Les cinq tibétains

Un secret d’énergie, de santé et de jeunesse.

Il s’agit de cinq postures précises qui peuvent s’apparenter à celles du yoga.

Pour bien commencer votre journée et augmenter votre énergie vitale, je vous recommande vivement de pratiquer ces cinq exercices physiques et d’en faire un rituel régulier, chaque matin.

Pourquoi vous proposer ces cinq exercices ?

Parce que je les pratique moi-même régulièrement depuis quelques années et que je ressens chaque jour leurs bienfaits multiples.

Parce que c’est vraiment « un plus » dans ma vie et que j’avais depuis longtemps envie de vous en faire profiter.

Parce que les cinq tibétains sont une ressource simple, accessible à tous et extrêmement puissante

C’est devenu un rituel dont je ne pourrai plus me passer tant j’en ai constaté les bénéfices sur tous les plans : physique (Corps), émotionnel (Cœur), mental (Cerveau) et spirituel.

Je ne suis plus fatiguée le soir et je peux veiller tard si je le désire. Je me sens beaucoup plus vivante et dynamique.

Dès que je pratique, je ressens un profond bien-être et je suis tout de suite en énergie.

D’où viennent-ils ?

Les cinq tibétains sont le fruit d’une sagesse millénaire.

Ils proviennent des monastères tibétains nichés dans les plus hauts plateaux de l’Himalaya où ils étaient pratiqués par les moines tibétains.

Des générations de moines ont ainsi perpétué secrètement cette série d’exercices aux propriétés miraculeuses.

Ces cinq exercices ont été révélés aux Occidentaux grâce au colonel Bradford, un officier de l’armée britannique, qui en reçut l’initiation au cours de ses voyages au Tibet. Il partagea cette initiation à Peter KELDER, voyageur américain qui en fit un livre dans les années 30 : « Les cinq tibétains », lequel connut un immense succès. J’ai lu ce livre et vous le recommande vivement.

Ce que KELDER a révélé au monde a traversé les générations et n’a jamais été autant lu et salué qu’aujourd’hui, plus de soixante-dix ans après.

A quoi servent-ils ?

Leurs propriétés sont miraculeuses.

En pratiquant les cinq tibétains vous ferez disparaitre votre fatigue, votre mauvaise humeur et ferez place au dynamisme, au bien-être et à la joie de vivre.

Les cinq rites tibétains sont un véritable élixir de jeunesse, de santé et de vitalité.

« Le corps a sept centres d’énergie que l’on appelle vortex ou « tourbillons d’énergie », sortes de centres magnétiques qui tournent à grande vitesse dans le corps d’une personne en bonne santé mais qui ralentissent en cas de mauvaise santé en entrainant le vieillissement et la dégénérescence physique.

Les sept vortex d’énergie du corps gouvernent les sept glandes endocrines qui leur sont associées :

  1. Les glandes sexuelles
  2. Les surrénales
  3. Le pancréas
  4. Le thymus
  5. La thyroïde
  6. L’hypophyse
  7. L’épiphyse

Les sept vortex sont disposés les uns au-dessus des autres depuis la base de la colonne vertébrale jusqu’au sommet du crâne. Ils correspondent aux 7 chakras.

Le moyen le plus rapide pour retrouver jeunesse et vitalité est de remettre en mouvement ces centres magnétiques. 

Les cinq tibétains permettent d ‘y parvenir en prenant juste quelques minutes par jour.

Ces cinq rites tibétains pratiqués quotidiennement comme un rituel, vont vous maintenir en pleine santé ou vous permettre de la retrouver. Ils vont vous aider à :

  • augmenter votre énergie toute la journée
  • réguler votre poids et votre transit
  • améliorer votre forme physique
  • Libérer votre voix et son expression
  • augmenter votre mémoire
  • soulager certaines douleurs profondes et articulaires
  • vous sentir plus jeune et plus vivant(e)
  • Diminuer le stress

Les cinq tibétains renforcent le corps dans ses muscles, ses tendons et ses articulations. Ils étirent toute la chaîne antérieure et postérieure du corps.

A l’idéal, chaque exercice se répète 21 fois.

On en ressent les bienfaits très rapidement, au bout de quelques semaines de pratiques régulières.

Comment les pratiquer ?

On les pratique de préférence chaque matin, à jeun, au saut du lit, pendant quelques minutes, en respirant bien. On peut aussi les faire deux fois par jour.

Inspirez par le nez, expirez par la bouche ou par le nez comme vous préférez. Pensez à contracter le périnée à l’expire.

Pratiquez pieds nus.

Chaque exercice se termine par trois respirations profondes pour se recentrer et retrouver équilibre et calme intérieur.

Premier rite : Le derviche tourneur

Le premier exercice consiste à tourner sur soi-même, bras tendus, écartés à l’horizontal, mains tournées vers le sol, en pivotant vers la droite. Il réveille toute l’énergie du corps.

Commencez par 6 à 10 tours au début, en respirant lentement puis essayer de tourner jusqu’à ce qu’un vertige vous vienne. Lorsque c’est le cas, arrêtez-vous en plaçant les mains jointes devant votre poitrine ou, si besoin, asseyez-vous. Vous pouvez faire cet exercice plusieurs fois dans la journée.

Cet exercice augmente rapidement la vitalité et la forme psychique.

Deuxième rite : Le clic/clac

Ce second exercice se pratique allongé au sol.

Pour comprendre en quoi il consiste, je vous invite à regarder les vidéos que j’ai sélectionnées pour vous et dont vous trouverez les liens à la fin de cet article. Vous trouverez de très nombreuses vidéos sur le sujet sur internet.

Je vous conseille simplement de bien garder les mains à plat sur le sol, de placer un petit coussin éventuellement sous votre tête, de plier les jambes au début si vous avez des difficultés, de bien ramener la tête vers le menton quand vous soulevez les jambes et surtout d’inspirer en les levant et d’expirer en les reposant sur le sol.

Cet exercice renforce les muscles du cou, du dos et les abdominaux.

Troisième rite : L’arc

Le troisième exercice doit être pratiqué immédiatement après le second.

Il se pratique à genoux, le corps droit et les orteils repliés au sol. Bras le long du corps, mains sur les fesses, menton sur la poitrine .Puis expirez profondément en relevant la tête, cambrez au maximum en arrière, en rentrant le ventre. Position arc. Puis, inspirez en ramenant le menton vers la poitrine.

Cet exercice stimule les fléchisseurs des hanches, la sangle abdominale et le cou. En théorie il stimulerait également le thymus, la thyroïde et les surrénales.

Quatrième rite : La table basse

Le quatrième exercice peut sembler, du moins au début, le plus difficile à réaliser correctement.

Assis, jambes tendues et écartées de la largeur du bassin, le menton sur la poitrine, mains à plat collées aux hanches, les doigts en avant.

Le mouvement consiste à soulever la poitrine et le bassin en inspirant, et en rejetant la tête en arrière. Le dos et la poitrine parallèles au sol formant un angle droit avec les genoux, comme une table basse.

Revenez assis en inspirant, menton sur la poitrine.

Cet exercice renforce les épaules et le bas du dos, les fessiers, le cou et les genoux.

Cinquième rite : La montagne

Le cinquième exercice est bien connu des pratiquants de yoga. Les quatre rites précédents vous ont préparé à ce dernier rite.

Il consiste à faire un « V » avec votre corps, une montagne.

A quatre pattes, les mains et les pieds écartés de la largeur des épaules, poussez les fesses en arrière en position « pompes » et creusez votre dos pour former un« V » en rentrant la tête.

Vos doigts sont écartés, bien à plat, index parallèles. Les épaules vers l’extérieur pour libérer les omoplates.

Puis laissez retomber le bassin en relevant la tête au maximum dans une position qui ressemble à celle du cobra et en inspirant profondément.

Cet exercice est apaisant. Il fortifie les bras, le dos, les épaules et les muscles arrière des jambes. Il étire toute la chaîne musculaire postérieure ainsi que la chaine antérieure.

A la fin, prenez la position de la feuille repliée : fesses sur les talons, front au sol, bras relâchés.

Terminez par trois respirations profondes pour tout relâcher et vous détendre.

Que devez-vous retenir ?

Les cinq tibétains sont un secret d’énergie et de jeunesse. Pour profiter pleinement de leurs bienfaits, voici quelques incontournables :

  • L’essentiel c’est la régularité. Pratiquez tous les jours, le matin, le soir, ou les deux.
  • Au début, répétez les exercices trois fois de suite seulement et augmentez semaine après semaine. Le nombre préconisé est 21, mais 7 suffisent amplement. C’est la régularité qui compte.
  • Ecoutez-vous. Ne forcez pas. Les jours où vous êtes trop fatigué(e) ou si vous n’avez pas envie, diminuez simplement le nombre des répétitions. Faites-en deux ou trois mais n’arrêtez-pas. Faites-les à votre rythme.
  • Persévérez dans la pratique pendant plusieurs semaines pour commencer à en ressentir les bienfaits et en faire une habitude, un rituel. Vous allez petit à petit vous rendre compte que votre corps se libère et en ressentir les bénéfices dans toute votre vie. Au niveau physique, relationnel et émotionnel.
  • Certains mouvements sont déconseillés pour les femmes enceintes, pour les personnes cardiaques, en cas d’hypertension, douleurs et certaines pathologies. Prenez soin de vous en demandant un avis médical au préalable.

Voici, pour conclure, quelques recommandations du professeur SIEGEL dans sa préface du livre « Les cinq tibétains » de Peter KELDER

« Et pour finir, rappelez-vous toujours que vous êtes la source de la fontaine de jouvence.

Vous êtes aux commandes, c’est vous qui détenez le pouvoir d’activer les mécanismes de la vie et de la mort dans votre corps. Je ne le dis pas pour vous culpabiliser, mais pour vous rendre conscient de votre pouvoir.

N’attendez pas de frôler la mort pour vous éveiller à la vie.

Commencez dès maintenant à vivre pleinement et à mettre en route le processus de rajeunissement. »

https://www.youtube.com/watch?v=Lg97HY0fUTI   (Version améliorée)

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *