Confinement : Un véritable enjeu!

femme epanouie

Comment prendre notre responsabilité personnelle, conjugale, familiale ?

En cette période si particulière et cependant si extraordinaire, je voudrais reprendre et garder contact avec vous.

Confinement ne veut pas dire isolement.

Je fais le vœux que tous ensemble nous restions connectés et reliés par nos pensées, nos intentions, nos paroles, nos actions.

Nous sommes des êtres de relation. Nous sommes tous reliés et participons chacun avec ce que nous sommes, avec toute notre entièreté, à la vibration du monde.

Nous avons donc tous la responsabilité collective et avant tout individuelle de faire de cet évènement une occasion unique de grandir , si nous le faisons en conscience.

Ne faisons pas de ce confinement une période anxiogène et négative envers nous-même ou envers ceux que nous aimons.

Vivons cette période en conscience et de la façon la plus respectueuse pour nous-même et pour les autres.

Nous avons chacun ce pouvoir incroyable de diffuser du noir ou du rose en nous et autour de nous.

C’est une énorme responsabilité. C’est une décision. Qu’allons-nous choisir ?

Carte developpement personnel

Soit nous allons participer à baisser la vibration du monde , à l’assombrir, avec nos pensées, nos paroles ou nos actions négatives soit nous allons participer à élever cette vibration en choisissant à l’inverse de produire des pensées, des paroles et des actions positives qui auront le pouvoir d’ éclairer un peu plus, nous même, les autres et le monde.

Tout cela commence par soi, en soi, avec soi.

En apprenant à mieux nous connaitre, à mieux nous respecter, nous pouvons accéder à une plus grande paix intérieure. Ce travail introspectif produit un bien-être en nous qui va automatiquement se propager aussi sur les autres.

Prendre soin de soi, s’aimer, s’accepter soi ; c’est la base pour aimer les autres et pendre soin du monde. Quel enjeu !

Prenons tous ensemble conscience de ce choix et essayons chacun à notre mesure de diffuser le meilleur de nous.

Comment diffuser le meilleur de soi ?

1. Soyez doux(ce) pour vous même

En cette période de confinement , j’ai la grande responsabilité de la façon dont je me traite, la façon dont je me parle et la façon dont je vais ou non prendre soin de moi.

  • Quelle relation ai-je avec moi-même ?
  • Est-ce que je suis doux(ce) avec moi-même, bienveillant(e) ?
  • Est-ce que je me traite bien ?
  • Suis-je en bonne compagnie avec moi-même ? Est-ce que je me respecte ?
  • Suis-je un bon compagnon, un bon ami pour moi même ?
  • ou contraire suis-je le premier, la première, à me critiquer, me juger, me décourager, en employant des propos toxiques à mon égard ?
  • Suis-je capable en conscience de m’offrir du temps ? Du silence ? Du soutien ?
  • Suis-je capable de prendre soin de moi pour me connecter à la joie et la faire rayonner en moi et autour de moi ?

Cela parle d’amour et d’estime de soi

De la façon dont je me traite dépend la façon dont le monde, la vie, les autres agissent avec moi. L’amour, la joie, la paix, commencent d’abord en moi. Moi avec moi.

En cette période de confinement je peux choisir de me brancher sur une fréquence positive en étant doux(ce) avec moi-même, à l’écoute de moi-même.

Je proposerai très bientôt, pour toutes les personnes qui souhaitent développer une meilleure relation avec elle-même, ou celles qui souffrent d’ une estime d’elle-même défaillante, un parcours bienveillant pour la restaurer ensemble, une véritable cure d’amour dont vous serez le centre .

Vous pouvez déjà commencer. Pensez à vous, accordez-vous du soutien, du temps sans rien faire, écoutez vos besoins, changez votre regard et vos habitudes, faites-vous plaisir.

2.Soyez doux pour votre couple

En cette période de confinement , j’ai également la grande responsabilité de la façon dont je vais traiter mon couple, de la façon dont je traite mon conjoint, la façon dont je lui parle et la façon dont je vais ou non prendre soin de lui.

  • Quelle intention vais-je nourrir envers mon mari, ma femme ? des intentions pour mieux l’aimer, mieux prendre soin de lui, l’étonner, le soutenir ? En profiter pour passer plus de temps à échanger, lui faire plaisir, me rapprocher de lui, d’elle ?
  • Que vais-je choisir de nourrir en moi et de diffuser à son égard : du rose ou du noir ?
  • Vais-je en profiter pour régler mes comptes avec lui, mes ressentiments et propager ainsi des ondes toxiques qui rejailliront inévitablement sur l’ambiance familiale et sur les enfants ? Vais-je répandre un nuage noir et dangereux sur toute la maison ?
  • Ou vais-je prendre sur moi pour m’appliquer à créer l’ambiance que je veux, la vie de couple que je veux, la vie de famille que je veux. ?

Cela parle d’amour, tout simplement. Cela se décide.

couple heureux

Cela demande des efforts certes, mais en reprenant mon pouvoir sur ce que je veux vivre vraiment et en y mettant ma conscience et ma volonté, c’est tout à fait possible. C’est ce que nous appelons le pouvoir de l’intention.

Je peux décider de contrôler mes pensées et mes actes pour rendre mon couple heureux et du même coup ma famille.

Je peux décider de ne pas mettre le focus sur ce qui ne va pas, me manque ou m’exaspère et choisir à la place, d’arrêter les reproches, de ne pas attiser le feu, de me retenir et d’offrir du temps, des sourires, des remerciements, des services …au lieu de « quémander »ou de me plaindre.

Je peux décider de donner au lieu de quémander et d’attendre.

Essayez et observez. Vous serez surpris.

3. Soyez doux pour les autres

Lorsque je prends soin de moi, de mon couple, de mes enfants, tout va bien, tout va mieux. Lorsque je prends soin des autres, de mes relations, je participe à faire grandir la paix et la joie en moi et autour de moi.

Quand j’entretiens des propos justes sans juger, critiquer rabaisser, quand j’apprends à accueillir et exprimer mes besoins et mes émotions, à accueillir aussi celles des autres, quand je m’efforce d’être respectueux, bienveillant en privilégiant la relation plutôt que d’avoir raison, je prends ma part pour créer un monde meilleur.

Cela commence à la maison et c’est un enjeu essentiel.

Cela parle d’amour.

En ce temps de confinement, privilégiez l’amour, la relation, le lien avec ceux que vous aimez le plus : votre conjoint, vos enfants, votre famille, vos amis.

Plus nous aimons et mettons en pratique ce verbe, plus nous serons aimé en retour. C’est la magie de l’amour.

Faisons de ce confinement une opportunité de changement et de croissance sur notre chemin d’évolution.

Rebranchons-nous sur l’essentiel : la relation et l’amour.

Ce qui compte le plus dans la vie c’est d’aimer.

Ce qui comptera le plus à la fin de notre vie c’est : comment avons-nous avons aimé ?

Essayons chacun à notre mesure de prendre de la hauteur et branchons-nous sur la plus grande des énergies en nous, l’amour !

Confinement ne veut pas dire isolement

Je reste à votre écoute, reliée avec vous pour vous soutenir si vous en ressentez le besoin.

N’hésitez pas à me contacter, pour une question ou un entretien, ou à me retrouver sur Facebook sur ma page : « Instant Pour Elles »  et n’hésitez pas à vous abonner à ma chaîne YouTube

De tout cœur avec vous pour faire de ce confinement une opportunité de changement et de croissance sur notre chemin d’évolution.

Ghislaine Meyer

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *