depuis quelques mois, je fais mes études d’une heure et demi de chez moi donc je vois plus mon copain en semaine sauf le week-end. Si je fais mon stage dans le coin où j’habite, je le vois dans la semaine par contre. J’ai été attiré par un autre garçon et je pense souvent à lui. Pourtant je n’ai pas envie d’être avec lui et de briser mon couple. De mon côté, j’ai commencé à avoir des doutes souvent sur mon couple (l’aime je vraiment?) car je suis moins attirée par mon copain. Pourtant j’aime quand il m’embrasse, quand il me fait des câlins, quand il passe du temps avec moi, quand il me fait rire (j’habite avec lui). En faîte je crois que le quotidien est devenu mou (il est beaucoup sur l’ordi et on est chacun de notre côté). Je m’en veux énormément car je n’ose plus le regarder dans les yeux. Pourtant le mec qui m’attire, j’y pense mais des fois j’y pense plus. Cela me fait mal car je veux par rompre mon couple, je veux que cela redevienne comme avant. Mon copain m’attirait avant mais maintenant moins. J’ai pensé au rupture mais au fond de moi, je ne veux pas vivre sans lui. Quand mon copain n’est pas là, je pense à lui et j’ai besoin avoir ces nouvelles. Comment faire pour que tout redevienne comme avant Comment faire pour arrêter mes doutes et enfin vivre paisiblement avec mon homme?

    1. L’amour est une décision …!
      Au fil du temps, le sentiment amoureux s’estompe et laisse place à la réalité du quotidien. On glisse vers la possibilité d’aimer et c’est là que nous avons le pouvoir de cultiver l’amour pour qu’il puisse durer.Vous en êtes à ce stade me semble-t-il puisque vous n’imaginez pas vivre sans lui.
      A vous de décider ne pas alimenter une attirance passagère en vous concentrant sur votre relation.
      A vous de décider de combattre la routine en formant des projets, en insufflant de la fantaisie dans votre quotidien, en prenant des initiatives nouvelles, en créant de la nouveauté, en faisant davantage attention à votre copain, en prenant soin de lui, en changeant vos habitudes… Bref en créant du mouvement ! Cela ne redeviendra jamais tout à fait comme avant mais fera place à un amour vivant et plus fort si vous êtes vigilante pour le cultiver !

    2. Merci de m’avoir répondue!
      J’ai bien réfléchis et je sais que j’ai envie de continuer ma relation avec mon petit ami. En effet, je n’imagine pas vivre sans lui. J’imagine des projets avec lui.
      Celui qui m’attire, je ne le vois qu’en ami, même si je me sens un peu troublée mais sans plus.
      Mon homme et moi avons décidé, de changer nos habitudes, en partant dans un hôtel pour la saint valentin 🙂

  93. Chère Ghislaine,

    Je suis avec un homme depuis 6 mois, qui nec crois pas en la fidélité… J’ai 30 ans et je me pose beaucoup de questions vis à vis de cela, j’ai envie d’avoir une famille, construire une vie..
    je l’aime mais il me blesse en même temps en connaissant ses infidélités. Il a besoin d’aller voir ailleurs pour se prouver à lui même qu’il peut le faire ^^ Un frisson…
    Alors, il aime notre relation, veut que je sois heureuse avec lui et ne veut pas me perdre..

    Que me conseillez-vous ?

    Bien Cordialement 🙂

    1. Attention danger !!
      Il ne croit pas en SA fidélité ? Veut-il construire avec vous une famille ? Que vous promet-il comme engagement ?
      Il est urgent de formuler tous les deux votre contrat de base, celui qui scellera votre couple en matière de fidélité. Que chacun dise sa propre définition de la relation de couple, de la fidélité en particulier, ce qui est acceptable ou non, ce à quoi il s’engage. C’est sur ce contrat que vous pourrez envisager l’avenir tous les 2, ou pas si c’est incompatible avec vos valeurs et vos attentes. Pourrez-vous vivre avec un homme infidèle ? Vous propose-t-il de changer pour vous rendre heureuse ? Il faut jouer franc jeux !
      Cela ne fait que 6 mois, donc vous êtes sans doute dans la phase amoureuse qui peut être aveuglante. Attention vous ne changerez pas !
      Si déjà dans cette phase, il va voir ailleurs, alors que c’est la phase la plus « excitante » et la plus fusionnelle, il y a de fortes chances pour que cela continue par la suite et sur le long terme; or, cela vous blesse déjà … s’il y a déjà souffrance, vous partez mal …L’important c’est vous, même si l’infidélité parle de lui.
      Il serait capital de savoir ce qui le pousse à rester infidèle alors même qu’il tient à vous ? Cela révèle soit une philosophie « hédoniste » de principe, auquel cas si vous ne partagez pas la même vous souffrirez, soit une une fragilité psychique (addiction sexuelle ? pathologie ?
      Prenez le temps de la réflexion et faites vous accompagné(e)(s) si besoin pendant qu’il est encore temps.

  94. Je suis avec mon copain depuis maintenant 3 ans et on s’aime toujours fort l’un comme l’autre. Le problème c’est qu’il y a à peut près 1 ans qu’on a perdu petit à petit cette complicité qu’on avais au début, et surtout le faite que nous rigolons plus comme avant.. Nous nous aimons tellement fort que nous ne voulons pas nous quitter plutôt sa serais dure de le faire donc nous Faisont avecais on ne comprend pas forcément d’ou vien le problème .. J’ai l’impression que quelque fois y ce force afin d’essayer de me faire rire mais il ne sais plus trop comment si prendre.
    Durant nos 3 ans nous nous somme séparer beaucoup de fois pour quelque dispute ou mal attendu inutile mais qui n’a jamais atteint nos sentiments..
    durant nos séparation il aller voir ailleurs pour m’oublier mais il n’a jamais réussi et on finissait toujours par se retrouver ..
    penser vous que nous devons nous quitter ? Comment savoir d’ou viens réellement notre problème?

    1. Vous semblez vraiment éprouver de l’amour tous les deux et ce serait dommage de ne pas essayer de construire ensemble puisque vous revenez sans cesse l’un vers l’autre.
      Vous avez dépassé la « phase amoureuse » où tout se passe pour le mieux et coule de source pour rentrer dans la seconde « phase de désillusion » qui vous a fait arrêter la relation plusieurs fois. Pourtant cette phase est nécessaire et réaliste. Elle est obligatoire.
      Les défauts, tout le monde en a, il va falloir choisir de privilégier la personne dans sa globalité sans vous focaliser sur vos défauts respectifs et décider de faire tout ce qu’il faut pour cultiver la relation au lieu d’attendre que cela soit comme au début. Ce ne sera jamais plus comme au début et c’est normal. Vous êtes maintenant authentiques, vous vous connaissez mieux, vous pouvez donc grandir l’un avec l’autre vers un amour moins « drôle » mais plus fort, où vous saurez vous appuyer l’un sur l’autre.
      Vous semblez cependant souffrir d’un problème de communication car vous ne savez pas gérer vos conflits, lesquels sont pourtant normaux et constructifs dans toute relation. Mais tout s’apprend ! Alors consultez pour apprendre à mieux communiquer entre vous et apprendre à les gérer pour mieux aimer.

  95. Bonjour Ghislaine,
    Tout d’abord merci pour votre article qui redonne de l’espoir, je suis en couple depuis 2 ans et demi avec mon copain, je l’aime vraiment d’un amour très fort et je me verrai entièrement faire ma vie avec lui.
    Cependant j’ai 18 ans et c’est mon premier vrai amour, et j’ai peur, peur que cela soit impossible, peur de ne plus l’aimer, peur de passer à côté d’autres choses, peur de rencontrer quelqu’un d’autre, peur de ne l’aimer plus que d’amitié avec le temps si plus de frissons,…
    C’est assez bizarre on dirait que toutes mes peurs deviennent des obsessions qui m’empêche de vivre pleinement au jour le jour, beaucoup de personne dise que c’est impossible de rester avec la première personne que l’on rencontre car on évolue et ça me perturbe, je suis plus que tout attachée à lui et de nature à me poser des questions, je m’en pose trop et cela me rend moins épanouit dans ma vie, une véritable peur de ne plus l’aimer.
    Mon copain est vraiment tout ceux que j’aime même si je sais que je l’idealise parfois et qu’il a aussi ces défauts, je crois que je manque de confiance en moi ou alors que je cherche à tout prix à l’aimer pour éviter de regarder les autres garçons et me faire culpabiliser ?

    1. Bonsoir Estelle,
      Désolée de vous avoir fait attendre. Vous êtes très jeune et vos questions sont toutes normales et légitimes. Et votre ami ? Que pense-t-il de tout ça ?
      Votre impatience confirme vos peurs qui, en effet, ont l’air de prendre beaucoup de place dans votre vie et vous avez raison, elles proviennent probablement d’un manque d’estime de vous. Comment l’expliquez vous ? Voilà une piste pour aller mieux, consultez pour restaurer cette confiance en vous défaillante qui vous pousse à vous accrocher à l’autre, comme si vous en étiez dépendante.
      Pour s’affranchir d’une peur, il faut rentrer dedans, alors je vous encourage à lâcher prise et à continuer de vivre cette belle relation que vous avez la chance de vivre. Savourez-la. Vivez-là dans le PRESENT, oubliez un peu l’avenir.
      Embarquez-vous ! Donnez-vous du temps, apprenez à vous connaître, à le connaître, à aimer, pas à pas, et vivez ce que vous avez à vivre tous les 2, en vous rendant heureux mutuellement.
      Arrêtez de vous poser des questions. Le temps est votre allié, il vous aidera à savoir à la longue si c’est avec lui que vous voulez construire ou pas. Parfois plusieurs relations sont nécessaires avant de s’engager, parfois la première relation est la bonne, car on est heureux ensemble et qu’on a pris la décision d’aimer en se concentrant sur la relation. Il n’y a pas d’urgence pour cela ni d’enjeux. Faites-vous confiance et si c’est impossible, consultez !

      1. Merci pour votre réponse, j’aurai une dernière question peut on réussir à aimer quelqu’un malgré quelque chose qui nous manque ou gêne dans le comportement de notre compagnon ? Peut on faire abstraction de cela ou alors cela signifie que notre couple n’est pas solide et sincère ? Pour exemple un manque de maturité de notre copain

  96. Bonjour,
    Je suis actuellement en couple depuis 2 ans et demi et j’ai 18 ans. C’est cependant ma première relation et le manque d’experience me pèse pour m’eclairer sur mes ressentis. J’ai toujours été de nature anxieuse à me poser des questions. Ça fait un moment que je me pose des questions, quand je suis avec mon copain tout vas généralement bien, je suis heureuse avec lui. Cependant je me pose beaucoup de question qui m’angoisse quand je suis sans lui, si je ressens moins d’emotion pour lui, moins l’envi d’avoir des relations avec lui ( c’est rare mais ça arrive quand je me pose trop de question, mon esprit est perturbé), si je ressens un frisson pour un autre garçon mignion. Mais je suis tellement attaché à mon copain, je me projete vraiment avec lui, on est très complice. J’ai la peur de ne plus l’aimer, de tomber amoureuse de quelqu’un d’autre, de ne pas l’aimer correctement mais comme un ami si je ressent moins d’emotion. J’aurai aimé avoir un avis extérieur, savoir aussi si c’est possible en manquant d’experience d’apprendre vraiment à aimer et ne plus douter et me poser des questions être simplement heureuse et pas regarder toutes les autres choses qui pourrait m’arriver pour ne pas gâcher ma relation qui représente énormément pour moi.

  97. Bonjour, je suis en couple depuis 14 ans avec 1 enfant et aujourd’hui j’en arrive à un point ou je pense qu’il est trop tard, je n’ai plus envie de faire d’efforts. Nous nous sommes éloignés, les déceptions répétées, le fait de ne pas toujours partager les mêmes valeurs, de ne pas se comprendre, d’avoir parlé de séparations, d’avoir le sentiment de ne pas être entendu font qu’aujourd’hui je pense ne plus aimer mon mari, plus assez pour partager une vie commune. Sa présence m’insupporte quasiment, ses réactions, ses mots, je n’ai plus envie d’écouter ses journées, ses activités, je n’ai plus envie d’avoir de relations intimes avec lui. Je ne suis pas certaine qu’aimer se décide toujours, tout dépend de la personne que l’on a en face de soi et de ses propres besoins, pour moi, je pense qu’il est trop tard et je ne me suis pas encore résolue à prendre la décision de la séparation.

    1. Bonjour Nathalie,
      Qu’est-ce qui vous empêche de vous séparer ?
      Vous semblez déçue depuis fort longtemps et malgré vos efforts vous avez, semble-t-il, atteint un point de non retour. Alors pourquoi rester et continuer de souffrir ? Quels sont vos freins ?
      Aimer se décide mais il faut être deux pour avancer sur ce chemin…
      Consultez Nathalie pour comprendre ce qui vous habite et vous aider à clarifier ce que vous voulez vraiment pour vous même. Il est sans doute temps de vous reconnecter à vos « En-Vie(s) » pour redevenir « vivante ».

  98. Bonjour

    J’ai 27 ans j etait en couple depuis l age de 15 ans nous nous sommes marié mais 6 mois apres je suis partie pour une femme alors que je n ai jamais etait attiré par les femmes…
    Nous avions eu une relation tres compliqué j etait jalouse possessive meme 10 ans apres je ne voulais pas qui parle a des femmes ou quoique se soit… vers l age de 17 19 ans pour me calmer quand je lui faisais des crises de jalousie il me taper… me faisais dormir la moitié de la nuit par terre… j ai toujours cru que c etait normal et de ma.faute car il me disais que si je le poussais pas a bout il ne.me taperais pas… il m insulté egalement… je l ai toujours defendu aupres de ma famille… quand je l ai quitté il a pleurer a voulu se suicidé et s en ai voulu de son comportement envers moi… je n avais plus envie de lui egalement depuis 3 ans… je me forcer pour pas qui me soul et pour lui faire plaisir… je n ai pas reussi a lui donner une seconde chance malgres qui me disais qu il avais et qu il changerais… au jour d aujourd’hui je suis toujours avec cette femme… ma famille ne l accepte pas et ma insulté de tout… je suis bien avec elle tout est plus simple…mais je me demande si j ai pas fait une erreur car d apres lui il n y a que lui qui peut me rendre heureuse car d un autre côté il faisais tout pour moi… et comme ma famille n accepte pas ma situation je me demande constament quoi faire…

    1. Bonjour Laure,
      Je vois que vous m’avez fait deux messages presque similaires, je vais donc donc vous répondre globalement, sur le plus récent.

  99. Bonjour

    J ai 27 ans j etait en couple depuis l age de 15 ans … j etait jalouse possessive je ne voulais qui est que moi il n avais pas le droit de parler ou autre a des femmes je devais tout savoir je n avais pas confiance alors qui ne faisait rien… vers 18 ans pour me calmer dans mes crises il me taper… me faisait dormir la moitie de la nuit par terre … avec le temps son caractere etait le meme mais il ne me lever plus la main dessus car j arreter avant… il me disais que si je ne le poussais pas a bout il ne me taperais pas… et d un autre cote il aurais tout fait pour moi…
    Nous nous sommes marié mais 6 mois apres je l ai quitté pour une femme alors que je ne suis pas attire par les femmes… j ai aimais cette femme faire l amour avec elle et je suis encore avec elle depuis 1 an et demi… ma famille n accepte pas et ne me comprend pas… je ne lui ai pas laisser de chance aurais je du ? Il a etait triste de ma décision a fait une depression et ma promi qu il recommencerais plus jamais… je suis bien avec elle je ne suis plus jalouse tout est plus simple mais pourquoi une femme ?

    1. L’important, c’est vous, Laure !
      Si vous êtes bien avec cette femme et que tout est simple, profitez de la douceur de cette relation. Peu importe si c’est une femme ou un homme…
      La relation que vous aviez avec votre compagnon est tout à fait toxique. la violence physique (Il vous tapait), verbale (insultes), voire psychologique est inacceptable.
      Ne vous laissez plus influencer. Travaillez sur vous plutôt, si vous en ressentez le besoin : Pourquoi cette jalousie excessive ? Pourquoi avoir attiré un homme destructeur et violent ? …Cela parle de vos souffrances et blessures du passé.
      Vous avez 27 ans; à vous de vous positionner.
      Votre famille a le droit de ne pas accepter votre choix mais vous, vous avez le droit de vivre un amour sans souffrir même si c’est avec une femme.

    2. Merci beaucoup pour votre réponse qui me fait énormément du bien.
      Il a eu et aura toujours une forte emprise sur moi mais maintenant nous sommes divorcé et il faut que j avance meme si ma famille le vois encore et même si il ne me comprenne pas et le voit comme le gendre ideal… et faut que j arrete d avoir peine de lui et que je vive ma nouvelle relation a fond

  100. Il y a 5 mois, j’ai commencé à fréquenter un homme dont je suis de 12 ans son aînée. Il était divorcé depuis seulement 3 mois après 18 années de vie commune et de mariage et a 3 ados. Je dois aussi dire que je l’ai connu 2 mois auparavant car je lui avais vendu certaines pièces de son ameublement…

    Pour ma part je vis seule dans un bel appart et j’ai aussi un bon revenu. J’ai eu 4 enfants mais ils sont bien sevrés et autonomes!! J’ai aussi 3 petits enfants…

    Notre relation allait pour le mieux. Il était facile de lui parler de mes sentiments en lui disant « Je t’aime » et c’était pareil pour lui. Sauf que peut-être que je suis un peu plus affectueuse et démonstrative que lui. J’adore toucher, embrasser, câliner, etc…!! Même à l’âge que j’ai, je ferais encore l’amour 2 fois par jour…!!

    Mais voilà :

    Il y a environ 2 ans et demi, sa femme qui débutait très tôt au boulot le matin, se couchait également tôt le soir… Or le soir, monsieur s’ennuyant, avait commencé à échanger dans une sorte de réseau où les participants (dans une sorte de salle que je n’ai pas vraiment idée de ce que c’est, mais bon…)
    peuvent se voir à l’aide de webcam! Il y fit la connaissance d’une roumaine étant 13 ans plus jeune que lui qui gagne sa vie à parler dans ces sortes de salles à l’aide de webcam. Ces discussions qu’ils ont ensemble, il dois les payer 💰…donc comme vous pouvez comprendre, c’est les clients qui payent le salaire de ces personnes dans cette « salle ». De plus, selon ce qu’il m’a dit, ils ont déjà échangé des photos sur des comptes Instagram… cependant, son compte a elle était son compte d’affaires!! Elle lui aurait déjà dit qu’elle tenait beaucoup à lui et ils auraient même déjà fait des shows de webcam intime 💋👄👀👁💃👙 juste tous les deux en privé…

    Dernièrement, suite à une séance virtuelle avec sa roumaine (elle est roumaine!) ils auraient eu une chicane et cette altercation virtuelle l’aurait mis dans tout ses états!! Il a été surpris par sa réaction suite à la chicane qu’il a eu avec elle. Il ne s’attendais pas à être touché autant.

    Lorsqu’il m’a tout avoué, je lui ai demandé :
    MOI : Et si tu avais la possibilité de la voir ici près de toi, en chair et en os, laquelle choisirais-tu? Elle ou moi?
    LUI : Je dois t’avouer que je ne sais pas quoi faire et qu’est-ce qui serait le mieux en ce moment… Je suis totalement déstabilisé et aussi surpris que toi de mes réactions en ce moment.

    Là où ça se complique pour mon p’tit cœur fragile, c’est qu’il dit que les sentiments qu’ils éprouvent a mon égard n’ont pas changé! Il m’aime, mais que sa tête et son cœur ne s’entendent pas en ce moment. Il a des questions qui demeurent sans réponse de son côté. Des questions auxquelles il dois trouvé les réponses.

    Lorsque je lui ai demandé :
    MOI: Crois-tu que je peux te rendre heureux?
    LUI : Je le crois, mais je sais que pour celà je dois faire un choix qu’aujourd’hui je ne suis pas prêt à faire. C’est pourquoi j’ai besoin de réfléchir à celà… Donc j’ai un problème à résoudre avant de prendre une décision rationnelle et éclairée.
    MOI : Tu préfères qu’on ne communique pas pour un certain temps?
    LUI : Je vais prendre en temps pour penser à tout ça mais je suis ouvert a rester en communication…
    MOI : Mais n’oublie pas une chose… Qui vient de loin à beau mentir… (en parlant de sa roumaine…)
    LUI : Tu as peut-être raison. Je vais tenter d’évaluer ca aussi
    MOI : Comme tout bon vendeur, faut se vendre pour faire de l’argent… (car il continue de payer afin de discuter avec elle!!). Selon moi, elle entretient un certain lien avec lui, en lui disant qu’elle tient beaucoup à lui, afin de ne pas le perdre comme client…… Mais moi, ça me brise le cœur tout ça 💔💔💔

    On s’est vu 2 fois depuis et voici ce qu’il m’a dit :
    LUI : Je ne trouve pas celà achallant… Je suis juste parfois mal à l’aise car de mon côté je suis toujours en réflexion malgré que j’ai toujours hâte de te voir… C’est bizarre comme sentiment!!!

    À la lumière de tout ce que je vous ai expliqué, qu’est-ce que vous en pensez?

    1. Bonjour,
      Je ne sais pas quelle est vote demande exactement mais voici ce que j’en pense.
      Votre relation est récente, elle devrait donc être satisfaisante pour l’un comme pour l’autre. Or ,ce n’est pas le cas puisque votre partenaire éprouve le besoin d’entretenir une relation en parallèle et depuis très longtemps.Il s’agit donc d’infidélité même si elle est virtuelle puisqu’il y avait secret autour de cette relation, qu’il y a des échanges intimes partagés et une « stimulation sexuelle » nourrie par l’impossibilité de passer à l’acte dans le réel. Je considère donc qu’il y a mensonge et trahison envers vous. Ce n’est donc pas surprenant que vous souffriez…
      Par ailleurs, il n’arrive pas à vous choisir et vous donner l’exclusivité qui est la base de la confiance.
      Comment espérer construire ensemble sur de telles fondations ?
      Il doit se positionner et sans doute faire un travail sur lui et sur cette forme d’addiction virtuelle. Si lui n’arrive pas à se positionner, à vous de le faire, forte de ce que vous voulez et de ce que vous êtes capable de supporter en vous respectant.

  101. Bonjour Isabelle,
    je vous remercie pour votre vidéo qui m’a fait du bien. J’étais avec un homme depuis 1an 1/2. Il a décidé de rompre la semaine dernière sous prétexte qu’il ne vibrait plus, qu’il n’avait plus envie de me prendre dans ses bras, et il ne comprenait pas parceque d’après lui il m’aimait tjs (ou plutôt était reste amoureux). Ma question est la suivante : pensez vous qu’apres une rupture et plus de contact on puisse se rendre compte qu’on est réellement amoureux ?
    je vous remercie pour votre réponse

    1. Tout est possible mais souvent la séparation ne règle pas les problèmes, elle les éloigne.
      Cette séparation est-elle définitive ou « à l’essai » ? Vous êtes-vous donnés un délai ? Y a t il eu dialogue entre vous ? Il semble effectivement confondre « vibrer », « être amoureux », et aimer. Avez-vous tenté de lui expliquer cette différence ? L’aimez-vous ? Avez-vous tenté de le retenir et de donner une seconde chance à votre couple ? Savez-vous s’il est parti pour une autre femme ?
      Toutes ces questions parlent de la suite mais la question principale c’est vous.
      Tout est possible, le manque peut parfois réveiller la raison mais si ce n’est pas le cas, quelle stratégie allez-vous choisir ? Etes-vous prête à vous manifester ? Pouvez-vous lui pardonner ? Avant toute chose il est important que vous vous respectiez.

      1. Bonjour Ghislaine,
        je vous remercie pour votre réponse. Je vous avoue que je me sens seule, et que je tourne en boucle dans ma tête. Ce n’est pas un essai mais définitif. En fait c’est un homme qui a bcp de choses en tète, qui fait un constat d’échec sur sa vie (ses enfants ne viennent pas le voir, plus d’autres soucis) et qui se pose bcp de questions. Moi de mon côté j’ai senti qu’il s’éloignait, je lui en ai parlé pour essayer de comprendre, puis il a soufflé le chaud et le froid, et m’a dit que je lui mettais du stress. Finalement m’a faite venir chez lui, pour me dire qu’il ne comprenait pas qu’il pensait avoir des sentiments mais qu’il n’avait plus envie de moi, qu’il avait envie d’être seul et que ct fini. Nous n’avons pas bcp discuté. A entendre qu’il n’avait plus envie d être avec moi, je lui ai rendu ses affaires qui étaient dans ma voiture, car j’avais senti le coup, donc anticipé, puis ai récupéré les miennes et suis parti. Tout c’est passé dans le calme. Depuis plus de nouvelles. Et je n’ai pas l’intention d’en donner. JE ne vais pas supplier qq qui me rejette. En revanche ce qui me fait mal c’est qu’il ne raconte que des horreurs sur moi, il agit comme si c’est lui qui avait été quitté, a dit que je lui faisais des crises de jalousies au sujet d’une autre femme, que j’ai fais le pied de grue devant chez lui, ce qui est totalement faux pour les deux prétextes, sans parler du fait qu’il a dit qu’il ne supportait plus mes enfants, alors qu’il est vrai il y avait eu des tensions qui s’étaient arrangées. Pourquoi ce besoin de salir l’autre ? A moins que ce ne soit pour lui une manière de me faire sortir de mon silence et que je devienne hystérique, histoire de le rassurer dans son choix. Mais je ne suis ni méchante ni hystérique. Donc je laisse faire. Mais il sait que je le sais… Ce qui est violent pour moi, c’est que je n’arrive pas à réaliser qu’il s agit de la même personne. Je l’aime, il me manque, mais ça me fait peur. Car la vraie question d’aujourd’hui : serais je heureuse avec lui ? Je ne pense pas car je ne pense pas que les gens puissent changer.
        Mais j’aurai tellement besoin d’une discussion pour avancer…
        Je sais que si je le contacte il ne répondra pas. Alors je ne bouge plus en espérant que le temps fasse son oeuvre, et en espérant qu’il se rende compte que ce n’est pas bien de raconter des horreurs. Voilà, je tourne en rond…

  102. Bonjour
    Je suis mariée depuis plus de 20 ans. Nous avons 3 enfants l’ainé a 20 ans.
    J ai rencontré mon mari jeune et je n’avais jamais été amoureuse avant, de personne même pas de lui.Je ne savais pas vraiment ce qu’était le sentiment amoureux à l époque. En me mariant avec lui je me disais qu’ il était parfait sous tous rapports (c’est toujours le cas : il a vraiment plein de qualités, il est intelligent, super gentil et je n ai absolument RIEN à lui reprocher) et que cela ne servait à rien de chercher autre chose. Et puis voilà un jour je suis tombée amoureuse d’un autre. Passion intense. Mon mari l’a découvert…je suis restée avec lui surtout car les enfants étaient petits je n ai pas eu le courage de partir…et mon amant marié de son côté ne pouvait pas divorcer (trop d enjeux financiers, poids de son éducation etc).J ai réalisé à cette période que je n’avais aucun désir pour mon mari depuis le début de notre histoire. Que je n avais jamais été dans la séduction avec lui. Évidemment côté sexe c’était nul (je me prête à cette activité comme faisant partie du mariage)
    Le temps a passé, le désir n’est jamais venu.
    J ai consulté/nous avons consulté psychologues et autres sans que cela change quoi que ce soit.
    Je culpabilise énormément.Je me sens nulle de ne pas y arriver, de ne pas aimer comme il le mérite mon mari qui a toujours été là pour nous et que cet aspect me prenne autant la tête.Je ne pense qu’à ça. Pour moi le désir c’est la vie. C est ce qui aide également à se sentir proche de l autre, à partager, se sentir en osmose à tisser des liens particuliers. J’ai rencontré des années plus tard un autre homme : de nouveau histoire passionnelle (pendant 3 ans 😨) mais lui pas non plus disponible…je l’ai quitté.
    Bilan : j ai 44 ans et je suis toujours avec mon mari. J’ai tout pour être heureuse (famille/boulot/sante/maison/chat et même poissons rouge) mais je ne le suis pas. Je suis triste au fond de moi. Je me sens dépérir chaque jour un peu plus. Et je n arrive pas à prendre la décision de partir car je me dis que je suis une grande egoiste, que je dois me satisfaire de ce que j’ai qui est déjà énorme. Et en même temps je me dis qu il me reste certainement 20 ans encore à vivre et je ne me vois pas les passer comme cela.
    Voilà…tout commentaire ou témoignage pouvant apporter un éclairage sera le bienvenu.

    1. Bonsoir,
      j’entends bien votre mal-être et je me pose beaucoup de questions :
      Si vous aviez le courage de partir, cela vous apporterait quoi ? Changerait quoi ?
      Etes-vous prête à partir pour vous même ou seulement pour quelqu’un d’autre ?
      La sexualité est-elle le seul domaine qui ne fonctionne pas entre vous ?
      Ne confondez-vous pas le désir et l’amour ?
      Le désir et le sentiment amoureux peuvent être illusoires dès lors qu’ils sont entretenus dans une relation d’infidélité. Cette liaison, en effet, ne représente pas la vraie vie au quotidien, elle est déformée par la transgression et l’excitation de « L’interdit » et souvent, le désir tombe quand la relation devient légitime…
      Il me semble que votre mal être est plus profond et qu’il parle de votre désir de vie au sens large, votre élan vital.
      Qu’est-ce qui vous met en vie, en joie, en vibration dans votre vie, au-delà de la sexualité ?
      Vous êtes dans un « passage »: vous avez assumé votre rôle de « Mère » et votre rôle d « épouse » et dans ce passage du milieu de vie, peut-être avez-vous besoin de cultiver maintenant le côté « Femme »? Comprendre qui vous êtes vraiment ? Mieux vous connaître et répondre à vos besoins pour vous sentir en accord avec vous même et vous respecter au plus profond ?
      Je vous encourage à réfléchir à tout cela et à consulter, non plus en couple mais pour vous même et retrouver la joie

  103. Bonjour,
    J’ai 2 enfants. Le premier est avec une femme (appelée A) avec qui nous nous sommes quittés il y a 4 ans et demi. Nous nous sommes haïs au début puis nous avons fini par entretenir une très bonne relation.
    Nous avons chacun refait notre vie. Aujourd’hui, je suis avec une femme (nommée B), avec qui nous avons un enfant de 1 an et demi. Je passe les nombreux détails mais je sais que je ne l’aime plus et surtout que je ne suis plus amoureux. Mais je n’arrive pas à la quitter (pour Le petit, pour ne pas la laisser seule – forme de pitié un peu, car sa situation financière dépend de la mienne, etc…)
    Dernièrement, j’ai mangé avec A, qui est en instance de divorce. Nous avons évoqué des non-dits de notre vie communale passée et notamment que j’étais la personne qu’elle a vraiment aimée. Elle a ensuite évoqué qu’elle m’aimait toujours et qu’elle m’aimera toujours (peut-être seulement comme le père de son fils).
    Or aujourd’hui j’ai un grand dilemme sur la différenciation entre le désir et l’amour, aimer ou être amoureux.
    La seule chose dont je suis certain est que A est là seule femme que j’ai vraiment aimé, qu’aujourd’hui j’éprouve toujours du désir pour elle.
    Voilà, je ne sais pas quoi faire et comment savoir ce que j’éprouve réellement. Et surtout comment me dépêtrer de ces histoires :
    Faire du mal à B, ne pas faire le bon choix avec A, potentiellement perdre ma bonne relation avec A, etc…

    1. Bonjour,
      Votre situation n’est pas facile et pourtant vous avez les cartes en main.
      Vous semblez effectivement confondre aimer et être amoureux, tout comme vous confondez désir et amour;
      Le désir n’est pas de l’amour, c’est une attirance, une pulsion du corps, qui n’est pas forcément liée au sentiment. On peut désirer quelqu’un sans l’aimer.
      Etre amoureux va dans le même sens. Tout comme le désir, c’est un état émotionnel que nous subissons et qui nous envahit mais ce n’est pas de l’amour.
      Donc si vous recherchez cet état ou si vous le prenez pour de l’amour, vous allez répéter les séparations et les échecs.
      Etre amoureux est une étape illusoire, au début de chaque relation. Cette étape conduit obligatoirement à la suivante qui est celle de perte d’illusion. Celle où l’on va se confronter à la réalité et voir l’autre tel qu’il est, en entier, avec ses défauts.
      C’est alors que survient la troisième étape, celle de l’amour véritable. Aimer est alors une décision. Vous en êtes là.On désire souvent ce qui est inaccessible ou interdit mais vous pouvez décider de ne pas céder à vos désirs et à votre corps en écoutant plutôt votre tête et consacrer votre amour à votre femme, en vous en donnant les moyens. Choisir c’est renoncer et c’est inévitable.

  104. Bonjour Ghislaine,
    Voilà maintenant 8 ans que je suis avec un homme merveilleux. Il est parfait pour moi je ne pourrais pas avoir mieux. Nous avons vécus plusieurs choses ensemble, j’ai fait 2 dépressions, il a eu le cancer (en rémission depuis 5 ans) il y a eu la perte de son emploi et il y a 4 ans j’ai tout quitter pour le suivre afin de vivre avec lui.
    Par contre, depuis 8 ans j’ai des doutes qui ne cesse de m’envahir. J’ai été diagnostiqué récemment trouble obsessionnel car les doutes que j’ai envers lui sont constant et m’empêche de fonctionner dans la vie. Évidemment mon conjoint est au courant de tous ces doutes.
    Il est important aussi de vous mentionner que j’ai toujours eu des relations de type coup de foudre (qui n’ont jamais fonctionné d’ailleurs) et j’ai été très blessé de cela, car ce sont eux (mes ex-conjoints) qui mettait un terme à notre relation.
    Selon mon conjoint je serais  »immature » en amour. On en a parlé de long et en large. Il est toujours avec moi et il m’aide beaucoup là dedans. Il est patient, il me fait rire, on a des projets ensemble, j’adore me blottir contre lui, mais je n’ai jamais ressenti un amour intense pour lui. Pas de papillons ni rien qui s’apparente à ce que j’ai déjà ressenti.
    Pourquoi ai-je toujours des doutes. Ça me hante! J’aimerais tant être heureuse avec lui car il me comble sur tous les points. Je ne pourrais pas demander mieux. Je l’ai d’ailleurs quitter pour les mêmes raisons il y a de cela 7 ans, mais nous somme revenu ensemble. Est-ce par pitié de lui car à l’époque il avait le cancer? Surement pas, car je ne l’aurais pas suivi loin de ma famille et de mes amis 4 ans plus tard.
    Voilà maintenant 4 ans que nous habitons ensemble. On a une belle complicité. Mais je doute toujours… Je me demande si c’est dû aux traumatismes amoureux que j’ai vécu avec mes ex qui me fait comme un blocage. J’ai peur de ne pas l’aimer et de lui faire du mal. Mais en même temps je ne me vois pas sans lui. On parle beaucoup. On discute de tout et de rien. Par chance que nous avons la communications! Alors voilà, peut-on aimer quelqu’un même si on a des doutes au sujet de notre amour? J’ai tellement déjà ressenti l’amour passionnel qu’on dirait que je ne cesse de rechercher ça, mais mon conjoint me dit que cet  »amour » ne peut pas toujours durer. J’aime ce qu’il est, même ses défauts. Alors voilà, je ne comprends pas ces doutes et j’aimerais comprendre ce qui me hante depuis 8ans.

    1. Bonjour,
      L’état amoureux et passionnel est très excitant et peut être « addictif » dans la mesure où on a toujours envie de le vivre et de retrouver. Mais cet état est illusoire et passager, il ne peut pas s’inscrire sur la durée. je rejoins donc l’avis de votre ami, il s’agit d’un amour comblant mais immature.
      Aimer, ce n’est pas être amoureux ou avoir des papillons dans le ventre. Aimer va au delà de cela. Aimer est une décision.
      Vos doutes permanents sont renforcés par vos échecs amoureux qui traduisent un besoin plus profond d’être aimée, ce qui correspond probablement à des blessures du passé, telles que l’abandon ou le rejet;
      Si vous souhaitez vraiment comprendre, je vous encourage donc à consulter. Vous apprendrez alors à travailler sur l’origine de vos blessures, de vos doutes, de vos peurs et de vos troubles obsessionnels. Vous apprendrez aussi à vous aimer vous même avant tout.
      En revanche, soyez pleine de gratitude pour la relation que vous vivez tous les deux. Elle est belle. Prenez conscience que vous avez la chance de vivre bel et bien une relation d’amour qui s’est construite dans les épreuves et les souffrances mais surtout dans la confiance.

  105. Bonsoir!
    Comment vaincre un coeur brisé ?
    Au fait,j’ai eu une relation qui s’est mal terminée et aujourd’hui je connais une fille qui m’aime. Moi j’ai tout essayé mais je ne peux pas lui donner amour dont elle veut. Je tiens beaucoup à elle. Je veux vaincre ce coeur brisé et pouvoir l’aimer. J’ai 19 ans

    1. Bonjour,
      Vous parlez de « cœur brisé », ce qui laisse supposer que votre souffrance est encore vive et que vous n’avez pas fait le deuil de votre relation précédente. Vous vivez encore votre chagrin d’amour et c’est normal. Vos émotions sont toujours aussi vives, votre blessure narcissique est ouverte, votre estime de vous est fragilisée.
      Vous n’êtiez donc pas vraiment disponible pour une nouvelle relation;
      Votre « tête » était prête mais ni votre corps, ni votre cœur.
      Vous avez des blessures à soigner. Peut-être êtes-vous allé trop vite, sans avoir pris le temps nécessaire pour traverser vos émotions. Avant de reconstruire une nouvelle relation, vous devez prendre le temps de vous reconstruire vous même. Vous ne pouvez pas donner de l’amour sans cela. Aimer commence par vous…
      la relation que vous vivez est une étape de guérison, vous aviez besoin d’une fille qui vous aime mais vous même n’êtes pas encore prêt pour aimer de nouveau. Faites-vous accompagner sur ce chemin de deuil et de reconstruction vers vous même. C’est douloureux, mais le temps va vous aider. Faites confiance.

  106. Bonjour
    J’ai 23 ans et je suis en couple avec mon copain depuis maintenant 4 ans et demi.
    Il est arriver suite à mon premier petit copain avec qui j’était dépendante sentimentalement, j’ai enormement souffert à la rupture, je me disais même que dans l’avenir il faurait que je contrôle mes sentiments pour ne plus revivre ça.

    Avec lui c’est tout à fait le contraire,je suis beaucoup plus poser mais je ne ressent pas ce côté « amoureux » qui pour moi s’associe à la passion. Je l’aime tout simplement pour ce qu’il est pour ce qu’il m’apporte, et bien d’autre qualité. Mais c’est temps si j’ai du mal à me comprendre parce que j’associe :
    Amoureux = couplé qui fonctionne durablement
    Donc je me créer des bloquage je pense qui m’empêche de me laisser aller dans mon couple d’avantages.
    Or je me reconnais dans votre article Je me sent pas si « anormale » et si « seule »

    Et donc de ce fait, je doute de mes sentiments. Pourtant en sa présence, je suis heureuse,souriante,il met insupportable de m’imaginer sans lui je pense tout le temps a l’avenir mais je ne peut m’empêcher d’avoir peur… j’ai peur de l’échec, et peur de le perdre ce qui est finalement paradoxale pour quelqu’un qui « doute de ses sentiments »…
    Mes amies penses que je suis trop dans le c ontrôle, et que je suis trop perfectionniste et donc que c’est pour ça que ça ne va pas. Il est vrai, je suis une éternelle insatisfaites, j’apprécie le present mais je cherche toujours à l’améliorer

    Voilà j’aimerais avoir votre avis bien que sur un résumer d’une situation de couple ce n’est pas évident

    Merci !

  107. Bonjour…
    Je reviens vers vous… j ai 28 ans et j ai divorcé y a 1 an de mon ex. Relation qui a débuter a l age de 15 ans … tout allais bien au début puis vers 17 ans j ai commencé a etre très jalouse jusqu’à l énerver et le pousser a bout pour qu il me leve la mains dessus… cela a durer 2 ans puis apres j eviter de le pousser a bout mais lors de dispute les insultes fusé de son côté et quitte a m en prendre a mes objet … il a arreter de parler a toutes femme qui rencontré a cause de ma jalousie … et ça jusqu’à notre divorce. Je n aimais pas qu’il sorte sans moi ou quoique se soit je n avais pas confiance en lui meme au bout de 10 ans et pourtant il ne faisais rien… bon il me parler mal devant les amie mais il me disais ils savent que si je te parle mal ces que je t aime…j avais peur de parler devant nos amis pour pas qui me dise quoique se soit …il a toujours tout fait pour moi mais ma aussi bcp fait pleurer… un sale caractère il annulé d aller chez des ami car son short ete mal repassé et ces moi qui devais m excusée auprès d eux… il ma appris a conduire apres mon permi et m insulté d incapable car je galerer et me faisait pleurer mais au yeux de ma famille et tout c ete le gendre idéal et je le protéger… marre de son comportement envers moi je rencontre une personne une fille qui chamboule ma vie et avec qui je suis bien et pas stressé… avec qui j ai confiance avec qui je suis bien et nous sommes ensemble depuis 2 ans mais je n arrête pas de penser a lui a me dire que j ai peut etre fait une erreur car il ma toujours dit que sans lui je ne pourrais pas vivre et que je trouverais personne capable de m aimais comme lui et de faire tout ce qu’il a fait pour moi quand je l ai quitté il a menacé de se suicider… ma famille n accepte pas ma relation avec ma copine … et cela me perturbe grace a.elle j ai reussi a parler a mes amie de ce qu il me faisait car personne ne savais… elle me rend heureuse mais parfois j ai l impression d etre bloquer envers elle…

    1. Bonjour,
      Bien sur que vous êtes capable de vivre sans lui et de trouver la paix et l’amour! C’est précisément ce que vous vivez depuis deux ans avec votre nouvelle compagne qui prend soin de vous.
      Ce que vous viviez avec votre ex était toxique. Bravo d’avoir eu le courage de stopper cette relation qui vous rendait malade. Vous étiez victime de violence verbale, ce qui est inacceptable car la violence détruit progressivement toute notre estime de soi. Or la votre était déjà particulièrement fragile. Votre attitude envers lui était également violente. Tout ceci me laisse penser que vous aviez déjà vécu la violence dans votre passé, est-ce le cas ? Par ailleurs, la jalousie, telle que vous la décrivez est elle aussi le symptôme et le résultat d’une souffrance passée. Vous recherchez désespérément la sécurité et votre besoin d’être aimée cache probablement une blessure plus profonde. Il est temps de la soigner pour retrouver la confiance en vous même et sortir de la dépendance.
      Je vous encourage vraiment à consulter et à faire un travail sur vous pour soigner toutes vos blessures et comprendre pourquoi vous en êtes là aujourd’hui. Cela vous permettrait aussi de restaurer votre estime de vous même, ce qui est indispensable pour espérer trouver équilibre et sérénité dans votre vie. Vous devez apprendre avant tout à vous aimer vous même en priorité et à vous respecter. Faites-vous aider.

  108. J ai eu le courage car j ai rencontré cette personne et réussi à en parler à mes amie sinon jamais je ne serais partie … Ben je ne m’en souviens pas avoir vécu de la violence … il a été mon premier copain à l âge de 15 ans. Pourquoi dites vous que j ai également été violente ? Mon passé peut être le fait d avoir une sœur handicapé et qui a toujours eu toute l attention de mes parents sinon je n arrive pas à comprendre pourquoi. En tout cas votre réponse m’apporte bcp de soutient et d aide car je vous avoue que plein de fois je me dit que si je ne l avais pas soûler ou pousser à bout il aurais jamais fait tout cela et en plus c est ce qui me disais à chaque fois qu il faisait ma

    1. Bonjour,
      Je perçois votre panique , votre désarroi et votre souffrance .
      Seriez -vous prête pour une consultation avec moi pour que je puisse vous aider à y voir plus clair ?
      Je peux vous recevoir à mon cabinet (Yvelines 78) ou vous proposer un entretien via Skype, Messenger ou WhatsApp vidéo J’attends votre réponse et vous souhaite plein de courage

  109. Bonjour,

    J’ai 35ans, je suis maman et divorcée depuis 2 ans.
    Enfin prête a entamée une nouvelle relation, j’ai rencontré un homme très bien il y a 3 mois. Ce ne faut pas le coup de foudre mais ou bout de qq semaines j’ai vite compris que j’avais des sentiments amoureux pour lui.
    Lundi (il y a deux jours), il m a dit qu’il m’appréciait énormément, qu’il m’aimait bien mais qu’il n’avait pas eu cette petite étincelle et que donc il me quittait.
    Il me manque; je me dis que je dois tourner la page pour ne plus souffrir, mais est ce vraiment la bonne solution?

    1. Bonjour,
      je reprends contact avec vous après la période des vacances. Où en êtes-vous aujourd’hui concernant cette relation ? Qu’avez-vous décidé pour vous même ?

    2. Bonjour,
      je reprends contact avec vous après la période des vacances.
      Où en êtes-vous avec cette relation ? Qu’avez-vous décidé pour vous même ?

  110. Bonjour je suis avc ma copine depuis 3 mois je sais quelle maime et que je laime aussi mais je ne sais pas si elle est amoureuse ou pas , lorsque je lui demande ce quelle ressens lorsque je suis avec elle elle me reponds je sais pas et elle me dis quelle sais quelle est amoureuse et quelle ne peut pas voir sa vie sans moi .je voudrais savoir juste si notre relations peut durer et koi faire pour la maintenir cette relation .
    Je tiens a préciser que jai 17 ans et elle 16 ans

    1. Bonjour,
      vous êtes très jeunes toutes les deux et vous avez toute la vie devant vous. On ne peut pas savoir de quoi demain sera fait.
      je vous invite plutôt à vivre dans le présent et vous encourage à vivre pleinement votre relation affective avec la vigilance que vous évoquez.
      Vous avez compris que la relation amoureuse et aimante ne va pas de soi, qu’elle doit être cultivée et alimentée pour durer… Bravo ! Faites donc de votre mieux pour rendre votre compagne heureuse, soyez à l’écoute de ses besoins, de ce qui la touche, lui fait plaisir, multipliez vos attentions à son égard, passez régulièrement des moments de qualité ensemble, échangez en profondeur et avec respect et ne vous oubliez pas pour autant ! Poursuivez la liste avec votre propre intuition et votre imagination. Vous allez trouver vos propres réponses. L’important est juste d’avoir cette vigilance, c’est essentiel pour que l’amour s’installe et puisse durer !

  111. Je suis en couple depuis 8ans il a 28ans et moi 25ans nous avons deux enfants ensemble et il a un également son aîné de 10ans et je l’avais trompé une fois il a su par ma soeur qui lui a tout dit mais avec le temps il m’a pardonner et nous sommes rester ensemble je suis resté tranquille sans voir d’autre personnes que lui mais on se disputer souvent pour autre choses pas par rapport à cette tromperie. Mais voilà en fait quand je suis avec lui j’ai envie de voir autre chose et quand je sens que je peut le perdre sa me fait mal au coeur je l’aime mais ne suis pas amoureuse et depuis quelques jours je parle à un autre qui me plait je commence à m’attacher à lui mais je ne sais pas quoi faire car j’aime mon conjoint mais j’aime aussi l’autre je suis perdue l’autre avec qui je parle m’apporte ce qu’il me manque avec mon conjoint et je me sens désirée plus qu’avec mon conjoint actuel , je culpabilise beaucoup car j’ai vécu la séparation de mes parents étant enfant et je veut pas faire souffrir mes enfants et mon conjoint mais d’un autre j’ai envie de vivre cette nouvelle aventure pour l’instant on ne s’est pas encore vu seulement on s’appelle et on s’envoie des messages .

    1. Bonjour,
      Vous devez éviter la confusion et faire un choix de fidélité avant tout à vous même.
      Quelle valeur voulez-vous privilégier ? Une famille stable et heureuse, c’est un vrai travail à entretenir à deux. Si vous aimez votre conjoint, ne cherchez pas ailleurs car vous prenez effectivement le risque de le perdre. Cultivez le désir tous les deux, dites lui vos manques.Communiquez.
      Le jeu de la tentation est toujours dangereux quand on aime par ailleurs.
      A vous d’éviter de vous mettre dans une telle situation toujours illusoire .
      Je vous encourage à consulter pour comprendre pourquoi vous avez de nouveau envie de le tromper. Cela parle de vous et de vos insatisfactions. Comprendre cela vous aiderait à faire des choix conformes à vos valeurs

  112. merci

    moi qui est en détresse psychologique actuellement, ma philophobie (entre autre) s’est intensifiée…
    maintenant que je vois la difference, j ai moins peur et me sens capable de me lancer dans une relation durable.

    vraiment, merci

    1. Je suis heureuse que cet article ait pu vous rassurer. Faites-vous soutenir par un thérapeute si besoin. la relation, les relations, c’est tout un art mais aussi un travail pour lequel on manque souvent de mode d’emploi…

  113. Bonjour, j’ai rencontré mon compagnon il y a 11 mois, en arrivant dans un nouveau pays suite à une rupture amoureuse très difficile pour moi. J’ai 28 ans et lui 39, il est divorcé et a une fille de 17 ans.. cet homme ne m’intéressait pas du tout amoureusement parlant mais j’aimais beaucoup passer du temps avec lui et la façon dont il s’occupait de moi. A force de se rapprocher on a fini par se mettre ensemble. Je ne suis pas sûre d’être passée par l’état « amoureuse » mais au début de notre relation il y avait beaucoup de désir sexuel bien qu’il ne me plaise pas physiquement. Nous nous sommes installés ensemble tout de suite, on passait énormément de temps ensemble. Il m’apporte tout ce dont je peux avoir besoin dans une relation. Mais un jour je l’ai emmené avec moi à un mariage et il s’est mal comporté ce qui a fait de grosses histoires avec mes amies..
    Cela nous a énormément éloignés et j’ai fini par le quitter et rentrer en France.
    Mais entre le moment où je lai quitté et le moment où je sui partie nous avons recommencé à échanger et ça a été très dur pour moi de partir. Après mon départ nous nous sommes appelé plusieurs fois et il a compris de lui même ce qu’il avait fait de mal et à commencé un fort travail de remise en question pour pallier à certains de ses comportements.
    Aujourd’hui j’ai décidé de ne plus lui parler pour prendre du recul. Je pense que je l’aime mais je ne suis pas amoureuse. Mais je n’arrive pas à savoir si cela me suffit, j’aimerais l’admirer et le désir et beaucoup. En même temps nous avons une relation très complice et saine, il est capable de se remettre en question et de changer de cap pour moi.. il sait quels sont mes projets de vie, qid je ne suis pas sure de vouloir d’enfants, etc. Je n’arrive pas à savoir si cela peut suffire.. désolée c’est un peu long comme histoire mais vos conseils pourront peut être m’éclairer..

    1. Bonjour Marlène,
      je pense que votre décision de prendre du recul est une bonne chose.
      Vous avez rencontré cet homme à un moment où vous étiez en fragilité et où vous aviez besoin de réconfort suite à votre rupture douloureuse. C’est en quelque sorte une relation « de guérison » mais vous n’aviez pas encore fait le deuil de votre relation précédente et tout est allé très vite entre vous.
      je vous encourage donc à prendre ce temps du deuil et à faire le bilan de ces deux histoires successives pour vous remettre au centre de votre vie et vous connecter à vous même. Je vous encourage à vous faire aider pour cela.

  114. Bonjour Ghislaine,
    J’ai fait un réel travail sur mois depuis peu et je continue a le faire.
    Ce travail ? J’apprend a m’aimer. Bien évidemment j’ai conscience que pour être en couple et trouver la bonne personne j’ai besoin d’abord être heureux.
    Et je fais tout pour en profitant du présent, en faisant des choses en accord avec moi même. Afin de ne pas être dépendant de la relation de couple et que mon bonheur soit dépendant uniquement de moi. Ce qui n’était pas le cas par le passé. Ma question ? Lorsque l’on se met en couple avec une personne doit-on obligatoirement être amoureux au debut ou peut-on décidé d’aimer la personne ?

    1. Bonjour Anthony,
      Quel beau programme que celui de se mettre à l’honneur, de s’aimer et d’être heureux !
      Vous avez raison, aimer commence par soi même pour pouvoir ensuite se laisser aimer et aimer en vérité. C’est notre mission première sur cette terre. Alors Bravo pour ce chemin entrepris !
      En matière d’amour et de relation, rien n’est « obligatoire », car chaque relation est unique. On ne passe pas forcément par la case « être amoureux »ou « coup de foudre ». En revanche, il me semble important de ressentir en soi, de façon intérieure et émotionnelle, une vibration particulière pour l’autre, une attirance aussi.
      le temps passé avec l’autre, les activités partagées, permettent, au fil du temps, de ressentir le « manque de l’autre » et de décider ensuite, au delà du Corps et du Cœur, d’aimer en réunissant les 3C : Corps, Cœur, Cerveau…
      Au bout du compte, c’est le Cerveau qui prend le contrôle pour cultiver l’amour sans espérer qu’il se suffira à lui même. C’est en ce sens que l’on peut décider en toute conscience de mettre confiance et énergie dans l’amour que l’on va donner à l’autre.

  115. Bonjour

    Cela fait 18 ans que je suis avec ma femme et il y a quelque semaines elle m’annonce qu’elle ne m’aime plus.
    Après discussion nous décidons de consulter une conseillère conjugale.
    Après plusieurs séances, la conseillère fait un petit bilan, nous nous sommes connu jeune, nous avons eu le premier enfant assez rapidement et nous avons fait passer nos enfants avant notre couplé, nous nous sommes complètement oubliés.
    Nous sortons aujourd’hui de notre dernière séance,ma femme me dit qu’elle a bien compris que nous sommes passés à côtés de pleins de choses à 2 mais me dis que c’est trop tard, qu’elle ne pense pas pouvoir m’aimer à nouveau.
    Moi perdu je lui réponds que je ne sais pas si je dois m’accrocher et ne rien lâcher pour notre relation.
    Elle ne sait pas non plus si elle doit s’accrocher, elle m’a dit qu’elle se sentait bien quand je suis pas là mais veux continuer à aller voir cette dame.
    Notre prochain RDV est dans 2 semaines.
    Je ne sais plus quoi penser, je suis perdu.

    1. Bonjour,
      Je comprends votre désarroi et votre confusion. Je réponds un peu tardivement et le rendez-vous avec la conseillère qui vous accompagne est passé. Vous voyez sans doute les choses plus clairement depuis. Gardez espoir, tout est toujours possible, surtout si vous vous investissez et travaillez sur vous.

  116. Bonjour, ça fait presque 8 mois que je suis avec mon copain. Nous sommes passés de la phase passion à la phase « sérieuse » il y a pas longtemps (mais on a toujours été sérieux dès le début en soi, juste moins de passion maintenant) et ça a été assez compliqué pour moi. Je subis des angoisses depuis des années et suis suivie pour ça et j’ai eu l’impression de ne plus l’aimer parfois. Pour me rendre compte au final que « bien sûr que si je l’aime, juste plus de la même façon qu’avant ». Je me pose trop de questions et c’est mon plus gros problème. En ce moment je n’ai pas trop envie de lui sexuellement et je me sens bien dans ma relation sans sexe. Ça me tracasse un peu, j’ai tellement peur de ne plus l’aimer un jour que j’en viens à guetter chaque petit signe qui pourrait annoncer un détachement de ma part ! Aussi, j’ai décidé de l’aimer (au fur et à mesure) quand j’ai appris à le connaître (avant qu’on sorte ensemble). Je voulais que ce soit avec lui que je construise ma vie. C’est venu de façon un peu « moins naturelle » qu’un coup de foudre ou qu’un truc qui nous tombe dessus sans prévenir, sans qu’on l’ait « choisi ». Parfois ça me fait peur aussi : avais-je envie de l’aimer et suis-je aveuglée par mon envie de construire qqch de durable ou est-ce que je l’aime vraiment et j’ai réussi à construire qqch avec lui en partant d’une volonté et non d’une émotion ? (En reprécisant que j’ai eu les émotions de l’état amoureux dès qu’on a commencé à sortir ensemble et pendant environ 5-6 mois, je les ai moins mais parfois à des petits moments)
    Trouvez-vous qu’il faut que je m’inquiète de qqch dans ma relation ou devrais-je me rassurer et arrêter de me prendre la tête ? 😊 Merci d’avance.

    1. Bonjour,
      Je me demande l’âge que vous avez et si vous avez déjà vécu d’autres histoires amoureuses avant celle-ci.
      Notre passé amoureux s’imprime dans notre corps, notre cœur et notre cerveau, et conditionne notre confiance ou non en l’autre et en la relation.Avez-vous eu des expériences négatives qui ont alimenté votre inquiétude ?
      Puisque vous êtes suivie par ailleurs, je vous encourage à faire taire votre mental, à lâcher prise, à vivre ce que vous avez à vivre sans vous poser de questions. Aimez votre partenaire le mieux possible et apprenez à restaurer votre estime de vous et votre confiance en vous.
      Vivez dans le moment présent, ne vous projetez pas dans l’avenir. Pour vous y aider, connectez-vous à votre corps en pratiquant la pleine conscience et la respiration.
      Et oui… Arrêtez de vous prendre la tête…

  117. Bonjour!je m’appelle Phanie, j’ai travaillé avec un collègue pendant 3 ans.je s’avais que mon collègue commencé à avoir des sentiments pour moi.Vu que nous étions dans la même société est que les relations entre collègues était interdites… malheureusement j’ai été licencier. quelques années mon collègue m’avoue qu’il avait des sentiments pour moi chose que je s’avais déjà,par contre je n’avais pas répondu a sa demande vu que je ne ressentais rien pour lui pendant 2 ans il ma couru après… mais la il est revenu encore … mais j’essai de lui donné une chance pour voir ou cette histoire peu nous emmené.
    mais le grand problème qui se pose maintenant ce que il est trop attache a sa famille il a trop d’amour pour sa famille que pour la personne qu’il dit ressentir quelque chose. par contre je lui ai pose la question y’a quelque jours quant il est a me coté il ressent quoi? il ma répondu qu’il a le cœur qui bat…
    dois-je pense qu’il est amoureux mais il ne sait pas lui même?

    Merci d’avance…

    1. Bonjour Phanie,
      l’important ce n’est pas lui…c’est vous.
      l’important ce n’est pas ce qu’il ressent mais ce que vous ressentez.
      Il est certain que ce collègue a de l’attirance envers vous et du désir mais est-ce suffisant pour vous embarquer dans une histoire alors qu’il vous dit clairement que c’est sa famille qui compte le plus pour lui?
      Il est peut être amoureux mais est ce suffisant ?
      Pourquoi lui donner une chance alors que visiblement vous ne ressentez pas grand chose pour lui et qu’il est indisponible ?
      Une relation extra conjugale c’est compliqué, avez-vous envie d’être la maîtresse d’un homme marié ?
      Encore une fois l’important c’est vous.
      Respectez-vous et soyez fidèle à vous même. Votre intuition profonde devrait vous guider en ce sens.

  118. Bonjour,

    Alors voilà cela va faire un an bientôt que je suis en couple avec mon copain mais ces 2 derniers mois nous disputons très souvent ce qui créa une certaine distance et moins d’envie de me voir ou partager des choses chez lui. Il y’a quelque jours il m’a dit ne plus être amoureux de moi que ses sentiments ne sont plus les mêmes depuis qqls temps qu’il s’est lassé suite à ca mais m’aime malgré tout. Je ne sais pas s’il a dit ça pour me faire réagir ou me blesser car c’est qqln de tres impulsive car ces derniers temps il traverse une periode difficile et ca l’affecte bcp : depression, il ne fait plus rien et se renferme sur lui-meme. On va dire qu’il a d’autre chose a penser que les conflits de notre couple. Avant de me dire ce que je vous ai énoncé plus haut, ma semaine precedente il me dit qu’il ne veut pas me perdre et que ces sentiments n’ont pas changer. Je n’ose meme plus lui dire que je l’aime car je n’ai plus l’impression que c’est reciproque. J’ai tres peur de souffrir. Il fait bcp de choses pour moi, pensez vous qu’un homme qui n’est pas amoureux se donnerait autant de mal? Je suis perdu, qu’en pensez vous?

    1. Si vous l’aimez dites-le lui et restez à son écoute.
      Il est attaché à vous et ne veut pas vous perdre, il semble donc vous aimer.
      Il est évident qu’il traverse une période « noire » qui impacte sur votre relation mais cela parle d’abord de lui.
      Encouragez-le à prendre en charge cette souffrance intérieure en allant voir un thérapeute (médecin, psychiatre, psychologue, conseillère conjugale, hypnothérapeute…) c’est nécessaire pour l’aider à voir de la lumière au fond du tunnel. On ne peut sortir seul de la dépression.
      Vous pouvez aussi prendre soin de vous en trouvant un espace de paroles et d’écoute avec un professionnel pour exprimer votre souffrance, vos doutes et vos émotions.
      Bon courage.

  119. Bonjour,
    Je souhaiterais partager mon expérience car le sujet me touche et correspond à ce que je vis et me livrer même si je n’ai pas fait au plus court, je vous prie de m’excuser et vous remercie de prendre la patience de me lire…
    (Suis-je victime du micro-cheating??!!)

    En Juin 2008 j’ai rencontré mon ex avec qui nous avons partagé 5 ans de relation à distance (30km) on se voyait tous les week-ends et passions nos vacances ensemble mais n’a jamais voulu s’engager (il vivait chez sa mère). Pendant quelques temps, le sentant très distant et portant de moins en moins d’attention à mon égard, que ce soit physique ou émotionnel, en juillet 2013 en fouillant j’ai découvert qu’il entretenait un début de liaison avec une autre femme (qu’il a juste embrassé) pour laquelle nous avons décidé de nous séparer car il ne se sentait plus épanoui en ma compagnie.
    Par la suite, durant plus de 2 ans il a continué à vouloir me revoir occasionnellement pour partir en week-end tout en me sollicitant sexuellement et en continuant à entretenir des rapports ambigus avec cette autre femme, pour qui il me disait ne pas être en osmose et amoureux.
    En janvier 2016 après lui avoir annoncé être tombé enceinte, puis fortement accrochés à ce sujet (pour lequel j’ai dû interrompre la grossesse et qu’il a regretté par la suite) on a stoppé tout contact.
    En juin 2016 il à fini par rencontrer une femme et mettre fin à la relation (« plan c** que j’ai su récemment) pour qui il m’avait trompé.
    Avec cette nouvelle femme, s’en est suivie 18 mois de relation intense mais pour qui l’amour s’est vite estompé.
    Un soir de mai 2018, il m’a harcelé de coups de téléphone auquel j’ai fini par décrocher pour l’entendre me dire que j’étais la femme de sa vie, qu’il m’avait aimé, n’avait jamais été aussi heureux avec une autre que moi, qu’il pensait constamment à moi, que partout où il allait même en compagnie des autres maîtresses, qu’il avait de la peine pour l’avortement etc et qu’il voulait me revoir pour qu’on en discute. Puis, je n’ai plus eu de nouvelles pendant plusieurs semaines jusqu’a fin août dans le lieu de vacances où nous avions l’habitude d’aller et où ma famille réside.
    Sur la terrasse d’un restaurant, il m’a aperçu en passant en voiture et m’a salué, quelques jours après je reçois un sms me proposant d’aller boire un café auquel j’ai décliné l’invitation puis après réflexion le lui ai proser 1 semaine après. Nous nous sommes revus et avons discuté de longues heures avant son départ pour le sud de la France le lendemain matin pour 1 semaine.
    De la, il m’a proposé de l’accompagner… Au vue des circonstances j’ai refusé puis lui ai proposé sans rien lui promettre qu’éventuellement je pouvais le rejoindre mais pas longtemps. 3 jours après je sautais dans le train pour le rejoindre et avons passé de très bon moments.
    Durant ces quelques jours, nous avons tenté plusieurs rapprochements, notamment intimes, mais je sentais qu’il n’était pas ouvert à l’idée de partager de nouveau des rapports avec moi et imposait de la distance.
    Notre couple s’est par la suite relancé sans pressions et en douceur sans jamais faire référence aux conflits de passé.
    Arrivé mars 2019, j’ai sentie qu’il recommençait à être distant, qu’il me parlait et me regardait avec de moins en moins d’intérêts, qu’il ne me désirait plus lors des rapports intimes et qu’il prenait et cachait son téléphone en ma présence chez lui même pour se rendre au toilette, ce qui n’était pas dans ses habitudes et m’a interpellé!!
    Le week-end suivant pendant qu’il jardinait, je suis tombé sur son téléphone qu’il avait oublié de cacher et ai découvert qu’il entretenait des échanges sms et verbaux avec une autre femme qui le sollicitait de façon ambigu, ainsi que de compliments sur son physique, et lui, lui répondait par les mêmes petits surnoms que moi… Ie mec jonglait entre elle et moi d’appels et de sms… Avec elle à 1h du matin alors que moi a 23h il me laissait pour censé aller se coucher…
    Sans réfléchir, j’ai appelé cette femme à 2 reprises de son téléphone afin d’avoir des explications et lui demander d’arrêter car il était en couple… certainement, occupé par sa vie de famille elle n’a pu répondre!! Extrêmement choqué, j’ai préparé mes affaires pour m’en aller sans faire d’histoire, ni dire un mots. En le croisant il a fini par comprendre que j’étais en colère et décidé à m’en aller. Je lui ai expliqué que j’avais compris le pourquoi de son comportement à mon égard, qu’au lieux de me dire la vérité sur ses intentions et m’ignorer depuis 3 semaines… il a préféré me mentir, me trahir à nouveau alors que tout allait bien avant qu’il immisce cette fille dans notre couple.
    Pris au dépourvu, il a tout fait pour me retenir en m’expliquant que ce n’était que des échanges de sms, qu’il s’ennuyait et que ça l’amusait, qu’il se sentait désirable et que ça lui faisait du bien d’être encore désirable et que de toutes manières cette femme était marié avec 2 enfants en bas âge et qu’il ne se passerait rien car elle ne lui plaisait pas et que c’était moi qu’il aimait, et dont il avait besoin, Il explique son geste par le côté excitant de l’interdit mais qu’il allait arrêter car il tenait à moi et que ça ne mènerait nul part. Bien sûr il m’a reproché d’avoir fouiller dans son téléphone mais que finalement j’avais bien fait car au moins je savais…
    Par la suite cette femme la re contactée pensant que ça venait de lui… j’ai dû lui expliquer mon geste sur le coup de l’émotion… j’ai exigé à ce qu’il lui dise qu’on était en couple et mette un terme à leurs échanges devant moi, elle lui a répondu par sms qu’elle n’était pas une briseuse de couple et que c’était finit.
    puis, il l’a appelé 1/4 d’h après dans mon dos en tournant la situation à son avantage et en lui disant qu’il la contacterait plus tard pour s’expliquer car à ce moment je rodais pas loin pour écouter… Dans les sms échangés, il lui disait qu’il était célibataire et que le w-e il les passait avec son ex femme elle n’a pas compris mais à quand même tout gobé!! (De sûr crois nous n’avons jamais été marié et le gars s’invente clairement une vie et est toujours chez sa mère à 46 ans, ce dont il n’a pas dû se venter!!)
    Je suis reparti de chez lui le lundi, lui du boulot m’a appelé pour savoir si j’étais rentré, je devais le re contacter une fois de retour chez moi mais colère et tristesse on prient le dessus et ne lui ai plus donné signe de vie pendant 3 jours durant lequel il s est « inquiété », m’a harcelé de coups de téléphone et s’est rendu chez moi le soir, heureusement je n’étais pas là!!
    Le mercredi matin il me laissait un msg vocale pour me dire que c’était le jour de son anniversaire et qu’il repasserai chez moi pour me récupérer et le fêter avec lui, qu’il fallait que je lui pardonne et qu’il voulait être qu’avec moi pour cette occasion. Je l’ai appelé dans la soirée pour lui dire de ne pas venir puis ai au final accepté.
    Nos retrouvailles se son bien passé mais une fois arrivé chez moi, après avoir tenté un rapprochement il m’a repoussé délicatement en me disant qu’il était fatigué et qu’il fallait qu’il rentre dormir pour la reprise du boulot…
    Le week-end suivant je suis retourné chez lui, sa mère n’étant pas présente je lui ai réclamé de l’attention. Après des excuses bidons pour me repousser, je lui ai encore reproché son comportement fuyant, lui expliquant que j’avais besoin d’être considéré en tant que femme et pas que dans les moments de loisirs et confessions, que je n’étais pas sa mère, ni sa sœur et que s’il n’était pas comblé avec moi qu’il fallait qu’on se sépare et qu’il arrête de me faire perdre mon temps précieux…
    Il s’est excusé, prétextant qu’il m’aimait, qu’il se sentait heureux et bien avec moi mais qu’en ce moment il traversait une période difficile avec le travail, et son environnement, « marre de tout »et qu’heureusement que j’étais à ses côtés pour le rassurer… Cette fois-ci, ne l’ayant pas senti aussi persuasif, je lui ai dit que je ne pouvais plus l’aider dans sa crise existentielle, puis je l’ai quitté pour revenir 1 demie h après avoir culpabilisé d’être partie de cette manière « cependant je regrette de ne pas être allé au bout de ma démarche ». A mon retour il a mis du temps à me rouvrir la porte, jai vue qu’il avait ressortit son téléphone de sa cachette, s’est préparé son dîner comme si de rien n’était
    Ce qui d’ailleurs, je l’ai trouvé confus dans ses propos quand je lui ai fais remarquer qu’il avait ressorti son tel et mis du temps à m’ouvrir la porte… Finalement, aurait-il préféré que je ne revienne pas!? Habituellement le dimanche soir il insistait pour que je reste avec lui jusqu’au lundi, mais là il m’a clairement fait comprendre qu’il était temps que je m’en aille… Je n’ai pas insisté et c’était la dernière fois qu’on se voyait… Le lendemain soir j’ai intercepté un message venant de cette femme mariée sur sa boîte vocale qui lui disait « qu’elle avait été déçu que leur conversation ai été interrompu au moment où ça devenait intéressant, qu’il avait beaucoup d’imaginations, qu’il l’avait bien excité et qu’elle le rappellerait dans la soirée. »
    Mon sang n’a fait qu’un tour 😱 lui entre temps essayait de me joindre avec insistance pour me dire qu’il arrivait chez moi et voulait que je l’accompagne à la pharmacie pour un problème à la langue « qui a commencé à mon arrivée chez lui le samedi » alors qu’avec l’autre il avait la langue bien pendue!!
    Ne voulant pas répondre j’ai quand même envoyé un sms lui demandant de m’oublier, que je ne voulais plus le voir et qu’il aille s’occuper de sa grosse P***.
    Lui ne se doutant pas que j’avais écouté ce msg, n’a pas compris pourquoi une telle réaction et s’est mis en colère tout en me harcelant d’appels et sms dénigrant mon manque de maturité pour ne pas décrocher et en discuter… un peu plus tard j’ai appelé cette femme pour avoir des explications sur les liens qu’ils entretiennent et lui dire la vérité sur notre situation de couple… j’ai commencé par lui dire qu’il nous mentait à toute les deux, qu’elle ne lui plaisait pas et sa situation maritale non plus…surprise par mes déclarations, elle a rétorqué qu’elle allait lui régler son compte…
    Puis la conversation à dû être interrompu par un appel de Mr pour lequel je voulais répondre et en profiter pour mettre nos conversations en mode conférence afin de le confronter à nous deux, n’ayant pas réussi la manipulation, j’ai rappelé mon ex et ai enregistré notre conversation que j’ai envoyé afin de lui prouver la nature de notre relation, qu’elle a trouvé clair et m’en a remercié!
    Nous avons fini nos échanges par sms avec des questions auquel elle a répondu à côté, prétextant qu’elle ne voulait pas m’embarrasser concernant la durée de leur relation, (Ex:comme je vous l’ai dit , on a échangé des sms. Mais on a jamais couché ensemble. Si vous êtes ensemble , je vous le laisse.
    Je ne suis pas une briseuse de couple.). Pour à son tour me poser des questions intimes à savoir depuis combien de temps nous n’avions pas eu de rapport sexuel, auquel j’ai répondu qu’ils s’étaient raréfiés depuis qu’elle était impliquée…
    De plus qu’elle m’a menti me disant qu’il n’échangeaient que des sms alors qu’ils s’appelait et se voyait au moins 1 fois par semaine, qu’ils n’avait jamais couché ensemble!?
    2ème mensonges qu’avec elle, quand c’est finit c’est fini et qu’elle allait mettre fin à leurs liaison… Ce qu’elle m’a confirmé plus tard quand je lui ai demandé comment il avait réagi, elle a répondu: »Non
    On est 2 adultes. On s’écoutent et se respecte  » alors qu’à ce jour ils sont toujours en contact et que je mettrais ma main à couper qu’elle lui monte le cerveau contre moi pour se l’octroyer… La semaine dernière j’ai eu mon ex en ligne qui me proposait qu’on se rencontre pour qu’il m’avoue la vérité sur cette histoire, nous avons échangés cordialement et s’en est suivie quelques sms dans la soirée, puis ça a été le coup de grâce avec un message qu’il m’a envoyé par erreur destiné à l’autre et qui a confirmé qu’il me prenait vraiment pour une conne de bouche trou je cite
    «  » j’ai envie de te prendre goulûment sur la table suivie de son prénom et smiley » » de cette erreur je lui ai téléphoné et là il a fini par avouer qu’il n’était pas amoureux mais qu’il m’aimait et que c’est pour cette raison qu’il allait voir ailleurs…. Aujourd’hui, plus de 3 semaines après la découverte de cette tiers personnes, j’ai compris que j’avais affaire à un éternel adolescent de 46 ans, instable mentalement et émotionnellement, qui ne sait ni entreprendre, ni entretenir de relations saines et durables et qui à profiter de ma faiblesse (car je l’aime) avec son pseudo « amour sans être amoureux » n’ayant pas de vie sociale et m’a manipulé pour combler un vide affectif par peur de la solitude.
    Aujourd’hui je n’ai plus de nouvelles, il m’a vite oublié après qu’il met utiliser et est retrouvé quelqu’un!!
    Me concernant, je suis en colère, triste et délaissée, je ne crois plus en l’amour, et ne crois pas que je referais confiance de nouveau…
    Voilà si vous pouviez m’éclairer sur cette situation Avec cet homme , car moi je n’y comprends rien ni où tout ça va nous mener. Est ce vraiment de l’amour ou de l’affection qu’il a pour moi?

    1. Bonjour Laura,
      Votre si long message me désole car il me montre que vous avez été manipulée par cet homme pendant de très longues années et que vous avez accepté de souffrir, vous avez subi, en vous plaçant en victime, totalement sous son emprise et à sa merci.
      Non seulement cet homme n’est pas amoureux de vous mais il ne vous aime pas.
      Faire souffrir quelqu’un n’est pas ce que j’appelle de l’amour.
      Il ne vous a jamais respecté et vous avez accepté l’inacceptable, en espérant toujours.
      Vous avez été victime de violence psychologique : mensonges, trahison, manipulation, harcèlement, infidélité…et vous accepté tout cela.
      Il est temps de fuir cette relation destructrice et de reprendre le pouvoir sur vous même en vous faisant aider pour cela.
      Il est temps d’apprendre à vous respecter vous même pour que les autres vous respectent.
      Il est temps de comprendre et d’accepter que le comportement de cet homme envers vous est pervers car destructeur. Il a détruit votre confiance en vous, en l’amour et en la vie. Cette relation est toxique.
      Vous avez,en fait, une maladie d’amour, cette maladie s’appelle la « dépendance affective » et je vous encourage à commencer un chemin de guérison envers vous même avec un thérapeute pour la soigner et rebooster votre estime de vous.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *