Si tu devais mourir demain

Si votre conjoint devait mourir demain, qu’aimeriez-vous lui avoir dit avant ?

Redécouvrez l’essence même de votre amour avec cette simple question et donnez-vous la possibilité de l’exprimer en conscience pour faire évoluer votre relation.

Le confinement nous permet, nous a permis de revenir à l’essentiel : Aimer et être aimé.

Qu’y a-t-il de plus important qu’aimer et être aimé ?

L’amour est une énergie magnifique dont la source inépuisable coule en nous depuis toujours. Cette source est enrichie et abreuvée par l’amour que l’on donne, à nous même, à notre conjoint, à nos enfants, à nos proches, à nos amis et par l’amour que l’on reçoit en retour de toutes ces personnes.

Aujourd’hui j’aimerais mettre le focus sur l’amour conjugal qui se conjugue à deux, sur l’amour qui a scellé votre union un jour, sur cet engagement d’amour vivant que vous vous êtes promis un jour, sur ce magnifique contrat d’alliance que vous vous êtes offert l’un à l’autre, un jour, fort de la puissance de votre amour.

Vous en souvenez-vous ? Ressortez votre album de mariage pour vous en souvenir dans votre corps, votre cœur, votre tête. Ces fameux « 3C », dont je parle souvent : Cœur/Corps/Cerveau, qui nous constituent et nous unifient.

En ce qui me concerne, c’est avec émotion que je repense à cette magnifique promesse que nous nous sommes faits l’un à l’autre, il y a 37 ans avec mon mari. Je me remercie infiniment, je remercie mon mari et j’essaie de nourrir cette chance en travaillant sur mon couple, sur le couple en général et sur vos couples, à vous tous que j’accompagne.

Tous mes articles et toutes mes vidéos n’ont qu’un seul but, vous faire passer le message que l’amour est possible sur la durée, qu’il peut grandir toujours plus grand et toujours plus fort mais que cela ne va pas de soi et se mérite.

L’amour, le vrai, ne va pas de soi, c’est un énorme travail. Tout ce qui est beau, grand, prend du temps. L’amour est une décision, un choix vivant et vibrant.

Il se construit jour après jour dans la relation .

L’amour c’est la volonté d’aimer et d’en prendre les moyens. L’amour est un verbe qui se conjugue à deux en permanence.

Aujourd’hui, j’aimerais particulièrement vous faire prendre de la hauteur pour que vous preniez conscience que cet amour est fragile autant que précieux et qu’il peut vous être enlevé à tous moments.

Qu’aimeriez-vous lui dire s’il devait mourir demain ?

Qu’aimeriez-vous qu’il sache avant de mourir ? Qu’aimeriez-vous lui dire absolument ?

Mettez le focus aujourd’hui sur votre couple avec ce nouvel éclairage.

Que se passerait-il pour vous, si votre époux, votre épouse, votre amour devait mourir demain ? Si, tout à coup, brutalement, la vie vous l’arrachait ?

Vous redécouvririez sans aucun doute, à quel point il ou elle était en fait merveilleux à sa façon, à quel point il était précieux, à quel point ce qu’il vous donnait, tout ce qu’il était, était « cadeau » et à quel point la vie était finalement tellement plus belle avec lui !

Pourquoi attendre une séparation sans retour, pourquoi attendre la mort pour prendre conscience de la valeur incroyable de votre relation ? De cette chance, ce cadeau de vivre en compagnie d’ une telle personne à vos côtés ?

Je n’ai pas dit que l’amour était facile, ni qu’il était un long fleuve tranquille.

On a une tendance et une facilité naturelle à dire à l’autre ce qui nous manque, nous irrite. Les désaccords, les reproches, les crises, les blessures mutuelles, les déceptions, les maladresses font partie du voyage mais le grand risque serait de se focaliser sur cette noirceur, sur la partie pile de l’amour au lieu de se focaliser sur le revers de la médaille, la partie face qui brille et qui rayonne.

Il a été démontré que dans la plupart des cas , cette partie chaude et brillante représentait 80% dans un couple et que la partie sombre ne représentait que 20% et pourtant, malheureusement, c’est sur celle-ci que la plupart des couples vont mettre le focus !

Pourquoi mettre le focus sur ce qui ne va pas, ce qui frictionne, ce qui irrite, ce qui fait mal ? C’est trop dommage !

Aujourd’hui je vous propose de miser sur la partie face et d’inverser la tendance pour aimer mieux, plus grand, plus loin.

Je vous propose de regarder votre partenaire comme un cadeau, comme une chance incroyable, car sans lui, sans elle, vous seriez malheureux, sans lui sans elle, la vie n’aurait pas la même saveur et vous vous sentiriez beaucoup moins fort sans son soutien, sa présence, son amour au quotidien.

Je vous propose de regarder votre partenaire avec les yeux de l’amour, vos yeux, qui, à l’origine, avaient su voir dans l’autre la merveille, la royauté et la divinité à l’intérieur de l’autre. Ce regard amoureux qui voyait dans l’autre la meilleure version de lui-même.

Réanimez ce regard-là, voyez la chance et la beauté d’être avec votre partenaire et dites-le lui .

Que lui dire et comment?

N’attendez pas qu’il meurt. C’est le moment de lui dire tout ce que vous aimeriez qu’il sache « comme s’il devait mourir demain ».

Dites-lui maintenant tout ce que vous avez dans le cœur et remerciez-le.

Dites-lui : « Ce que j’aimerais que tu saches si je devais mourir demain ou si tu devais mourir demain, c’est … » et laissez parler votre cœur.

Je vous invite à prendre ce temps, pour vous, pour lui.

Remerciez la personne que vous avez choisie pour vous accompagner au fil de la vie, pour construire avec vous une histoire, peut-être une famille, celle en qui vous avez su miser et croire, l’élu(e) de votre cœur.

Pourquoi garder tout cet amour à l’intérieur de vous ? Quel dommage !

Remerciez-le, remerciez-la.

Comment mettre en pratique ?

  • Faites-le solennellement. Votre amour mérite bien ça.
  • Donnez-lui rendez-vous, invitez-le, invitez-là, faites-lui la surprise.
  • Ecrivez si cela vous aide.
  • Préparez la scène de votre choix : ballade au grand air, diner au chandelle, à la sortie de son travail, dialogue à deux devant le feu, dans votre lit au creux de la nuit, inventez, vous saurez trouver.
  • Dites-lui que vous avez quelque chose de plus important que tout à lui dire et demandez lui si elle/il, est prêt(e) à vous écouter. Si ce n’est pas le cas, ce n’est pas grave, remettez à plus tard car le plus important c’est que votre message garde sa magie et qu’il soit reçu toutes oreilles ouvertes. Il est infiniment précieux.
  • Dites-lui : « MERCI d’être là, MERCI d’être dans ma vie, MERCI d’être toi, MERCI de ta présence à mes côtés….
  • Continuez en ouvrant votre grand votre cœur, dites-lui pourquoi et dites-lui que vous l’aimez. Laissez sortir, laissez faire, et goûtez l’intensité et la plénitude d’oser exprimer ainsi votre amour, votre gratitude, à celui, celle qui, au-delà des frictions inévitables de la vie quotidienne, compte le plus pour vous et finalement plus que tout.

Savourez.

Je voudrais terminer avec une réflexion, un message et une citation.

Je trouve toujours particulièrement émouvant quand les couples de personnes âgées sont confrontés à la mort de leur conjoint, au bout de 40, 50, parfois 60 ou 70 ans de mariage, de voir à quel point celui qui reste est terrassé, perdu dans un chagrin immense et à quel point il réalise alors combien son mari, sa femme était la lumière qui donnait de l’éclat à sa vie, la rendait plus belle, combien cette lumière réchauffait son cœur sans qu’ils en ait pris vraiment conscience avant.

Je trouve cela tellement cruel car cela les plonge aussi dans le regret, celui de n’avoir pas su voir et surtout dire à l’autre :

« Merci, je t’aime, tu as été, tu es, la lumière de ma vie, mon amour »

C’est tellement dommage !

Et c’est pareil dans les séparations et les divorces. Je suis tellement peinée quand la séparation s’impose à l’un et pas à l’autre de voir combien celui qui reste est malheureux de n’avoir pas su faire, pas su trouver les mots, pour exprimer à l’autre :

« Merci, je t’aime, tu as été, tu es, la lumière de ma vie, mon amour »

C’est tellement dommage !

On peut se faire aider pour cela et consulter. Les Conseillers conjugaux sont compétents pour cela.

Je termine avec cette citation de Jacques Prévert

« On reconnait le bonheur au bruit qu’il fait quand il s’en va »

Alors, n’attendez pas que votre amour ne parte ou ne meurt, faites comme s’il devait mourir demain, dites-lui maintenant tout ce que vous avez dans le cœur.

Alors, à la manière de Ronsard, voici mon message du jour :

« Donc, si vous m’en croyez, n’attendez à demain, dites-lui dès aujourd’hui, qu’il est l’homme de votre vie, qu’elle est la femme de votre vie et dites-lui régulièrement : MERCI. »

Ensemble, choisissons de mettre l’amour à l’honneur, choisissons une nouvelle façon d’aimer, plus grand, plus loin plus fort,

Choisissons le droit d’aimer et de le dire.

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur pinterest
Pinterest
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *